Visiter Nîmes en une journée

Publié le par hunza

Située au pied des Cévennes, Nîmes est une des villes françaises les plus riches en monuments romains. C'est d'ailleurs à ce titre qu'elle a posé sa candidature au classement du patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco et qu'on la surnomme la "Rome française". Rien que pour aller voir le temple romain le mieux conservé au monde ainsi que l'un des plus grands amphithéâtre lui aussi admirablement préservé sans oublier le superbe jardin de la Fontaine, la capitale du Gard mérite qu'on prenne le temps de la découvrir.

 

Comment venir à Nîmes :

  •  En train :

Pour les horaires, cliquez ici

  •  En bus :

Venir en car low coast avec les compagnies suivantes :

Pour consulter les horaires et prix sur Blablabus, cliquez ici

Pour consulter les horaires et prix sur FlixBus, cliquez ici
 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage : https://www.blablacar.fr/

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville 

Pour consulter le plan du centre-ville distribué par l'office du tourisme, cliquez ici

Pour consulter le plan de Nîmes sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour visualiser Nîmes et sa région sur GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquer ici

 

Brève histoire de Nîmes

 

Ce sont les Celtes qui ont donné le nom à la ville. En effet, plusieurs siècles avant l'arrivée des Romains, une tribu de Volques Arécomiques s'est installée près d'une source d'eau abondante qu'elle a divinisée en lui donnant le nom de Némaus. Les Romains la rebaptiseront Némausus.

124 -121 avant J.-C. : conquête romaine puis création de la province portant le nom de Gaule transalpine qui deviendra plus tard la Narbonaise. Les Volques Arécomiques accueillent les Romains.

118 avant J.-C. : création de la voie domitienne qui relie l'Italie à la péninsule ibérique en passant par Némausus.

25 avant J.-C. : l'empereur Auguste lance un vaste plan d'urbanisation de Némausus qui a reçu le titre de colonie.

1271 : le Languedoc est rattachée à la couronne de France.

Au 16ème siècle :
Nîmes devient une ville à majorité protestante.
L
'industrie textile (laine) est très présente dans la ville et au 17ème siècle, elle va entièrement se tourner vers la soie qui va être source de prospérité.

Nîmes n'accueille qu'un présidial car la capitale provinciale est Montpellier.

1567 : Michelade lors de laquelle toutes les églises sont détruites.

1598 : l'Edit de Nantes accorde la liberté de conscience aux réformés

Début 17ème siècle : Nîmes compte environ 13 000 habitants.

1685 : l'Edit de Fontainebleau la révoque et toute trace du patrimoine religieux protestant sera effacé.

 

Visite de Nîmes
154 200 habitants environ en 2020
Labellisée ville d'art et d'histoire en 1986

 

LES VESTIGES ROMAINS

 

Les arènes

Elles datent de la fin du 1er siècle après J.-C. et pouvaient contenir environ 25 000 spectateurs. Elles sont mieux conservées que celles d'Arles. En fait, il s'agit plutôt d'un amphithéâtre entourant l'arène, l'arène en latin signifiant sable. Elles sont utilisées jusqu'au 5ème siècle. 

Pour plus d’informations, cliquez ici

Visiter Nîmes en une journée
Visiter Nîmes en une journée

 

Le musée de la romanité : c'est lors de fouilles préventives ayant permis la mise à jour d'une maison et 2 mosaïques romaines qu'a germé l'idée de créer un musée. Inauguré en mai 2018, il occupe un bâtiment au style très contemporain qui a été conçu par l'architecte Elisabeth de Portzamparc. 

Pour plus d’informations sur le musée, cliquez ici

A savoir : il est possible d'accéder gratuitement à son toit-terrasse végétalisé d'où on peut profiter d'une vue sur les arènes et la ville. Et puis, dans le jardin archéologique attenant au musée, des vestiges d'une tour et des remparts romains sont visibles.

Visiter Nîmes en une journée

 

La Maison Carrée

C'est un ancien temple romain qui a été construit sur le forum dans les années 2 - 4 après J.-C. en l'honneur des 2 petits fils de l'empereur Auguste - Caius et Lucius César tous deux morts jeunes - qui ont été divinisés. C'est probablement un des temples romains le mieux conservé au monde et, pourtant, il a servi de mairie au Moyen Age, d'écurie, d'habitation, d'église et de bâtiment pour la préfecture du Gard à la fin du 18ème siècle. De nos jours, il est utilisé comme salle de projection d'un film racontant l’histoire de la fondation de Nîmes entre 55 avant J.-C. et 90 après J.-C.

Visiter Nîmes en une journée

De l'autre côté du boulevard, se trouve le Carré d'Art qui abrite la bibliothèque et le musée d'art contemporain. Ce bâtiment tout en métal et en verre a été conçu par l'architecte Norman Mailer et été inauguré en 1993. 

 

Le castellum aquae (1er siècle après J.-C.)

Situé près du 13 rue de la Lampeze, c'est le point d'arrivée de l'eau acheminé par un aqueduc long de 50 km depuis de la fontaine d'Eure à Uzès et qui passe par le pont du Gard. On peut y voir le départ des 10 canalisations alimentant les fontaines publiques de la ville.

 

Pour se rendre au jardin de la Fontaine, on peut longer le canal du quai de la Fontaine. 

Quai de la Fontaine

Quai de la Fontaine

 

Les jardins de la Fontaine :

C'est le premier jardin public créé en France (1755). D'une superficie de 15 hectares, il a été conçu autour d'une source (résurgence) que vénéraient les Romains. De nos jours, il est labellisé "jardin remarquable".

A côté des bassins, on peut voir les ruines du temple de Diane (1er siècle avant J.-C.). En fait, on ne sait toujours pas quelle était la fonction de ce monument.

 

Jardins de la Fontaine à Nîmes, temple de Diane

Temple de Diane

La vasque où jaillit la source du jardin de la Fontaine qui est une résurgence karstique

La vasque où jaillit la source du jardin de la Fontaine qui est une résurgence karstique

Le bassin du Nymphée

Le bassin du Nymphée

Visiter Nîmes en une journée

Ne pas hésiter à monter tout en haut du jardin pour aller voir la tour Magne. 

 

La Tour Magne :

Edifiée dans les années 16-15 avant J.-C. sur le mont Cavalier, au point le plus élevé de la ville, c'était l'une des 80 tours du mur d'enceinte long de 6 km à l'époque romaine. Elle s'élève à une trentaine de mètres du sol et on peut monter à son sommet pour y admirer un beau panorama sur la ville et la région par beau temps.

Pour plus d’informations sur la tour, cliquez ici

 

Nîmes, tour Magne

 

Vue sur la ville de Nîmes

Vue sur la ville de Nîmes

Vue sur le centre historique

Vue sur le centre historique

 

La porte d'Auguste

Construite dans les années 16-15 avant J.-C., c'était la porte d'entrée de la via Domitia dans la ville de Nîmes. Elle était encadrée par 2 tours de garde dont les marquages au sol indiquent l'emplacement. 

Visiter Nîmes en une journée

 

LE CENTRE HISTORIQUE

 

La loi du 4 août 1962 (loi Malraux) a été utilisée par la municipalité en mars 1985 pour mettre en place un secteur sauvegardé de 41 hectares permettant de restaurer et réhabiliter le centre historique tout en le préservant. 

Ainsi, en se promenant dans les ruelles, il ne faut pas hésiter à lever les yeux pour pouvoir admirer certaines façades de maisons ou d'hôtels particuliers.

La cathédrale Notre-Dame et Saint-Castor :

Sa construction a débuté à la fin du 11ème siècle. Ravagée lors des guerres de religion, elle a du être reconstruite. 

Sa principale curiosité se trouve sur sa façade occidentale à 17 m de hauteur : il s'agit de la frise en haut-relief, représentant des scènes de la Genèse. Seules les 6 premières sont d'époque romane (12ème siècle), les autres au nombre de 12 ayant été refaites en 1643. Il faut rentrer dans l'église pour y trouver les explications.

Nîmes, cathédrale Notre-Dame et Saint-Castor

 

Frise romane de la cathédrale de Nîmes

Frise romane de la cathédrale de Nîmes

 

Au pied de la cathédrale, se trouve la pittoresque place aux Herbes et à quelques dizaines de mètres, à l'entrée de la rue de la Madeleine, on peut voir une maison romane. 

 

Nîmes, maison romane

Maison romane (12ème siècle)

 

La tour de l'horloge :

Elle fut édifiée ente les années 1752 et 1755 et est haute de 31 mètres.

 

La tour de l'horloge de Nîmes

 

Dans la rue de la Trésorerie, on peut voir la belle façade avec ses larmiers de la maison gothique, 

 

Nîmes, maison gothique

Maison gothique (fin 15ème siècle)

 

puis, plus loin, en arrivant à hauteur de l'hôtel de ville qui occupe l’ancienne Trésorerie royale, deux belles fenêtres à colonnes datant de 1520 - 1530.

Les fenêtres de style renaissance

Les fenêtres de style renaissance

 

Nîmes possède de nombreux hôtels particuliers édifiées entre le 15ème et le 18ème siècle dont voici quelques adresses :

- L'hôtel de Bernis (n°3 rue de Bernis) : c'est probablement le plus beau de tous 
- L'hôtel Novi de Cavairac (n°6 rue Fresque)
- L'hôtel Régis (n°14 rue du Chapitre)
- L'hôtel Rivet (n°10 Grand Rue) qui accueille l'école supérieure des beaux art de Nîmes

Hôtel Rivet

Hôtel Rivet

 

Le Palais épiscopal (fin 17ème siècle) :

Transformé en musée du Vieux Nîmes, il présente dans ses magnifiques salons des tissus 17ème et 18ème et surtout raconte l'histoire de la serge De Nîmes (devenue Denim) qui est à l'origine du ... blue jean.

Pour plus d’informations, cliquez ici

 

Vieux Nîmes

Une rue du Vieux-Nîmes

BONNE VISITE

 

Voir aussi mon article en cliquant sur le lien suivant :

Visiter les incontournables de Nîmes et ses environs sans voiture

Sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, l'abbatiale de Saint-Gilles du Gard

Visite des monuments romains autour d'Avignon

Découvrir la France avec le train : visite des villes desservies par le TGV de Paris à Perpignan

 

N'hésitez pas à poster un commentaire, à faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent en aucun cas la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos en format "paysage" pour les agrandir.

Publié dans Occitanie, Villes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article