Bayonne, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

Bayonne ou Baiona, c'est la porte d'entrée du Pays Basque. D'ailleurs, quand on évoque le nom de Bayonne, on pense d'abord aux fêtes car la ville est marquée par une double identité car elle est à la fois basque et gasconne. Divisée en quartiers - le Petit Bayonne, le Grand Bayonne et Saint-Esprit - et située au confluent de l'Adour et de la Nive, la ville n'est pas très grande en raison de ses fortifications qui ont longtemps contenu son extension mais son charme fait qu'on a envie d'y passer du temps pour mieux la découvrir.

 

Comment y venir :

  •  En TGV (compter 4h00 de temps de trajet depuis Paris Montparnasse pour une distance de 800 km) :

Pour les horaires de trains, cliquez ici

  •  En bus :

Depuis la loi Macron de 2015 sur la libéralisation du voyage en autocar longue distance, des opérateurs ont ouvert des lignes de bus à bas coût qui desservent Bayonne :

Pour plus d’informations sur Flixbus, cliquez ici

Pour plus d’informations sur BlaBlaCar Bus, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage : https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Carte de la ville :

L'office de tourisme de Bayonne se trouve sur la place des Basques (1,2 km à pied de la gare SNCF).

Pour consulter le plan du centre-ville distribué par l'office de tourisme, cliquez ici

Pour consulter le plan de Bayonne sur "OpenStreetMap", cliquez ici

Pour afficher Bayonne et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Se déplacer dans Bayonne :

Chronoplus est le réseau de transport de la Communauté d'agglomération Pays Basque. Il gère :
- le tram bus qui a été inauguré le 2 septembre 2019 et qui relie Bayonne à Biarritz en passant par Anglet
- les bus
- la navette gratuite du centre-ville
- un bateau qui permet d'accéder aux plages en naviguant sur l'Adour
- des vélos à assistance électrique en libre-service

Pour plus d’informations, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquez ici

Pour consulter les webcams, cliquez ici

 

Bayonne, ville portuaire

Bien que la ville ne se trouve qu'à quelques kilomètres de la mer, l'ensablement de l'estuaire de l'Adour au Moyen Age va provoquer son déplacement jusqu'à Capbreton jusqu'en 1310 puis jusqu'à ... Vieux Boucau jusqu'en 1578. C'est au 16ème siècle que Bayonne obtint l’autorisation du roi Charles IX de creuser un nouvel estuaire. 7 km séparent la ville de l'Océan et aujourd'hui, Bayonne est un port de commerce qui a réalisé environ 2,4 millions de tonnes de trafic en 2018 ce qui le classe au 9ème rang des ports français.

 

Bayonne, ville touristique

Bayonne était avant tout une ville de commerce avant de devenir une ville attractive sur le plan touristique comme l'est Biarritz. C'est à la faveur du classement de son centre historique (Grand et Petit Bayonne) à partir de 1975 en secteur sauvegardé que les choses ont évolué. D'une part, il y avait la volonté de sauver et de mettre en valeur un patrimoine architectural magnifique et, d'autre part, d'éviter surtout une dépopulation du centre-ville du fait du manque de confort des immeubles qui s'y trouvaient. En définitive, les rénovations des bâtiments, qu'accompagna la piétonnisation des rues, permirent de rendre le centre de Bayonne de nouveau attractif pour les habitants, mais aussi, pour les touristes urbains qui pouvaient déambuler dans des quartiers pittoresques avec toutes ses maisons à pans de bois vert, bleu ou rouge. Ainsi, on ne vient plus à Bayonne que pour les fêtes qui durent 5 jours mais on y vient aussi tout au long de l'année pour la visiter.

En mars 2012, Bayonne a obtenu le label "ville d'art et d'histoire".

 

Bayonne et son histoire

Pour lire mon article de blog sur le passé de la ville, cliquez ici

 

Bayonne et ses remparts

La ville fondée sur les terres hautes par les Romains possède encore quelques vestiges de ses premiers remparts. Sur la trentaine de tours édifiées à l'époque, il en reste 5. Le boulevard Lachepaillet et la rue Tour de Sault se trouvent sur les anciens fossés qui ont été comblés et longent l'ancienne muraille que des maisons ont remplacée.

 

Bayonne, la tour Vieille Boucherie

La tour Vieille-Boucherie

Bayonne, la Tour Vieille-Boucherie et, en arrière plan, la tour de Laran

Bayonne, la Tour Vieille-Boucherie et, en arrière plan, la tour de Laran

Bayonne, tour romaine de la Plachotte rue des Augustins

Tour de la Plachotte, rue des Augustins

 

A l'époque médiévale, de nouveaux remparts sont édifiés, d'abord durant la période anglaise (1172 - 1451) pendant laquelle la ville s'étend sur les terres basses avec la conquête des marécages et la construction du Petit Bayonne entre Nive et Adour puis, sous Charles VII, qui a repris la ville aux Anglais.

La massive tour du Sault, qu'on peut voir sur les bords de la Nive face au pont du Génie, a été édifiée au 12ème pour renforcer la défense du port fluvial.

Le Château-Vieux qui ne se visite pas est construit à partir du 11ème siècle. Dans sa partie nord-ouest, il intègre 3 tours de l'enceinte romaine. C'est au 15ème siècle qu'il prend l'appellation de "vieux", lorsque le Château-Neuf est édifié. Au 17ème siècle, il est fortement remanié et le donjon est détruit.

Château-Vieux de Bayonne

Château-Vieux de Bayonne

Château-Vieux de Bayonne avec, à gauche, les vestiges de l'enceinte gallo-romaine

Château-Vieux de Bayonne avec, à gauche, les vestiges de l'enceinte gallo-romaine

 

Le Château-Neuf est bâti sur l'ordre du roi Charles VII à partir de 1451. D'une part, il s'appuie sur une partie des fortifications élevées par les Anglais, et, d'autre part, 2 tours sont tournées vers la ville au cas où ... la population viendrait à se révolter contre le pouvoir royal.

Château-Neuf de Bayonne

Château-Neuf de Bayonne

 

Au 17ème siècle, Vauban transforme Bayonne en une véritable forteresse dont l'enceinte s'étire sur une longueur de 3,5 km pour la protéger d'une invasion des Espagnols qui étaient les ennemis de la France. Il fait construire une immense citadelle dans le quartier Saint-Esprit qui, aujourd’hui, domine la gare SNCF et qui est toujours terrain militaire occupée par les commandos marines. 

 

C'est en 1907 que la ville de Bayonne obtient enfin l'autorisation de se développer hors les murs. C'est donc pour cela que la ville historique est assez petite et qu'elle possède de nombreuses habitations à plusieurs étages.

Bayonne, la ville haute et les flèches de la cathédrale Sainte-Marie vue depuis les glacis de la corne Saint-Léon des fortifications Vauban

Bayonne, la ville haute et les flèches de la cathédrale Sainte-Marie vue depuis les glacis de la corne Saint-Léon des fortifications Vauban

Remparts de Bayonne

Remparts de Bayonne

 

Pour profiter d'un beau point de vue sur Bayonne, on peut se rendre au belvédère du Bastion royal construit entre 1676 et 1685 et dont l'accès se trouve à l'entrée de la rue du Bastion Royal près du pont du Génie.

Bayonne : de droite à gauche : le pont du Génie, la Tour du Sault et les fortifications Vauban

Bayonne : de droite à gauche : le pont du Génie, la Tour du Sault et les fortifications Vauban

 

Les quais de la Nive

La Nive sépare les quartiers du Grand Bayonne et du Petit Bayonne et les quais sont particulièrement animés en soirée car on n'y trouve de nombreux bars et restaurants.

Bayonne, les quais de la Nive vus depuis le pont du Génie

Bayonne, les quais de la Nive vus depuis le pont du Génie

Bayonne, quai Amiral Jaureguiberry

Bayonne, quai Amiral Jaureguiberry

Bayonne, quai Augustin Chaho

Bayonne, quai Augustin Chaho

Bayonne, quai Augustin Chaho

Bayonne, quai Augustin Chaho

 

C'est en face de la halle, à l'angle de la rue Port de Bertaco et du Quai Amiral Jaureguiberry, que se trouve l'une des plus belles demeures de Bayonne, la maison Moulis qui date de la fin du 16ème - début 17ème siècle et dont les 2 ailes sont construites en pierre et le milieu en pans de bois.

Les croix de Saint-André sont caractéristiques du 17ème siècle.

 

Bayonne, la maison Moulis

 

Bayonne, la maison Moulis

La maison Moulis

Bayonne, quai commandant Roquebert

Bayonne, quai commandant Roquebert

Hôtel de Ville de Bayonne (il a été terminé de construire en 1842)

Hôtel de Ville de Bayonne (il a été terminé de construire en 1842)

 

Le Petit Bayonne

Le quartier, très animé le soir en raison de la présence de bars et de restaurants, est situé entre l'Adour et la Nive.

Au Moyen Age, certaines des rues actuelles étaient des canaux bordés de maisons telle la rue du Port Neuf. Comme la zone était marécageuse, les habitations étaient construites sur des pilotis et la présence d'arcades permettaient de s'abriter.

Bayonne, rue de Coursic

Rue de Coursic dans le vieux Bayonne

 

A l'angle des rues Pontrique et de Coursic

 

A l'angle des rues Pontrique et des Tonneliers

Bayonne, place Paul Bert

Bayonne, place Paul Bert

 

L'église Saint-André date du milieu du 19ème siècle et elle est de style néogothique.

Bayonne, église Saint-André

Bayonne, église Saint-André

 

Le trinquet Saint-André (4 rue du Jeu de Paume) est une ancienne salle de jeu de paume transformée à la fin du 19ème siècle en trinquet pour y pratiquer la pelote basque. On peut y entrer librement et assister à une partie en cours et boire un verre dans la cour.

Bayonne, trinquet Saint-André

Bayonne, trinquet Saint-André

 

La cathédrale Sainte-Marie 

Elle a été classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle en 1998 car elle se trouve sur la voie littorale atlantique.

Ses parties les plus anciennes sont en pierre de Mousserolles (grès coquillier de couleur ocre), et, en raison de l'épuisement des carrières, le reste a été bâti avec du calcaire blanc (piler de Bidache).

Un peu d'histoire :

- 1140 : édification de la cathédrale romane.

- 1258 : un incendie provoqué par la foudre détruit une partie de la cathédrale; il est décidé de  reconstruire dans le style de l'époque qui est le gothique rayonnant.

1310 : un nouvel incendie éclate et détruit ce qui restait de roman.

- Fin 15ème siècle : arrêt des travaux (il manque les tours).

- Début 17ème siècle : construction de la tour sud.

- 19ème siècle : les travaux sont repris en 1858 pour achever la cathédrale grâce, d'une part, à l'important leg d'un banquier bayonnais du nom de Jean-Torin Lormon, et, d'autre part, à la volonté de l'évêque du diocèse. C'est l'architecte Emile Bodenwald, qui a travaillé pour le compte de Viollet le Duc, qui les supervise. Il fait rajouter une flèche de style gothique flamboyant (15ème siècle) au sommet de la tour sud restaurée et fait édifier la tour nord surmontée d'une flèche de style gothique rayonnant du 13ème siècle.  

Quelques chiffres : 80 m de longueur, 46 m de large, 26,50 m de hauteur sous voûte et 80 m de hauteur pour les flèches.

 

Bayonne, cathédrale Sainte-Marie

 

A voir à l'extérieur : le portail sud qui date du 13ème siècle (ceux du nord et de l'ouest ont été démolis à la Révolution).

A voir à l'intérieur :

 

Cathédrale de Bayonne

 

- les vitraux du 16ème siècle dont celui de la Cananéenne (1531) situé dans la chapelle Saint-Jérôme (bas côté nord).

 

Cathédrale de Bayonne, vitrail de la Cananéenne

Vitrail de la Cananéenne

 

- les peintures du 19ème siècle inspirées de l'époque médiévale dans les 7 chapelles rayonnantes.

 

Cathédrale de Bayonne, chapelle du Sacré-Cœur

Chapelle du Sacré-Coeur

Cathédrale de Bayonne, chapelle du Sacré-Cœur

Cathédrale de Bayonne, chapelle du Sacré-Cœur

 

- des tableaux comme ceux de "la dernière Cène" et de "la fuite en Egypte", etc ...

 

Le cloître :

Il est bâti entre le 13ème et le 14ème siècle.

La galerie nord est détruite entre 1858 et 1860 pour permettre la construction de la chapelle du Saint-Sacrement et de la Sacristie.

Bayonne, cloître de la cathédrale (13ème - 14ème siècle)

Bayonne, cloître de la cathédrale (13ème - 14ème siècle)

 

A voir aussi :

- le musée basque et de l'histoire de Bayonne installé dans la maison Dagourette qui est une ancienne demeure de négociant datant du 17ème siècle.

Pour plus d’informations, cliquez ici

- le musée des Beaux-Arts ou Bonnat - Helleu

Pour plus d’informations, cliquez ici

- le centre d'interprétation de l'architecture et du patrimoine "Lapurdum" au n°7 de la rue des Gouverneurs.

L'accès est gratuit et il permet de découvrir une cave médiévale (il y en aurait 138 dans le "Grand Bayonne"). Pour en voir plus et pour les voir, pensez à vous inscrire à une visite guidée organisée par l'office de tourisme.

 

Bayonne, "capitale du chocolat"

C'est suite à l'inquisition que des artisans chocolatiers juifs portugais et espagnols sont venus s'installer à Bayonne au début du 17ème siècle et c'est grâce à eux que le chocolat fut introduit en France. Pour rappel, ce sont les "conquistadores" qui ont découvert et rapporté les fèves de cacao d'Amérique. Aujourd'hui, il reste encore une forte tradition dans la fabrication artisanale d'excellents chocolats.

 

Bayonne et le jambon

La charcuterie ​​​​​​Pierre Ibaïalde propose des visites gratuites lors desquelles l'histoire et la fabrication du jambon vous sont racontées.

Pour plus d’informations, cliquez ici

 

La plage de la Barre de l'Adour 

Bien que Bayonne ne soit pas au bord par l’océan, les plages ne sont pas très loin. Le bus de la ligne n°38 permet d'accéder à la plage de la Barre (commune d'Anglet). Elle voisine l'embouchure de l'Adour qui a été canalisé pour permettre aux bateaux de commerce d'accéder au port de Bayonne. De là, possibilité de faire une belle promenade entre dunes et plages jusqu'à la Chambre d'Amour et même au-delà jusqu'aux plages de Biarritz en passant par le phare.

- Distance plage de la Barre - Chambre d'Amour = 4,5 km

- Distance  plage de la Barre - grande plage de Biarritz = 6,3 km; suivre la promenade littorale jusqu’à la plage de Marinella puis rejoindre le boulevard des Plages qu'on suit jusqu'au giratoire de la Chambre d'Amour et continuer en suivant l'allée Paul Prieto pour monter sur la falaise et bénéficier d'un beau panorama sur les 11 plages d'Anglet, la digue de l'Adour et les plages landaise.  Suivre le boulevard de la Mer en direction du phare, puis l'avenue Général Mac Croskey, l'avenue de l’Impératrice puis prendre à droite la descente de l'Océan pour rejoindre la plage du Miramar et en passant sous un petit tunnel qui permet de contourner l’hôtel du Palais arriver à la grande plage.

Les plages d'Anglet vues depuis les Cavaliers

Les plages d'Anglet vues depuis les Cavaliers

Les plages d'Anglet vues depuis la falaise dominant la plage de la Petite Chambre d'Amour

Les plages d'Anglet vues depuis la falaise dominant la plage de la Petite Chambre d'Amour

 

Les fêtes de Bayonne

Les premières datent de 1932 et de nos jours elles attirent près d'1 million de personnes mais leur organisation coûte tellement chère à la ville qu'elles sont devenues payantes depuis 2018 hormis pour les locaux. Sous la présidence du "roi Léon" pendant 5 jours, on peut profiter des bandas, assister à des courses de vaches landaises, des corridas, des chants, des danses, les défilés des géants et des chars du corso lumineux, des concours sportifs, des etc .... Les "festayres" (presque tous) sont habillés en rouge et blanc et les peñas (associations bayonnaises) sont omniprésentes dans les rues du centre-ville et participent activement à l'animation de cette grande fête populaire.

Pour plus d’informations, cliquez ici

Fêtes de Bayonne

Fêtes de Bayonne

Fêtes de Bayonne

Fêtes de Bayonne

Fêtes de Bayonne

Fêtes de Bayonne

 

A voir aux alentours de Bayonne :

- Biarritz : emprunter le tram bus T1 pour se rendre dans la célèbre station balnéaire qui est voisine de Bayonne.

Voir mon article en cliquant sur le lien suivant :

Biarritz, les lieux incontournables à visiter

- Cambo les Bains :

  • emprunter la ligne de bus n°14

Pour consulter les horaires, cliquez ici

  • ou le train 

Pour consulter les horaires, cliquez ici
(Faire défiler la page jusqu'à "Horaires et travaux" et choisir la ligne "Ligne 54/54U Bayonne - St-Jean Pied de Port")

Voir mon article en cliquant sur le lien suivant :

Cambo les Bains, les lieux incontournables à visiter

- Saint-Jean de Luz 

  • emprunter la ligne de bus n°3

Pour consulter les horaires, cliquez ici

  • ou le train 

Pour consulter les horaires, cliquez ici
(Faire défiler la page jusqu'à "Horaires et travaux" et choisir la ligne "Bordeaux - Hendaye")

Voir mon article en cliquant sur le lien suivant : Que faire à Saint-Jean de Luz sans voiture

- le pays basque espagnol : 

  • emprunter la ligne de bus n°3 jusqu'à Hendaye gare SNCF

Pour consulter les horaires, cliquez ici

  • ou le train 

Pour consulter les horaires, cliquez ici
(Faire défiler la page jusqu'à "Horaires et travaux" et choisir la ligne "Bordeaux - Hendaye")

Voir mon article en cliquant sur le lien suivant :

Le pays basque espagnol depuis Saint-Jean de Luz sans voiture

 

Bonne découverte 

 

N'hésitez pas à poster un commentaire, à faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebook. Aucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent en aucun cas la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos en format "paysage" pour les agrandir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q
Bonjour ! <br /> <br /> Un très bon article qui représente la ville de Bayonne ! <br /> Un petit conseil pour vos lecteurs : Passer de l'autre coté du pont de Bayonne et découvrir le quartier saint esprit ! Art et culture garantie !
Répondre
H
Merci pour votre commentaire
H
Mercipour votre comment