Annecy, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

Avec ses canaux, ses maisons aux couleurs pastel, ses rues à arcades, Annecy est située dans un cadre grandiose, au bord d'un lac aux eaux pures et limpides avec des montagnes tout autour. Surnommée la Venise savoyarde, c'est une étape incontournable sur la route des Alpes.

Comment venir à Annecy :

  •  En train (compter environ 3h40 de temps de trajet en TGV depuis Paris pour une distance de plus de 600 km) : 

Pour les horaires de trains, cliquez ici

  •  En bus :

Depuis la loi Macron de 2015 sur la libéralisation du voyage en autocar longue distance, des opérateurs ont ouvert des lignes de bus à bas coût qui desservent Annecy :

Pour plus d’informations sur Flixbus, cliquez ici

Pour plus d’informations sur BlaBlaCar Bus, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage : https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville 

L'office du tourisme se trouve place de la Libération, face au lac, à 650 m à pied de la gare SNCF.

Pour consulter le plan d'Annecy distribué par l'office du tourisme, cliquez ici

Pour consulter la brochure "Promenades en vieille ville d'Annecy" distribuée par l'office du tourisme, cliquez ici

Pour consulter le plan d'Annecy sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour afficher Annecy et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquez ici

 

Brève histoire d'Annecy

 

- 50 avant J.-C. (période romaine) : fondation de la ville sous le nom de Boutae ou encore Bautas.

259 après J.-C. : toute la ville est décimée et les habitants massacrés suite aux grandes invasions barbares.

- 7ème siècle : elle fait partie du comté de Genève.

- 1401 : faute de descendant, le comté de Genève devient possession du comte de Savoie Amédée VIII.

- 3 février 1412 : grand incendie

- 1416 : le comté de Savoie devient duché de Savoie avec pour capitale Chambéry (1416-1563) puis Turin (1563-1713).

- 16ème siècle : l'emprise de la réforme calviniste à Genève (1536) provoque le départ des catholiques dont l'évêque qui vont se réfugier à Annecy.

- 1602 : Saint-François de Sales devient évêque de Genève résidant à Annecy. Son objectif sera de reconquérir Genève aux mains des protestants par la charité et la vérité. Ce sera un des grands acteurs de la contre-réforme catholique et Annecy sera désignée comme étant la "Rome" des Alpes.

- 1792 : le duché de Savoie, devenu le royaume de Piémont-Sardaigne, est envahi par les troupes du général Moutesquiou-Fezensac.

- 1815 : le congrès de Vienne reconstitue le royaume de Piémont-Sardaigne.  

- 1860 : plébiscite en faveur du rattachement de la Savoie à la France de Napoléon III.

- 1866 : arrivée du chemin de fer qui va permettre au tourisme de se développer.

 

Visite d'Annecy
131 479 au 1er janvier 2021 d'après l'INSEE
Ville d'art et d'histoire depuis 2003

 

Le centre historique

- Se promener le long du Thiou qui sert de déversoir naturel du lac d'Annecy vers le Fier sur une courte distance de 3,5 km.

Jusqu'à la seconde moitié du 19ème siècle, il n'y avait pas de quais aménagés et le cours de la rivière n'était pas canalisé par des vannes. Ses rives étaient occupées par des industries qui, depuis le Moyen Age, utilisaient la force du courant du Thiou (forgerons, tanneurs, meuniers, etc ...) pour produire. De nos jours, les quais sont devenus des lieux de promenade, surtout entre les ponts de la République et Perrière tout en étant investis par les terrasses de nombreux bars et restaurants.

 

Annecy, le Thiou et le quai de l'Evêché

Lumière du soir sur le Thiou et le quai de l'Evêché

Annecy, les vannes mécaniques du Thiou vues depuis le pont de la République

Annecy, les vannes mécaniques du Thiou vues depuis le pont de la République

Annecy, le palais de l'Ile vu depuis le pont Morens qui date du 13ème siècle

Annecy, le palais de l'Ile vu depuis le pont Morens qui date du 13ème siècle

 

Depuis le pont Perrière, la vue sur les "Vieilles Prisons" attire toujours beaucoup de monde. En fait, il s'agit du palais de l'Ile qui, dans le passé, a servi de péage entre les deux rives du Thiou, de prison, de tribunal, de caserne et, maintenant, c'est devenu un musée …. Les parties les plus anciennes du bâtiment datent du 12ème siècle. 

Annecy, le palais de l'Ile vu depuis le pont Perrière

Annecy, le palais de l'Ile vu depuis le pont Perrière

Annecy, le pont Perrière

Annecy, le pont Perrière

Annecy, le Thiou vu depuis le pont de la Halle et, à gauche, le château.

Annecy, le Thiou vu depuis le pont de la Halle et, à gauche, le château.

 

- Emprunter la rue Sainte-Claire qui est l'artère principale de la vieille ville.
Bordée d'arcades, elle est limitée à l'ouest par la porte Sainte-Claire qui faisait partie de l'enceinte médiévale détruite au 19ème siècle et qui donne sur la place éponyme sur laquelle on remarquera la présence de la fontaine Quiberet et de la maison Gallo au style italianisant (fin 18ème siècle). 

 

Annecy, porte Sainte-Claire

Porte Sainte-Claire 

 

Annecy, maison Gallo

Maison Gallo sur la place Sainte-Claire

Annecy, place Sainte-Claire, la fontaine Quiberet (1635).

Annecy, place Sainte-Claire, la fontaine Quiberet (1635).

Annecy, rue Sainte-Claire

Annecy, rue Sainte-Claire

 

Au n°18, l'hôtel Bagnorea, de style renaissance, a été construit dans la seconde moitié du 16ème siècle.

 

Annecy, hôtel Bagnorea

L'hôtel Bagnorea (à gauche)

 

D'autres rues possèdent des arcades telles les rues Perrière au bout de laquelle - côté sud-est - il y a une porte qui faisait partie de l'enceinte médiévale, de l'Ile, du Pâquier, Filaterie, etc ...

Annecy, la porte Perrière

Annecy, la porte Perrière

 

Annecy, rue Filaterie

Rue Filaterie

 

Les rues à arcades datent des 16ème et 17ème siècles car, suite à un incendie important, il a été décidé que, lors de la reconstruction, les maisons devaient être en pierre et non à pans de bois.

 

Le château :

La tour de la Reine correspond à la partie la plus ancienne de l'édifice (13ème siècle). Détruit en partie par un incendie au 15ème siècle, il fut reconstruit pour servir de résidence au duc de Savoie, puis, à partir de la Révolution, de caserne jusqu'en 1947.

En 1953, la ville d'Annecy en fit l'acquisition et y installa 3 musées différents : le musée d’Art régional, le musée d’Art contemporain et l’Observatoire régional des lacs alpins.

Pour plus d’informations sur les musées, cliquez ici

Château d'Annecy

Château d'Annecy

 

Quelques lieux à ne pas rater :

- l'hôtel particulier de Sales (fin 17ème siècle) sis rue du Pâquier : sa façade rouge est ornée de quatre bustes représentant les saisons.

 

Annecy, hôtel de Sales

 

- les maisons à encorbellement en bois le long du canal Saint-Dominique qui passe sous la rue du Collège Chappuisien. 

 

Annecy, maisons à encorbellement en bois

 

- l’église Saint-Maurice :
Edifiée vers 1420, c'est la plus ancienne de la ville et le canal Saint-Dominique passe dessous. A l'intérieur, voir la peinture du 15ème siècle en trompe l’œil dans le chœur à gauche représentant le tombeau de Philibert de Monthoux ainsi que celle qui se trouve dans la nef intitulée "Assomption de la Vierge avec le cardinal Luxembourg et l'apôtre Thomas" réalisée entre 1478 et 1488. Belle chaire en bois.

Annecy, tombeau de Philibert de Monthoux

Annecy, tombeau de Philibert de Monthoux

 

- la maison Lambert (16ème siècle) au n°74 de la rue Jean-Jacques Rousseau.

- la cathédrale Saint-Pierre :
Edifiée entre 1535 et 1538, elle fut remaniée à plusieurs reprises et ce n'est qu'en 1822 qu'elle fut officiellement désignée comme cathédrale.
C'est à proximité de celle-ci que le jeune Jean-Jacques Rousseau aurait rencontré pour la première fois Mme de Warens en 1728. D'ailleurs, un petit monument a été élevé au n°10 rue Jean-Jacques Rousseau pour commémorer cet événement. 

Annecy, quai de la Cathédrale

Annecy, quai de la Cathédrale

 

- la maison de Charmoisy (16ème siècle) sur les bords du Thiou, près du pont Morens.

- la maison de la Galerie sise 3 rue de la Providence : c'est ici que, le 16 juin 1610, François de Sales et Jeanne de Chantal ont fondé l'ordre de la Visitation le 6 juin 1610.

- la basilique de la Visitation :
Sa construction débuta le 7 mai 1922 pour s'achever dans les années 30. Comme l'édifice est un lieu de pèlerinage important étant donné qu'il abrite les tombes de Saint-Francois de Sales et de Jeanne de Chantal, il obtint le titre  de basilique le 26 août 1951.
A l'extérieur, la flèche atteint 72 m de hauteur et la toiture est recouverte de tuiles vernissées.
A l'intérieur, la voûte, haute de 27 m est soutenue par d'imposants piliers de marbre et, le long des bas-côté, on peut voir des vitraux qui relatent la vie des deux saints.
A savoir :
- il faut monter pour y parvenir car la basilique est construite sur les premiers contreforts du Mont Semnoz. 
- elle est fermée entre 12h et 14h.
- un carillon de 37 cloches et un bourdon ont été installés dans le clocher; une visite guidée suivi d'un concert a lieu chaque samedi de l'été.

Annecy, basilique de la Visitation

Annecy, basilique de la Visitation

 

Sur les rives du lac :

- les jardins de l'Europe : ils sont bordés par l'Hôtel de Ville, le Thiou, le lac d'Annecy et le canal de Vassé.

C'est ici qu'on trouve le port d'embarquement (quais de la Tournette et Napoléon III) pour des croisières sur le lac mais aussi les loueurs de pédalos et de hors-bords sans permis.

 

Annecy, quai de la Tournette (à gauche) et quai Napoléon III (à droite)

Annecy, quai de la Tournette (à gauche) et quai Napoléon III (à droite)

 

Le Pont des Amours relie les jardins de l’Europe au parc du Pâquier. Edifié en 1907 d'après les plans de l'architecte Claude Grandchamp, il permet de franchir le canal de Vassé.

Annecy, le canal de Vassé vu depuis le pont des Amours

Annecy, le canal de Vassé vu depuis le pont des Amours

 

- Le parc du Pâquier ou champ de Mars : c'est une esplanade de 7 hectares qui borde le lac. En se promenant le long des quais, on parvient à l'Impérial Palace inauguré en 1913 (style Belle Epoque). Là aussi, on trouve des loueurs de pédalos et de hors-bords sans permis.

 

Lac d'Annecy vu depuis la promenade Jacquet (parc du Pâquier)

Lac d'Annecy vu depuis la promenade Jacquet (parc du Pâquier)

 

Les plages :

- la plage des Marquisats : c'est la plus proche du centre-ville (1 km depuis l'embarcadère du Thiou en suivant la rue des Marquisats).

Annecy, plage des Marquisats

Annecy, plage des Marquisats

 

- la plage d’Albigny : plage de sable, elle se trouve au-delà de l'Impérial Palace (2 km depuis l'embarcadère du Thiou en longeant les bords du lac)

- la plage de l’Impérial : attention, c’est une plage privée donc payante.

 

Quelques mots sur le lac d'Annecy :

D'une superficie de 30 km2, c'est le troisième plus grand lac de France après le lac Léman et le Bourget. Dans les années 1950, il était victime d'eutrophisation tellement la pollution était importante. Suite à l'intervention des élus du pourtour sous la houlette de Jean Paul Servettaz, une action a été entreprise pour le sauver et le résultat a dépassé toutes les espérances puisque, de nos jours, c'est un des lacs qui possède les eaux plus pures au monde ....

 

Faire une croisière sur le lac d'Annecy :

La durée est soit d'une demi-heure (jusqu'à Sevrier et Veyrier du Lac), soit d'une heure (jusqu'à Duingt et Talloire), soit d'une heure trente (tour complet du lac) en fonction de la compagnie de bateaux que vous choisissez. Personnellement, j'ai opté pour celle de 60 minutes que propose la compagnie "Arc en Ciel".

Pour plus d’informations, cliquez ici

Lac d'Annecy, le bateau Arc en Ciel

Lac d'Annecy, le bateau Arc en Ciel

Château de Châteauvieux (Duingt)

Château de Châteauvieux (Duingt)

Palace de Menthon

Palace de Menthon

Château de Menthon-Saint-Bernard

Château de Menthon-Saint-Bernard

De gauche à droite : les Dents de Lanfon (1 824 m), le Lanfonnet (1 768 m) et la Tournette ( 2 352 m)

De gauche à droite : les Dents de Lanfon (1 824 m), le Lanfonnet (1 768 m) et la Tournette ( 2 352 m)

Au centre, on distingue une silhouette féminine appelée par les Annéciens la « femme couchée », la « femme allongée » ou encore « la Dame du Lac »; en fait, il s'agit de montagnes du massif des Bauges

Au centre, on distingue une silhouette féminine appelée par les Annéciens la « femme couchée », la « femme allongée » ou encore « la Dame du Lac »; en fait, il s'agit de montagnes du massif des Bauges

Mont Veyrier (point culminant = 1291 m)

Mont Veyrier (point culminant = 1291 m)

Vedette en bois des années 1930 sur le lac d’Annecy, avec, en arrière-plan, Veyrier du Lac

Vedette en bois des années 1930 sur le lac d’Annecy, avec, en arrière-plan, Veyrier du Lac

 

Sachez qu'il y a aussi la possibilité d’emprunter en été des bateaux ("Lac d’Annecy Express") ou des bus effectuant la liaison entre Annecy et plusieurs localités situés sur le bord du lac.

Pour plus d’informations, cliquez ici

 

Quelques bonnes adresses à connaitre :

- Le glacier des Alpes (16 rue Perrière) : pour le plaisir, optez pour l'un des meilleurs glaciers de France. 

- Le boulanger du Faubourg (11 rue du Faubourg Sainte-Claire) : vous y trouverez des viennoiseries à la taille démesurée.

- La buvette du Marché (20 rue Saint-Claire)

 

Bonne visite

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquez sur les photos en format paysage pour les agrandir.

Publié dans Auvergne Rhône Alpes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article