Visite de Noyon, une ville du nord de la France à découvrir

Publié le par hunza

Mais qui connait Noyon ? Faites le test autour de vous et vous comprendrez que cette ville située à une centaine de kilomètres au nord de Paris, est peu, voire pas du tout connue. Et pourtant, elle abrite une des plus anciennes et des plus belles cathédrales gothiques de France, ainsi qu'un quartier canonial et épiscopal parmi les mieux conservés du pays. Alors oui, sur le plan touristique, Noyon est une belle surprise pour celui qui ne la connait pas.

 

Comment venir à Noyon :

En train (1h07 environ de trajet depuis Paris Nord pour un trajet de 107 km) :

Pour les horaires, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage : https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville 

L'office du tourisme se trouve à côté de l'Hôtel de ville, à 650 m à pied de la gare SNCF.

Pour consulter le plan de Noyon sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour afficher Noyon et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquez ici

 

Brève histoire de Noyon

 

1er siècle après J.-C. : fondation de Noyon le long de la via Agrippa qui relie Rome à la mer du Nord. 

Fin du 3ème siècle : édification d'une enceinte.

531 : l'évêque Médard y installe son évêché.

651 : Saint-Eloi qui a été ministre du roi Clotaire II  puis de Dagobert devient évêque de Noyon.

768 : Charlemagne y est sacré roi de Neustrie.

9ème siècle : raids de Vikings.

3 juillet 987 : Hugues Capet est sacré roi des Francs à Noyon.

1108 : octroi d'une charte communale.

12ème siècle : édification d'une nouvelle enceinte. 

10 juillet 1509 : naissance de Jean Calvin à Noyon.

17 octobre 1552 : sac de la ville par les troupes de Charles Quint.

1790 : Noyon perd son statut d'évêché.

30 janvier 1849 : inauguration de la gare.

30 août 1914 : occupation allemande.

Mars 1917 : Noyon est reprise par l'armée française.

Nuit du 24 - 25 mars 18 : évacuation des Alliés devant l'offensive allemande.

26 mars : les Alliés bombardent la ville occupée par les Allemands ce qui va déclencher un incendie.

29 août 18 : lors de la reconquête, ce sont les Allemands qui bombardent la ville.

Au sortir de la guerre, Noyon est une ville martyre dont le centre-ville est détruit à 80 %.

1919 : début de la reconstruction et le choix est fait de conserver le caractère pittoresque de la ville.

 

Visite de la ville
(13 230 habitants en 2018 d'après l'INSEE)
 

Le quartier cathédral

 

Le quartier-cathédral, qui regroupe l'ensemble des bâtiments qui servent à l’évêque, au clergé et aux chanoines aussi bien dans le cadre du pouvoir spirituel que temporel, est relativement bien conservé à Noyon. 

 

La cathédrale :

Elle fait partie des premières cathédrales gothiques de France, les travaux débutant vers 1145 pour s'achever vers 1235. On parle de "gothique primitif" avec l'apparition de la croisée d’ogives et des verrières qui remplacent les murs grâce aux arcs boutants.

 

Cathédrale de Noyon

 

A l'extérieur, les statues des portails ont été détruites par les révolutionnaires en 1793. Quant aux tours, celle de droite date du 13ème siècle et, celle de gauche, du 14ème siècle.


A voir à l'intérieur qui est formé par 4 niveaux d’élévation comme à Laon (bas-côté, galerie, triforium puis vitraux) : 

- les transepts nord et sud arrondies en forme d'absides.

- les verrières du 12ème siècle

- une peinture murale du 16ème qui représente une scène afférente à la résurrection en haut à gauche et au centre l'apparition du Christ à Marie Madeleine.

- la chapelle Notre-Dame de Bonsecours : édifiée entre 1528 et 1532 (période du gothique flamboyant), elle est très décorée avec, entre autres, une belle voûte à clefs pendantes.

- des stalles du 17ème siècle.

- une grille en fer forgée (18ème siècle) entourant le chœur.

- un autel du 18ème siècle qui possède plusieurs ouvertures dans chacune desquelles on peut voir les reliques de saints dont celles de Saint-Eloi.

 

Intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Noyon

L'intérieur de la cathédrale de Noyon

 

Peinture murale du 16ème siècle dans la cathédrale Notre-Dame de Noyon

Peinture murale du 16ème siècle

 

Cathédrale de Noyon, autel reliquaire

Autel reliquaire avec, au centre la chasse de Saint-Eloi

 

Cathédrale de Noyon, chapelle Notre-Dame de Bonsecours

Chapelle Notre-Dame de Bonsecours

 

Cathédrale Notre-Dame de Noyon

A gauche de la cathédrale, c'est la salle capitulaire (13ème siècle)

 

Le cloître :

Edifié entre 1230 et 1240, il était formé de 3 galeries sont 2 ont été détruites au 19ème siècle faute d'entretien. Seule la galerie à l'ouest est conservée et elle est accessible depuis l’intérieur de la cathédrale. 

Quant à la salle capitulaire, elle n'est accessible que dans le cadre de visites guidées.

Cloître de la cathédrale de Noyon

Cloître de la cathédrale de Noyon

 

- La bibliothèque du Chapître :

Édifiée en 1506, elle abritait plus de 5 000 ouvrages à la Révolution.

Elle n'est accessible que dans le cadre de visites guidées.

Bibliothèque du chapître à Noyon

Bibliothèque du chapître à Noyon

 

- l'officialité et la prison :

C'est le tribunal ecclésiastique qui date du 13ème et où sont jugés tous les délits commis dans le périmètre du quartier cathédral dont la porte Corbault était une des 4 portes d'entrée.

 

Noyon, la porte Corbault et le siège de l'officialité

La porte Corbault et, à droite, le siège de l'officialité 

 

- les maisons canoniales :

Elles ont été édifiées entre le 17ème et le 18ème siècle pour les chanoines. Adossées à l'enceinte qui protégeait le quartier- cathédral, elles forment une sorte d'hémicycle.

Noyon, les maisons canoniales

Noyon, les maisons canoniales

Le palais épiscopal :

Depuis 1970, il abrite le musée du Noyonnais qui raconte l'histoire de Noyon depuis l'époque gallo-romaine à nos jours qui y est racontée, dont celle de la première guerre mondiale durant laquelle la ville a terriblement souffert des bombardements.

Derrière, on peut voir les vestiges de la chapelle épiscopale ainsi que ceux du mur d'enceinte gallo-romain.

Côté rue Saint-Eloi, le bâtiment en pierres et en briques date du 16ème siècle. 

Pour plus d'informations sur le musée, cliquez ici

 

Musée du Noyonnais

 

 

A quelques centaines de mètres de la cathédrale se trouve un autre cloître qui est malheureusement quasiment inaccessible. C'est le seul vestige de l'Hôtel-Dieu.

 

Le musée Jean Calvin

 

Jean Calvin est né à Noyon mais sa maison natale n'existe plus depuis les bombardements de 1918. Il s'agit d'une reconstruction dans laquelle on a installé un musée du protestantisme.

Pour plus d'informations sur le musée, cliquez ici

 

Musée Jean Calvin à Noyon

Le musée Calvin

 

L'hôtel de Ville

 

La partie centrale date de la fin du 15ème siècle (gothique flamboyant). Elle a été modifiée au 17ème siècle avec le rajout du dernier étage.

 

Hôtel de Ville de Noyon

 

Quant à la fontaine qui trône sur la place, elle a été achevée en 1771.

 

Noyon, fontaine du Dauphin

La fontaine du Dauphin

 

L'Hôtel Arnette de La Charlonny

 

Située dans la rue de Paris, cette construction qui date des années 1770 abrite actuellement le conservatoire de musique.

 

Noyon, l'Hôtel Arnette de La Charlonny

Côté cour d'honneur de l''Hôtel Arnette de La Charlonny

 

Cathédrale de Noyon

Les flèches de la cathédrale vues depuis la rue de Paris

 

La gare SNCF

 

Détruite durant la première guerre mondiale, elle a été reconstruite en 1932.

​ Gare SNCF de Noyon            ​

​ Gare SNCF de Noyon       ​

 

Belle balade

 

Pour se renseigner sur les visites guidées organisées par l'office du tourisme de Noyon, cliquez ici

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Publié dans Hauts de France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article