Narbonne, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

Située près de la mer, Narbonne a été une très importante ville gallo-romaine. Bien qu'il ne reste plus aucun monument de cette période à la différence d'Arles ou de Nîmes, un magnifique musée de la romanité est à découvrir. Autre période, autre style, la présence d'un remarquable ensemble monumental du Moyen Age (cathédrale, cloître et palais de l'archevêque) qui occupe une partie du centre historique. A visiter aussi. Vous l'avez compris, Narbonne mérite bien un détour sur la route de vos vacances. 

 

Comment venir à Narbonne :

  • En train (compter environ 4h33 de temps de trajet en TGV au départ de Paris pour une distance de 860 km) : 

Pour les horaires de trains, cliquez ici

  • En bus :

Depuis la loi Macron de 2015 sur la libéralisation du voyage en autocar longue distance, des opérateurs ont ouvert des lignes de bus à bas coût qui desservent Narbonne :

Pour plus d’informations sur Flixbus, cliquez ici

Pour plus d’informations sur BlaBlaCar Bus, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage :  https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville 

L'office de tourisme se trouve au n°31 de la rue Jean Jaurès sur les bords du canal de la Robine.

Pour consulter le dépliant sur Narbonne distribué par l'office de tourisme, cliquez ici

Pour consulter le plan de Narbonne sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour afficher Narbonne et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquez ici

 

Où dormir :

Personnellement, j'ai passé la nuit à la "maison narbonnaise" où j'ai eu un bon accueil et une chambre très bien dans un quartier calme (pas de TV). A recommander (et je ne ne touche aucune commission en l'écrivant !). Malheureusement, le site internet est en cours de construction mais vous pouvez réserver sur "Booking.com".  

A 200 m, si vous avez  arrivé tard le soir et que vous avez faim, il y a la pizzeria 'Giovanni" qui ne paye pas de mine mais qui vous permettra d'attendre sereinement le petit-déjeuner du lendemain .... 

 

Brève histoire de Narbonne

 

De 125 avant J.-C. à 461 après J.-C. : période romaine

De 461 à 720 : période wisigothique

De 720 à 759 : période musulmane

De 759 au 10ème siècle : période carolingienne

Du 10ème siècle à 1229 : vicomté de Narbonne (vassalité du comté de Toulouse)

A partir de 1229, Narbonne est rattachée au royaume de France 

Pour lire mon article de blog plus détaillé sur l'histoire de Narbonne, cliquez ici

 

Visite de Narbonne
(54 000 habitants)
Labellisée ville d'art et d'histoire depuis 2006 

 

La loi du 4 août 1962 (loi Malraux) a été utilisée par la municipalité pour mettre en place un secteur sauvegardé* qui permettait de sauver et de mettre en valeur le patrimoine bâti historique tout en l'adaptant aux évolutions de la vie contemporaine. Créé par arrêté interministériel en avril 2005, il concerne le centre historique sur 73 hectares. 

* En application d'une loi du 7 juillet 2016, le terme de "secteur sauvegardé" a été remplacé par celui de "Site Patrimonial Remarquable". 

Compter une bonne journée de visite pour la visite de Narbonne.

 

A voir absolument :

 

 Les vestiges de l'époque romaine

Narbonne fut la première fondation d'une colonie romaine en Gaule et devint l'un des plus grands ports en Méditerranée occidentale après Rome dont le vin était un produit d’exportation majeure car il était très réputé. De nos jours, il ne reste aucun grand monument car ils ont servi de carrière de pierres. Cependant, on peut voir sur la place de l’Hôtel de Ville un vestige de la "via Domitia"

Narbonne, Via Domitia

Narbonne, Via Domitia

 

et au n° 7 rue Rouget de l'Isle, on peut visiter l'horreum construit au 1er siècle avant J.-C. qui sont des galeries souterraines servant l'entrepôt à grains.

Pour plus d'informations sur l'horreum, cliquez ici

Narbonne, l'horreum

Narbonne, l'horreum

Narbonne, gravure de chien dans l'horreum

Narbonne, gravure de chien dans l'horreum

 

Narbo Via

Conçu par l’agence Norman Foster, un grand musée de la romanité baptisé "Narbo Via" présente les résultats de toutes les fouilles entreprises à Narbonne. On peut y voir, entre autres, le plus bel ensemble de fresques et de peintures romaines exposées en France ainsi qu'un mur lapidaire long de 76 m et haut de 10 m de haut formé de 760 blocs de pierres sculptés provenant de monuments funéraires du 1er et du 2ème siècle après J.-C. et qui avaient servi de matériau de réemploi pour les remparts de la ville. 

Pour plus d'informations sur Narbo Via, cliquez ici

 

Musée Narbo Via, statue d'un Silène

Statue d'un Silène (fin 1er - fin 2ème siècle)

Musée Narbo Via, mur lapidaire

Musée Narbo Via, mur lapidaire

Narbonne, les lieux incontournables à visiter
Narbo Via, peinture du triclinium de la maison à portiques

Peinture du triclinium de la maison à portiques

Narbo Via, mosaïque de la maison à portiques

Narbo Via, mosaïque de la maison à portiques

Narbo Via, cuve du sarcophage dit de "l'Orante" (4ème siècle)

Narbo Via, cuve du sarcophage dit de "l'Orante" (4ème siècle)

 

La cathédrale, le cloître et l'ancien palais des archevêques forment le second ensemble en architecture religieuse de France derrière celui d'Avignon.

 

- La cathédrale Saint-Just et Saint-Pasteur

Elle succède à une cathédrale romane édifiée à la fin du 9ème siècle dont il ne reste plus que le clocher de Saint-Théodard (visible du cloître ou/et de la cour de la Madeleine (palais vieux).

Sa construction a débuté le 3 avril 1272 mais elle n'a jamais pu être achevée. En effet, il eut fallu détruire les remparts de la ville pour la terminer mais, avec le déclenchement de la guerre de Cent Ans, les consuls ont refusé de les faire abattre. Ainsi, pas de nef mais seulement le chœur dont la hauteur des voûtes atteint les 41 m ce qui en fait la 4ème plus haute cathédrale de France après celles de Beauvais, Amiens et Metz.

Son style est celui du gothique rayonnant pour ressembler aux cathédrales du nord de la France afin de bien marquer l'attachement de Narbonne au royaume capétien récemment rejoint.

Cathédrale Saint-Just et Saint-Pasteur de Narbonne

Cathédrale Saint-Just et Saint-Pasteur de Narbonne

 

A voir à l'intérieur  
- le grand retable en pierre sculptée polychrome (vers 1370) dans la chapelle Notre-Dame de Bethléem
- les vitraux de la chapelle axiale
- le tombeau de Pierre de la Jugie
- un des plus grands buffets d'orgue de France
- une mise au tombeau du 16ème siècle, etc .... 

 Grand retable de la cathédrale de Narbonne

Grand retable de la cathédrale de Narbonne

 

- Le cloître 

Il permet de relier la cathédrale au palais des archevêques. Construit à partir de 1349, les travaux s'achèvent vers 1417 avec l'édification de la galerie sud.

Cloître de la cathédrale de Narbonne

Cloître de la cathédrale de Narbonne

 

- L'ancien palais des archevêques

Il est composé de deux palais séparés par le passage de l'Ancre qui mène au cloître :
- le palais vieux bâti entre le 12ème et 13ème siècle (style roman)
- le palais neuf de style gothique construit à partir du 14ème siècle. C'est l'archevêque Gilles Aycelin qui en est à l'origine et, plus particulièrement, de celle du donjon (1295 - 1306) car il veut montrer la puissance de l'Eglise. Pierre de la Jugie poursuit l'édification du palais mais c'est au 17ème siècle qu'il devient véritablement princier l'aménagements des appartements. 

En 1842, la ville rachète tout le palais et en confie la restauration à Viollet le Duc qui dure de 1845 à 1852. Pour la partie qui est occupée par l'Hôtel de Ville, entre le donjon et la tour Saint-Martial, la façade a été refaite en style néogothique.

Haut de 42 m, le donjon se visite. Il y a 142 marches à monter ....

Dans ces deux palais, on y trouve les musées suivants :

- le musée archéologique (palais vieux)

On peut y voir des salles médiévales et un plafond peint au 13ème siècle. Quant au musée proprement dit, il rassemble des objets de la préhistoire et du Moyen Age.

Actuellement, il est fermé  pour cause de travaux.

- le musée d'art et d'histoire (palais neuf) :

C'est donc ici que se trouvent les anciens appartements des évêques des 17ème et 18ème siècle, la chambre du roi avec son plafond peint par les frères Rodière en 1632, etc ....

Y sont exposés des peintures européennes du 16ème au 19ème siècle, une importante collection de toiles orientalistes, du mobilier, de la faïence, etc ...

Pour plus d'informations sur les musées, cliquez ici

 

Narbonne, palais des Archevêques

 

Palais des archevêques de Narbonne vu de puis le jardin éponyme

Palais des archevêques de Narbonne vu de puis le jardin éponyme

 

- le pont des Marchands

C'est un des rares ponts avec des habitations en Europe. Quant à la France, il n'y en a qu'un autre : le pont Rohan à Landerneau (Finistère).

Construit dès l'antiquité, il était composé de 7 arches car il franchissait l'Aude. Au Moyen Age, des crues catastrophiques ont fini par modifier son cours et, de nos jours, il n'y a plus qu'une arche au-dessus du canal de la Robine.

C'est au 16ème siècle que des habitations y ont été édifiées le long de la rue la plus commerçante de la ville. 

L'espace occupé par les cours Mirabeau et de la République qui bordent le canal de la Robine correspond à l'ancien cours d'un des deux bras de l'Aude.

Le canal de la Robine (32 km de long) a été classé en 1996 au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco en même temps que le canal du midi dont il est un diverticule. 

Narbonne, le canal de la Robine et le le sommet du donjon Gilles Aycelin

Narbonne, le canal de la Robine et le le sommet du donjon Gilles Aycelin

Narbonne, le canal de la Robine et le pont des Marchands

Narbonne, le canal de la Robine et le pont des Marchands

Narbonne, le canal de la Robine

Narbonne, le canal de la Robine

 

A voir dans le centre-ville si vous avez du temps :  

 

- les halles et son marché : inaugurées en 1901, elles sont de style pavillon Baltard.

- l'église Notre Dame de Lamourguier : mentionnée dès le 9ème siècle, elle est reconstruite au 13ème dans le style gothique méridional (nef large et unique, contreforts, etc ...). A noter le chevet crénelé.

 

Narbonne, église Notre Dame de Lamourguier

 

- la maison des Inquants appelée également « Bourse aux draps » (13ème et 14ème siècle) sise place des Quatre Fontaines

 

Narbonne, maison des Inquants

 

- la maison des Trois Nourrices sise à l’angle de la rue de l’Hôtel-Dieu et de la rue Edgard Quinet : construite en 1558, elle est de style renaissance et servait d’hôtellerie. La façade comporte une fenêtre remarquablement décorée avec des cariatides à la poitrine généreuse.

 

Narbonne, la maison des Trois Nourrices


 

- l'église Saint-Paul : construite au 12ème siècle puis remaniée au 14ème puis au 16ème avec le clocher, elle occupe le lieu où le 1er évêque de Narbonne Saint-Paul a été enterré. 

  • à l'extérieur, le chapiteau historié du jugement dernier.
  • à l'intérieur, la grenouille dans le bénitier ainsi que la crypte occupée par les restes d'un cimetière paléochrétien du 3ème - 4ème siècle dans laquelle sont exposés des sarcophages et l’atmosphère de cet endroit est vraiment particulière, voire émouvante.
Narbonne, la grenouille de l'église Saint-Paul

Narbonne, la grenouille de l'église Saint-Paul

Narbonne, cimetière paléochrétien de l'église Saint-Paul

Narbonne, cimetière paléochrétien de l'église Saint-Paul

Narbonne, cimetière paléochrétien de l'église Saint-Paul

Narbonne, cimetière paléochrétien de l'église Saint-Paul

 

- des maisons romanes aux n° 63, 73 et 75 de la rue Droite Rue qui n'est autre que l'ancienne via Domitia.

- des maisons à pans de bois place de la Fontaine, rue de la Parerie et rue du Luxembourg.

- la chapelle des pénitents bleus qui date du 18ème siècle.

- la maison natale de Charles Trenet au n°13 de l'avenue Charles Trenet. C'est ici qu'il est né en 1913.

Pour plus d'informations sur la maison, cliquez ici

 

Bonne visite

 

Voir mes autres articles en cliquant sur les liens suivants :

Béziers, les lieux incontournables à visiter

Perpignan, les lieux incontournables à visiter

Que voir à Collioure et dans la région quand on n'a pas de voiture

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos en format paysage pour les agrandir.

Publié dans Occitanie, Villes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Très bel article très complet sur la ville de Narbonne, vos photos sont vraiment chouettes. Merci pour ce partage très édifiant, bonne soirée :-)
Répondre