Visiter Angers en une journée

Publié le par hunza

Capitale de l’Anjou, Angers, qui est traversée par la rivière la Maine, fait partie du Val de Loire qui a été classé au patrimoine mondial de l'Unesco. C'est d'ailleurs ici qu'on peut voir un des plus beaux châteaux datant du Moyen Age, une tenture médiévale exceptionnelle, un portail de cathédrale ayant conservé de très nombreuses traces de polychromie, une des plus belles maisons à pans de bois de France, etc ... .  Mais Angers, ce n'est pas que cela. C'est aussi une des villes qui, au travers de diverses enquêtes, est souvent classée parmi les endroits où il fait bon vivre. Alors si vous ne connaissez pas Angers, c'est une destination touristique à ne surtout pas rater. 

Comment venir à Angers :

  •  En train (1h22 à 1h34 minutes environ de trajet en TGV depuis Paris Montparnasse pour une distance de 300 km) :

Pour les horaires, cliquez ici

  •  En bus :

Depuis la loi Macron de 2015 sur la libéralisation du voyage en autocar longue distance, des opérateurs ont ouvert des lignes de bus à bas coût qui desservent Angers :

Pour plus d’informations sur Flixbus, cliquez ici

Pour plus d’informations sur BlablaCar Bus, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage : https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville 

L'office du tourisme se trouve à proximité du château, au n°7 de la place du Président Kennedy (600 m à pied de la gare SNCF).

Pour consulter le plan du centre-ville distribué par l'office du tourisme, cliquez ici

Pour consulter le plan d'Angers sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour afficher Angers et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Se déplacer dans Angers :

C'est le groupe RATP Dev qui gère le réseau de bus et de tramways de l’agglomération angevine. 

Pour plus d’informations, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquez ici

 

Brève histoire d'Angers

 

Une tribu gauloise occupe le territoire Andecava.

A partir de - 51 av J.-C., les Romains vont transformer la cité gauloise "des Andes" en une ville opulente du nom de "Juliomagus" (marché de Jules) qui profite de la voie navigable du Maine entre la Loire et la Sarthe.

- fin du 3ème - début du 4ème siècle ap J.-C. : construction d'une enceinte pour protéger la ville des invasions barbares; on peut voir des vestiges du mur dans la rue de Toussaint.

873 : la ville est assiégée par les Vikings. 

A partir de 920, suite à l'affaiblissement du pouvoir carolingien, le comté d'Anjou devient quasiment indépendant.

- Foulques Nerra, comte d’Anjou de 987 à 1040.

- 1128 : mariage de Geoffroy Plantagenêt, comte d’Anjou et du Maine, avec Mathilde, la petite-fille de Guillaume le Conquérant, héritière du royaume d’Angleterre et du duché de Normandie. De leur union, naquit Henri II.

- Mai 1152 : Henri II Plantagenêt épouse Aliénor d'Aquitaine; c'est le début de l'empire des Plantagenêts.

- 1154 : Henri II Plantagenêt devient roi d'Angleterre.

- 1202 : le roi de France, Philippe Auguste, prononce la confiscation des biens continentaux de Jean sans Terre dont fait partie l'Anjou.

- 1259 : signature du traité de Paris qui officialise après 10 ans de guerre la main mise du roi de France sur l'Anjou.

- 13ème siècle : construction d'une forteresse pour protéger le royaume contre les Bretons.

- 1434-1480 : règne du bien roi René, duc d'Anjou et de Lorraine, comte de Provence, roi de Naples de Sicile et de Jérusalem.

- 1849 : arrivée du chemin de fer

- 1944 : les bombardements des alliés causèrent la mort de 360 habitants d'Angers. 

- 30 novembre 2000 : le Val de Loire auquel est rattaché la ville d’Angers est classée au patrimoine mondial de l'humanité par l’Unesco, au titre des paysages culturels.

 

VISITE DE LA VILLE 

Angers est une ville de 151 229 habitants environ (chiffres INSEE de 2019)

 

En 2019, le périmètre du "site patrimonial remarquable" (appellation qui remplace celle du "secteur sauvegardé" initié par la loi Malraux de 1962) a été acté par l'Etat. Cela permet, entre autres, de sauver et de mettre en valeur le patrimoine bâti historique tout en l'adaptant aux évolutions de la vie contemporaine. Son étendue concerne 1 600 hectares dont 1 160 hectares d'espaces verts. La quarantaine de maisons à pans de bois encore visibles à Angers en fait donc partie.

A l'origine, la cité est construite sur le promontoire rocheux qui surplombe la Maine car, d'une part, elle est plus facilement défendable et, d'autre part, elle est à l'abri des crues. Ce n'est qu'à partir du 11ème siècle qu'un nouveau quartier, celui de la Doutre, va se construire sur la rive opposée, en face de la vieille ville.

 

La vieille ville (rive gauche de la La Maine)

 

Le château :

A la demande de Blanche de Castille et de son fils Louis IX, le futur Saint-Louis, la forteresse a été construite à partir de 1232 sur un promontoire rocheux dominant la Maine. Les matériaux utilisés furent le schiste et le calcaire. On compte 17 tours mais, seule la tour du Moulin a conservé sa hauteur d'origine, les autres ayant été arasées sur ordre du roi Henri III durant les guerres de religion pour installer sur les remparts transformés en terrasse des pièces d'artillerie.

La porte des Champs était l'entrée principale du château avec un pont-levis qui a disparu, alors que, de nos jours, les visiteurs passent par la porte de Ville qui, à l'époque, était une entrée secondaire.

Dans la cour du château, on peut voir la chapelle royale (15ème siècle) et le logis royal que fit édifier le roi René entre 1435 et 1440.

Plus tard, la forteresse a servi de prison et c'est d'ailleurs ici que Nicolas Fouquet fut enfermé. 

Dans les fossés secs, un jardin à la française et une vigne ont été aménagés.

La tapisserie de l’Apocalypse

Exposée au public depuis 1954 dans un bâtiment spécialement construit pour l'abriter, c'est la plus longue tapisserie de l'époque médiale conservée au monde. Elle mesure 103 mètres de long et 4,50 m de haut (à l'origine, ses dimensions étaient de 140 mètres de long et 6 m de haut).

Elle a été commandée en 1375 par le duc d'Anjou Louis Ier. Réalisée avec de la laine par des artisans liciers, elle a été achevée en 1382. Au 15ème siècle, le roi René la lègue aux chanoines de la cathédrale d'Angers. A la Révolution française, elle fut mise en vente d'où la disparition de certains panneaux de la tapisserie.

Tout en s'inspirant du contexte de l'époque, elle représente les scènes illustrant les visons apocalyptiques de l'apôtre Saint-Jean. Dernier texte de la Bible, l'Apocalypse signifie « révélation ».

Château d'Angers avec, au premier plan, la tour du Moulin

Château d'Angers avec, au premier plan, la tour du Moulin

Château d'Angers

Château d'Angers

Château d'Angers, la porte des Champs

Château d'Angers, la porte des Champs

 

A proximité du château, on peut se rendre à la cathédrale en empruntant la pittoresque rue Saint-Aignan qui permet d'accéder à la "Montée Saint-Maurice".

Au n°17, on passe devant la maison du chapelain de Landemore qui est la plus ancienne demeure à pans de bois d'Angers qui date de 1499-1400.

 

Angers, rue Saint-Aignan

Rue Saint-Aignan, la maison de "La Tour" appelée aussi "Logis du Croissant" (15ème siècle)

 

La cathédrale Saint-Maurice

Elle a été édifiée entre le 12ème et le 13ème siècle et mélange les styles roman et gothique dit "angevin" caractérisé par la présence de voûtes bombées et d'ogives.

A l’extérieur, les tours nord et sud, hautes de 70 m, datent du 15ème siècle alors que la tour centrale (lanternon) a été élevée plus tardivement au 16ème siècle. Quant au portail occidental (milieu du 12ème siècle), il a conservé d'importantes traces de polychromies datant de l'époque de sa construction mais aussi du 17ème siècle où il a été entièrement repeint.  

A voir à l'intérieur :
- les vitraux dont certains sont du 12ème siècle (nef), du 13ème (choeur) et du 15ème siècle (les deux rosaces).
- la chaire ouvragée qui a été sculptée en 3 ans par l'abbé Choyer qui l'a achevée en 1855.
- les boiseries du chœur (18ème siècle) qui cachent des fresques murales du 15ème siècle
- les tapisseries du 18ème siècle
- le buffet d'orgue qui est supporté par des atlantes datant de 1747; quant à l'orgue, il a été restauré par Cavaillé-Coll à la fin du 19ème siècle.

 

Angers, cathédrale Saint-Maurice

La Montée Saint-Maurice et la cathédrale

 

A côté de la cathédrale se trouve l'ancien palais épiscopal dont une aile du bâtiment, de style roman, a été construite au 12ème siècle. L'autre partie, de style néoroman, a été rajoutée au 19ème siècle.

Des visites guidées y sont organisées.

En face du palais, dans la rue de l'Oisellerie, il y a 3 maisons à pans de bois.

 

En remontant la rue Montault, on parvient à la place Sainte Croix où s'élève :

La maison Adam

Elle est également dénommée Maison d’Adam et d’Eve ou de l’Arbre de Vie. Elle aurait été construite en 1491. Elle est richement décorée et, parmi les sculptures en bois à caractère religieux et profane, il y a un personnage bien étonnant surnommé "Le Tricouillard". Je vous laisse deviner pourquoi !

 

Angers, maison d'Adam

Maison d'Adam

 

La galerie David d'Angers

En suivant la rue Toussaint, on arrive à l'emplacement de ce qui fut l’ancienne abbaye Toussaint. De nos jours, il reste l'abbatiale du 13ème siècle qui a été superbement restaurée dans les années 80 pour y installer toutes les œuvres que le sculpteur angevin du 19ème siècle, Pierre Jean David, avait léguée à la ville. 

Pour plus d’informations, cliquez ici

A l'extérieur, il reste une partie du cloître qui est ouvert sur le jardin des Beaux-Arts dans lequel on peut aussi voir une oeuvre de Niki de Saint-Phalle, "L’Arbre-serpents".

 

Le musée des Beaux-Arts

Installé dans un hôtel particulier édifié entre 1486 et 1493, le Logis Barrault, le musée est composé d'une partie consacrée à l'histoire de la ville d'Angers et d'une autre partie dans laquelle sont exposés des sculptures et des tableaux dont certains sont signés Boucher, Fragonard, Watteau, Ingres, Corot, etc....

Pour plus d’informations, cliquez ici

 

Angers, musée des Beaux-Arts

Tour d'escalier du Logis Barrault

 

Sur la place qui permet d'accéder au musée des Beaux-Arts, il reste :

La tour Saint-Aubin

C'est une tour-clocher, haute de 54 m, qui est un vestige de l'abbaye éponyme aujourd'hui disparue. Bâtie au 12ème siècle, elle a servi aussi de tour de guet au Moyen Age.

 

Angers, place Saint-Eloi

Place Saint-Eloi

 

L’Eglise Saint-Martin :

C'est la plus ancienne église d’Angers et l’un des monuments carolingiens les mieux conservés de France. En effet, la tour-clocher et les arcs bicolores à la croisée du transept datent du 10ème siècle.  

A voir à l’intérieur : ses chapiteaux et sculptures romanes, son chœur gothique et sa crypte avec ses sarcophages de l'époque mérovingienne.

Pour plus d’informations, cliquez ici

 

LA DOUTRE (rive droite de la Maine)

 

C'est le quartier qui se trouve sur la rive droite de la Maine, en face du vieil Angers. C'était une zone de marécages avant que Foulques de Nera ne décide d'y fonder l'abbaye de Ronceray au 11ème siècle. De nos jours, il recèle un intérêt touristique évident pour les raisons suivantes :

- la vue sur la forteresse, les remparts, la cathédrale, etc ... depuis les quais; on peut aussi prendre de la hauteur en accédant à la terrasse du théâtre "le Quai" en empruntant un ascenseur libre d'accès.

- les maisons à pans de bois qui se trouvent majoritairement dans la rue Beaurepaire.

- l'abbaye de Ronceray dont une partie de l'abbatiale avec sa tour-clocher du 11ème siècle est imbriquée dans l'église de la Trinité (12ème siècle). A voir, à l'intérieur, des chapiteaux historiés et des peintures murales du 13ème siècle, mais, malheureusement, elle n'est ouverte que dans le cadre d'expositions .....

- la pittoresque place de la Paix autour de laquelle on peut voir des hôtels particuliers construits entre le 15ème et le 17ème siècle.

Angers

Angers

 

Cathédrale d'Angers

Cathédrale d'Angers

 

Angers, église de la Trinité

Eglise de la Trinité et, à gauche, la tour-clocher de l'abbaye de Ronceray

 

Angers, rue Beaurepaire

La maison de Simon Poisson (fin 16ème siècle) au n°67 de la rue Beaurepaire

 

Angers, rue Beaurepaire

 

Angers, place de la Paix

Angers, place de la Paix

Angers, pont de Verdun (19ème siècle)

Angers, pont de Verdun (19ème siècle)

 

Le musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine

Il est installé dans l’ancien hôpital Saint-Jean construit au 12ème siècle et c'est dans la salle des malades de style gothique qu'on peut voir les dix tapisseries réalisées par Jean Lurçat. Inspiré par la tenture de l'apocalypse qu'il a découverte en 1938, il a voulu donner sa propre vision du monde du 20ème siècle. Fabriquées dans les ateliers de tapisserie à Aubusson, l'ensemble des panneaux s'étire sur 80 de long et chacun est haut de 4,4 m.

Pour plus d’informations, cliquez ici

A l'extérieur, dans le jardin, on peut aller voir les vestiges d'un cloitre et apercevoir l'ancien grenier à céréales datant du 12ème siècle qui ne se visite pas.

Angers, cloître du musée Jean Lurçat

Angers, cloître du musée Jean Lurçat

 

A voir si vous avez du temps :

- Le musée Pincé

Sis au n° 32 de la rue Lepneveu, ce musée a été aménagé dans un hôtel particulier bâti entre 1528 et 1535.

Pour plus d’informations, cliquez ici 

- dans le bas de la rue Saint-Laud, quelques maisons à pan de bois.

- le Jardin des Plantes ou Terra Botanica,

- La maison bleue (à l'angle de la rue d'Alsace et du boulevard du Maréchal Foch)

Achevé de construire en 1928, ce lieu d'habitation est un chef d'oeuvre de l'art décoratif. A l'époque, c'était l'immeuble le plus haut d'Angers. Sa facade extérieure a été entièrement décorée par le mosaïste rennais, Théodore Odorico.

 

A faire si vous avez du temps :

- un tour en gabare sur la Maine.

Il faut savoir que, par sa position géographique sur la Maine, à quelques kilomètres seulement de la Loire, Angers a été un port fluvial important jusqu'au 19ème siècle. Des bateaux transportant diverses marchandises allaient et venaient de Nantes. 

 

Bonne visite

 

Voir aussi mon article de blog sur Nantes en cliquant sur le lien suivant :

Visiter Nantes en une journée

 

N'hésitez pas à poster un commentaire, à faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebook. Aucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent en aucun cas la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos en format "paysage" pour les agrandir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article