Nancy, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

Ancienne capitale du duché de Lorraine, Nancy est une ville française depuis seulement trois siècles. Et c'est grâce à un roi déchu de Pologne, Stanislas, qu'elle peut s’enorgueillir de posséder l'une des plus belles places de France que l'Unesco a classé au patrimoine mondial de l'humanité. Mais Nancy possède bien d'autres richesses dont celles apportées par l'éclosion de l'art nouveau. Daum, Gallé, Grüber, Majorelle sont des noms qui ont marqué à jamais l'histoire du patrimoine culturel de la ville. A la recherche d'une idée pour un week end, pensez donc à Nancy !  

 

Comment venir à Nancy 

  • En train (compter environ 1h31 de temps de trajet en TGV au départ de Paris pour une distance de 384 km) : 

Pour les horaires de trains, cliquez ici

  • En bus :

Depuis la loi Macron de 2015 sur la libéralisation du voyage en autocar longue distance, des opérateurs ont ouvert des lignes de bus à bas coût qui desservent Nancy :

Pour plus d’informations sur Flixbus, cliquez ici

Pour plus d’informations sur Blablabus, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage :  https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville 

Le bureau d'accueil de l'office du tourisme se trouve sur la place Stanislas.

Pour consulter le dépliant sur Nancy distribué par l'office du tourisme, cliquez ici

Pour consulter le plan de Nancy sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour afficher Nancy et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquez ici

 

Se déplacer dans Nice :

A savoir : les transports le week end dans la ville de Nancy.

Pour plus d'informations sur les lignes, les horaires et les prix des tickets, cliquez ici

Brève histoire de Nancy

 

- 10ème siècle : un château-fort est élevé sur le site qui va devenir celui de la ville de Nancy.

- 1473 : René II devient duc de Lorraine.

- 24 novembre 1475 : le duc de Bourgogne Charles le Téméraire s'empare de Nancy après un mois de siège car son objectif est de réunir en un seul tenant toutes ses possessions de la Bourgogne aux Flandres et à la Hollande comme elles l'étaient à l'époque de la Lotharingie.

- 22 août 1476 : profitant de l'affaiblissement des troupes bourguignonnes battues en Suisse, le duc de Lorraine et ses troupes assiègent Nancy qui va se rendre le 7 octobre.

- 22 octobre 1476 : Charles le Téméraire revient avec son armée pour s'emparer une nouvelle fois de Nancy mais il est tué le 5 janvier 1477. (Un monument est élevé sur la place de la Croix de Bourgogne à l'endroit où son corps a été retrouvé). Non seulement, sa mort entraîna le rattachement de la Bourgogne au royaume de France mais elle renforça le prestige du duc de Lorraine René II qui avait sauvé Nancy. 

- 1545 : Charles III devient duc de Lorraine : c'est le fondateur de la ville neuve.

Le duché de Lorraine est indépendant mais il est convoité par ses puissants voisins que sont l'empire des Habsbourg et le roi de France.

Lors de la guerre de 30 ans (1618-1638) née du conflit entre protestants et catholiques, la France va tenter de mettre la main sur le duché de Lorraine. Le duc Charles IV refusant de faire allégeance à Louis XIII pour intriguer avec les Habsbourg, les troupes françaises vont envahir la Lorraine qui va terriblement souffrir des dévastations de ce long conflit.

- 26 août 1633 : début du siège de Nancy par les troupes françaises. La ville se rend le 30 septembre.

- 1663 : fin de l'occupation française suite au traité de Vincennes.

- 1670 : nouvelle occupation française suite aux provocations du duc de Lorraine Charles IV qui ne respecte pas les termes du traité de Vincennes.

- 1689-1697 : guerre de la Ligue d'Augsbourg. Le traité de Ryswick (1697) y met fin et Louis XIV restitue le duché de Lorraine. 

- 15 août 1725 : Louis XV épouse Marie Leczinska, fille de Stanislas Leszcynski qui a été roi de Pologne entre 1705 et 1709 avant de le redevenir entre 1733 et 1734.

- 1733 - 1738 : guerre de succession de Pologne pendant laquelle les intérêts entre la France et l'Autriche s'opposent une nouvelle fois. Cependant, un accord est trouvé et concerne des échanges de territoires que le traité de Vienne formalise en 1738. Ainsi, le duc de Lorraine François III accepte de céder son duché au roi déchu de Pologne Stanislas qui le reçoit en viager. En guise de compensation, François III devient duc de Toscane en attendant de devenir l’empereur d'Autriche car il avait épousé en février 1736 Marie Thérèse d'Autriche.

- 23 février 1766 : mort de Stanislas qui fait de la Lorraine une possession française. 

- 1838 : début du creusement du canal de la >Marne au Rhin qui est inauguré en 1853.

- 1852 : inauguration de la ligne de chemin de fer Paris -Strasbourg

La défaite de Napoléon III à Sedan en 1870 débouche sur le traité de Versailles (1871) qui ampute la France de l'Alsace et d'une partie de la Lorraine. Les habitants de ces territoires qui voulaient rester français vont partir et beaucoup d'entre eux vont choisir de s'établir à Nancy qui va devenir une sorte de vitrine de la puissance française aux portes de l'Allemagne. La ville va doubler sa population et connaitre un grand développement économique et culturel jusqu'à la première guerre mondiale.

 

Visite de Nancy
(104 592 habitants en 2019)
 

La loi du 4 août 1962 (loi Malraux) a été utilisée par la municipalité pour mettre en place un secteur sauvegardé* qui permettait de sauver et de mettre en valeur le patrimoine bâti historique tout en l'adaptant aux évolutions de la vie contemporaine. 

 

A Nancy, dans les années soixante comme dans beaucoup de villes, le centre ancien était délaissé au profit de logements plus confortables situés en périphérie. Ainsi, des quartiers historiques auraient pu disparaître à jamais pour laisser place à des constructions modernes mais, avec la prise de conscience de la richesse patrimoniale des centres anciens et la mise en place de la loi Malraux, la donne commença à changer à partir des années soixante-dix. Concernant la municipalité de Nancy, un arrêté de 1976 créa un secteur sauvegardé de 150 hectares correspondant à peu près aux trois villes historiques : vieille, neuve et royale. Sa superficie devrait être bientôt étendue à 166 hectares. 

* En application d'une loi du 7 juillet 2016, le terme de "secteur sauvegardé" a été remplacé par celui de "Site Patrimonial Remarquable". 

 

LA VILLE ROYALE

 

Le roi déchu de Pologne devenu duc de Lorraine, Stanislas Leszczynski, va faire de grands travaux d'embellissement de Nancy en la dotant de trois remarquables places qui sont classées au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco depuis 1983.

La place Stanislas

Il est à l'origine du projet de l'aménagement d'une place en l'honneur de son gendre Louis XV et c'est l'architecte Emmanuel Héré qui va la réaliser entre 1752 et 1755. D'abord appelée place Royale, elle est débaptisée à la Révolution et la statue du roi détruite. C'est en 1831 qu'elle prend le nom de place Stanislas. 

Ses dimensions sont les suivantes : 106 m sur 124 m de côtés. Des bâtiments aux façades néoclassiques, huit grilles en fer forgé et deux fontaines au style rocaille qui représentent, pour l'une, Neptune, et, pour l'autre, Amphitrite, bordent cette place qui en fait l'une des plus belles de France. 

On y trouve l'Hôtel de Ville, l'Opéra de Lorraine et le musée des Beaux-Arts.

Dans ce dernier, on peut y admirer une collection de 300 pièces signées Daum qui sont exposées près des vestiges d'anciennes fortifications de la ville. 

Pour plus d’informations, cliquez ici

Place Stanislas : l'hôtel de Ville de Nancy

Place Stanislas : l'hôtel de Ville de Nancy

Place Stanislas avec, à gauche, l'opéra

Place Stanislas avec, à gauche, l'opéra

Nancy, les lieux incontournables à visiter

 

Place Stanislas à Nancy, fontaine d'Amphitrite

Fontaine Amphitrite

 

La place de l'Alliance

Située au nord de la place Stanislas, elle a aussi été conçue par l'architecte Héré. Entourée d'hôtels particuliers datant du 18ème siècle, elle possède en son centre une fontaine aux trois vieillards surmontée d'un obélisque. 

La place de la Carrière

Située dans le prolongement de la place Stanislas, la place de la Carrière qui permettait de relier la ville neuve à la ville vieille a été réaménagée dans le style néoclassique par l’architecte Héré. Pour y accéder, on passe sous l'arc de Triomphe érigé entre 1754 et 1756 en l'honneur de Louis XV et qui a pour modèle celui de Septime Sévère à Rome. C'est le nouveau palais du gouverneur construit pour être la résidence du représentant du roi de France (ou intendant) qui ferme la perspective de cette place tout en longueur. 

Nancy, les lieux incontournables à visiter

 

Arrivé à l'extrémité de la place de la Carrière, on entre d'un côté dans la ville vieille et de l'autre dans le parc le parc de la Pépinière.

 

Le parc de la Pépinière

C'est encore Stanislas qui l'a fait aménager. D'une surface de 23 hectares, il contient une roseraie et un parc zoologique. On peut y voir une statue de Claude Gelée réalisée par Rodin.

 

LA VIEILLE VILLE

 

Le palais des ducs de Lorraine

C'est le duc René II, victorieux de Charles le Téméraire, qui a lancé de grands travaux d'embellissement pour faire de Nancy une capitale digne de son nouveau rang tout auréolé de gloire. Le palais ducal en a fait partie.

Le palais qui se visite est actuellement fermé pour travaux de rénovation.

L'église des Cordeliers qui date de la fin du 15ème siècle est la plus ancienne de Nancy et sert de nécropole aux ducs de Lorraine.

Nancy, l'entrée du palais ducal avec son gâble

Nancy, l'entrée du palais ducal avec son gâble

Nancy, l'entrée du palais ducal surmontée de la statue équestre du duc Antoine

Nancy, l'entrée du palais ducal surmontée de la statue équestre du duc Antoine

 

L'église Saint-Epvre (à proximité du palais ducal)

Elle date du 19ème siècle et sa flèche atteint la hauteur de 87 m.

Se balader dans les rues de la vieille ville :

Beaucoup de maisons datent de la période renaissance. Il y a aussi des hôtels particuliers qui témoignent de l'importance de la ville à l'époque des ducs. En voici quelques-uns parmi les plus beaux :

- hôtel de Lillebonne (16ème siècle) au n°14 de la rue du Cheval Blanc 

- hôtel d'Haussonville (1528-1543) à l'angle des rues Monseigneur-Trouillet et Saint-Michel; il faut voir la cour intérieur (visible depuis la rue).

- Maison des Deux Sirènes (16ème siècle) au n°5 de la rue Saint-Michel. 

- hôtel des Loups (18ème siècle) au n°1 de la rue des Loups : il est conçu par l'architecte Germain Boffrand.

- hôtel de Ferraris (18ème siècle) au n°29 de la rue des Hauts Bourgeois : il est conçu par l'architecte Germain Boffrand.

La porte de la Craffe (14ème siècle)

Située au bout de la Grande Rue, c'est l'unique vestige de l'enceinte médiévale. Les 2 tours rondes ont été rajoutées en 1463.

 

Nancy, porte de la Craffe

 

 

LA VILLE NEUVE

 

Aménagé sous la gouvernance du duc Charles III, elle se situe à l'est de la place Stanislas et les principaux monuments à voir sont :

- la cathédrale : elle a été édifiée au début du 18ème siècle et Jules Hardouin Mansart a travaillé sur le projet.

- l'église Saint-Sébastien pour sa magnifique façade baroque avec ses quatre bas-reliefs.

- le marché central pour les couleurs et son ambiance.

- au n°57 de la rue des Dominicains, la façade sculptée de la maison des Adam qui étaient une famille d'architecte

 

NANCY ET L'ART NOUVEAU

 

Nancy est une ville exceptionnelle pour qui aime ce mouvement qui est apparu à la fin du 19ème siècle.

L'art nouveau est à la fois un style architectural et décoratif. Il a voulu se dégager des influences du passé et, pour cela, il a privilégié l'emploi de la courbe tout en s'inspirant de l'observation de la nature et du thème de la femme. Ses excès ont fini par entraîner sa disparition à la veille de la première guerre mondiale.

Sur le plan du patrimoine bâti nancéien plusieurs lieux sont à voir (liste non exhaustive) :

- la brasserie Excelsior (1911) qui est en face de la gare SNCF.

- l'ancienne graineterie à l'angle de la rue Saint-Jean et de la rue Bénit. 

- la verrière aux clématites de Jacques Grüber dans l'ancienne banque du Crédit Lyonnais sise au n°7 de la rue Saint-Georges.

- la devanture de l'ancien magasin Vaxelaire achevée en 1901 au n°13 de la rue Raugraff.

- la façade de la chambre du commerce et d'industrie de la Meurthe et Moselle (53 rue Stanislas) avec ses vitraux de Jacques Grüber et sa ferronnerie de Louis Majorelle. Elle date de 1908.

- la maison Bergeret au n°24 de la rue Lionnois : construite d'après les plans de l'architecte Lucien Weissenburger entre 1903 et 1904. Il a travaillé en collaboration avec des artistes comme Daum, Gruber, Majorelle, Valin, Prouvé, etc ...

- Immeuble Georges Biet au n°22 de la rue de la Commanderie

- villa "Les Clématites" au n°24 de la rue Félix Faure conçue par architecte César Pain en 1909.

D'autres sont à visiter :

- le musée de l'école de Nancy aux n°36-38 de la rue du Sergent Blandan

Il se trouve dans l'ancienne maison du collectionneur Eugène Corbin qui a été transformée en musée de l'art nouveau.

C'est Emile Gallé qui créa en 1901 une association dont le but était de promouvoir l'industrie d'art lorrain. Artistes et industriels devaient travailler ensemble et ce fut ainsi que naquit ce qu'on appela de nos jours l'école de Nancy.

Pour plus d’informations, cliquez ici

- la maison Majorelle au n°1 de la rue Louis Majorelle : c'est une réalisation de l'architecte Henri Sauvage entre 1899 et 1900 avec l'étroite collaboration de Louis Majorelle qui lui a commandé la maison.

Pour plus d’informations, cliquez ici

 

A VOIR SI VOUS AVEZ DU TEMPS

 

- le musée aquarium

Pour plus d’informations, cliquez ici

- le jardin botanique Jean Marie Pelt : il se situe dans la banlieue de Nancy, à Villers les Nancy (accessible en bus).

Pour plus d’informations, cliquez ici

- le parc Sainte-Marie à proximité du musée de l'école de Nancy : à l'intérieur, il reste une maison alsacienne qui date de l'exposition universelle qui fut organisée à Nancy en 1909. 

 

QUELQUES SPÉCIALITÉS GOURMANDES DE NANCY

 

- les macarons des Soeurs Macarons (21 rue Gambetta)

- le gâteau de Saint-Epvre qui n'est venu que dans la pâtisserie Adam au n°3 de la place Saint-Epvre.

- Les bonbons à la bergamote qui est un fruit, résultat d'un greffage entre citron et oranger sauvage.

 

Bonne visite

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos en format paysage pour les agrandir.

Publié dans Grand Est

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article