Grenade, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

Avec Cordoue et Séville, Grenade est la ville qu'il faut absolument visiter quand on vient en Andalousie. Et si je dois vous donner une seule raison pour venir, c'est l'Alhambra. Le site, d'abord, au pied de la Sierra Nevada, puis la visite des palais nasrides et, enfin, celle des jardins du Generalife. Une merveille inscrite au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco. C'est tout dire.

 

Comment aller à Grenade :

Personnellement je suis arrivé en train depuis la ville de Cordoue. Voir mon blog en cliquant sur le lien suivant :
Une semaine de voyage en Andalousie

 

En avion :

Il faut prendre des vols à destination de Séville ou de Malaga puis emprunter le train ou le bus. Il y a bien un aéroport à Grenade mais il n'est pas desservi au départ de la France.

En train :

C'est très long depuis Paris mais en général, on ne vient pas en Andalousie pour visiter la seule ville de Grenade ..... On en profite aussi pour (re)découvrir Cordoue et/ou Séville.

Pour consulter les horaires de trains en Espagne, cliquer ici

En bus :

On peut venir en bus à Grenade depuis une autre ville espagnole mais il faut savoir que la gare routière est assez éloignée du centre ville.

Pour consulter les horaires de bus de la compagnie espagnole Alsa, cliquer ici

En voiture partagée :

Utiliser les sites de covoiturage BLABLACAR ou l'équivalent espagnol AMOVENS

 

Avec le comparateur de trajets rome2rio, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser rome2rio, cliquer ici

 

Où loger à Grenade :

En fonction de vos moyens, il existe de nombreuses possibilités. Dormir dans une pension, louer une chambre dans un hôtel (booking.com, Trivago, Lastminute.com). Louer un appartement avec Airbnb, Abritel, Homelidays, etc ...

Personnellement j'ai choisi de loger dans la pension "Pension Mesones".

Pour consulter leur site internet, cliquer ici

= accueil très sympathique mais il faut savoir qu’on se trouve en plein centre ville et que le quartier peut être bruyant jusqu’aux premières heures du jour ….. A pied, elle est à environ 1.5 km de la gare.

Pour les repas :
- "Sancho original" est un bon resto à proximité de la pension sis au 16 calle Tallas
- le marché San Augustin"pour y manger sur le pouce.

 

Combien de temps faut-il passer à Grenade :

A mon avis, il faut compter y passer 2 journées dont 1 consacrée à la visite de l'Alhambra, du Generalife et des quartiers Albaicín et Sacromonte et l'autre pour découvrir la cathédrale, la chapelle royale, l’Alcaiceria, l''église San Juan de Dios et le monastère San Geronimo.

 

Plan de la ville de Grenade :

Pour ouvrir le plan de Grenade d'OpenStreetMap, cliquer ici

Pour le plan de Grenade donné par l'office du tourisme, cliquer ici

 

La météo :

Pour la consulter, cliquer ici

Pour voir le temps en direct en utilisant la webcam, cliquer ici

 

Brève histoire de Grenade

 

- Durant la période romaine, Grenade est appelée « Liberis ».

- 5ème siècle : occupation des Vandales qui vont donner leur nom à l’Andalousie (Vandalousie).

- 5ème- 8ème siècle : occupation des Wisigoths.

- 711 : Tariq Ibn Ziyad à la tête d’une armée majoritairement berbère franchit le détroit de Gibraltar, bat les Wisigoths lors de la bataille de Guadalete qui marque le début de la conquête d'Al-Andalus (nom donné à l'Espagne musulmane par les Arabes).

- 713 : les musulmans occupent  Grenade qui devient "Ilbira" ("Elvira" pour les Chrétiens).

- 756 : fuyant les Abassides qui se sont emparés du pouvoir, le dernier calife omeyyade Abd al-Rahmânquitte Damas et vient s’installer à Cordoue où il y proclame un émirat indépendant dont Grenade fait partie.

- 16 janvier 929 : Abd al-Rahmân II érige l'émirat de Cordoue en califat. 

- Août 1002 : mort du calife Al Mansûr (Almanzor en espagnol) qui va marquer le début du déclin de l'émirat de Cordoue.

- 1010 : Grenade est détruite lors de guerres intestines.

- 1013 : Zawi ben Ziri proclame Grenade un royaume indépendant. C’est le fondateur de la dynastie des Zirides qui régnèrent jusqu'en 1238

- 1238 : Muhammad Ibn Yusuf Ibn Nasr, aussi appelé Ibn al-Ahmar, fonde la nouvelle dynastie des Nasride (elle régnera jusqu’en 1492) et fait de Grenade sa capitale. Début de la construction de l'Alhambra.

- 1314 : début des travaux de construction du Generalife.

- 2 janvier 1492 : les troupes chrétiennes entrent à  Grenade après la reddition négociée de Boabdil, le dernier des rois musulmans. "Les capitulations" sont un pacte de cohabitation mis en place qui prévoit que le pouvoir revient aux chrétiens mais que les musulmans peuvent conserver leur religion et leurs coutumes.
Ce jour là, la mère de Boabdil aurait dit à son fils : "Tu peux maintenant pleurer comme une femme un royaume que tu n'as pas su garder comme un homme". A partir de cette date, pour les musulmans, l'Andalousie apparaît comme le paradis perdu.

- 1568 - 1571 : révolte des Alpujarras : rébellion des morisques (musulmans qui se sont convertis au catholicisme) qui s'achèvent par une expulsion de ces derniers de Grenade.

- 1984 : L'Alhambra, le Generalife et le quartier Albaicín sont inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.

- Juillet 2003 : inauguration d'une mosquée qui est la première à Grenade depuis 1492.

 

Visite de Grenade

(243 000 habitants)

 

L’Alhambra (attention, il est fortement conseillé de réserver à l’avance la visite car le nombre d’entrées / jour est limité dans le palais des Nasrides et c’est vraiment  le joyau de la visite) et les jardins de la Generalife.

Pour plus d’informations sur l'achat des billets , cliquez ici

Comme on ne sait pas combien de tickets d'entrée sont disponibles à la vente aux guichets (ou bornes interactives) de l'Alhambra le jour même, il est recommandé de les acheter sur internet en avance, surtout si la visite est prévue en haute saison .... La réservation des billets est possible via internet 1 an à l'avance. 

Pour réserver en ligne vos billets sur le site officiel, cliquez ici

Sur place, on peut soit utiliser les distributeurs (DAB) des banques CAIXA pour réserver et/ou imprimer les billets (pour retirer la réservation faite sur internet, il faut avoir la même carte bancaire), soit se rendre à la boutique de l’Alhambra située au numéro 40 de la rue Reyes Católicos ou bien se rendre directement à l'entrée de l'Alhambra où il y a des bornes interactives qui permettent de retirer ou d'obtenir les réservations tout en évitant la file d'attente aux caisses. 

Pour consulter le site officiel de l'Alhambra, cliquez ici

Comment s’y rendre :

A pied : attention, ça monte avec un dénivelé proche de 100 mètres mais le parcours est très ombragé ! Partir de la place Nueva et emprunter la  cuesta Gomerez et longer les remparts jusqu’à leur extrémité pour atteindre les caisses.

En bus : emprunter les lignes de bus C3 ou C4 qui partent du centre ville de Grenade.

Il faut aussi savoir que le site de l’Alhambra est vaste. Comptez entre 3 et 4 h de visite. Il faut donc prévoir d’avoir beaucoup à marcher. Ainsi, les jardins du Generalife (une merveille) sont à l’opposé de l’Alcazaba qui offre un extraordinaire point de vue sur la ville de Grenade.

Pour un plan complet de l'Alhambra et du Generalife, cliquez ici

L'Alhambra n'a pas été détruit par les rois chrétiens. Il regroupe plusieurs ensembles : l'Alcazaba, les palais des Nasride au nombre de trois, le palais de Charles Quint et le Generalife.
A savoir : c'est la teinte pourpre que prennent les falaises au soleil couchant qui est à l’origine du nom d'Alhambra qui vient de l'arabe "Al-Ḥamrā" qui signifie « la rouge » .

 

L'ALCAZABA

L'étymologie du mot "Alcazaba" vient de l'arabe "al casbah" qui signifie forteresse. C'est la partie la plus ancienne de l'Alhambra et, du haut des tours, on profite d'un panorama splendide sur la ville.

Tours Quebrada et del Homenaje (13ème siècle)

Tours Quebrada et del Homenaje (13ème siècle)

Au centre, la cathédrale de Grenade

Au centre, la cathédrale de Grenade

Albaicín, ancien quartier arabe de Grenade

Albaicín, ancien quartier arabe de Grenade

 

LES PALAIS DES NASRIDES

Ils sont constitués de 3 palais :

  • le palais Mexuar édifié sous les règnes d'Ismail I (1315 - 1325) et remanié par Mohamed V (1362 - 91)
  • le palais de Comares édifié sous les règnes de Yusuf I (1333 - 54) puis de Mohamed V
  • le palais des Lions construit sous le règne de Mohamed V  
La salle d'audience (palais de Mexuar)

La salle d'audience (palais de Mexuar)

Alhambra, Fachada de comares

Façade du palais de Comares

Palacios Nazaríes, patio de los Arrayanes

Patio de los Arrayanes ou cour des Myrtes (palais de Comares)
En arrière-plan, la tour de Comares haute de 45 mètres

 

Haute de 18 mètres, la salle des Ambassadeurs (ou salle du Trône) était le lieu où le sultan recevait ses visiteurs. Son plafond en bois sculpté représenterait les 7 cieux du paradis de l'islam.

Salle des Ambassadeurs dans la tour de Comares (palais de Comares)

Salle des Ambassadeurs dans la tour de Comares (palais de Comares)

Plafond de la salle des Ambassadeurs

Plafond de la salle des Ambassadeurs

 

La cour des Lions est un mélange de style car la galerie qui l'entoure avec ses 124 colonnes de marbre blanc est inspirée de celles qu'on peut voir dans les cloîtres chrétiens. Elle dessert les salles de réception privées du sultan.

Patio de los Leones (palais des Lions)

Patio de los Leones (palais des Lions)

12 lions en albâtre ornent la fontaine (palais des Lions)

12 lions en albâtre ornent la fontaine (palais des Lions)

Grenade, les lieux incontournables à visiter
Alhambra, salle des Abencérages

Salle des Abencérages (palais des Lions)

Coupole de muqarnas (stalactites de plâtre) de la salle des Abencérages

Coupole de muqarnas (stalactites de plâtre) de la salle des Abencérages

Coupole de muqarnas de la salle des Rois (palais des Lions)

Coupole de muqarnas de la salle des Rois (palais des Lions)

Patio de Lindaraja (palais des Lions)

Patio de Lindaraja (palais des Lions)

 

LE PALAIS DE CHARLES QUINT

La construction de cet édifice a été financé par un impôt acquitté uniquement par les musulmans mais il est resté inachevé suite à une rébellion en 1568 -70 contre les conversions forcées (révolte des Alpujarras). 

Le plan de ce palais de style renaissance qui symbolise toute la puissance de Charles Quint est un cercle (représentation de la Terre) dans un carré (représentation de son empire et de sa domination).

Grenade, les lieux incontournables à visiter

 

LE GENERALIFE

C'est la résidence d'été des sultans.

Grenade, les lieux incontournables à visiter
Jardines Bajos del Generalife, Alhambra

Jardines Bajos del Generalife

Patio de la Acequia

Patio de la Acequia

Grenade, les lieux incontournables à visiter
Quartier Albaicín

Quartier Albaicín

Patio del ciprés de la Sultana. El Generalife. La Alhambra. Granada

Patio del ciprés de la Sultana. El Generalife. La Alhambra. Granada

Grenade, les lieux incontournables à visiter
Grenade, les lieux incontournables à visiter
Escalera del Agua, jardins du Generalife, Alhambra

Escalera del agua (escalier d'eau)

Puerte de la Justicia, Alhambra

Puerte de la Justicia (porte de la Justice dont la construction s'est achevée en juin 1348)
C'est l'une des portes d'entrée de l'Alhambra.

 

Le quartier de l'Albaicín

Construit sur les pentes d'une colline, c'est l'ancien quartier arabe dont l'emprunt des ruelles pavées et bordées de maisons blanches permet d'accéder au mirador de la Plaza San Nicolas où le panorama sur l'Alhambra avec, en arrière-plan, les montagnes de la Sierra Nevada est splendide. C'est encore plus beau au soleil couchant.
 

Granada, Albaicín, minaret de mosquée

Minaret de la 1ère mosquée rouverte à Grenade depuis 1492

Grenade, les lieux incontournables à visiter
Grenade, les lieux incontournables à visiter
Grenade, les lieux incontournables à visiter

 

Le quartier du Sacromonte :

Il se trouve dans le prolongement de celui de l’Albaicin et c'est ici que résidaient de nombreux gitans dans des maisons troglodytes creusées dans la colline crayeuse. On peut d'ailleurs visiter un ensemble de 11 grottes transformées en musée : 

Pour plus d'informations, cliquer ici

C'est aussi dans ce quartier que serait né le flamenco, de la rencontre entre les traditions arabes et gitanes. De nombreux spectacles de flamenco y sont d'ailleurs proposés.

 

Le Palais de la Madraza (en face de l’entrée de la Capilla Real)

Madrasa en langue arabe signifie école coranique où on peut apprendre la théologie, la philosophie, le droit, la médecine, l'astronomie, les mathématiques, etc ....

Fondé en 1349 par le sultan nasride Yusuf I, on peut encore y voir l'ancienne salle de prière encore peinte à la différence des salles de l’Alhambra. La visite est guidée.

​De nos jours, elle fait partie de l'université de Grenade.

Pour plus d'informations, cliquer ici

Ancienne salle de prière

Ancienne salle de prière

Grenade, les lieux incontournables à visiter
Grenade, les lieux incontournables à visiter
Les muqarnas qui sont des éléments d'ornement en forme de nid d'abeilles

Les muqarnas qui sont des éléments d'ornement en forme de nid d'abeilles

Plafond peint de style mudéjar de la "Salla de Caballeros" ancienne salle du Conseil de Grenade

Plafond peint de style mudéjar de la "Salla de Caballeros" ancienne salle du Conseil de Grenade

 

La cathédrale

A la demande du roi Ferdinand et de la reine Isabelle la Catholique, elle a été construite sur l'emplacement de la grande mosquée nasride entre 1523 et 1704. C'est un édifice aux vastes dimensions : 115 m de long et 67 m de large.

Entrée payante.

Pour plus d'informations, cliquer ici

 

La Capilla real (chapelle royale) 

De style gothique, elle fut construite entre 1505 - 1517 à la demande du roi Ferdinand et de la reine Isabelle la Catholique qui avaient décidé d'être enterrés à Grenade. On peut y leurs tombeaux ainsi qu'un extraordinaire retable du début du 16ème et, dans la sacristie, de beaux tableaux de Hans Memling, de Roger Van der Weyden, Sandro Boticelli,  etc….

Attention, photos interdites !

Pour plus d'informations, cliquer ici

 

La cathédrale de l'Incarnation de Grenade, Andalousie

A gauche, l'entrée de la chapelle royale 

 

Capilla Real de Granada, gran retablo mayor

Le retable principal (1520 - 1522)


A proximité de la cathédrale se trouve l'ancien souk de l’Alcaiceria. Détruit par un incendie au 19ème siècle, il a été entièrement reconstruit et se promener à l'intérieur évoque l’ambiance d'un souk marocain.

 

La Alcaicería de Granada

 

L'église San Juan de Dios

Édifiée entre 1737 et 1759, c'est l'une des principales églises baroques de Grenade. Dans le chœur, un incroyable retable churrigueresque * en bois doré cache le "camarín" composé de trois pièces décorées dans le plus pur style baroque.
C'est une église avec tellement d'ornementations, de dorures, d'exubérance, qu'on pourrait être dégoutté par ce décor extravagant mais non, c'est beau. 

* churrigueresque = terme utilisé pour désigner l'ornementation poussée à son extrême du baroque espagnol au 18ème siècle, mouvement initié par la famille des sculpteurs Churriguera à Salamanque.

 

Coupole du camarin

Coupole du camarin

Granada, Basilica San Juan de Dios

 

A voir si vous avez le temps : le monastère de San Geronimo dont la construction a débuté peu après la reddition du sultan de Grenade.

A voir la très belle église superbement décorée (style baroque) ainsi que le cloître où poussent citronniers et orangers.

Pour plus d'informations, cliquer ici

 

Bon séjour

 

Pour un séjour en Andalousie, lire mes articles en cliquant sur les liens suivants :

Une semaine de voyage en Andalousie

Cordoue, les lieux incontournables à visiter

Séville, les lieux incontournables à visiter

 

Si vous réservez via ce lien, sachez que je recevrai une petite commission de la part de "Ticketbar". Merci d’avance, car cela m’aide à continuer mon blog

Pour réserver une activité à Grenade, cliquer ici

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebook. Aucune copie autorisée sur ce blog. 

 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos pour les agrandir. 

Publié dans Espagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article