Une journée à Trouville sur Mer

Publié le par hunza

Trouville fait partie de ses villes à l'histoire étonnante car c'est un peintre qui est à l'origine de sa notoriété au 19ème siècle. Il a suffi que ces tableaux séduisent le "Tout-Paris" pour que ce qui était un port de pêche devienne l'une des plus importantes stations balnéaires françaises, détrônant Dieppe, car la plage de sable fin était préférée aux galets. De nos jours, on peut dire que Trouville a su profiter de son charme suranné avec ses chalutiers amarrés le long des quais, ses maisons de pécheurs serrées les unes contre les autres au centre-ville et ses villas "Belle Epoque" au style éclectique en bord de mer. Elle a aussi su trouver sa place à côté de Deauville la mondaine. De plus, le béton n'est heureusement pas venu défigurer le paysage. Alors oui, malgré l'énorme fréquentation que la ville connait du fait de sa proximité avec Paris, Trouville demeure attirante 

Comment venir à Trouville

En train (2h10 environ de trajet depuis Paris Saint-Lazare pour un trajet de 219 km) :

Pour les horaires, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage :  https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de Trouville 

L'office de tourisme se trouve au n°32 boulevard Fernand Moureaux, à 350 m à pied de la gare SNCF.

Pour consulter le plan de Trouville distribué par l'office de tourisme, cliquez ici

Pour consulter le plan de Trouville sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour afficher Trouville et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo

Pour la consulter, cliquez ici

Pour la webcam, cliquez ici

 

Horaire des marées

Pour la consulter, cliquez ici

Trouville sur Mer

Trouville sur Mer

 

Brève histoire de la ville de Trouville

 

L'étymologie de Trouville viendrait du dieu Thor vénéré par les Vikings.

C'est un village de pêcheurs établi sur les bords de la Touques.

1825 : le peintre parisien Charles Mozin découvre Trouville et, subjugué par l'endroit, il y peint de nombreuses toiles.

En exposant ses toiles académiques à Paris, il va séduire les Parisiens fortunés et lancer la mode des bains à Trouville sans le vouloir ....

Eté 1831 : lors de son premier séjour à Trouville, Alexandre Dumas père est conquis par le charme du site.

1838 : ouverture du 1er casino.

1840 : inauguration du 1er hôtel, l'Hôtel de Paris.

28 juillet 1847 : Trouville et Hennequeville qui donne sur la mer fusionnent et la nouvelle ville prend le nom de Trouville sur Mer.

1863 : arrivée du chemin de fer.

1912 : ouverture du nouveau casino.

19 juin 1940 : début de l'occupation allemande.

24 août 1944 : libération de Trouville sur Mer.

 

Visite de Trouville
(4 500 habitants environ en 2022)

 

De la gare SNCF qui se trouve sur le territoire de la commune de Deauville, il faut franchir la Touques en empruntant le pont des Belges pour arriver à Trouville. 

De la gare à la mer (1,1 km)

Pour se rendre sur la plage, le chemin le plus direct est de suivre les quais le long desquels les chalutiers sont amarrés. Trouville est un port de pêche toujours en activité avec une trentaine de bateaux qui y sont immatriculés. Ils alimentent, entre autres, le marché aux poissons qui existe depuis 1936. Détruit par un incendie en septembre 2006, il a été rebâti à l'identique, dans le style régionaliste caractérisé par la présence de ... faux pans de bois.

Arrivé à hauteur du casino dont l'inauguration date de juillet 1912, il ne faut pas rater le chalet Mozin (1846) où vécut le peintre qui fut à l'origine de la notoriété de Trouville. Il se trouve au n°176 de la place Foch, à côté de l'entrée de la bibliothèque municipale.

C'est aussi là qu'on peut emprunter le bac baptisé "Trait d'union" qui relie Trouville à Deauville sans avoir besoin de faire le détour par le pont des Belges. 

Pour plus d'informations, cliquez ici

En passant par le centre-ville

Avant de se rendre sur la plage, on peut aussi faire un détour par l'intérieur de la ville et parcourir ses rues qui étaient habitées par les pêcheurs au 19ème siècle, comme celles du quartier de l'Ecore qui occupe les pentes de la falaise située derrière le boulevard Fernand Moureaux. Quant à l'architecture toute simple de ces petites maisons, elles tranchent avec celle des demeures "Belle Epoque" au style plutôt "m'as-tu vu" qui se trouvent près du bord de mer ou bien sur les hauteurs pour profiter du panorama ....

 

Trouville sur Mer, rue des Ecores

Rue des Ecores

 

Les édifices religieux ne présentent pas d'intérêt particulier :

- l'église Notre Dame des Victoires : de style néoclassique, sa construction a duré de 1834 à 1848. Derrière son chevet se trouve une belle demeure.

Trouville sur Mer, place Notre Dame

Trouville sur Mer, place Notre Dame

 

- l'église Notre Dame du Bon Secours : de style néoclassique, elle a été ouverte au culte en 1883.

- chapelle Notre Dame de Pitié (début 17ème siècle) au n°34 de la rue de la Chapelle.

Faire un détour par :

- villa Chebec au n°1 de la rue Mannheim : de style anglo-normand, elle date de 1881.

- l'escalier du Serpent (107 marches) : il permet d'accéder à un point de vue sur Trouville tout en longeant une belle villa d'inspiration mauresque (1860). 

 

Trouville sur Mer, escalier du Serpent

L'escalier du Serpent et la villa mauresque

Trouville, villa "La Vista" au n°164 du boulevard d'Hautpoul

Trouville, villa "La Vista" au n°164 du boulevard d'Hautpoul

 

Le front de mer 

Entre le Casino et l'ancien hôtel des Roches Noires, on peut emprunter la Promenade des Planches. Installée en 1867, elle s'étend sur une longueur de 925 m et passe devant nombre d'édifices rappelant le glorieux passé de Trouville comme station balnéaire à la mode durant la seconde moitié du 19ème siècle.

- Le Trouville Palace : il date début du 20ème siècle. 

- La villa Sidonia ou villa Honoré (1866 ou 68) : copiant le style Louis XIII, ses façades sont habillées de briques et décorées de médaillons.

- La villa Roy (1850) : elle est reconnaissable par sa façade rose.

- Le "Manoir Normand" et son rez-de-chaussée caractérisé par un mélange de pierres et de briques disposées en damier. 

- Les pavillons Bouin, ou chalets normands, qui sont deux maisons quasi identiques bâties en 1884 par un père pour ses filles jumelles et que la toiture et la couleur de la peinture des pans de bois permettent de différencier.

Front de mer de Trouville : le "Manoir normand (à droite) et les pavillons Bouin (à gauche)

Front de mer de Trouville : le "Manoir normand (à droite) et les pavillons Bouin (à gauche)

 

- La villa Montebello construite pour la marquise de Montebello en 1865. Elle est un peu en retrait de la plage et en hauteur. De nos jours, c'est le musée d'art et d'histoire balnéaire.

Pour plus d'informations, cliquez ici

- L'Hôtel des Roches Noires : l'édifice de style néoclassique a été inauguré le 15 juillet 1866. L'écrivain, Marcel Proust, y a séjourné en 1893 et 1894. En 1949, ce bâtiment emblématique de Trouville a été transformé en appartements. 

Trouville, les Roches Noires

Trouville, les Roches Noires

 

- La Villa Monet : c'est devenu une résidence de luxe

 

Trouville, villa Monnet

 

- La maison persane au style oriental (1859)

Trouville, la Villa Persane vue de puis la rue des Roches Noires

Trouville, la Villa Persane vue de puis la rue des Roches Noires

 

- La tour Malakoff : de style médiéval, elle a été construite en 1855 à la demande du peintre Charles Mozin qui voulait s'établir face à la mer. C'est la seconde maison du peintre à Trouville.

 

Trouville, tour Malakoff

 

- La villa de style Renaissance "les Flots" (1875) qui est située en bout de plage : Gustave Eiffel y a séjourné.

En continuant sur la plage, on atteint les falaises des Roches Noires.

Voir mon article de blog :

Randonnée de Trouville à Honfleur par la Côte de Grâce

 

Bonne visite

 

Voir aussi mes articles en cliquant sur les liens suivants :

Honfleur, les lieux incontournables à visiter

Caen, les lieux incontournables à visiter

Lisieux, les lieux incontournables à visiter

Visiter Le Havre en une journée

 

N'hésitez pas à poster un commentaire, à faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebook. Aucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent en aucun cas la responsabilité de l'auteur.

Cliquez sur les photos en format "paysage" pour les agrandir.

Publié dans Normandie, Villes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article