Nice, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

Découverte par les Anglais au 18ème siècle pour la douceur de son climat l'hiver, Nice est devenue peu à peu une destination touristique de renommée mondiale. Située le long de la magnifique baie des Anges, adossée à la montagne et voisine de l'Italie, la ville offre un dépaysement certain pour qui aime le soleil, les beaux paysages sans oublier la culture. Alors oui, Nissa la bella est plus qu'un slogan marketing, c'est une invitation au voyage que vous ne regretterez pas. 

Nice, place et statue de Garibaldi

Nice, place et statue de Garibaldi

 

Comment venir à Nice :

  • En train (compter environ 5h40 à 6h00 de temps de trajet en TGV au départ de Paris pour une distance de 930 km) : 

Pour les horaires de trains, cliquez ici

  • En bus :

Depuis la loi Macron de 2015 sur la libéralisation du voyage en autocar longue distance, des opérateurs ont ouvert des lignes de bus à bas coût qui desservent Nice :

Pour plus d’informations sur Flixbus, cliquez ici

Pour plus d’informations sur BlaBlaCar Bus, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage :  https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville 

Les bureaux d'accueil de l'office du tourisme se trouvent près de la gare SNCF sur l'avenue Thiers ou bien au n°5 de la Promenade des Anglais

Pour consulter le dépliant sur Nice distribué par l'office du tourisme, cliquez ici

Pour consulter le plan de Nice sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour afficher Nice et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquez ici

 

Se déplacer dans Nice :

Les transports en commun de la métropole niçoise sont assurées par une régie sous le nom commercial de Ligne d'Azur.

Pour plus d'informations sur les lignes, les horaires et les prix des tickets, cliquez ici

 

Bon à savoir :

Pensez à la "French Riviera Pass" proposé par l'office du tourisme qui comprend l'accès aux musées et au transport gratuit.

Pour plus d'informations, cliquez ici

Nice, place Masséna

Nice, place Masséna

 

Brève histoire de Nice

 

- 5ème siècle av J.-C. : des Grecs arrivent de Phocée et fonde Nikaïa (Nice).

- 13 av J.- C. : fondation de la cité romaine de Cemenelum sur la colline de Cimiez, à 3 km de Nikaïa.

A partir du 5ème siècle et les invasions barbares, Cimiez est abandonnée au profit de la colline de Nice qui offre un endroit bien mieux protégé pour la population.

- 813 : les Sarrasins ravagent Nice.

- 10ème siècle siècle : Nice appartient fait partie du comté de Provence.

- Fin 13ème siècle : début du développement de la ville basse (le Vieux Nice actuel), au pied de la colline de Nice où se trouve la ville haute dominée par le château.

- 1347 : la peste noire décimé les deux tiers de la population qui était de 13 500 habitants en 1340.

- 1388 : Nice choisit le rattachement au comté de Savoie suite à une guerre civile en Provence.

- 19 février 1416 : le comté de Savoie est érigé en duché de Savoie.

- 1543 : Nice est assiégée par les troupes de François I allié au sultan ottoman Soliman le Magnifique. SI la ville basse est ravagée, ils ne parviennent pas à prendre la ville haute.

Après la levée du siège, il est décidé de renforcer les défenses militaires de Nice. La colline va être désormais entièrement recouverte d’une redoutable citadelle et les habitants de la ville haute sont déplacés en basse ville ce qui va contraindre à construire des immeubles à plusieurs étages pour pouvoir loger tout le monde en raison du manque d’espace.

- 1602 : Nice obtient le statut de port franc.

1691 : 1er siège des armées de Louis XIV

- 1705-13 : occupation française lors de la guerre succession d’Espagne.

- 1706 : la citadelle est démantelée sur ordre de Louis XIV
- 1713 : traité Utrecht qui restitue Nice à la Maison de Savoie.

1720 : l'annexion de la Sardaigne transforme le duché de Savoie en « Etat Sarde » ou « Royaume de Piémont Sardaigne ».

A partir de la seconde moitié du 18ème siècle, la ville de Nice devient un lieu de villégiature pour toute l’aristocratie européenne. Cependant, ce sont les Anglais qui furent les premiers à être attirés par cet endroit où le climat est doux l’hiver. Le succès fut tel que de nombreux hôtels et des villas luxueuses furent construites pour accueillir tous ces touristes hivernants et fortunés. 

- 1770 à 1783 : aménagement du port de la Lympia.

- 1793 à 1814 : Nice est annexée à la France (Révolution française et période napoléonienne).

- 4 juillet 1807 : naissance de Garibaldi à Nice.

- 1821 : le révérend anglais Lewis Way est à l'origine de l’aménagement de l'actuelle promenade des Anglais.

- 24 mars 1860 : traité de Turin officialise le rattachement de Nice à la France après que les troupes napoléoniennes aient aidé à l’unification italienne.

- 1864 : arrivée du chemin de fer.

Après la guerre de 14-18, le tourisme des "hivernants" est remplacé par le tourisme des "estivants" à la suite des congés payés de 1936 : les aristocrates cèdent la place au tourisme de masse.

- 14 juillet 2016 : un attentat islamiste sur la promenade des Anglais cause la mort de 86 personnes.

 

Visite de Nice
(342 600 habitants)
Labellisée ville d'art et d'histoire 

 

La loi du 4 août 1962 (loi Malraux) a été utilisée par la municipalité pour mettre en place un secteur sauvegardé qui permettait de sauver et de mettre en valeur le patrimoine bâti historique tout en l'adaptant aux évolutions de la vie contemporaine. 

Il a d'abord concerné le Vieux Nice qui était devenu un secteur insalubre dans les années 60 puis il a été étendu au quartier du port.

 

Le Vieux Nice :

Situé au pied de la colline du château, il est délimité à l'ouest par la promenade du Paillon et au sud par la mer. C'est un entrelacs de ruelles bordées de maisons hautes aux façades colorées de jaune, de rouge, de rose, etc ....

 

Vieux Nice

 

A voir :
- la cathédrale Sainte-Réparate sur la place Rossetti : sa construction a débuté en 1650 et elle est de style baroque.

 

Cathédrale Sainte-Réparate de Nice


 

- le palais Lascaris qui est une ancienne demeure aristocratique du 17ème siècle transformée de nos jours en un musée dans lequel on peut voir, outre les appartements richement décorés, des instruments anciens de musique.

Pour plus d'informations, cliquez ici

- le cours Saleya (près de la mer) où se tient le marché tous les jours, de 6h00 à 17h30 sauf les lundis, les dimanches après-midi et les jours fériés. Connu pour ses fleuristes.

Nice, cours Saleya

Nice, cours Saleya

 

- la chapelle de la Miséricorde (cours Saleya) achevée de construire en 1786. Il faut absolument voir l'intérieur pour la richesse de son ornementation baroque. Elle est la propriété des Pénitents noirs qui est une confrérie chargée, entre autres de l'organisation des funérailles.

 

La colline du Château (92 m d'altitude) :

On peut y accéder en empruntant un ascenseur gratuit situé à l'extrémité "est" du quai des Etats Unis.

C'est la partie la plus ancienne de Nice puisque la ville l'a occupée jusqu'au 16ème siècle jusqu'à ce qu'elle devienne uniquement le lieu d'une citadelle fortifiée (démantelée sous Louis XIV), obligeant les habitants à se déplacer en basse ville qu'on appelle de nos jours le Vieux Nice.

Dans le parc aménagé à son sommet à partir de 1828, on peut apercevoir les vestiges de la ville médiévale dont la cathédrale. 

C'est depuis la colline du château que tous les jours à midi, est tiré un coup de canon.

 

Nice, cascade de la colline du château

La cascade (1885)

Site archéologique de la colline du château

Site archéologique de la colline du château

Les toits du Vieux Nice vus depuis la colline du château

Les toits du Vieux Nice vus depuis la colline du château

La promenade des Anglais vue depuis la colline du château

La promenade des Anglais vue depuis la colline du château

Le port de Nice vu depuis la colline du château

Le port de Nice vu depuis la colline du château

 

Promenade du Paillon

Inaugurée en 2013, la promenade du Paillon est une coulée verte qui relie le Théâtre National de Nice à la mer. Elle recouvre la rivière "Paillon" et sépare nettement le Vieux Nice des quartiers plus récents. Beau miroir d'eau avec 128 jets.

Côté théâtre, la place Garibaldi, anciennement place Royale, n'est pas loin. Son aménagement a été terminée en 1792 et son style architectural est une réplique de la place royale de la capitale piémontaise, Turin, avec des décors en trompe l'oeil.

Nice, place Garibaldi

Nice, place Garibaldi

 

Lors de la construction de la ligne de tramway T1, on a retrouvé des vestiges des fortifications qui entouraient le Vieux Nice au Moyen Age. Il ont été préservés au sein d'une crypte archéologique qu'on peut visiter.

Pour plus d'informations sur la crypte, cliquez ici

Côté mer, la magnifique place Masséna a été réalisée entre 1835 et 1863 et superbement rénovée en 2003. 

Nice, les lieux incontournables à visiter

 

La promenade des Anglais

C'est un lieu incontournable de Nice long de 7 km qui relie le pied la colline du château à l'hippodrome. Au départ, c'est un révérend anglais, Law, qui eut l'idée de créer un chemin dédié à la promenade le long de la plage en 1821. Sa fréquentation connaissant un succès grandissant, il fut décider de l'agrandir et de créer une chaussée et des trottoirs à partir des années 1850 et il y eut bien d'autres modernisations jusqu'à obtenir la promenade telle qu'on la connait et dont la ville projette de la faire inscrire au patrimoine mondial de l'humanité.  

D'un côté c'est la plage de galets, de l'autre, certains immeubles sont des hôtels de renom tels le Negresco (1913), le Royal, etc ...

La plage de galets de Nice

La plage de galets de Nice

 

- la villa Massena (proche du Negresco) : située dans un édifice de style néoclassique du 19ème siècle, le musée est consacré à l'histoire de la ville de Nice de 1860 (rattachement à la France) aux années 1930. 

Pour plus d'information, cliquez ici

 

Le quartier Cimiez :

Pour s'y rendre depuis le centre-ville, emprunter le bus de la ligne 5, direction Rimier Saint-Georges.

C'est sur la colline de Cimiez que se trouvait l’ancienne ville romaine. De nos jours, on y trouve :

- d'anciens superbes hôtels construits à la Belle Epoque (période allant des années 1870 à 1914) transformés en résidence le long du boulevard Cimiez : le Majestic, l'Alhambra, le Riviera Palace, le Palais Prince de Galle, le Regina (où séjourna à plusieurs reprises la reine Victoria), etc ..... Depuis le bus, vous apercevrez leurs belles façades.

- le musée national Marc Chagall (descendre à l'arrêt "Musée Chagall)

On peut y voir les 17 peintures du "Message Biblique" illustrant la Genèse, l'Exode et le cantique des cantiques.

Pour plus d'informations, cliquez ici

En descendant à l'arrêt de bus "Arènes - Musée Matisse", vous accédez au :

- le musée archéologique avec, à l'extérieur, la possibilité de visiter les ruines romaines des thermes construit entre le 1er et le 3ème siècle.

Pour plus d'informations, cliquez ici

A noter que l'accès aux vestiges de l'amphithéâtre est libre. Ce dernier pouvait contenir environ 4 000 spectateurs.

- le musée Henri Matisse installé dans la villa Sirène datant du 17ème siècle.

Pour plus d'information, cliquez ici

- le monastère de Cimiez dont on peut visiter l'église, le cloître et les jardins.

C'est en 1546 que les Franciscains s'y sont installés. Dans l'église, il y a deux tableaux de Louis Bréa - la Crucifixion et la Piétà - et un de son frère Antoine, la Déposition de la Croix. Sur les voûtes, les peintures murales datent du 19ème siècle.

Quant au jardin, il a été racheté par la ville au début du 20ème siècle et est ouvert au public après réaménagement en 1926.

Dans le cimetière du monastère, à gauche de l'église, sont enterrées les peintres Matisse et Dufy.

Nice, cloître du monastère de Cimiez

Nice, cloître du monastère de Cimiez

Jardin du Monastère de Cimiez

Jardin du Monastère de Cimiez

 

- la cathédrale orthodoxe russe (derrière la gare SNCF de Nice ville) :

La famille impériale russe ayant fait plusieurs voyages à Nice dans la seconde moitié du 19ème siècle, une communauté russe importante s'y est implantée et c'est la raison pour laquelle cette cathédrale, la plus grande en dehors de Russie, a été construite et inaugurée le 17 décembre 1912. Elle est propriété de la Russie. 

Nice, cathédrale Saint-Nicolas

Nice, cathédrale Saint-Nicolas

 

- Les bâtiments de style art-déco (période de l'entre deux guerres) :

Comme ils sont nombreux, en voici quelques-uns parmi les plus emblématiques de Nice :

- l'église Sainte-Jeanne d'Arc au n°86 de l'avenue Saint-Lambert
- le palais de la Méditerranée au n°9 de la Promenade des Anglais) construit en 1929
- la poste Thiers au n°21 de l'avenue Thiers
- l’église Notre-Dame-Auxiliatrice au n°36 de la place Don Bosco : à voir pour sa décoration intérieure en plus de sa structure étonnante.
- La Rotonde au n°41 du boulevard Gambetta), etc ... 

 

Le port de Nice (port Lympia) : il se trouve de l'autre côté de la colline du château

Il est aménagé à partir de 1749 et un nouveau quartier va sortir de terre avec des immeubles de style turinois.

Aujourd'hui, c'est un port d’embarquement pour la Corse mais aussi un port de passage pour les bateaux de croisière.

On peut y voir des pointus qui sont des barques traditionnelles de pêche vieilles d'un siècle. Leur  surnom vient du fait que la proue et la poupe sont pointues pour mieux affronter les vagues de la Méditerranée. Il resterait environ 80 bateaux de ce type.

L'été, la navette maritime gratuite permet d'éviter de faire le tour du port.

Port de Nice, les pointus

Port de Nice, les pointus

Nice, les lieux incontournables à visiter
Port de Nice

Port de Nice

Port de Nice

Port de Nice

 

Le sentier littoral :

Dans le prolongement du port, remarquer sur la droite le plongeoir sur un îlot rocheux qui est intégré à un restaurant de renom. En suivant le boulevard Franck Pilatte, on peut accéder à de petites criques où se baigner. En continuant jusqu'au jardin Felix Raynaud, on trouve un escalier qui descend vers la mer et la "plage" de Coco beach et permet de suivre un sentier littoral jusqu'au cap de Nice puis de rejoindre le boulevard Maeterlinck en montant une série de petits escaliers et un total 250 marches. De là, on peut soit poursuivre à pied vers le Mont Boron pour profiter d'un panorama exceptionnel sur la baie des Anges, soit continuer sur 800 m le boulevard Maeterlinck pour retrouver le sentier du littoral qui vous mène à Villefranche sur Mer, soit revenir vers Nice en empruntant le bus.

 

Le mont-Boron :

C'est sur ses pentes qu'on peut voir la maison excentrique dite "château de l'Anglais" construite en 1856 et 1858. Mais aussi et surtout, on peut s'y balader en profitant des chemins tracés dans la forêt et monter jusqu'au fort de Saint-Alban (223 m d'altitude) qui faisait partie des gros travaux entrepris après le siège des franco-ottomans de 1563 pour renforcer la défense de Nice.

Nice, le port et, en arrière-plan, la colline du château

Nice, le port et, en arrière-plan, la colline du château

Baie des Anges vue depuis le Mont Boron

Baie des Anges vue depuis le Mont Boron

 

Et puis, comment parler de Nice sans évoquer le carnaval. Ce dernier existe depuis ... 1294. Il est devenu le plus important de France et, chaque année, il se déroule au mois de février durant 2 semaines.

Pour connaitre le programme du carnaval de 2021, cliquez ici

Carnaval de Nice

Carnaval de Nice

Carnaval de Nice

Carnaval de Nice

 

Bonne visite

 

Pour lire mon article sur les sites touristiques à découvrir près de Nice, cliquez sur le lien suivant :

Visiter Nice et ses environs sans voiture

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos en format paysage pour les agrandir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article