Blois, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

Située dans le val de Loire classé au patrimoine mondial de l'humanité au titre des paysages culturels par l'Unesco, Blois doit surtout sa notoriété à son château. Ville royale à partir de 1498, elle s’est embellie d'hôtels particuliers que les personnages importants de la Cour s'y sont faits construire. De nos jours, Blois jouit d'une position géographique idéale pour le touriste qui recherche un lieu où faire étape car, non seulement, la cité ligérienne mérite qu'on prenne le temps de la visiter, mais aussi, parce qu'elle se trouve à proximité de châteaux célèbres tels ceux de Chambord, Cheverny, Chaumont et Amboise.

 

Comment venir à Blois 

Compter environ 1h24 de trajet en train depuis Paris Austerlitz pour une distance de 180 km : 

Pour consulter les horaires de trains, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage :  https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville 

Le bureau d'accueil de l'office du tourisme se trouve au pied du château, au n°5 de la rue de la Voûte du Château.

Pour consulter le dépliant sur Blois distribué par l'office du tourisme, cliquez ici

Pour consulter le plan de Blois sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour afficher Blois et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo

Pour la consulter, cliquez ici

Lumière du soir sur les bords de Loire à Blois

Lumière du soir sur les bords de Loire à Blois

 

Hébergement

Rendez-vous sur les sites internet booking.com, oui.sncftripadvisor ou airbnb.

Personnellement, j'ai passé une nuit à l'Auberge ligérienne qui est une bonne adresse (proche du château, calme, buffet à volonté pour le petit déjeuner et possibilité d'y prendre un repas le soir) :

 Pour plus d'informations, cliquez ici

Il y a aussi le site de l'office de tourisme de Blois qui propose une liste d'hébergements : 

Pour plus d'informations, cliquez ici

 

Faire un bon repas

Si vous privilégiez le cadre, rendez-vous sur la placette de la rue du Grenier à Sel.

Si vous privilégiez la qualité, voici mes conseils :

  • le rendez-vous des pêcheurs (rive droite de la Loire)

Pour plus d’informations, cliquez ici

  • ​​​​​​​le bistrot des cuisiniers (rive gauche de la Loire avec une belle vue sur Blois)

Pour plus d’informations, cliquez ici

 

Brève histoire de Blois

 

A partir du 9ème siècle Blois devient une vicomté qui va s'émanciper peu à peu du pouvoir royal et devenir un comté au cours du 10ème siècle. Un château fort est édifié sur le promontoire dominant la Loire.

- 960 : le vicomte Thibaut le Tricheur prend le titre de comte.

De 1004 à 1152, le comte de Blois et aussi comte de Champagne ce qui en fait un des personnages les plus puissants du royaume de France.

- 1397 : à la mort du comte de Blois qui n'a pas de descendant, c'est à Louis d'Orléans, frère du roi Charles VI, que revient le comté qu'il avait acheté en 1391.

- 27 mai 1498 : Louis II d'Orléans est sacré roi de France sous le nom de Louis XII. Il décide d'établir sa cour au château de Blois qui devient ville royale.

- 1547 : à la mort de Claude de France, fille de Louis XII et épouse de François Ier, le comté de Blois revient à la couronne de France.

1568 : les Protestants saccagent Blois.

- 23 décembre 1588 : dans le château de Blois, le duc de Guise est assassiné sur ordre du roi Henri III qui redoute d'être dépossédé de son pouvoir par le tout puissant duc qui avait fait réunir les Etats généraux à Blois avec pour objectif de le faire destituer.

- de mai 1617 au 22 février 1619 : Louis XIII fait exiler sa mère, Marie de Médicis, à Blois pour l'éloigner du pouvoir. Elle avait essayé d'imposer son favori, Concini, au roi.

- 1626 : Louis XIII alloue le comté de Blois à son frère, Gaston d'Orléans.

- 1697 : Blois devient un évêché

- 26 mars 1848 : inauguration de la ligne de chemin de fer Orléans - Tours 

- 15-17 juin 1940 : des bombardements allemands provoquent la mort de 230 personnes et détruisent 337 immeubles.

- 1 septembre 1944 : Blois est libérée grâce à la résistance.

 

Visite de la ville de Blois
(45 700 habitants en 2020)
Labellisée ville d'art et d'histoire depuis 1986

 

La loi du 4 août 1962 (loi Malraux) a été utilisée par la municipalité pour mettre en place un secteur sauvegardé* de 44 hectares en 1970 qui a permis de sauver et de mettre en valeur le patrimoine bâti historique tout en l'adaptant aux évolutions de la vie contemporaine.

* En application d'une loi du 7 juillet 2016, le terme de "secteur sauvegardé" a été remplacé par celui de "Site Patrimonial Remarquable". 

 

Le château

 

A partir de 1462, Blois devient la résidence favorite des rois de France jusqu'au règne d'Henri IV. En tout, 7 rois et 10 reines y ont vécu dont Catherine de Médicis qui affectionnait ce château.

Plusieurs parties le composent :
- les vestiges de la forteresse médiévale (remparts, tour de Foix, salle des Etats généraux édifiée entre 1213 et 1214 qui est une des plus grandes salles gothiques conservées en France avec celle du palais ducal à Poitiers).
- l'aile dite Louis XII qui est de style gothique flamboyant construite à la demande du roi pour faire ouvrir le château sur les jardins.
- l'aile des loges qui date de l'époque de François Ier et qui s'inspire directement de l'architecture italienne avec, en particulier, son bel escalier à vis octogonal.
l’aile Gaston d’Orléans dessinée par l'architecte François Mansard dans un style classique (17ème siècle).

A partir de Louis XIV, le château n'intéresse plus les souverains français.

A savoir : un spectacle son et lumières retraçant l'histoire du lieu a lieu d'avril à septembre dans la cour du château. 

Pour toutes les informations sur le château, cliquez ici

309 229 personnes ont visité le château de Blois en 2017.

 

Blois, tour de Foix

Tour de Foix

 

Blois, salle des Etats Généraux

Salle des Etats Généraux

Château de Blois : la façade François Ier

Château de Blois : la façade François Ier

Château de Blois : l'aile Louis XII

Château de Blois : l'aile Louis XII

Château de Blois : l'aile Louis XII

Château de Blois : l'aile Louis XII

 

Château de Blois, escalier François Ier

Escalier François Ier

Château de Blois, aile Gaston d'Orléans

Château de Blois, aile Gaston d'Orléans

 

Le vieux Blois

 

Il reste encore plus d'une centaine de maisons à colombage dont la grande majorité date de la période renaissance. Il y a aussi de nombreux hôtels particuliers qui ont été construits à la suite de l'installation de la cour du roi à Blois. 

Après avoir descendu les grands degrés du château et être passé devant la fontaine Louis XII, prendre à droite pour s'engager dans la pittoresque rue Saint-Lubin en direction de :

L'église Saint-Nicolas :

Construite entre 1138 et 1250, elle est de style roman (chœur) et gothique (nef). Au Moyen Age, elle faisait partie du monastère bénédictin de Saint-Laumer et c'était un lieu important de pèlerinage car elle abritait les reliques de plusieurs saints.

A l'extérieur, les flèches atteignent 71 m de hauteur.

L'architecture intérieure dégage une impression de majesté malgré l'austérité du lieu.

 

Blois, église Saint-Nicolas
Blois, église Saint-Nicolas vue depuis l'esplanade du château

Blois, église Saint-Nicolas vue depuis l'esplanade du château

 

Revenir sur ses pas pour se rendre vers la cathédrale.

De typiques maisons à pans de bois sont à voir : 

- dans la rue Saint-Lubin

 

Blois, maisons à pan de bois dans la rue Saint-Lubin

 

Blois, maisons à pan de bois dans la rue Saint-Lubin

 

- dans la rue des Trois Clefs
 

Blois, maisons à pan de bois rue des Trois Clefs


- aux n°8 et 10 de la rue Pardessus (16ème siècle)

 

Blois, maisons à pan de bois rue Pardessus

 

- au n°1 de la rue du Puits-Châtel

 

Blois, escalier de la maison du n°1 de la rue du Puits-Châtel

Les escaliers à volées droites et les galeries datent du 16ème siècle

 

- au n°2 de la rue du Puits-Châtel (maison dite de l'image Saint-Michel)
 

Blois, maison de l'image Saint-Michel

 

En haut de la rue Pierre de Blois, face à la cathédrale, se trouve la maison des Acrobates qui est la plus ancienne maison de la ville (entre 1466 et 1476). 

 

Blois, maison des Acrobates

 

La cathédrale Saint-Louis

Reconstruite à partir de la fin du 17ème siècle après avoir été partiellemnt détruite par un ouragan en 1678, elle est essentiellement de style gothique avec une tour renaissance de l'ancienne église du 16ème siècle.

Elle est érigée en cathédrale en 1697.

 

Blois, cathédrale Saint-Louis

 

Blois, cathédrale Saint-Louis
Blois, cathédrale Saint-Louis vue depuis le port de la Creuzille (février 2012)

Blois, cathédrale Saint-Louis vue depuis le port de la Creuzille (février 2012)

Blois, cathédrale Saint-Louis vue depuis le port de la Creuzille (février 2012)

Blois, cathédrale Saint-Louis vue depuis le port de la Creuzille (février 2012)

Blois, crypte de la cathédrale Saint-Louis

Blois, crypte de la cathédrale Saint-Louis

 

Derrière la cathédrale se trouve :

- le palais épiscopal

Construit au début du 18ème siècle, il est actuellement occupé par la mairie.

- le jardin de l'Evêché

Labellisé "jardin remarquable", il offre une belle vue sur la roseraie, l'ancien palais épiscopal, la ville basse et la Loire. 

Blois, jardin de l'Evêché

Blois, jardin de l'Evêché

Panorama sur Blois depuis le jardin de l'Evêché

Panorama sur Blois depuis le jardin de l'Evêché


En parcourant les ruelles du Vieux-Blois, on passe devant des hôtels particuliers dont les plus beaux à voir sont ceux de :

- Vareilles n°5 de la rue du Puits-Châtel.

 

Blois, hôtel de Vareilles

 

- Sardini n°7 de la rue du Puits-Châtel : il a été construit en 1510.

 

Blois, hôtel Sardini


A proximité se trouve le grenier à sel (15ème siècle) donnant sur un petit jardin aménagé à la française.

Blois, le grenier à sel

Blois, le grenier à sel

 

- Alluyes au n°8 de la rue Saint-Honoré : achevé en 1508, sa façade est un mélange de gothique et de renaissance.

 

Blois, hôtel d'Alluyes

 

de Villebresme au n° 15 de la rue Pierre de Blois : construit à la fin du 15ème siècle, on l'appelle aussi la maison de Denis Papin car il y aurait vécu.

Blois, hôtel de Villebresme

Blois, hôtel de Villebresme

- Phélypeaux pour sa belle porte du 16ème siècle.

- de la Chancellerie à l'angle des rues Chemonton et du Lion-Ferré : construit à la fin du 16ème siècle, son toit ressemble à une carène renversée.

 

Les vestiges des remparts

- 2 tours le long de la rue Gallois.

 

Remparts de Blois

 

- la tour des Cordeliers rue Troussard 

 

Blois, tour des Cordeliers

 

- la tour Beauvoir au n°11 de la rue des Cordeliers : ce donjon a été construit au 11ème siècle et il a été intégrée à l'enceinte au 13ème siècle.

 

Blois, la Tour Beauvoir

 

- tour des Rouillis (15ème siècle) sur le mail Clouseau.

 

L’escalier Denis Papin 

Dans le prolongement de la rue éponyme, il permet de rallier la ville haute et la ville basse depuis son inauguration en 1862. Après avoir gravi les 120 marches, on peut profiter d'un beau panorama.

Le pont Jacques Gabriel

Il fut édifié à partir d'avril 1717 et achevé en 1724 par l'architecte Jacques Gabriel. Il remplace le pont médiéval qui a été détruit lors de l'inondation de 1716. En accédant à la rive opposée, on peut profiter d'une belle vue sur la ville de Blois depuis l’emplacement de l'ancien port du Creuzille.

Blois, pont Jacques Gabriel

Blois, pont Jacques Gabriel

Blois, pont Jacques Gabriel côté amont (février 2012)

Blois, pont Jacques Gabriel côté amont (février 2012)

Blois, pont Jacques Gabriel côté aval (février 2012)

Blois, pont Jacques Gabriel côté aval (février 2012)

 

A visiter si vous avez le temps :

- la maison de la magie 

Pour plus d'informations, cliquez ici

- le pavillon Anne de Bretagne de style renaissance qui abrite la maison des artisans d'art du Loir et Cher et qui se trouve à proximité du château, en ville haute, au n°3 de l'avenue du docteur Jean Laigret. 

 

Sur les bords de Loire, les quais et la présence de bateaux traditionnels rappellent que la Loire a été un axe majeur de circulation des marchandises durant plusieurs siècles jusqu'à l'arrivée du chemin de fer. Malgré la difficulté de navigation (crues, basses eaux, etc...), la batellerie était une activité primordiale et il y avait  plusieurs ports à Blois. De nos jours, il n'y a plus de bateaux sinon pour la croisière. 

 

Bon séjour.

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquez sur les photos en format paysage pour les agrandir.

Publié dans Centre Val de Loire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article