Séville, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

Avec Cordoue et Grenade, Séville est la ville qu'il faut absolument visiter quand on vient en Andalousie. Située sur les bords du Guadalquivir qui a fait sa fortune au 16ème et 17ème siècle avec le commerce des "Indes" et la longue période d'occupation musulmane, la ville s'est forgée une identité à part tout en ayant de nombreux attraits à offrir au touriste que nous sommes. Et puis, si je dois absolument vous donner une seule raison, enfin plutôt deux, pour y venir, ce sont la Giralda et l'Alcázar avec ses jardins. Penser aussi au flamenco car, Séville, c'est le mélange des cultures gitane et andalouse.

 

Comment aller à Séville :

 

En avion :

Vols low coast au départ de Beauvais (Ryanair) ou Orly (Transavia ou Vueling) et plus tôt on réserve, moins le prix du billet est élevé.

Durée du vol entre Paris et Séville = environ 2 heures pour un trajet de 1447 km.

A Séville, c’est la ligne de bus EA qui dessert l’aéroport : http://www.tussam.es/

 

En train :

TGV Paris – Barcelone puis Barcelone / Séville (relation directe entre Barcelone et Séville via Ciudad Real ou changement de train à Madrid Atocha).

Comptez environ 11 heures de train avec un parcours quasiment effectué à grande vitesse.

Pour consulter les horaires de trains en Espagne, cliquer ici

 

Avec le comparateur de trajets rome2rio, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser rome2rio, cliquer ici

 

Où loger à Séville :

En fonction de vos moyens, il existe de nombreuses possibilités. Dormir dans une pension, louer une chambre dans un hôtel (booking.com, Trivago, Lastminute.com). Louer un appartement avec Airbnb, Abritel, Homelidays, etc ...

Personnellement j'ai choisi de loger dans la pension Cordoba.

Pour consulter leur site internet, cliquer ici

Accueil très sympathique. Elle est idéalement bien située, dans le quartier de Santa Cruz. Restaurants, bar à tapas, cathédrale, tout est vraiment à proximité.

Adresses de bons restos à proximité : El 3 de Oro, Catalina et puis, près de la Giralda, il y a la bodega Santa Cruz pour ses tapas et son ambiance que vous ne pouvez pas manquer tellement elle attire de monde. Cette liste est bien entendu non exhaustive …..

Pour voir et écouter du flamenco « gratuitement » (il faut consommer tout de même !), aller à la Carboneria. C’est un bar aménagé dans un endroit étonnant et le spectacle y est garanti.  C’est à proximité de la Pension.

 

Voici l'adresse d'un hôtel qu'on m'a conseillé : Hôtel Las Casas de la Juderia :

Pour consulter leur site internet, cliquer ici

 

Combien de temps faut-il passer à Séville :

Compter au moins 3 jours pour visiter la ville et vous promener dans les divers quartiers.

  • 1er jour : visite de la cathédrale, de l'Alcazar et de la Plaza de Espanã
  • 2ème jour : découverte du site archéologique d'Italica, visite de la Casa de Pilatos et balade dans quartiers
  • 3ème jour : visite de la Casa de las Dueñas, d'églises, de musées et shopping (éventails entre autres)

 

Plan de la ville de Séville :

Il est payant dans les offices du tourisme. A savoir, sur les abris des stations de bus, vous trouvez un plan de la ville qui vous permet de vous repérer.

Pour ouvrir le plan de Séville d'OpenStreetMap, cliquer ici

Pour le plan de Séville donné par l'office du tourisme, cliquer ici

 

La météo :

Pour la consulter, cliquer ici

Pour voir le temps en direct en utilisant la webcam, cliquer ici

 

Histoire résumée de la ville de Séville

 

- 206 av J.-C. : après leur victoire sur les Carthaginois lors de la 2ème guerre punique, les Romains fondent Italica à 10 km d’Hispalis qui occupe l’emplacement de l’actuel Séville sur les bords du Guadalquivir, à l’endroit où le fleuve n’est plus navigable pour les gros bateaux.

- 45 av J.-C. :  Jules César élève Hispalis au rang de colonie romaine.

- 5ème siècle : occupation des Vandales qui vont donner leur nom à l’Andalousie (Vandalousie).

- 5ème- 8ème siècle : occupation des Wisigoths qui font de Séville la capitale de leur royaume avant de lui préférer Tolède.

- 711 : Tariq Ibn Ziyad à la tête d’une armée majoritairement berbère franchit le détroit de Gibraltar et bat les Wisigoths lors de la bataille de Guadalete qui marque le début de la conquête d'Al-Andalus (nom donné à l'Espagne musulmane par les Arabes).

- 712 : les musulmans s’emparent de Séville qui est rebaptisée Isbilya. 

- 756 : fuyant les Abassides qui se sont emparés du pouvoir, le dernier calife omeyyade Abd al-Rahmân quitte Damas et vient s’installer à Cordoue où il y proclame un émirat indépendant dont Séville fait partie.

- 844 : raid dévastateur des vikings

- 16 janvier 929 : Abd al-Rahmân III l’érige l'émirat de Cordoue en califat. 

- 1031 : l'éclatement du califat va donner naissance à des royaumes indépendants ("reinos de taifa"). 

- 1023 -1091 : règne des Abaddides dans le taifa de Séville.

- 1091 : arrivée des Almoravides appelés à l’aide par les rois des taifas qui doivent faire face à la Reconquista (prise de Tolède en 1085). Finalement, ils vont réunifier Al-Andalus (1094) tout en s’emparant du pouvoir.

- 1147 : les Almohades chassent les Almoravides de l'Andalousie et font de Séville leur capitale.
  C'est la période de construction de la Tour d’or, de l'Alcazar et de la Giralda.

- 16 juillet 1212 : la victoire des chrétiens face aux musulmans à Las Novas de Tolosa leur ouvre la reconquête de l’Andalousie.

- 12 novembre 1248 : Séville capitule.

- 31 mars 1492 : Les Juifs qui refusent de se convertir sont expulsés d'Espagne.

- 16ème siècle : suite à la découverte des Amériques, Séville obtient en 1503 le monopole du commerce avec le nouveau monde = c'est l'apogée de la ville. Et pourtant, elle se situe à 80 km de l’océan atlantique mais l’avantage de se trouver à l’intérieur des terres la protège des attaques maritimes à la différence de Cadix. 

- 1519 : Magellan part de Séville.

- 22 septembre 1609 : le roi d'Espagne Philippe II signe le décret d'expulsion des morisques (ce sont les descendants des anciens musulmans espagnols convertis de force au catholicisme à mais qui continuaient de pratiquer la religion islamique en cachette).

- 17ème siècle : début du déclin de la ville avec l’ensablement progressif du Guadalquivir qui permet à Cadix de récupérer le contrôle du monopole du commerce avec le nouveau monde mais aussi en raison de l’épidémie de peste de 1649 qui décime la moitié des 160 000 habitants qui y vivaient.

- 18 et 19ème siècle : l’indépendance des pays du nouveau monde porte un coup fatal à Séville.

- 1929 : exposition ibéro-américaine.
   Construction de la Plaza de Espana

- 1982 : Création de la communauté autonome d’Andalousie dont Séville est la capitale.

- 1992 : exposition universelle qui permet la modernisation de nombreuses infrastructures de la ville.

 

Visite de Séville

Avec environ 688 000 habitants, Séville est la 4ème ville d'Espagne après Madrid, Barcelone et Valence.

 

La cathédrale (elle a été inscrite au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco en 1987).
En superficie, elle se classe en 3ème position derrière St-Pierre de Rome et St-Paul à Londres) mais elle demeure le plus grand édifice gothique d'Europe. C'est en 1403, après la reconquête chrétienne, que sa construction débute. 

A l'extérieur, tout comme la Giralda, la cour des orangers est un vestige de l'époque arabe puisqu'elle servait de cour des ablutions.

A voir à l'intérieur : le tombeau de Christophe Colomb, les voûtes, le plus grand retable du monde haut de 28 mètres et qui a été sculpté en un peu moins d'un siècle, etc ....

A savoir : la visite de la cathédrale est gratuite le lundi de 16h00 à 18h30.

Penser au(x) billets(s) coupe file pour éviter l'attente aux guichets.

Pour plus d'informations, cliquer ici

Séville, les lieux incontournables à visiter
Le patio de los Naranjos

Le patio de los Naranjos

Détail du retable principal (1482 - 1564)

Détail du retable principal (1482 - 1564)

 

Cathédrale de Séville, retable principal

 

 

Le minaret qui a été édifié en 1172-98 et qui est une réplique de la Koutoubia à Marrakech a été transformé en campanile. On l'appelle communément "la Giralda" en raison de la statue de bronze servant de girouette (giraldillo) qui a été placé à son sommet au 16ème siècle. 

 

Séville, la Giralda

 

Séville, la Giralda

La Giralda culmine à 97,52 mètres d'altitude

Pour profiter du panorama depuis le haut de la Giralda, on emprunte une rampe en pan incliné qui permettait, autrefois, au muezzin de monter à cheval pour lancer les appels à la prière

Barrio Santa Cruz

Barrio Santa Cruz

L'Alcazar

L'Alcazar

Au centre la tour de Séville (180 m) et, à gauche, les arènes

Au centre la tour de Séville (180 m) et, à gauche, les arènes

 

L'Alcazar (il a été inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco en 1987.

L'Alcazar qui signifie château en arabe a été le siège des souverains musulmans puis espagnols à partir de la Reconquête d'où la variété des styles architecturaux rencontrés lors de la visite (arabe, mudéjar, renaissance, néoclassisme).

La partie de l’Alcazar abritant le palais de Pedro I montre à quel point l'art islamique a été mis au service des rois chrétiens d'Espagne : cour des Demoiselles, cour des Poupées, salon des Ambassadeurs, etc ....

C'est aussi là que fut installé le siège de la "Casa de Contratación", administration qui assurait le monopole du commerce de la ville de Séville avec les Indes à partir de 1503.

Sans oublier les jardins qui, à l'époque islamique, symbolisait le paradis sur la terre.

A savoir : entre avril et septembre, l’accès y est gratuit de 18h00 à 19h00 puis, entre octobre et mars, de 16h00 à 17h00.

Penser au(x) billets(s) coupe file pour éviter l'attente aux guichets.

Pour plus d'informations, cliquer ici

 

Real Alcázar de Sevilla, patio de las Doncellas

Cour des Demoiselles (patio de las Doncellas) du xive siècle

Cour des Demoiselles

Cour des Demoiselles

Cour des Poupées (patio de las Muñecas) qui date des Omeyyades de Cordoue

Détail de la cour des Poupées

Détail de la cour des Poupées

Arcs en fer à cheval dans le salon des Ambassadeurs (salón de Embajadores),

Arcs en fer à cheval dans le salon des Ambassadeurs (salón de Embajadores),

Coupole du salon des Ambassadeurs

Coupole du salon des Ambassadeurs

Real Alcázar de Sevilla

 

Azulejos

Azulejos

Calligraphie arabe

Calligraphie arabe

Pabellón de Carlos V

Pabellón de Carlos V

Jardin des Poètes (Jardín de los Poetas)

Jardin des Poètes (Jardín de los Poetas)

Galerie du Grotesque (galería del Grutesco)

Galerie du Grotesque (galería del Grutesco)

Bassin de Mercure (Estanque de Mercurio)

Bassin de Mercure (Estanque de Mercurio)

Fuente de la Fama

Fuente de la Fama

Jardín Marqués de la Vega Inclán

Jardín Marqués de la Vega Inclán

 

La Plaza de Espanã

Inauguré en 1929 dans le cadre de l'exposition ibéro-américaine, un grand palais en arc de cercle borde sur un côté une immense place. Construit en briques et décoré d'azulejos, il symbolise l'étreinte de l'Espagne avec ses anciennes colonies face au Guadalquivir qui était le fleuve par ou partaient et arrivant les navires.

De l'autre côté de la place, le plus grand parc de Séville, le parc Maria Luisa.

A chaque extrémité du palais, une tour symbolise pour l'un le roi et pour l'autre la reine

A chaque extrémité du palais, une tour symbolise pour l'un le roi et pour l'autre la reine

Il y a 48 bancs et chacun représente une province espagnole

Il y a 48 bancs et chacun représente une province espagnole

4 ponts franchissent le canal symbolisant les 4 royaumes, Castille, Léon, Aragon et Navarre

4 ponts franchissent le canal symbolisant les 4 royaumes, Castille, Léon, Aragon et Navarre

Séville, les lieux incontournables à visiter

 

La Casa de Pilato, superbe palais renaissance construit au 15ème / 16ème siècle avec ses ornements de style mudéjar, ses beaux murs couverts d’azulejos et ses patios.

Le rez-de-chaussée est en visite libre et le 1er étage se fait uniquement en suivant une visite guidée (en espagnol ou anglais).

Gratuité le lundi après-midi de 15h00 à 19h00 pour les ressortissants de l'Union Européenne. Attention, le nombre d'entrée est limitée à 100 personnes par heure.

Pour plus d'informations, cliquer ici

Patio principal

Patio principal

Salle de repos des juges (salón de descanso de los Jueces)

Salle de repos des juges (salón de descanso de los Jueces)

Plafond

Plafond

Azulejos

Azulejos

Le cabinet

Le cabinet

Grand jardin

Grand jardin

 

La Casa de las Dueñas

Ce palais qui mêle architecture mudéjar et renaissance appartient à la famille d'Albe et se visite. 

Bon à savoir : entrée gratuite les lundis non-fériés à partir de 16h00 jusqu’à ce qu'il n’y ait plus de place.

Pour plus d'informations, cliquer ici

 

Tour del oro

Sa construction a débuté en 1221 et servait de tour de guet tout en faisant partie de l'enceinte fortifiée qui protégeait la ville. Plus tard, elle a été remaniée et, lors de l'apogée de Séville, aurait servi d’entrepôt aux stocks d'or ramenés des "Indes" d'où son nom.

De nos jours, elle abrite le musée naval.

Bon à savoir : entrée gratuite le lundi, de 9h30 à 18h45. 

 

Séville, Torre del Oro

 

La Torre del Oro sur les bords du canal Alphonse XIII, le cours du Guadalquivir ayant été dévié au début du 20ème siècle

La Torre del Oro sur les bords du canal Alphonse XIII, le cours du Guadalquivir ayant été dévié au début du 20ème siècle

Palais de San Telmo (17ème siècle)

Palais de San Telmo (17ème siècle)

 

Las setas de Sevilla : il s'agit d'une structure en bois futuriste inauguré en 2011 plaza de la Encarnation. Haute de 28 mètres, elle ressemble à un champignon d'où son surnom. Moyennent l'achat d'un ticket d'entrée, il est possible de monter à son sommet pour profiter d'un beau panorama sur Séville.

Las setas

Las setas

 

A VOIR SI VOUS AVEZ LE TEMPS :

L'église du Divin Seigneur (Plaza del Salvador) : de beaux retables baroques et une vierge qui fait l'objet d'une grande dévotion.

 

Séville, église du Divin Seigneur

 

La basilique de la Macarena : pour les croyants, la vierge de la Macarena est sortie chaque année pendant la semaine sainte et fait l’objet d’une extraordinaire dévotion lors d’une grande procession à travers toute la ville. 

Les arènes 

La construction en pierres a débuté en 1761 et c'est en 1881 qu'elles sont définitivement achevées. Elles peuvent contenir jusqu'à 16 000 personnes. Attention, la visite est guidée. 

Bon à savoir : entrée gratuite le lundi, de 15h30 à 18h00 mais il faut réserver à l'avance. 

Pour plus d'informations, cliquer ici

Les remparts : il reste des vestiges imposants des murailles édifiées par les Almohades le long de la rue Macarena.

Le musée des Beaux Arts

Il est situé dans un monastère (présence d'un joli cloître) et on peut y voir des œuvres principalement religieuses. Certains tableaux sont signés Murillo et Zurbaran.

​​​​​​​Bon à savoir : l’accès est gratuit pour les citoyens membres de l’UE (pièce d’identité exigée).

Pour plus d'informations, cliquer ici

 

ITALICA

Si vous avez  temps, on trouve à Santiponce qui est une commune située à 9 km environ de Séville un des plus grands sites archéologiques romains en Espagne, Italica.

Pour y accéder depuis Séville, se rendre à la gare routière Plaza de Armas pour y prendre le bus à destination de Santiponce - Italica. Attention, car tout est mal signalé pour cette ligne de bus, surtout les horaires pour le retour à Italica ….

Construite à partir de 206 avant J.-C., Italica est la première colonie romaine en Espagne.
On peut y voir plusieurs mosaïques bien conservées, de larges rues avec des restes de dallage, les vestiges des thermes et surtout les colossales ruines d’un amphithéâtre qui pouvait contenir 25 000 spectateurs. Compter au moins 1h30 de visite car il faut marcher.

Sachez qu'il y a aussi la possibilité d'apercevoir des ruines d'un théâtre romain de l'époque d'Auguste à Santiponce. Il n'est pas loin du site d'Italica mais il n'en fait pas partie. Pour le voir, sortir du site et prendre la direction de Santiponce en suivant l'avenue d'Estramadure. Juste à l'entrée de la ville, prendre sur la gauche la Calle la Feria.  

Bon à savoir : l’accès au vaste site d’Italica est gratuit pour les citoyens membres de l’UE (pièce d’identité exigée).

Pour plus d'informations, cliquer ici

Les arènes

Les arènes

Mosaïque de la maison du Planétarium

Mosaïque de la maison du Planétarium

Séville, les lieux incontournables à visiter
Séville, les lieux incontournables à visiter

 

Belle découverte

 

Pour un séjour en Andalousie, lire mes articles en cliquant sur les liens suivants :

Une semaine de voyage en Andalousie

Cordoue, les lieux incontournables à visiter

Grenade, les lieux incontournables à visiter

 

Si vous réservez via ce lien, sachez que je recevrai une petite commission de la part de "Ticketbar". Merci d’avance, car cela m’aide à continuer mon blog

Pour réserver une activité à Séville, cliquer ici

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebook. Aucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos pour les agrandir. 

Publié dans Espagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article