Toul, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

Toul est une ville de Lorraine située sur une boucle de la Moselle et, comme elle n'est pas très éloignée de Nancy, on peut facilement profiter d'un séjour dans cette dernière pour venir y faire étape. Car, Toul qui est surtout connue dans l'histoire de France pour avoir fait partie des Trois Évêchés qui ont été annexés au 17ème siècle au détriment du Saint-Empire romain germanique, possède une magnifique cathédrale gothique que jouxte un vaste cloître. Mais, c'est aussi une des rares villes de France qui a conservé l’entièreté de ses fortifications conçues par Vauban. Et puis, pour ceux qui aiment le vin, c'est aussi l'occasion de découvrir une région vinicole peu connue de nos jours, le Toulois, qui produit un vin d’appellation contrôlé, le gris de Toul.

 

Comment venir à Toul

En train depuis Nancy, compter sur un temps de trajet de 23 minutes pour une distance de 35 km.

Au départ de Paris, il faut emprunter un TGV à destination de Nancy qui couvre la distance en 1h35. 

Il existe actuellement un train direct/jour au départ de Paris qui dessert Toul après avoir parcouru 319 km en 3h15.

Pour les horaires de trains, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage :  https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville

L'office de tourisme se trouve au pied de la cathédrale, à 1,4 km à pied de la gare SNCF.

Pour consulter le plan de Toul sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour afficher Toul et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo

Pour la consulter, cliquez ici

 

Brève histoire de Toul

 

A partir du 4ème siècle avant J.-C., le peuple celtique des Leuques est présent sur le territoire.

- 58 avant J.-C. : les Leuques choisissent de soutenir César lorsqu'il envahit la Gaule.
En récompense, ils obtiennent un droit de cité qui est à l'origine de la ville de Tullum Leucorum qui est traversée par la via Agrippa reliant Lyon à Trêves.

- Fin 3ème siècle : construction d'un rempart afin de protéger la ville réduite à une surface de 10 hectares des invasions "barbares".

- 4ème siècle : Toul devient un évêché avec pour 1er évêque Saint-Mansuy.

- 451 : les Huns détruisent la ville.

- 843 : lors du traité de Verdun, Toul fait partie de la Lotharingie puis, plus tard, du Saint-Empire romain germanique.

- 893 : les Normands pillent la ville.

- 917 : les Hongrois pillent la ville.

A partir du 10ème siècle, Toul est gouverné par un "comte-évêque".

- 1033 : l'armée du comte de Champagne saccage la ville.

- 13ème siècle : une seconde enceinte est construite pour prendre en compte l'agrandissement de la ville (30 hectares).

1397 : une bulle impériale accorde à Toul le statut de Ville libre du Saint-Empire romain germanique.

- 13 avril 1552 : l'armée du roi de France Henri II pénètre dans Toul et l'occupe.
L'année précédente, il avait signé un traité à Chambord avec les princes protestants allemands en lutte contre Charles Quint qui lui attribuait les "Trois évêchés" de langue française, à savoir Metz, Toul et Verdun, en échange de son soutien militaire. 

- Octobre 1648 : la signature du traité de Munster qui met fin à la guerre de 30 ans stipule le rattachement officiel des 3 évêchés au royaume de France au détriment du Saint-Empire romain germanique.

- Fin 17ème siècle : fortifications de Vauban avec mise en place de bastions.

- 23 février 1766 : mort du duc Stanislas qui fait de la Lorraine une possession française. 

- 1814 : Toul résiste face à l'invasion de la coalition.

- 1852 : arrivée du chemin de fer (ligne Paris - Strasbourg)

- 1870 : Toul résiste face à l'invasion allemande avec un siège de 41 jours - du 14 août au 23 septembre - mais 1/4 de la ville est détruite par les bombardements.

- 31 juillet 1873 : les Prussiens évacuent la France.

Après la guerre de 1870-71 qui provoque l'annexion d'une partie de la Lorraine par les Allemands, Toul retrouve une importance militaire car elle se retrouve proche de la frontière. En conséquence, des forts sont construits tout autour de la ville pour la protéger comme à Verdun et à Epinal.

Lors de la 1ère guerre mondiale, la ville est épargnée.

- Du 16 au 22 juin 1940 : lors de l'offensive allemande, la ville résiste ce qui lui vaut d'être détruite à 40 %. 

- Septembre 1944 : Toul est libérée.

 

Visite de Toul
15 500 habitants environ en 2021

 

Cathédrale Saint-Etienne :

La construction de l'édifice qui débute entre 1027 et 1221 a pour but de remplacer la cathédrale romane.

C'est d'ailleurs la première cathédrale gothique du Saint-Empire romain germanique.

Le chœur et le transept de style gothique classique sont terminés au 13ème siècle, la nef de style gothique rayonnant au 14ème siècle et puis la façade occidentale de style gothique flamboyant encadrée par les tours Saint-Léon et Saint-Gérard au 15ème siècle est achevée en 1496.

Au 16ème siècle, 2 chapelles de style renaissance viennent compléter les bras sud et nord du transept. 

Quelques chiffres : 89,9 m de longueur, 47,7 de largeur (transept) et 30 m de hauteur sous voute.

A l'extérieur, les tours Saint-Léon et Saint-Gérard s'élèvent à 62 m de hauteur; au niveau du chœur, une toiture en dôme remplace depuis la fin du 16ème siècle les flèches des tours qui le flanquent de part et d'autre.

 

Cathédrale de Toul

 

Cathédrale Saint-Etienne de Toul

Cathédrale Saint-Etienne de Toul

Les tours Saint-Léon (à droite) et Saint-Gérard (à gauche) de la cathédrale de Toul

Les tours Saint-Léon (à droite) et Saint-Gérard (à gauche) de la cathédrale de Toul

 

A l'intérieur, la cathédrale est peinte avec des couleurs ocres jaune et rouge comme elle l'était au milieu du 13ème siècle.

 

Cathédrale de Toul

Chœur et transept peint de la cathédrale de Toul

 

Le jubé dont la construction a débuté en 1561 a été  déplacé en 1792.

Dans le transept nord, la verrière illustrant le couronnement de la Vierge date de 1503. Quant aux vitraux du chœur, ils datent de la fin du 19ème siècle car ils remplacent ceux que les combats de 1870 ont détruits. 

 

Cathédrale de Toul, verrière du transept nord

Verrière du transept nord (1503)

 

Dans la bas coté sud, la chapelle des Evêques (ou Jean Forget) est remarquable par sa coupole à caissons. Edifiée entre 1524 et 1539, elle est de style renaissance.

Cathédrale de Toul, chapelle des Evêques

Cathédrale de Toul, chapelle des Evêques

 

La montée au clocher :

Moyennant l'acquittement d'un modique droit d'accès, il est possible de monter 326 marches pour accéder au sommet de la tour sud pour profiter d'un beau panorama sur le vieux Toul et les alentours. 

 

Cathédrale de Toul, la tour Saint-Gérard

La tour nord dite Saint-Gérard (achevée en 1496)

Le pélican de la cathédrale de Toul (tour Saint-Gerard)

Le pélican de la cathédrale de Toul (tour Saint-Gerard)

Vue en direction de l'église Saint-Gengoult (malheureusement en contre jour)

Vue en direction de l'église Saint-Gengoult (malheureusement en contre jour)

Panorama depuis le clocher sud de la cathédrale de Toul vers Dommartin les Toul

Panorama depuis le clocher sud de la cathédrale de Toul vers Dommartin les Toul

 

Le cloître de la cathédrale :

De style gothique rayonnant, il date du 13ème - 14ème siècle. C'est l'un des plus grands cloitres de France avec les dimensions de 54 m sur 42 m.

Il est constitué de 3 galeries avec 21 travées voûtées d'ogives.

 

Toul, cloître de la cathédrale Saint-Etienne
Cloître de la cathédrale de Toul vu depuis la montée au clocher

Cloître de la cathédrale de Toul vu depuis la montée au clocher

Toul, cloître de la cathédrale Saint-Etienne

Toul, cloître de la cathédrale Saint-Etienne

Toul, cloître de la cathédrale Saint-Etienne

Toul, cloître de la cathédrale Saint-Etienne

 

L'église Saint-Gengoult :

La période de sa construction s'étend du milieu du 13ème siècle jusqu'au début du 16ème siècle.

A l'intérieur, il y a plusieurs verrières datant du 13ème siècle, particulièrement dans le chœur.

Malheureusement, l'édifice est souvent fermé.

 

Vitraux du chœur de l'église Saint-Gengoult

Baie axiale du choeur (1260 - 70) : à gauche, les quatorze panneaux illustrent la vie légendaire de saint Gengoult et, à droite, la vie de Jésus

 

Le cloître de l'église Saint-Gengoult :

De forme carrée (28 m sur 28 m), il est de style gothique flamboyant avec des décors renaissance car il a été réalisé au début du 16ème siècle, probablement entre 1510 et 1522.

Attention, il n'est accessible que durant les mois d'été (juillet, août et septembre), à certaines heures ....

Toul, cloître de l'église Saint-Gengoult

Toul, cloître de l'église Saint-Gengoult

 

Les fortifications de Vauban :

Les remparts médiévaux furent abattus pour laisser place à une nouvelle enceinte. Les travaux eurent lieu entre 1699 et 1712 mais elle ne fut jamais entièrement achevée. Elle devait servir à protéger Toul puisque la Lorraine restait indépendante de la France après la signature du traité de Ryswick en 1697.

L'ingénieur militaire Séré de Rivières la fit moderniser après la guerre franco-prussienne de 1870.

Un "circuit Vauban" long de 3,75 km permet d'en faire le tour et de voir les bastions, les fossés, les escarpes, la demi-lune, les portes fortifiées (seule celle de Metz est d'origine), etc ....

Toul, fortifications Vauban

Toul, fortifications Vauban

Cathédrale de Toul et fortifications Vauban

Cathédrale de Toul et fortifications Vauban

 

A voir si vous avez du temps :

- les vestiges des remparts gallo romains : ils sont situés au Passage B (près de la place des Trois-Evêchés).

- la maison des têtes au 55 rue de la Petite Boucherie

- la maison de l'Apothicaire (fin 16ème siècle) au n°8 place Croix de Füe

- l'Hôtel de Ville qui occupe l'ancien palais épiscopal du 18ème siècle

Hôtel de Ville de Toul

Hôtel de Ville de Toul

 

- le musée d'art et d'histoire Michel Hachet (25 rue Gouvion Saint-Cyr)

Il est installé dans l'ancien Hôtel-Dieu dont il ne subsiste que la salle des malades du 13ème siècle.

Accès gratuit.

A voir : une pirogue monoxyle de l'époque gallo-roamine trouvée dans les alluvions de la Moselle, des tapisseries , une salle des icônes, 1 tableau de Boucher et un autre de Fragonard, etc ....

Pour plus d'informations sur le musée, cliquez ici

Salle des malades de l'Hôtel-Dieu de Toul

Salle des malades de l'Hôtel-Dieu de Toul

 

Au fil des rues dans le centre de Toul :

 

Toul, rue de la Petite Boucherie

Rue de la Petite Boucherie

 

Toul, rue des Tanneurs

Rue des Tanneurs

 

Toul, rue Gouvion Saint-Cyr

Rue Gouvion Saint-Cyr

 

Bonne visite

 

Voir aussi mes articles de blog en cliquant sur les liens suivants :

Nancy, les lieux incontournables à visiter

Découvrir la Lorraine en voyageant avec le train

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquez sur les photos en format paysage pour les agrandir.

Publié dans Grand Est, Villes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article