3 bonnes raisons d'aller visiter Meaux en une journée

Publié le par hunza

Meaux est à seulement 30 minutes en train de Paris et on peut y visiter l'une des plus belles cathédrales d'Ile de France, une cité épiscopale parmi les mieux préservées ainsi que le plus important musée d'Europe consacré à la Grande Guerre. 

 

Comment venir à Meaux (44 km de Paris) :

Au départ de Gare de l'Est, emprunter soit :
- un train MICI Paris - Meaux (fréquence à la demi-heure en heures creuses + week-ends et toutes les 15 minutes en heure de pointe en semaine) et compter un temps de trajet de 40 minutes.
- un train ZIMO à destination de Château Thierry (fréquence toutes les 60 minutes en heures creuses + week-ends et toutes les 30 minutes en heure de pointe en semaine) et compter un temps de trajet de 25 minutes.

Pour les horaires, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage : https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville 

L'office du tourisme se trouve dans la cour du palais épiscopal, au pied de la cathédrale, à 600 m à pied de la gare SNCF. 

Pour consulter le plan de Meaux sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour afficher Meaux et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquez ici

 

Brève histoire de Meaux

 

C'est la tribu gauloise des Meldes qui est présente sur le territoire avant la conquête romaine (52 avant J.-C.).

A la fin du 1er siècle avant J.-C., la via Agrippa reliant Lyon à Boulogne sur Mer est construite et passe par Lantinum (nom latin de Meaux).

- Fin 3ème - début 4ème siècle : construction d'une enceinte pour protéger la ville des invasions germaniques.

- Janvier 862 et 888 : raids vikings qui remontent le cours de la Marne.

- 907 - 1285 : Meaux fait partie du comté de Champagne.

Durant l'an Mil, le "Marché" installe hors de la cité : c 'est la naissance d'une seconde ville.

- 1179 : les bourgeois obtiennent une charte communale du comte de Champagne Henri II le Libéral.

- 1204 : concile de Meaux pour renforcer la paix entre Philippe Auguste et Jean sans Terre.

- 1220 : le "Marché" est fortifié.

Janvier 1229 : le comte de Toulouse, Raymond VII vient à Meaux pour y accepter les termes de la "paix de Meaux" qui sera confirmée par le traité de Paris du 12 avril 1229 en la présence du roi. Parmi les termes, il s'engage à donner sa fille en mariage au frère du roi et si le couple n'a pas d'enfant mâle, le comté de Toulouse reviendra au royaume de France. C'est ce qui se passera en 1271.

- 1284 : le comté de Champagne est rattaché au royaume de France suite au mariage de Jeanne de Navarre, seule héritière du comte Henri III, avec le roi Philippe le Bel.

Meaux est bien placée sur la route entre Paris et les grandes foires de Champagne (Troyes, Provins, Châlons sur Marne).

Guerre de Cent ans (1337 - 1453)

- 1348 : l'épidémie de peste décime le tiers de la population.

Septembre 1356 : le roi Jean le Bon est capturé par les Anglais lors de la bataille de Poitiers et son fils, le futur Charles V, devient régent lors des Etats généraux de décembre 1356.

11 avril 1358 : l'armée du dauphin entre à Meaux et Charles fait installer sa famille dans la forteresse du "Marché".

- Juin 1358 : bataille de Meaux lors de laquelle les partisans d'Etienne Marcel sont mis en échec par les soldats de l'armée du dauphin.

- 6 octobre 1421 : début du siège de Meaux par les Anglais; ils s'emparent de la ville le 10 mai 1422.

- 12 août 1439 : après avoir subi un siège de 2 mois, les Anglais sont chassés de Meaux. Avec l'arrivée de renforts, ils tenteront de reprendre la ville en septembre mais ce sera en vain.

- Fin 14ème - début 15ème : édification d'une seconde enceinte car la ville s'est agrandie.

Au 16ème siècle, la ville est un foyer de la Réforme en France.

- 25 juin 1562 : les Huguenots saccagent la ville.

- 8 février 1682 : arrivée de Bossuet qui sera évêque de Meaux jusqu'en 1704 qui est la date de sa mort.

- 1 janvier 1594 : Henri IV fait une entrée solennelle à Meaux.

- 22 octobre 1685 : la révocation de l'Edit de Nantes va causer le départ de nombreux protestants et désorganiser l'économie.

- 27 février 1814 : les coalisés tentent de s'emparer de Meaux (boulet russe) pour s'ouvrir la route de Paris mais c'est un échec.

- 27 mars 1814 : Meaux est prise par les coalisés et Paris va capituler le 30 mars.

- 2 septembre 1849 : inauguration de la ligne de chemin de fer Paris - Meaux.

5-9 septembre 1914 : bataille de la Marne (Joffre est le généralissime tandis que Galliéni est gouverneur militaire de Paris depuis le 27 août).

 

Visite de Meaux
(54 300 habitants en 2021)
Labellisée ville d'art et d'histoire depuis 1988

 

La cité épiscopale

C'est une des mieux conservée de France avec son ensemble architectural qui regroupe la cathédrale, le vieux-chapitre, le palais épiscopal et encore quelques maisons canoniales. 

- la cathédrale Saint-Etienne :

Elle fait partie des toutes premières cathédrales gothiques.  

Sa construction débute en 1170 et se termine en 1540. De style gothique, elle mesure 85 m de long et sa hauteur sous les voûtes atteint 31 m. Faute de financement suffisant, la tour sud n'a pas pu être terminée et sa construction provisoire en bois recouverte d'ardoises est restée d'où son surnom de "tour noire." 

A voir à l'extérieur, les 3 portails de la façade occidentale dont les tympans représentent la vie de la Vierge (à droite), celui de Saint-Jean Baptiste (à gauche) et le jugement dernier (au centre).

 

Meaux, cathédrale Saint-Etienne vue depuis la rue Saint-Rémy

Cathédrale Saint-Etienne vue depuis la rue Saint-Rémy

Façade occidentale de la cathédrale Saint-Etienne de Meaux

Façade occidentale de la cathédrale Saint-Etienne de Meaux

Cathédrale de Meaux, portail de la Vierge

Cathédrale de Meaux, portail de la Vierge

Cathédrale de Meaux, portail du jugement dernier

Cathédrale de Meaux, portail du jugement dernier

Cathédrale de Meaux, portail de Saint-Jean Baptiste

Cathédrale de Meaux, portail de Saint-Jean Baptiste

Cathédrale de Meaux

Cathédrale de Meaux

Cathédrale de Meaux, portail Saint-Étienne (portail sud)

Cathédrale de Meaux, portail Saint-Étienne (portail sud)

 

A voir à l'intérieur, la pureté des lignes et l'élégance architectural de l'édifice, le vitrail de la crucifixion (14ème siècle) en haut du chœur, la grande rose (15ème siècle), la statue polychrome du "Christ aux liens" (15ème siècle), une "Visitation de la Vierge" (1581) visible dans une chapelle du déambulatoire, la tribune d'orgue aménagée à la fin du 15ème siècle, l'orgue (1627), etc ...

C'est dans cette cathédrale que l'évêque de Meaux, Bossuet, surnommé aussi "l'Aigle de Meaux" en raison de la qualité de ses sermons, est enterré.

 

Cathédrale de Meaux

 

Cathédrale de Meaux, vitrail de la crucifixion

Vitrail de la crucifixion

 

Cathédrale de Meaux, Christ aux liens

Christ aux liens

 

- le vieux-chapitre :

Il ressemble à un château flanqué de 4 tourelles d'angle. Sa construction remonte au 13ème siècle (style gothique). Quant à l'escalier extérieur donnant sur la cour, il date du 15ème siècle et le pont couvert en bois qui relie le chapitre à la cathédrale a été ajouté en 1937.

C'était le siège de la juridiction ecclésiastique et le lieu de réunion des chanoines de la cathédrale.

Meaux, le Vieux Chapitre

Meaux, le Vieux Chapitre

 

le musée Bossuet 

Depuis 1927, il occupe l'ancien palais des évêques de Meaux, dont les parties les plus anciennes datent du 12ème siècle. Ce sont les 2 salles voutées au rez de chaussée qui servent d'entrée au musée. L'aile de Brézé (où se trouvent l'office du tourisme et la maison du brie de Meaux) ainsi que la tour d'escalier, en fait une succession de rampes pour accéder au 1er étage (était-ce pour faire monter les mulets ?), ont été construites au 16ème siècle et, la belle façade côté jardin ainsi que les grandes salles, au 17ème siècle.

Les collections du musée sont essentiellement issues de 2 donations faites à la ville de Meaux, celle d'Henri Moissan (peintures du 19ème siècle) et puis celle de Jean-Pierre Changeux (peintures du 17ème et du 18ème dont les thèmes sont essentiellement mythologiques et religieux). Il y a aussi des sculptures, des objets d'art décoratif et du mobilier.

Pour plus d’informations, cliquez ici

 

le jardin Bossuet :

Il aurait été dessiné par André le Nôtre en 1642. Sa superficie est de 8 500 m2 et sa forme évoque celle d'une mitre. Il s'étend du palais épiscopal jusqu'aux remparts de la ville qui sont, de nos jours, malheureusement interdit au public et où se trouve le pavillon Bossuet dans lequel l'évêque de Meaux aimait venir à se retirer pour y travailler.

C'est, pour moi, l'un des plus beaux jardins à la française que je connaisse en Ile de France. 

Le jardin Bossuet avec, en arrière-plan, le palais épiscopal et la cathédrale

Le jardin Bossuet avec, en arrière-plan, le palais épiscopal et la cathédrale

 

Les remparts

En suivant le boulevard Jean Rose qui part de la place Gambetta vers la place Paul Doumer où se trouve le monument aux morts, on passe d'abord devant la tour des Arbalétriers qui faisait partie de l'enceinte du 15ème siècle, puis des tours Natée et Faude. En continuant, on peut voir des vestiges de la première enceinte datant de la période gallo-romaine qui est facilement reconnaissable avec ses chaînages de briques.

Près du vieux-pont, on peut voir les ruines de la tour du Gué ou tour du Bourreau.

 

Meaux, tour des Arbalétriers

Tour des Arbalétriers

Meaux, vestige du mur d'enceinte gallo-romain (3ème siècle)

Meaux, vestige du mur d'enceinte gallo-romain (3ème siècle)

 

Quelques édifices et lieux intéressants à voir si vous avez du temps :

On ne peut pas dire que les rues du centre historique de Meaux sont bordées de belles maisons. Malgré tout, on peut s'y promener car il a conservé sa trame médiévale mais point de façades à pans de bois, gothiques ou renaissances.

 

Meaux, rue des Vieux Moulins

La rue des Vieux Moulins dans le vieux Meaux

 

Cependant, on peut apercevoir quelques hôtels particuliers quand les portes cochères sont ouvertes :

- l'hôtel de la Sirène construit vers 1740 (33 rue du général Leclerc)

 

Meaux, hôtel de la Sirène

 

- l'hôtel Macé de Montoury construit en 1772 (38 rue Saint-Rémy) qui est juste à côté de l'ancien hôpital Jean Rose, sur le trottoir d'en face.

- l'hôtel Navarre de Longuejoue construit au 18ème siècle (place Saint-Maur)

Et puis, il y a :

- la mairie de style néoclassique qui a été inaugurée le 4 mars 1900 en lieu et place du château fort des comtes de Champagne. 

- le vieux-pont (16ème siècle) qui relie le centre-ville au quartier du marché et qui, avant l'incendie de 1920, portait des moulins. Ce sont les Britanniques qui, en septembre 1914, ont fait sauter la première arche du pont pour gêner la progression allemande qui risquait de s'emparer de Meaux.

Meaux, le vieux pont

Meaux, le vieux pont

 

- Dans le quartier du marché, délimité par la boucle de la Marne et le canal de Cornillon, la halle métallique date de 1879 (le marché s'y tient toute la journée du samedi). Sur le côté nord de la place, on peut lire l'inscription suivante sur la façade d'un immeuble : "Au boulet russe du 27 février 1814". Lors de la campagne de France qui a suivi puis la défaite napoléonienne de Leipzig, les Russes, qui envahissaient la France, ont tiré plusieurs boulets sur Meaux qui résistait et il en reste un, fiché dans le mur, pour rappeler ce souvenir de notre histoire.

Meaux, "au boulet russe du 27 février 1814"

Meaux, "au boulet russe du 27 février 1814"

 

- la promenade des Trinitaires : entre la Marne et la gare, c'est un lieu de promenade agréable et c'est depuis la passerelle que vous avez un des plus beaux points de vue sur la cathédrale.

Cathédrale Saint-Etienne de Meaux

Cathédrale Saint-Etienne de Meaux

 

Le musée de la Grande Guerre :

Pour y accéder depuis la gare SNCF, emprunter les bus des lignes 10, 11, 63, 65 ou G car il est de l'autre côté de la ville, à plus de 3 km à pied.

Il a été édifié à l'endroit où l'avancée allemande était la plus proche de la ville de Meaux, près du monument américain offert à la France en 1932 pour commémorer le sacrifice de ses soldats lors de la bataille de la Marne.

Inauguré le 11 novembre 2011, le musée expose plus de 50 000 objets et documents provenant de la collection privée d'un passionné de cette période tragique de notre histoire, Jean Pierre Verney. 

Sa visite est incontournable pour comprendre l'origine de la première guerre mondiale, son déroulement et les conséquences de l'armistice qui seront à l'origine du second conflit de 1939-45. Une tranchée française qui fait face à celle des Allemands est reconstituée, des matériels de guerre (canons, camions, chars, avions) les uniformes des combattants des très nombreux pays et colonies impliqués dans le conflit, etc ..., sont présentés.

Pour plus d’informations, cliquez ici

 

Meaux, musée de la grande guerre
3 bonnes raisons d'aller visiter Meaux en une journée
3 bonnes raisons d'aller visiter Meaux en une journée

 

A 1 km à pied du musée, en direction du centre ville de Meaux, juste avant le pont de chemin de fer, il y a un carré militaire dans le cimetière communal de Meaux.

Cimetière militaire de Meaux

Cimetière militaire de Meaux

Cimetière militaire de Meaux

Cimetière militaire de Meaux

 

A savoir :

- Chaque année, durant l'été, un spectacle racontant l'histoire de la ville de Meaux de ses origines à nos jours est joué par 500 bénévoles dans la cour du palais épiscopal.

Pour plus d'informations, cliquez ici

- Pour ceux qui aiment le brie de Meaux et qui souhaitent en savoir plus sur ce célèbre fromage, ils peuvent visiter la maison qui lui est consacré et qui se trouve au 1er étage au-dessus de l'office du tourisme.

Pour plus d'informations, cliquez ici

 

Belle balade

 

Lire aussi mes articles sur les environs de Meaux en cliquant sur les liens suivants :

Randonnée autour de Meaux sur les champs de bataille de la Marne

Randonnée le long du canal de l'Ourcq : de Crouy sur Ourcq à La Ferté Milon par le GR11

En train depuis la gare de l'Est pour visiter les environs de Paris

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquez sur les photos en format "paysage" pour les agrandir.

Publié dans Ile de France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article