Béziers, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

A la fin du 19ème siècle, Béziers était surnommée la capitale du vin et vivait une sorte d'âge d'or sur le plan économique. C'était même devenu un petit Paris sur le plan des cafés et des spectacles. Mais ce temps-là est révolu et Béziers s'est enfoncée dans la crise un siècle plus tard. Heureusement, sur le plan touristique ses attraits sont toujours là. Si les neufs écluses de Fonséranes sont le premier site visité de l'Hérault, le centre historique de Béziers est en pleine rénovation et l'ensemble épiscopal juché sur son promontoire au-dessus de l'Orb que franchit un pont vieux est un des plus beaux panoramas qu'on puisse voir dans une ville française. Située entre Montpellier et Narbonne, Béziers mérite le détour. 

Béziers, les lieux incontournables à visiter

 

Comment venir à Béziers :

En train (compter environ 4h16 de temps de trajet en TGV au départ de Paris pour une distance de 830 km) : 

Pour les horaires de trains, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage :  https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville 

L'office du tourisme sur la place du Forum.

Pour consulter le dépliant sur Béziers distribué par l'office du tourisme, cliquez ici

Pour consulter le plan de Béziers sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour afficher Béziers et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquez ici

 

Brève histoire de Béziers

 

- 625 av. J.-C. : des Grecs fondent la ville de Betara avant Marseille !

Entre le 3ème siècle et le 2ème : la ville grecque disparaît (épidémie ?)

- 121-118 : construction de la via Domitia qui passe par Béziers.

- 36 av. J.-C. : Béziers devient la colonie romaine de Julia Baetarrae et est intégrée à la province Narbonnaise.

- Vers 250 : Saint Aphrodise, qui a évangélisé Béziers et qui en est le 1er évêque, est décapité

- 450 : arrivée des Wisigoths

- 721 : occupation musulmane

- 737 : Charles Martel prend Béziers et en chasse les musulmans 

A partir de la fin du 9ème siècle, le pouvoir des Carolingiens décline pour être remplacé par l'état féodal. Béziers dépendait du comté de Toulouse mais le pouvoir du comte a fini, lui aussi, par s’affaiblir et, finalement, c'est le vicomte qui dirigeait la ville avec un concurrent de poids qui était l'évêque. 

- 12ème siècle :  par le jeu des alliances matrimoniales, la vicomté des Trencavel englobe Albi, Nîmes, Béziers, Agde, Carcassonne et le Razès et c'est la ville de Carcassonne qui est choisie comme résidence principale.

- 15 octobre 1167 : assassinat du vicomte de Béziers, Raimond 1er Trencavel, dans l'église de la Madeleine.

- 1185 : une charte est octroyée à la cité de Béziers.

- 1208 : le pape Innocent III proclame la croisade à l'encontre des cathares et donne le commandement de son armée à son légat, Arnaud Amaury. Le vicomte de Béziers Raymond-Roger Trencavel est excommunié car jugé trop tolérant envers les cathares.

- 22 juillet 1209 : c'est le sac de la ville de Béziers par les croisés. Sur une population évaluée à près de 20 000 personnes, environ 12 000 sont massacrés dont beaucoup à l'intérieur de l'église Sainte-Madeleine et de la cathédrale Saint-Nazaire. Cathares et non cathares confondus.

- 15 août 1209 : les croisés s’emparent de Carcassonne et Raymond-Roger Trencavel est fait prisonnier et dépossédé de tous ses domaines qui sont attribués à Simon de Montfort.

- 25 juin 1218 : Simon de Montfort étant tué à Toulouse, ses possessions reviennent à son fils Amaury de Montfort qui va les céder en 1224 au roi de France, Louis VIII.

- 1240 :  l'héritier légitime, Raymond Trencavel, fait une tentative pour reprendre les domaines de son père mais c'est un échec et, en 1247, il signe avec Saint-Louis l'abandon de tous ses droits sur les vicomtés.

- 1306 : sous le règne de Philippe le Bel, les juifs sont expulsés de France et leurs biens vendus.

- 1561-1562 : occupation de Béziers par les Protestants.

- 24 mai 1681 : inauguration du Canal du Midi. 

- 1827 : la municipalité fait démolir les remparts pour pouvoir agrandir la ville

Au 19ème siècle, c'est la grande époque du développement de la vigne qui va atteindre son apogée dans sa seconde moitié d'autant plus que le phylloxéra épargne la viticulture biterroise. Béziers devient la capitale du vin" et de grandes fortunes se font.

- 1857 : arrivée du chemin de fer qui va faciliter l'exportation du vin.

 - 20 juin 1899 : naissance de Jean Moulin.

 - 22 août 1944 : Béziers est libérée des Allemands.

Après la seconde guerre mondiale, l’économie basée sur le vin s’effondre car, d'une part la consommation diminue et, d'autre part, la qualité est préférée à la quantité. C'est le début du lent déclin de la ville.

 - 1962 : arrivée des rapatriés d'Afrique du Nord (pieds noirs et harkis).

 

Visite de Béziers
(78 500 habitants)
Labellisée ville d'art et d'histoire depuis 2019

 

La loi du 4 août 1962 (loi Malraux) a été utilisée par la municipalité pour mettre en place un secteur sauvegardé* qui permet de sauver et de mettre en valeur le patrimoine bâti historique tout en l'adaptant aux évolutions de la vie contemporaine. Créé par arrêté interministériel en septembre 1992, il concerne le centre historique sur 235 hectares dont 125 sont urbanisés. 

* En application d'une loi du 7 juillet 2016, le terme de "secteur sauvegardé" a été remplacé par celui de "Site Patrimonial Remarquable". 

 

A voir absolument :

 

En partant de la gare, on se dirige vers la ville haute en traversant le :

- Le jardin du Plateau des Poètes :

Inauguré en 1867, ce parc à l'anglaise s'étend sur une surface de 5 hectares. A voir : la fontaine des Titans.

Il a reçu le label de jardin remarquable. 

 

En sortant du jardin, on se retrouve devant :

- Les allées Paul Riquet : ce sont "les Champs Elysées" de Béziers.

C'est en 1827, à la suite de la démolition des remparts qui va permettre à la ville de s'agrandir, que sont tracées les fameuses allées. D'une longueur de 600 m, elles relient le jardin du Plateau de Poètes à un ravissant théâtre à l'italienne inauguré en 1844. Elles marquent aussi la séparation entre la ville "ancienne" et la ville "moderne" symbolisée par l'édification d'immeubles haussmanniens qui sont le reflet de la prospérité économique que la ville a connu à la fin du 19ème siècle. 

 

Après les avoir empruntées jusqu’à la place Jean Jaurès, prenez la direction du centre ancien. Au passage, si vous passez par la place Gabriel Péri qui est le lieu de l'ancien forum romain, pénétrez à l'intérieur de la mairie pour y admirer la façade de l’hôtel Graulle (17ème siècle). En se promenant dans les ruelles, on peut voir quelques maisons anciennes romanes et gothiques et hôtels particuliers avant de parvenir à :

- la cathédrale Saint-Nazaire de Béziers :

De loin, elle ressemble à une forteresse qui, du haut de son promontoire, surplombe l'Orb.

Sa construction date du milieu du 13ème siècle en remplacement de l'édifice roman que les croisés avaient incendié en 1229.

A l'extérieur, le clocher, haut de 46 m, est surmonté d'un campanile abritant une cloche. Accès gratuit avec 168 marches à gravir pour aller profiter du panorama sur les environs.

A l'intérieur, des chapiteaux, des vitraux, un orgue baroque et une grande rosace de 10 m de diamètre, etc ...

Quelques chiffres : 50 m de long, 33 m de large au niveau du transept et 32 m de hauteur de voûte.

Accolé à la cathédrale, se trouve le cloître datant du 14ème siècle mais qui est resté inachevée, puis, le jardin des Évêques qui a été aménagé à la française au-dessus des remparts et qui offre un beau panorama sur la vallée.  

Béziers, cloître de la cathédrale

Béziers, cloître de la cathédrale

Béziers, les lieux incontournables à visiter

 

Au nord de la cathédrale, il faut se rendre jusqu'à l’église Sainte-Madeleine qui est un lieu chargé d’histoire car c'est ici que se déroula le grand massacre de la croisade des Albigeois avec l'incendie qui les milliers de personnes qui s'étaient réfugiées à l’intérieur

- l'hôtel Fayet

C'est un ancien hôtel particulier dans lequel a été installé le musée des beaux-arts qui possède quelques œuvres de Delacroix, Géricault, Corot :

Pour plus d'informations, cliquez ici

 

Si vous avez du temps, allez jusqu'au cimetière vieux pour y voir la vierge du Moucadou qui a été à l'origine d'un miracle au 20ème siècle car des larmes se sont mises à couler sur la statue et elles ont été essuyées avec un mouchoir qui, passé sur le visage d'une enfant malade, lui a permis de guérir. C'est devenu un lieu de dévotion et des personnes y laissent des mouchoirs ("moucadou" en provençal).

 

Du centre ancien, descendre dans la vallée de l'Orb pour traverser :

- le pont vieux (12ème siècle)

De l'autre côté du pont, se rendre sur les berges de l'Orb pour admirer un très beau point de vue sur l'ensemble pont vieux - cathédrale.

Béziers, les lieux incontournables à visiter
Béziers, les lieux incontournables à visiter

 

Proche du pont vieux, au n°2 de l'avenue du Vieux Pont, sachez qu'il reste quelques vestiges d'un amphithéâtre qui a été construit au 2ème siècle ap J.-C. et abandonné au siècle au siècle. Il pouvait contenir environ 13 000 personnes. Il a servi de carrière de pierres.

 

Puis, dirigez-vous vers le canal du Midi pour vous rendre aux :

- neuf écluses de Fonséranes : inaugurées en 1697, elles ont été classées au patrimoine mondial de l’Unesco en 1996.

Elles permettent aux bateaux de s'affranchir d'une hauteur de 21,5 sur une distance de 312 m en passant par une succession de 8 bassins en ovales.

Quelques mots sur le canal :

C'est Pierre Paul Riquet, un enfant du pays, qui en est le concepteur. Cet ouvrage achevé en 1681 à la Garonne puis l'Atlantique tout en évitant aux  de passer par le détroit de  Gibraltar.

Long de 241 km, il relie Toulouse au port en eau profonde de Sète qui a été creusé dans la seconde moitié du 17ème siècle, les ports d'Agde et d’Aigues Mortes s'envasant.

C'est la Révolution qui changea son nom de "canal royal" en "canal du midi".

Dans les années 70, les bateaux de marchandises ne l'utilisent plus et depuis, ils sont été remplacés par la navigation de croisière.

 

Pour revenir à la gare SNCF, suivez le canal du midi dont le pont canal franchit l'Orb. La distance à parcourir est d'environ 2,5 km car il vous faut contourner toute les installations SNCF.  

Bonne visite

 

Voir mes autres articles en cliquant sur les liens suivants :

Visiter Nîmes en une journée

Narbonne, les lieux incontournables à visiter

Perpignan, les lieux incontournables à visiter

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos en format paysage pour les agrandir.

Publié dans Occitanie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article