Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Hunza : mes plus belles randonnées en montagne et ailleurs

Une semaine de voyage en Andalousie

1 Mars 2017 , Rédigé par hunza Publié dans #Europe

L’Andalousie est certainement une des plus belles régions d’Espagne. Aussi bien par ses paysages que par son histoire car 7 siècles de présence islamique (Al-Andalus) y ont laissé des empreintes indélébiles. Dans cette province, trois sites sont incontournables à visiter : les villes de Cordoue, Grenade et Séville. Dans quel ordre ? Certains disent qu’il faut réserver Grenade pour la fin tellement l’Alhambra est somptueux. Mais pénétrer dans la Mezquita de Cordoue comme découvrir la Giralda de Séville, c’est aussi une émotion assurée. D’ailleurs les centres historiques de ces trois villes sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Alors, pour ne rien rater de tout cela, compter au minimum une semaine à passer sur place et voici mes conseils pour vous aider à réussir au mieux votre séjour. 

 

Comment aller en Andalousie :

 

En avion :

Vols low coast au départ de Beauvais (Ryanair) ou Orly (Transavia ou Vueling) et plus tôt on réserve, moins le prix du billet est élevé.

Durée du vol entre Paris et Séville = environ 2 heures

A Séville, c’est la ligne de bus EA qui dessert l’aéroport : http://www.tussam.es/

 

En train :

TGV Paris – Barcelone puis Barcelone – Cordoue / Séville (relation directe entre Barcelone et Cordoue /Séville via Ciudad Real ou changement de train à Madrid Atocha).

Comptez environ 11 heures de train avec un parcours quasiment effectué à grande vitesse.

On constatera l’énorme effort réalisé par l’Espagne (aidée par l’Europe) dans la modernisation de son réseau ferroviaire en quelques années ….

 

Circuler en Andalousie :

En train avec la compagnie des chemins de fer espagnole RENFE = http://www.renfe.com/

En fonction des trains, les tarifs sont différents :

  • AVE (équivalent de notre TGV) et Altaria = train à grande vitesse donc plus cher
  • Media Distancia = moins cher mais trajet plus long

A noter que, même dans les trains Media Distancia, votre place est réservée.

En bus avec la compagnie Alsa = http://www.alsa.es/

Pour ceux qui ont une voiture, il faut savoir que les centres historiques sont difficiles d’accès.

 

Mon circuit en Andalousie :

Arrivée en train à Cordoue depuis Paris (pour ceux qui arrivent en avion à Séville, il leur faudrait prendre le train à Séville Santa Justa pour Cordoue (45 minutes avec un train à grande vitesse AVE ou 1h30 avec un train media distancia).

1ère étape : Cordoue (2 nuits)

2ème étape = Grenade (2 nuits)

3ème étape = Séville (2 nuits) via Ronda

Retour en avion à Paris depuis Séville.

Comme la région est très touristique, il est conseillé de réserver votre hébergement à l’avance surtout pour les périodes des fêtes, des vacances ainsi que les week ends.

 

 

CORDOUE

 

Brève historique : la ville de Cordoue a été prise par les musulmans en 711. Par la suite, elle est devenue la  capitale d’Al Andalus. En 929, l’émirat de Cordoue est fondé et durera jusqu’en 1033. C’est en 1236 que les chrétiens prennent la ville.

 

Cordoue

 

Hébergement (2 nuits) : hostal  Maestre.

Site internet :http://hotelmaestre.com/

A pied, compter 2 km depuis la gare. Possibilité de s’y rendre en bus. L’hostal est situé en centre ville, près de la jolie place del Potro  et du Guadalquivir.

 

A visiter impérativement :

  • la Mezquita (mosquée cathédrale) : elle est considérée comme le monument islamique le plus grand d’occident.
  • l’Alcazar (monter absolument en haut de la tour pour profiter du splendide panorama sur la ville) et ses magnifiques jardins.

A savoir : on peut visiter gratuitement la mosquée cathédrale à condition de venir tôt le matin entre 8h30 et 9h15 sauf le dimanche. Pour l’Alcazar, la gratuité concerne le lundi et le mercredi de 8h30 à 10h30.

 

Cordoue : la mezquita

 

Cordoue : la mezquita

 

Le mihrab 

 

Cordoue : le clocher de la mezquita

Le minaret transformé en clocher et la cour des Orangers

 

Cordoue : l'enceinte de la mezquita

Le mur d'enceinte de la Mezquita

 

les jardins de l'Alcazar de Cordoue

Les jardins de l'Alcazar

 

 

A voir tout en se baladant : le pont d’origine romaine avec la tour Calahorra qui se dresse à son extrémité sud, le quartier de la Juderia avec sa minuscule synagogue (entrée gratuite) et ses nombreuses ruelles, la jolie chapelle San Bartolomé (entrée payante mais décor admirable à voir), les remparts, la Plaza de la Corredera avec ses arcades, les vestiges d’un temple romain du 1er siècle, la petite place Del Potro, etc ….

 

Cordoue, chapelle San Bartomé

Chapelle San Bartomé

 

Statue d'Averoès

 

Une ruelle dans la Juderia

 

Et puis, il y a les nombreux patios (quartiers de la Juderia et San Basilio notamment) à admirer  quand les portes des maisons sont ouvertes ….. En mai, durant les 2 premières semaines, la ville de Cordoue organise le festival des patios. Attention, ça attire du monde !

 

Un patio dans Cordoue

 

 

GRENADE

 

Durée du trajet en train : environ 2 heures 30. Des travaux sont en cours pour que la grande vitesse ferroviaire atteigne Grenade.

 

Brève historique : le royaume de Grenade fondé en 1238 sera le dernier à tomber entre les  mains des chrétiens en 1492 après la signature d’un traité entre les rois catholiques et le roi maure, Boabdil qui a préféré capituler pour garantir la vie sauve aux habitants qui pourront conserver leur religion et sauver Grenade de la destruction.  Sa chute  marque la fin de la reconquista mais aussi la fin de la présence musulmane en Espagne car, quelques dizaines d’années plus tard, la royauté espagnole les contraindra à se convertir ou à l’exil. Au 14ème siècle, Grenade avec ses 200 000 habitants étaient une des plus grandes cités d’Europe.

 

L'Alhambra

L'Alhambra vu depuis le mirador San Nicolas

 

Hébergement (2 nuits) : Pension Mesones

Site internet : http://www.pensionmesones.com/

= accueil très sympathique mais il faut savoir qu’on se trouve en plein centre ville et que le quartier peut être bruyant jusqu’aux premières heures du jour ….. A pied, elle est à environ 1.8 km de la gare.

Un bon resto à proximité de la pension : Sancho (la gérante peut vous indiquer l'adresse).

 

A visiter impérativement :

L’Alhambra (attention, il est fortement conseillé de réserver à l’avance la visite car le nombre d’entrées / jour est limité dans le palais des Nasrides et c’est vraiment  le joyau de la visite) et les jardins de la Generalife.

Pour réserver les billets sur le site officiel, cliquez ici

La réservation des billets est possible via internet trois mois à l'avance. Sur place, on peut soit utiliser les distributeurs (DAB) des banques CAIXA pour réserver et/ou imprimer les billets (pour retirer la réservation faite sur internet, il faut avoir la même carte bancaire), soit se rendre à l'office du tourisme situé au Corral del Carbon, calle Maraina Pineda ou bien se rendre directement à l'entrée de l'Alhambra où il y a des bornes interactives qui permettent de retirer ou d'obtenir les réservations tout en évitant la file d'attente aux caisses. 

Sachez tout de même que le gouvernement régional d'Andalousie impose que 1 800 tickets d'entrée soient disponibles à la vente aux guichets (ou bornes interactives) de l'Alhambra chaque jour ....

Pour plus d'informations sur l'Alhambra, cliquez ici

Pour un plan complet de l'Alhambra et du Generalife, cliquez ici

 

Comment s’y rendre :

A pied : attention, ça monte avec un dénivelé proche de 100 mètres mais le parcours est très ombragé ! Partir de la place Nueva et emprunter la  cuesta Gomerez et longer les remparts jusqu’à leur extrémité pour atteindre les caisses.

En bus : emprunter les lignes de bus C3 ou C4 qui partent du centre ville de Grenade.

Il faut aussi savoir que le site de l’Alhambra est vaste. Comptez entre 3 et 4 h de visite. Il faut donc prévoir d’avoir beaucoup à marcher. Ainsi, les jardins du Generalife (une merveille) sont à l’opposé de l’Alcazaba qui offre un extraordinaire point de vue sur la ville de Grenade.

 

L'Alhambra : la porte de la justice

La porte de la justice

 

Grenade, la cathédrale vue depuis l'Alcazaba

 

L'Alhambra : le patio de los arrayanes

Le patio de los arrayanes

 

L'Alhambra

 

L'Alhambra

 

L'Alhambra : la cour des Lions

La cour des Lions

 

L'Alhambra, le Generalife

Le Generalife

 

L'Alhambra : le jardin d'eau

 

Grenade, le quartier de l'Albaicin

Le quartier Albaicin vu depuis le Generalife

 

A voir aussi (liste non exhaustive):

  • la Capilla Real qui abrite un extraordinaire retable du début du 16ème, les tombeaux de Ferdinand et d’Isabelle la Catholique ainsi que de beaux tableaux de Hans Memling, de Roger Van der Weyden, Sandro Boticelli,  etc…). Attention, photos interdites !

Grenade : le retable de la Capilla Real

 

  • la medersa (en face de l’entrée de la Capilla Real) qui recèle une salle de style mudéjar encore peinte à la différence des salles de l’Alhambra. La visite est guidée.

la medersa de Grenade

 

  • la basilique Saint-Jean de Dieu où se trouve un incroyable retable baroque en bois doré et très chargé en décoration (on parle de style churrigueresque), etc …

Grenade : le retable de l'église Saint-Jean de Dieu

 

Se balader : le quartier de l’Albaicin pour accéder au mirador de la Plaza San Nicolas toujours animé (on peut y attendre le coucher de soleil sur l’Alhambra et les montagnes de la sierra Nevada qui sont derrière), le quartier du Sacromonte qui se trouve dans le prolongement de celui de l’Albaicin,  et revenir vers la Plaza Nueva en longeant la rivière Darro. N’oubliez pas de faire un tour dans l’ancien souk de l’Alcaiceria qui est à proximité de la cathédrale.

 

 

 RONDA 

 

Pressé par le temps car une semaine ça passe vite, je n’y ai passé que quelques heures. Mais la visite de cette ville moyenne vaut le coup et les paysages entre Bobadilla et Ronda sont magnifiques. Attention, les horaires de trains sont contraignants si, comme moi, vous effectuez le trajet Grenade-Ronda-Séville dans la journée car il faut partir à 6h45 de Grenade pour arriver à Ronda à 9h17 (pas de consignes dans la gare !). Pour Séville, le premier train au départ de Ronda est à 13h36.

 

Ronda

 

A voir : les arènes (elles datent de 1785), les jardins Alameda del Tayo qui sont à proximité et qui offrent un beau point de vue sur les montagnes de Ronda, le Puente Nuevo qui enjambe à 100 mètres de haut une gorge qui partage la ville de Ronda en 2 parties, les bains arabes (juste après le Puente Nuevo (pont neuf),  prendre la première rue qui descend sur la gauche pour les atteindre : le site se trouve en bas de la ville et conserve de beaux vestiges et un petit film (en espagnol ou en anglais) retrace la vie de l’époque), l’Alcazaba (en sortant des bains arabes, prendre à gauche et suivre la route sur une centaine de mètres avant de trouver un sentier sur la droite qui permet de regagner la ville haute en profitant de jolies vues sur les remparts et les alentours), le Palacio de Mondragon pour ses trois patios plein de charme, etc

 

les arènes de Ronda

Les arènes

 

Ronda : panorama depuis les jardins Alamada del Tayo

Panorama sur la Serrania de Ronda depuis les jardins Alameda del Tajo

 

Ronda : les bains arabes

Banõs arabes

 

Ronda : le Palacio Mondragon

Patio à l'intérieur du Palais de Mondragon

 

A faire : à partir de la place Maria Auxiliadora qui se trouve à proximité du Palacio Mondragon, emprunter le chemin aménagé qui mène au point de vue époustouflant sur le Puente Nuevo et les falaises qui l’encadrent. Attention, pour les photos la bonne exposition est l’après midi.

 

Ronda : le Puente Nuevo

 

SEVILLE

 

Depuis Ronda, le trajet en train pour arriver à Séville dure environ 3 heures. Quand on sort sur le parvis de la gare de Santa Justa, la vieille ville se trouve à droite. Des arrêts de bus se trouvent sur le parvis, entre autre celui qui relie l’aéroport au centre ville de Séville.

 

Brève historique : conquise par les musulmans en 711, Séville a été libérée après un siège qui a duré plusieurs mois le 23 novembre 1248. Aujourd’hui, c’est la 4ème ville d’Espagne la plus peuplée et la capitale de la province d’Andalousie.

 

Séville : la Torre del Oro

La Torre del Oro au bord du Guadalquivir

 

Hébergement (2 nuits) : Pension Cordoba

Site internet : http://www.pensioncordoba.com/en/

Accueil très sympathique. Elle est idéalement bien située, dans le quartier de Santa Cruz. Restaurants, bar à tapas, cathédrale, tout est vraiment à proximité.

Adresses de bons restos à proximité : El 3 de Oro, Catalina et puis, près de la Giralda, il y a la bodega Santa Cruz pour ses tapas et son ambiance que vous ne pouvez pas manquer tellement elle attire de monde. Cette liste est bien entendu non exhaustive …..

Pour voir et écouter du flamenco « gratuitement » (il faut consommer tout de même !), aller à la Carboneria. C’est un bar aménagé dans un endroit étonnant et le spectacle y est garanti.  C’est à proximité de la Pension.

 

A visiter impérativement :

  • l’Alcazar et ses fameux jardins

​Pour acheter vos billets coupe file sur internet, cliquer ici

 

L'Alcazar de Séville

Cour des Demoiselles (Patio de las Doncellas) du xive siècle

 

Alcazar de Séville : le patio des poupées

Cour des Poupées (Patio de las Muñecas) qui date des Omeyyades de Cordoue

 

Alcazar de Séville : le plafond du salon des Ambassadeurs

Plafond du salon des Ambassadeurs

 

Jardins de l'Alcazar

 

Séville, jardin de l'Alcazar

 

  • la cathédrale (en superficie, elle se classe en 3ème position derrière St-Pierre de Rome et St-Paul à Londres) et la Giralda qui est une réplique de la Koutoubia à Marrakech et qui a été transformé en clocher après la reconquête chrétienne, tout comme la cathédrale a été construite sur l’emplacement de la mosquée. A noter qu’on monte au sommet de la Giralda en empruntant une rampe en pan incliné qui permettait, autrefois, au muezzin de monter à cheval pour lancer les appels à la prière.  

Séville : la Giralda

La Giralda

 

Séville : panorama depuis la Giralda

Panorama depuis la Giralda : le quartier Santa Cruz

 

L'Alcazar de Séville vu depuis la Giralda

L'Alcazar vu depuis La Giralda

 

  • La Casa de Pilato, superbe palais construit au 15ème / 16ème siècle avec ses ornements de style mudéjar, ses beaux panneaux d’azulejos et ses patios.

Séville : la Casa de Pilatos

Séville : la Casa de Pilatos

 

Séville : la Casa de Pilatos

 

  • La Plaza de Espanã qui avec la Giralda symbolise aussi Séville. Construite en arc de cercle et magnifiquement décorée d’azulejos.

Séville : la place d'Espagne

 

A voir tout en se baladant : les ruelles des vieux quartiers (attention le plan de la ville délivré par l’office tourisme est indispensable pour bien se repérer dans ce lacis de rues), la Plaza del Salvador très animée (l’église qui donne sur la place renferme de beaux retables baroques), la Torre del Oro au bord du Guadalquivir, les arènes, les remparts, le parc Maria Louisa, la curieuse façade de la mairie au style plateresque (Plaza San Franciso), etc ….

Pour les croyants, la vierge de la Macarena est sortie chaque année pendant la semaine sainte et fait l’objet d’une extraordinaire dévotion lors d’une grande procession à travers toute la ville.

 

Séville, vierge de procession

 

ITALICA

Si vous avez  temps, on trouve à proximité de Séville un des plus grands sites archéologiques romains en Espagne, Italica, à Santiponce.

Pour y accéder depuis Séville, se rendre à la gare routière Plaza de Armas et prendre le bus. Attention, car tout est mal signalé pour cette ligne de bus, surtout les horaires pour le retour à Italica ….

L’accès au vaste site d’Italica est gratuit pour les citoyens membres de l’UE (pièce d’identité exigée). On peut y voir plusieurs mosaïques bien conservées, de larges rues avec des restes de dallage, les vestiges des thermes et surtout les colossales ruines d’un amphithéâtre qui pouvait contenir 25 000 spectateurs. Compter au moins 1h30 de visite car il faut marcher.

 

Italica : les arènes

Les arènes

 

Italica : mosaîque romaine

Mosaique de la maison du Planétarium

 

Bon séjour en Andalousie.

 

Pour acheter vos billets en ligne et éviter les files d'attente aux caisses, vous pouvez cliquer sur le lien suivant :

http://hunzapro.rgi.ticketbar.eu/fr/ticketbar-andalusia/#TopProducts

 

Voir aussi mon article sur la Catalogne :

http://www.hunza.pro/2016/08/une-semaine-de-voyage-en-catalogne-barcelone-tarragone-gerone.html

 

N'hésitez pas à poster un commentaire et si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebook. Aucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent en aucun cas la responsabilité de l'auteur.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Clementine 07/10/2016 13:44

Très joli blog! Seville est une superbe ville, j'ai eu la chance d'y aller cet été et nous avons logé dans un magnifique appartement a cote de La Giralda https://www.genteel-home.com/ , allez jeter un coup d'oeil ca vaut le detour :)

voyage groupe Andalousie 25/08/2016 16:43

Très belles photos ! ça donne vraiment envie de visiter l'Andalousie

Pech 17/07/2016 17:38

Bonjour !

Tout d abord tres joli vlog, vos photos sont superbes .
Je souhaiterais visiter une partie de l'Andalousie en septembre prochain. Je voyagerai seule en sac en dos et jai unr semaine environ. Je connais deja bien Seville mais j'aurais aimé decouvrir Grenade Cordoue et Cadiz qui est un peu plus eloigné. Quel itineraire me conseilleriez vous ? En vous lisant j'ai cru comprendre que le tgv est tres pratique pour relier les differentes villes. J'arriverai soit à Seville soit à Malaga. Je prendrai le moins cher. De plus quel a ete votre budget perso pour une semaine en Andalousie ?
Merci bcp par avance pr vos reponses et beau dimanche.
Carolina

marilyn 02/07/2016 12:16

bonjour
votre blog permet d voir une idée sur les vistes
nous partons fin aout ; il fera chaud bien sur mis j espere que nous pourrons visiter les monuments l après midi
merci pour votre blog

RODET 06/06/2016 18:55

Bonjour,

Merci pour votre agréable blog.

Nous partons cet été à Grenade.


La visite de l'Alhambra doit elle se faire avec un guide , ou n'est-ce pas indispensable.

Merci de votre avis éclairé.

Bien cordialement

Philippe