Visiter Venise loin de la foule des touristes

Publié le par hunza

En dehors du Grand Canal, du Rialto et de la place Saint-Marc avec le campanile, la basilique, le palais des Doges et le pont des Soupirs, Venise recèle bien d'autres merveilles que les touristes n'ont pas forcément le temps ou l'envie d'aller voir. Et pourtant, il suffit de s'extraire des "sentiers battus" pour découvrir une Venise plus authentique, pleine de charme et de beauté. Ainsi, n'hésitez pas à aller vous balader dans les quartiers ("sestiere" en italien) de Cannaregio, Castello, Dorsoduro et de la Giudecca qui ne sont pas du tout concernés par le tourisme de masse.

 

Le quartier de Cannaregio :

C'est celui où se trouve la gare de Santa Lucia. En fait, c’est le quartier « est » de Venise.

Le ghetto juif : l’entrée se trouve le long du canal Cannaregio, sur le quai après avoir franchi le pont Delle Guglie et tourner à gauche. 60 mètres plus loin, tourner à droite et passer sous un porche pour découvrir au fond de la rue une petite place avec 2 synagogues - elles ne se visitent que sur réservation - puis, plus loin, le campo du Ghetto Nuovo bordé par des immeuble de 6 étages alors qu'au 16ème siècle les habitations vénitiennes ne dépassaient pas les 3 étages. Ce furent les premiers "gratte ciels" parce que les juifs avaient interdiction de s’établir ailleurs dans la cité (décret édicté par le Sénat en mars 1516) et qu'ils furent donc obligés de construire en hauteur pour s'agrandir. A noter que l’origine du mot ghetto provient du fait qu’il y avait eu une fonderie ("geto" en italien) à l’endroit où les juifs furent obligés de s’établir.

Campo del Ghetto Novo.

Campo del Ghetto Novo.

A proximité du ghetto, il y a le rio San Girolamo le long duquel on peut se promener sans rencontrer aucun touriste ainsi que le rio de la Sensa.

Rio de San Girolamo

Rio de San Girolamo

Rio de la Sensa

Rio de la Sensa

Franchissant le Cannaregio, le Ponte dei Tre Archi - il date de la fin du 17ème siècle - est le dernier pont à 3 arches existant à Venise.

Ponte dei Tre Archi

Ponte dei Tre Archi

L’église Sant’Alvise : si l’extérieur est très sobre, l’intérieur abrite de nombreuses et belles peintures

L’église Madonna dell’Orto : édifiée au 14ème, elle est de style gothique hormis son clocher qui est roman. C’est ici qu’est enterré Le Tintoret. Voir le cloître du 15ème siècle attenant à l’église.

 

Venise, cloître de l'église Madonna delle'Orto

 

A proximité, on trouve le Campo dei Mori avec la maison et ses 3 statues énigmatiques appelées "les Mori". A l'angle, tourner à gauche pour suivre sur quelques mètres la Fondamenta dei Mori pour aller voir la maison (n°3399) où vécut le peintre Le Tintoret.

La ravissante église Santa Maria dei Miracoli de style renaissance édifiée entre 1481 et 1489 d'après les plans de l'architecte Pietro Lombardo avec du marbre polychrome dans lequel ont été incrustées des pierres précieuses. A voir, à l'intérieur, le plafond richement décoré. 

 

Le quartier de Castello :

Situé derrière le quartier San Marco, c’est là qu’on trouve l’Arsenal et à l’extrémité ouest les jardins créés sous la période napoléonienne.

L’église San Giovanni e Paolo occupe l’un des côtés d’une des plus grandes places de Venise. Construite en briques rouges entre le 14ème et le 15ème siècle pour les dominicains,  l’église de style gothique est très grande et outre le fait qu’elle abrite les tombeaux de 25 doges, on peut y voir des œuvres de Bellini et Véronèse.

La Scuola Grande di San Marco 

L’église San Francesco della Vigna : reconstruite au 16ème dans un style renaissance, elle abrite des œuvres de Bellini et Véronèse. Jouxtant l’église, il y a 2 deux cloîtres très peu fréquentés.

Cloître de San Francesco de la Vigna

Cloître de San Francesco de la Vigna

Deuxième cloître de San Francesco de la Vigna

Deuxième cloître de San Francesco de la Vigna

La porte terrestre de l’entrée de l’Arsenal avec plusieurs lions et des statues. Le lion assis est appelé le « Lion du Pirée » car les Vénitiens l’y ont enlevé lors de la guerre de Morée menée contre les Ottomans. Sculpté dans le marbre, il date de plus de 1500 ans.

La porte terrestre de l'Arsenal

La porte terrestre de l'Arsenal

Porte maritime de l'Arsenal

Porte maritime de l'Arsenal

En marchant en direction de l'île de San Pietro di Castello.

Rio de San Daniel parfois appelé Riello

Rio de San Daniel parfois appelé Riello

Ponte Riello sur le rio de San Daniel

Ponte Riello sur le rio de San Daniel

Canal di San Pietro

Canal di San Pietro

Continuer  jusqu’à l’île de San Pietro pour y goûter l’atmosphère d’un quartier vraiment sans touriste.  A voir juste à côté de l’église, le joli cloître transformé entouré d’habitations auquel on accède par une porte donnant sur le campo San Pietro.

Cloître de San Pietro di Castello

Cloître de San Pietro di Castello

On peut revenir vers le quai degli Schiavoni et la place Saint-Marc en empruntant la via Garibaldi. C’est la rue la plus large de Venise qui a été construite après qu’un canal eut été comblé. A proximité du Pont des Soupirs se trouve très un joli cloître roman - le cloître de Santa Appolonia - qu’on ne peut malheureusement voir que si on achète le billet d’entrée pour visiter le musée diocésain d’art sacré. 

 Cloître de Santa Appolonia

Cloître de Santa Appolonia

 

Le quartier de San Marco :

Près du Rialto, on trouve la Fondaco Dei Tedeschi qui qui, à l'origine, était au XVIe siècle, un entrepôt allemand de marchandises. De nos jours, c'est devenu un centre commercial de luxe mais il y a la possibilité d’accéder à sa terrasse panoramique qui surplombe le Grand canal et les toits de Venise. C’est gratuit et pas encore trop connu mais pour combien de temps encore ?

Derrière le Rialto, on aperçoit la terrasse panoramique de la Fondaco Dei Tedeschi

Derrière le Rialto, on aperçoit la terrasse panoramique de la Fondaco Dei Tedeschi

 

Le quartier de San Polo :

L'église Santa Maria Gloriosa dei Frari (2ème campanile le plus haut - 80 m - après celui de Saint-Marc). De style gothique et construite en briques pour les moines franciscains, l’intérieur de l’édifice est très grand. On y trouve les tombeaux du sculpteur Canova et du peintre Titien, des œuvres du Titien ("l’Assomption de la Vierge" et "la madone de ca'pesaro"), de Bellini  ("la vierge à l'enfant"), etc ….
 

Venise, l'église Santa Maria Gloriosa dei Frari

 

La Scuola Grande de San Rocco : Le Tintoret y a décoré les murs et les plafonds pendant 20 ans ....

Les Scuole étaient des confréries laïques caritatives et celle-ci, fondée en 1478 après une épidémie de peste, était sous le patronage de Saint Roch, le saint protecteur des malades.

Le quartier de Dorsoduro :

Il s’étend de la Punta della Doganna où se trouve la Douane de Mer qui abrite depuis 2009 la fondation de François Pinault) jusqu’au port des ferrys.

Campo Santa Margherita, très vaste et surtout très animée, avec quelques jolies maisons qui l’entourent.

Ne pas hésiter à se promener le long des canaux et dans les calli ("calle" = rue). 

Une cour d'immeubles (Fondamenta dei Cereri qui longe le rio del Tentor)

Une cour d'immeubles (Fondamenta dei Cereri qui longe le rio del Tentor)

L'Eglise di San Sebastiano qui cache, derrière sa façade classique du 16ème siècle, parmi les plus belles fresques et peintures de Veronese, qui travailla ici une bonne partie de sa vie et qui y est d'ailleurs inhumé.

Côté canal de la Giudecca, belle balade à faire sur les quais peu fréquentés.

Près du Campo San Trovaso, on peut voir un ancien chantier naval (le squero di San Trovaso  daterait du 18ème) où on répare et construit encore des gondoles. L’arrêt de vaporetto le + proche est « Zattere ».

Squero di San Trovaso

Squero di San Trovaso

La Basilique Santa Maria della Salute (Sainte-Marie de la Santé), de forme octogonale évoquant la forme de la couronne de la Vierge, a été édifiée sur les plans de l’architecte Baldassare Longhena au 17ème siècle en remerciement à la Vierge d’avoir mis fin à l’épidémie de peste de 1630 qui décimait la population de Venise.
La structure de l’édifice repose sur ... 1 million de pieux et
c'est la plus grande église baroque de Venise. 
Dans la sacristie (entrée payante), il y a un très beau tableau de Tintoret - Les Noces de Cana - ainsi qu'un plafond peint par Titien.

La douane de mer et la Basilique Santa Maria della Salute

La douane de mer et la Basilique Santa Maria della Salute

 

L'île San Giorgio Maggiore :

Face au palais des Doges, de l’autre côté du canal de la Giudecca, on trouve l’ile de San Giorgio Maggiore avec son église dont les plans ont été réalisés par l’architecte Andrea Palladio à la demande des moines bénédictins. Construite de 1565 à 1610 en pierre d'Istrie, elle abrite, entre autres, un tableau du Tintoret. 

La vue depuis le sommet du campanile (63 m) est superbe - c’est peut-être le plus beau panorama qu’on puisse avoir de Venise et de sa lagune - et il n’y a quasiment pas de temps d’attente à la différence du campanile Saint-Marc. Un ascenseur permet d’y accéder.

San Giorgio Maggiore

San Giorgio Maggiore

Le dôme de l'église San Giorgio Maggiore et le canal de la Giudecca

Le dôme de l'église San Giorgio Maggiore et le canal de la Giudecca

La douane de mer, la basilique Santa Maria di Salute et l'entrée du Grand Canal

La douane de mer, la basilique Santa Maria di Salute et l'entrée du Grand Canal

Campanile de la place St-Marc et le Palais des Doges

Campanile de la place St-Marc et le Palais des Doges

La Riva degli Schiavoni (Rive des Esclavons) et le campanile de la chiesa San Francisco della Vigna

La Riva degli Schiavoni (Rive des Esclavons) et le campanile de la chiesa San Francisco della Vigna

Basilica di San Pietro di Castello

Basilica di San Pietro di Castello

Cloître San Giorgio Maggiore

Cloître San Giorgio Maggiore

 

Le quartier de la Giudecca :

Belle balade à faire sur les quais bien peu fréquentés.

L'église du du rédempteur (chiesa del Redentore) : elle aussi, été construire d’après les plans de Palladio après que le doge ait formulé un voeu en septembre 1576 de faire bâtir une église dans l'espoir que les prières divines implorant la fin de l'épidémie de peste qui a commencé en juin 1575 soient entendues.

 

Pour découvrir Venise, vous pouvez aussi profiter des offres suivantes :

Pour plus d'informations, cliquer ici

 

Bonne visite

 

Voir aussi mes articles en cliquant sur les liens suivants :

Visiter Venise et ses environs en 5 jours

Découvrir le Grand Canal de Venise en vaporetto

Visiter Venise loin de la foule des touristes

Visite incontournable de l'île de Burano quand on est à Venise

Visiter Vérone en une journée quand on est en vacances à Venise

 

N'hésitez pas à poster un commentaire, à faire part de vos bons "tuyaux" pour en faire profiter les autres lecteurs et si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebook. Aucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent en aucun cas la responsabilité de l'auteur.

Publié dans Europe, Italie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

vartan 29/10/2018 09:01

...une autre astuce pour visiter Venise dans le calme c'est d'y aller la semaine qui suit juste le Carnaval (fête mobile), la période touristique la plus creuse et au climat certes froid mais le plus sec de l'année. Février et ses brumes, l'aqua alta... c'est magique ! Mais penser à bien se couvrir !

vartan 29/10/2018 08:55

Parfait ! Connaissant bien Venise je retrouve exactement ces balades que l'on fait à l'abri de la foule et des commerces de colifichets. Mais visiter Venise sans les touristes, effectivement, il suffit de s'éloigner de 50 m du parcours Place Saint-Marc Rialto et on est seuls dans le silence des ruelles tortueuses.

Visiter Venise 23/04/2018 17:29

Je trouve vos photos vraiment magnifiques! Je pars aussi souvent en voyage, j'adore ça! Vous utilisez quel type d'appareil, car j'aimerai m'y mettre mais je m'y connais pas trop...
J'ai adoré Venise, j'y suis allé il y a qlq mois, et je pense bien y retourner.

AU plaisir!

Maxence

Jérôme Voyageur 30/09/2017 22:53

je ne peux que confirmer : c'est exactement ce que je fais lors de ma dernière visite e la Sérénissime : sortir des sentiers battus, se perdre dans les quartiers moins connus.

René 25/09/2017 21:52

Très bel article, bien rédigé, bien présenté avec de belles photos. Très intéressant . Merci Hunza. Bonne soirée.

hunza 27/09/2017 18:19

Merci René