Visite de Senlis, une cité médiévale proche de Paris

Publié le par hunza

Ville fondée par le Romains (qui sait qu'il y a des arènes encore visibles ?), ville longtemps appréciée des rois de France qui venaient y chasser dans les forêts avoisinantes, Senlis a su conserver son cachet de cité médiévale, enserrée dans des remparts encore bien conservés et dominée par l'élégante flèche de la plus petite cathédrale de France. Située à seulement 10 km de Chantilly, Senlis la discrète saura vous charmer le temps d'une visite. 

 

Comment venir à Senlis (44 km de Paris) :

Compter 25 minutes de trajet en empruntant un TER (train express régional) au départ de Gare du Nord puis descendre à Chantilly pour emprunter le bus de la ligne 645 reliant Chantilly au centre-ville de Senlis en une demi-heure.

Pour les horaires des trains, cliquez ici

Pour les horaires des cars, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage : https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville 

L'office du tourisme de Senlis se trouve sur la place du parvis Notre-Dame, au pied de la cathédrale, à 600 m à pied de la gare routière (ancienne gare SNCF). 

Pour consulter le plan de Senlis sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour afficher Senlis et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquez ici

 

Brève histoire de Senlis

 

Ce sont les Romains qui ont fondé au 1er siècle après J.-C. Senlis qui s'appelait à l'époque "Augustomagus" et qui était située sur la via Agrippa reliant Rome à Boulogne sur Mer. 

Fin du 3ème - début 4ème siècle : édification d'une enceinte longue de 800 m pour se protéger des invasions; elle était flanquée de 26 tours et percée de 2 portes (aujourd'hui, il reste 15 tours).

987 : le roi Louis V d'Outremer qui était venu chasser meurt des suites d'une chute accidentelle de cheval. N'ayant pas d'héritier, les grands seigneurs du royaume se sont réunis dans le château de Senlis pour y désigner un nouveau roi par acclamation. C'est le duc des Francs, Hugues Capet, qui faisait partie d'une famille de seigneurs très puissante, qui a été désigné, le 3 juin, roi des Francs donnant ainsi naissance à la dynastie capétienne. 

13ème siècle : édification d'une seconde enceinte sous le règne de Philippe Auguste.

16ème siècle : pour faire face aux progrès de l'artillerie, une nouvelle enceinte est construite.

2 - 9 septembre 1914 : courte occupation allemande

 

Visite de Senlis
(15 000 habitants en 2018 d'après l'INSEE)
Labellisée ville d'art et d'histoire depuis 2015

 

Le vieux Senlis a pu être préservé grâce la création d'un secteur sauvegardé en 1965 en application de la loi Malraux.

 

La cathédrale de Senlis :

Son style architectural allie le gothique primitif, rayonnant et flamboyant.

Un peu d'histoire :

Sa construction a débuté en 1153 et elle est consacrée le 16 juin 1191. La façade occidentale avec son tympan du couronnement à la Vierge a été sculptée dans les années 1160 - 1170.

Le transept et la tour sud, dont la superbe flèche haute de 78 m est un parfait exemple de gothique rayonnant, datent du 13ème siècle.  

A la suite d'un incendie dévastateur provoqué par la foudre en juin 1504, elle fut reconstruite et agrandie. C'est de cette époque marqué par le règne du gothique flamboyant que datent les façades des croisillons nord et sud ainsi que les parties hautes de la nef.

Quelques chiffres : avec 70 m de longueur, 19 m de largeur et 23,50 m de hauteur sous voûte, c’est la plus petite cathédrale du nord de la France.

A voir à l'extérieur :

 - le splendide portail du couronnement de la Vierge qui conserve des traces importantes de polychromie avec :

  • dans les ébrasement les statues colonnes des prophètes dont on peut reconnaître Abraham qui lève son couteau sur son fils, David dansant devant l'Arche et Siméon tenant dans ses bras l'enfant Jésus.
  • au niveau du tympan, la Vierge couronnée est assise à côté de son fils et, en dessous, sont figurées les scènes de la Dormition (à gauche) et de l'Assomption (à droite).
Cathédrale de Senlis, portail du couronnement de la Vierge

Cathédrale de Senlis, portail du couronnement de la Vierge

 

- le portail nord de style gothique flamboyant qui est encadré, d'un côté, par le jardin du palais épiscopal avec une tour gallo-romaine bien conservée et, de l'autre, par la bibliothèque du chapitre à pans de bois.

- le portail sud de style gothique flamboyant qui voisine avec une chapelle octogonale.

 

Cathédrale de Senlis

 

Façade du croisillon sud de la cathédrale de Senlis

 

A voir à l'intérieur : 

- à droite de l'entrée par la porte sud, la chapelle Saint-Denis présente une belle voûte aux clés pendante, une cuve baptismale du 12ème siècle, une Vierge à l'enfant (14ème siècle) et les vitraux les plus anciens de la cathédrale puisqu'ils datent du 16ème siècle.

- la belle unité architecturale de la nef, du transept et chœur avec son élévation à 3 niveaux. 

 

Cathédrale de Senslis

 

- la crypte de la chapelle Saint-Gervais et Saint-Protais qui date de l'an 1000.

- 2 fresques du 15ème siècle dont l'une d'elle représente Saint-Denis portant sa tète.

- un tableau de Georges Lallemand représentant Jésus au milieu des docteurs (17ème siècle).

A savoir : depuis 1801, Senlis a perdu son évêché et la cathédrale n'est plus qu'une église paroissiale mais elle a gardé son titre.

 

Le musée d'Art et d'Archéologie :

Il occupe l'ancien palais épiscopal. Au sous-sol, on découvre une salle voûtée dont l'un des murs n'est autre que celui de l'enceinte gallo-romaine remarquablement mise en valeur. Observez les fondations et vous remarquerez qu'on a utilisé des morceaux de colonnes provenant de bâtiments qu'on a du démolir à la hâte pour se protéger des invasions.

Musée d'art et d'archéologie de Senlis

Musée d'art et d'archéologie de Senlis

Salle voûtée du 14ème siècle dont le mur à gauche n'est autre que celui de l'enceinte gallo-romaine.

Salle voûtée du 14ème siècle dont le mur à gauche n'est autre que celui de l'enceinte gallo-romaine.

 

A l'entrée de cette salle voûtée, il y a une extraordinaire collection de 297 statuettes - des ex-voto - datant du 1er au 5ème siècle. Elles ont été découvertes dans un sanctuaire de guérison gallo-romain de la forêt d'Halatte lors de fouilles réalisées en 1873-74. Certaines représentent des enfants emmaillotés, d'autres des visages, des organes génitaux, etc .... Sculptées dans du calcaire tendre, ces figurines étaient déposées dans ce temple pour demander une guérison ou bien en remerciement d'un vœu exaucé. 

Ex-voto du musée d'Art et d'Archéologie de Senlis

Ex-voto du musée d'Art et d'Archéologie de Senlis

Ex-voto du musée d'Art et d'Archéologie de Senlis

Ex-voto du musée d'Art et d'Archéologie de Senlis

 

Au rez de chaussée, dans une salle voûtée, ce sont des sculptures de l'époque médiévale qui sont exposées et qui, là encore pour certaines d'entre elles, sont remarquables comme la tête d’homme barbu dite "Tête de Senlis"

 

Tête de Senlis

 

Quant à l'étage supérieur, il est consacré à la peinture avec des toiles de peintres locaux tels Thomas Couture (1815-1879) et surtout Séraphine Louis (1864-1942) dont l'histoire de sa vie a suscité un film en 2008. A noter qu'il y a aussi un tableau de Philippe de Champaigne (la fuite en Egypte). Dans la galerie renaissance, des morceaux d'un retable du 16ème siècle sont exposés ainsi qu'un poignant Christ aux liens.

 

Pour plus d'informations sur le musée, cliquez ici

 

Sur la place du parvis Notre-Dame, en face de la cathédrale, il y a l'office du tourisme, l'entrée du parc du château royal et le musée des Spahis. Côté nord, le bâtiment avec sa tourelle du 16ème siècle qui penche un peu est l'hôtel de Vermandois.

 

Senlis, hôtel de Vermandois

Hôtel du Vermandois

 

Le parc du château royal :

On y trouve les vestiges du château féodal, de l'enceinte gallo-romaine et du prieuré Saint Maurice.

 

Cathédrale de Senlis

Vue sur la cathédrale depuis l'entrée du parc

 

- Le château royal dont une partie est adossée sur l'enceinte gallo-romaine. Il ne reste malheureusement pas grand-chose de cet édifice que les rois de France ont fréquenté de Hugues Capet à Henri IV.

Le donjon du 11ème siècle serait ce qui reste du premier château.

Donjon du château royal de Senlis

Donjon du château royal de Senlis

Château royal de Senlis

Château royal de Senlis

 

- l'enceinte gallo-romaine : pour mieux apprécier ses dimensions et ses tours, il vous faudra sortir du parc pour vous rendre dans le jardin du Roy qui est juste de l'autre côté. 

Senlis, le jardin du Roy

Senlis, le jardin du Roy

 

- le prieuré Saint-Maurice fondé par Saint Louis en 1262 dont il ne reste plus que le logis du prieur dans lequel le musée de la Vénerie a été installé et le bâtiment des moines qui n'est ouvert au public que dans le cadre d’expositions temporaires. S'il est ouvert, vous aurez la chance de voir charpente vieille de 500 ans en carène de bateau inversé.

Senlis, bâtiment des moines du prieuré Saint-Maurice

Senlis, bâtiment des moines du prieuré Saint-Maurice

Senlis, logis du prieuré Saint-Maurice qui abrite le musée de la Vénerie

Senlis, logis du prieuré Saint-Maurice qui abrite le musée de la Vénerie

 

A voir tout en se baladant dans le vieux Senlis :

- l'ancienne église Saint-Pierre : elle a été bâtie à partir du 11ème siècle et plusieurs fois remaniée depuis. A l'extérieur, la tour de gauche est romane tandis que celle de droite date de la seconde moitié du 16ème siècle. La façade occidentale est de style gothique flamboyant car elle a été reconstruite en 1516. A l’intérieur, on remarque que la nef du 15ème siècle, qui est couverte d'une charpente en forme de carène de bateau inversée, est fortement désaxée par rapport au chœur et transept du 13ème siècle. Depuis la Révolution, l'église est désacralisée et, de nos jours, elle sert de lieu d'expositions.

 

Senlis, ancienne église Saint-Pierre

 

- la chapelle royale Saint-Frambourg (elle est toute proche de la cathédrale) : elle a été érigée en 993 à la demande de reine Adélaïde en reconnaissance de l'élection de son époux, Hugues Capet. Reconstruite au 12ème siècle, elle a été désacralisée. Aujourd'hui, elle sert d'auditorium. A l'intérieur, il y a 9 vitraux signés par Joan Miro.

Senlis, chapelle royale Saint-Frambourg

Senlis, chapelle royale Saint-Frambourg

 

- la rue de la Tonnellerie qui est dans le prolongement de la rue Saint-Frambourg

 

Senlis, rue de la Tonnellerie

 

- la rue de la Treille : on peut y voir 2 maisons à pans de bois, l’Hôtel d’Hérivaux (appelé aussi l’hôtel de la Chancellerie) avec ses 2 tours datant du 16ème siècle ainsi que la "fausse porte", qui était une poterne de l’ancienne enceinte gallo-romaine dont on aperçoit le sommet d'une tour. 

 

Senlis, rue de la Treille

L'hôtel Seguin (maisons à pans de bois)

 

Senlis, la fausse porte et, à droite, la tour de la Chancellerie de l'enceinte gallo-romaine

La fausse porte et, à droite, la tour dite de la Chancellerie de l'enceinte gallo-romaine

 

Senlis, Hôtel de la Chancellerie

L’Hôtel de la Chancellerie

 

- Se promener le long de l'enceinte médiévale en passant par les remparts de l’Escalade, de Saint-Vincent, de Bellevue, le passage des Carmes ainsi que le rempart de Montauban. Ainsi, on contourne l'abbaye royale Saint-Vincent qui ne se visite que durant les journées du patrimoine car elle fait partie d'un lycée privé. Elle a été bâtie au 12ème siècle. De cette époque, seul le clocher de l'abbatiale est vraiment d'origine. Les bâtiments autour du cloître ont été reconstruits au 17ème siècle. 

- l'hôtel de l'Ange (16ème siècle) sis au n°39 de la rue Vieille de Paris.

- l'Hôtel de Ville  qui date de 1495.

 

Le cachot (24 rue Léon Fautrat)

C'est un des lieux les plus visités de ... Senlis grâce aux réseaux sociaux ! En fait, il s'agit d'une cave romane du 12ème siècle que le propriétaire des lieux fait visiter tout en racontant avec passion l'histoire de la ville ainsi que celle de ses découvertes archéologiques. Le prix de la visite comprend la consommation d'une boisson.

Quant au rez de chaussée, il est aménagé en taverne médiévale avec un coin dédié à la vente d'objets du Moyen Age.

Pour plus d'informations, cliquez ici

 

Les arènes de Senlis (800 m à pied depuis l'office du tourisme)

Elles ont été redécouvertes en 1865.

Elles datent du 1er siècle après J.-C. Avec 41,5 mètres et 34,45 mètres, elles devaient accueillir environ 10000 spectateurs.

On ne peut les visiter que les premiers dimanches de chaque mois entre avril et octobre à condition de s'être inscrit à l'office du tourisme. Il est impossible de les voir depuis l'extérieur.

 

La nécropole nationale de Senlis (650 m à pied depuis l'office du tourisme)

Les corps de 1 146 soldats français tombés lors des grandes offensives du printemps 1918 y sont enterrés dont 78 dans 2 ossuaires. A leurs côtés, reposent 136 soldats britanniques, 2 Russes ainsi que 4 militaires français tués durant la seconde guerre mondiale.

 

Belle balade

 

Lire aussi mon article sur Chantilly qui est à 10 km de Senlis en cliquant sur le lien suivant :

Visite du parc et château de Chantilly

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquez sur les photos en format "paysage" pour les agrandir.

Publié dans Hauts de France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article