Béthune, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

Située dans le Pas de Calais, Béthune est une ville qui a quasiment été entièrement détruite lors de la première guerre mondiale. On pourrait donc penser qu'elle n'a plus aucun intérêt touristique mais ce n'est pas le cas pour deux raisons. D'une part, elle a eu la chance de conserver son beffroi qui a été classé au patrimoine mondial de l'humanité et, d'autre part, la période de reconstruction a donné lieu à un florilège de réalisations architecturales très intéressantes, à dominante régionaliste et art déco. D'ailleurs, la grand'place en est un exemple fort réussi. Alors, si vous avez prévu d'aller visiter Arras ou bien le Louvre Lens, pensez à faire une étape à Béthune qui n'est pas très éloignée !

 

Comment venir à Béthune :

En TGV depuis Paris-Nord (comptez un temps de trajet de 1h20 pour 210 km environ) :

Pour les horaires de trains, cliquez ici

En TER (Train Express Régional) depuis Arras, comptez pour un trajet de 28 minutes.
En TER depuis Lens, comptez pour un trajet de 14 minutes

Pour les horaires de TER, cliquez ici
(Tapez Béthune et dans "Gares" et cliquez sur "Rechercher")

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage :  https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville 

L'office de tourisme se trouve au n°3 de la rue Aristide Briant, au rez de chaussée d'un bâtiment "art déco", à 1 km de la gare SNCF.

Pour consulter le plan de Béthune sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour afficher Béthune et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquez ici

 

Brève histoire de la ville de Béthune

 

C'est au 8ème siècle qu'apparait la première mention de la ville de "Bitunia".

- 1191 : l'Artois (frange méridionale du comté de Flandre dont fait partie Béthune) qui avait été donnée en dot par le comte de Flandre à l'épouse du roi Philippe Auguste, Isabelle de Hainaut, est intégrée au royaume de France. 

- 1227 : le comté d'Artois est donné à Robert, frère du roi Louis IX (futur Saint-Louis).

A partir du 14ème siècle, Béthune devient une ville drapière.

Durant la Guerre de Cent Ans, la ville de Béthune résiste aux attaques anglaises.

Par le jeu des mariages et héritages, le comté d'Artois va finir par être rattaché au comté de Flandre en 1382.

- De 1384 à 1477, le comté de Flandre fait partie du duché de Bourgogne jusqu'à la mort de Charles le Téméraire.

- 1477 : début de la guerre de la "Succession de la Bourgogne "entre le roi de France, Louis XI, et l'archiduc d'Autriche Maximilien de Habsbourg qui a épousé le 18 août la fille unique de Charles le Téméraire, Marie de Bourgogne.

- 23 décembre 1482 : traité d'Arras lors duquel le roi Louis XI et l'archiduc d'Autriche se partagent la succession de Charles le Téméraire. En conséquence, il est prévu que la fille de l'archiduc Maximilien et de Marie de Bourgogne, Marguerite, qui reçoit en dot le comté d'Artois et notamment la seigneurie de Béthune, épouse le dauphin (futur Charles VIII). Mais la paix ne va pas durer car le mariage ne va  pas se concrétiser.

- 1488 : les troupes de l'Archiduc d'Autriche, Maximilien, envahissent  l'Artois.

- 23 mai 1493 : traité de Senlis : l'Artois est restituée aux Habsbourg mais Béthune ne sera effectivement rendue qu'en 1498.

- 1521 : nouvelle guerre opposant le royaume de France aux troupes de Charles Quint.

- 14 janvier 1526 : traité de Madrid lors duquel le roi de France, François Ier, renonce à toute prétention sur l'Artois et la Flandre.

L'Artois fait partie intégrante des Pays-Bas espagnols.

- 19 mai 1635 : la France prend part au conflit de la "Guerre de 30 ans".

- Août 1645 : les Espagnols qui défendaient Béthune finissent par capituler après que la ville eusse été assiégée par les troupes françaises.

- 7 novembre 1659 : signature du traité des Pyrénées entre les rois d'Espagne et de France qui prévoit que l'Artois devient française.

- 15 juillet 1710 : lors de la guerre dite de succession d'Espagne, les Alliés assiègent Béthune qui capitule le 29 août. L'occupation de la ville par les Néerlandais va durer 3 ans, jusqu'à la signature du traité d'Utrecht (avril 1713).

- 1861 : arrivée du chemin de fer

- 1870 - 79 : destruction des remparts.

- 10 octobre 1914 : l’armée française est parvenue à fixer le front devant Arras et le général Foch confie aux troupes britanniques le soin de défendre Béthune.

- 20 mai 1918 : Béthune est intensément bombardée par les Allemands qui se vengent de ne pas avoir réussi à prendre cette ville stratégique après l’offensive déclenchée sur la Lys le 9 avril qui a été un échec. La ville est détruite à 90 % !

Louis-Marie Cordonnier secondé par des architectes associés est chargé de la reconstruction de la ville.

- 24 mai 1940 : les Allemands occupent Béthune

- 4 septembre 1944 : Béthune est libérée par les Britanniques.

 

VISITE DE LA VILLE 
Béthune est une ville de 24 700 habitants environ en 2021

 

La grand'place

C'est incontestablement le plus bel endroit de la ville avec, en son centre le beffroi et, tout autour, une succession d'habitations datant de l'époque de la reconstruction (1920-1930) et aux styles très différents (régionalistes, art déco, néo-flamand, etc ...). 

Ainsi, sur le côté sud-ouest, se trouve le bel alignement de 12 maisons bâties d'après les plans de l'architecte Jacques Alleman chargé de refaire toute la place et ses alentours. Dans leur prolongement se trouve l'Hôtel de Ville inauguré le 7 avril 1929 et dont le grand hall "art déco" n'est visible que lors de visites guidées organisées par l'office de tourisme.

Au n°42, il y aurait une cave datant du 15ème siècle qui serait ouverte à la visite mais je n'ai pas d'information dessus.

Grand'place de Béthune

Grand'place de Béthune

Grand'place de Béthune : l'hôtel "Le Vieux Beffroy" de style anglo-normand est une réalisation de l’architecte Léon Guthmann et, à gauche, la façade blanche de l'immeuble d'angle (ancienne graineterie Delepierre) fait référence au style de la renaissance flamande

Grand'place de Béthune : l'hôtel "Le Vieux Beffroy" de style anglo-normand est une réalisation de l’architecte Léon Guthmann et, à gauche, la façade blanche de l'immeuble d'angle (ancienne graineterie Delepierre) fait référence au style de la renaissance flamande

Grand'place de Béthune : l'alignement des 12 maisons réalisées par l'architecte Jacques Alleman

Grand'place de Béthune : l'alignement des 12 maisons réalisées par l'architecte Jacques Alleman

 

Le beffroi

Comme il a miraculeusement échappé aux terribles destructions occasionnées par la première guerre mondiale, il fait partie des plus anciens monuments de Béthune.

Un peu d'histoire

- 1346 : construction en bois du premier édifice

- 1388 : construction en grès d'Artois d'un second beffroi en remplacement du premier qui s'était effondré.

- 1437 : il est surélevé d'un  étage et atteint la hauteur de 33 m.

- 19 mai 1918 : il est sérieusement endommagé par les bombardements allemands.

- 15 juillet 2005 : il est classé au patrimoine mondial de l'Unesco comme 22 autres beffrois du nord de la France et de la Belgique.

Il a servi de tour de guet depuis le Moyen Age jusqu’en 1918.

Il se visite les mercredis et samedis (s'adresser à l'office de tourisme). Il est composé de 4 étages et pour profiter du panorama, il y a 133 marches à monter.

Pour plus d'informations sur les visites, cliquez ici

Il dispose d'un carillon de 35 cloches qui sonnent une ritournelle tous les quarts d'heure :

  • au quart : le furet du bois joli
  • à la demie : le p'tit quinquin
  • au trois quarts : le pays d'Artois
  • à l'heure la tyrolienne de Guillaume Tell.

 

Beffroi de Béthune

 

Beffroi de Béthune

Le beffroi et, en arrière plan, la tour-clocher de l'église Saint-Vaast

Beffroi de Bétune

 

Grand'place de Béthune et son beffroi

Grand'place de Béthune et son beffroi

 

L'église Saint-Vaast

Détruite lors de la première guerre mondiale, l'église actuelle a été reconstruite entre 1924 et 1927, d'après les plans de l'architecte Louis-Marie Cordonnier qui voulait lui donner un style néogothique et néoflamand.

Les matériaux utilisés sont la pierre blanche et la brique.

La tour-clocher atteint 68 m de hauteur.

 

Béthune, église Saint-Vaast

 

A voir dans Béthune si vous avez du temps :

- la tour Saint-Ignace édifiée en 1416 : elle se trouve dans la cour du lycée Blaringhem et est visible depuis la rue du 11 Novembre . Elle se visite à de rares occasions comme lors des journées du patrimoine.

 

Béthune, la tour saint-Ignace

 

- l'ancien hôtel particulier Beaulaincourt qui date de 1750 et qui est situé au n°6 de la rue du Tribunal.

- la rue de la Délivrance : avec son pavage, elle dégage un certain charme; de plus, c'est au n°21 que se trouve la plus ancienne maison de Béthune (1621).

 

Rue de la Délivrance à Béthune

Rue de la Délivrance

 

Rue de la Délivrance, la plus ancienne maison de Béthune

La plus ancienne maison de Béthune (21 rue de la Délivrance)

 

- le circuit "art déco":

L'office de tourisme propose à la vente une petite brochure fort bien documentée avec un circuit à suivre pour découvrir les bâtiments de style "art déco" les plus remarquables de la ville.

 

Office de tourisme de Béthune

Office de tourisme de Béthune

 

Dans le centre ville, on les trouve principalement sur la Grand'place et tout autour, surtout dans la rue d'Arras.

 

Béthune, rue d'Arras

Rue d'Arras

Tribunes de style "art déco" du stade Hermant-Deprez de la ville de Béthune

Tribunes de style "art déco" du stade Hermant-Deprez de la ville de Béthune

Béthune, café Henri Chavate

Béthune, café Henri Chavate

Béthune, boulevard Raymond Poincaré (bâtiment situé aux n°311, 317, 319 et 321)

Béthune, boulevard Raymond Poincaré (bâtiment situé aux n°311, 317, 319 et 321)

 

- le cimetière militaire de Béthune dans lequel sont alignés les tombes de 2 923 soldats britanniques, 122 français et 87 allemands. Il est à environ 800 m à pied de la place Lamartine en suivant la rue de l'Egalité.

 

Bonne visite

 

Voir aussi mes autres articles sur les villes du nord de la France en cliquant sur les liens suivants :

Visiter Lens en une journée

Visiter Arras en une journée

Visiter Douai en une journée

Lille, les lieux incontournables à visiter

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquez sur les photos en format paysage pour les agrandir.

Publié dans Hauts de France, Villes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article