Clermont-Ferrand, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

Si Clermont-Ferrand est connue dans le monde, elle le doit d'abord à la réussite industrielle de la famille Michelin. Cependant, la ville dispose aussi de nombreux atouts touristiques qui la rendent incontournable quand on part sur la route des volcans d'Auvergne, d'autant plus qu'elle a cette particularité d'avoir deux centres historiques très différents l'un de l'autre, car, elle est le résultat de la réunion au 17ème siècle de deux villes qui, jusqu'alors, étaient rivales !  Une magnifique cathédrale gothique de couleur noire, une basilique Notre-Dame classée au patrimoine mondial de l'humanité, des ruelles moyenâgeuses bordées de maisons construites avec de la pierre de Volvic sont quelques-uns de ces joyaux parmi d'autres qu'ils vous restent à découvrir. 

Comment venir à Clermont-Ferrand :

  •  En train (compter environ 3h30 de temps de trajet depuis Paris pour une distance de 430 km) : 

Pour les horaires de trains, cliquez ici

  •  En car :

Depuis la loi Macron de 2015 sur la libéralisation du voyage en autocar longue distance, des opérateurs ont ouvert des lignes de bus à bas coût qui desservent Clermont-Ferrand :

Pour plus d’informations sur Flixbus, cliquez ici

Pour plus d’informations sur BlaBlaCar Bus, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage : https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville 

L'office du tourisme se trouve place de la Victoire à proximité de la cathédrale Notre-Dame de l'Assomption (à 1,4 km à pied environ de la gare SNCF).

Pour consulter le plan de Clermont distribué par l'office du tourisme, cliquez ici

Pour consulter le plan de Montferrand distribué par l'office du tourisme, cliquez ici

Pour consulter le plan de Clermont-Ferrand sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour afficher Clermont-Ferrand et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquez ici

 

Se déplacer dans l'agglomération de Clermont-Ferrand :

Pour toutes les informations sur les transports en commun, cliquez ici

 

Brève histoire de Clermont-Ferrand

 

A l’époque gallo-romaine, la ville se développe sous le nom d'Augustonemetum.

5ème siècle : Arvernis qui s’est substitué au nom d'Augustonemetum après la chute de l’empire romain devient le siège de l’évêque.

848 : la ville prend le nom de Clermont

9ème et 10ème siècle : raids vikings

1095 : lors du concile tenu à Clermont, le pape Urbain II appelle à la première croisade.

1120 : n’ayant pas réussi à prendre le contrôle de la ville de Clermont dirigée par l’évêque, les comtes d’Auvergne fondent Montferrand à 4 km de Clermont. Cette dernière va rapidement se développer et devenir une importante et riche cité commerciale.

1490 : tremblement de terre

1623 : naissance de Blaise Pascal

1630 : un édit royal de Louis XIII confirmé en 1731 par Louis XIV impose la réunion de Clermont avec Montferrand. Cela aura pour conséquence d’entrainer le déclin de Montferrand au profit de Clermont ou s’est déplacé le pouvoir économique.

1855 : arrivée du chemin de fer

 

Visite de Clermont-Ferrand
( 144 000 habitants environ)

 

Comme il est dit dans l'historique, Clermont-Ferrand est le résultat de la réunion de 2 villes : Clermont, la cité de l’évêque et Montferrand, celle du comte. 

 

Le centre historique de Clermont

 

La Basilique Notre-Dame du Port

Sa construction en arkose date du 12ème siècle (style roman) et les clochers ont été reconstruits au 19ème siècle.

Quelques chiffres : 52 mètres de long pour 26 mètres de large et 18 mètres de hauteur de nef.

A l’extérieur, son chevet est remarquable avec l’utilisation de mosaïques en pierre de lave.

A l’intérieur, on peut voir des chapiteaux historiés dans le déambulatoire. Par contre, il ne reste rien des peintures médiévales qui recouvraient tout l'intérieur de l'église.

Dévotion à la vierge noire qui se trouve dans la crypte. Objet d'une grande vénération, cette statue en bois de noyer date du 18ème siècle. Elle a remplacé l’ancienne trop abîmée car sa réalisation remontait au 11ème siècle.

Elle est classée au patrimoine mondial de l’Unesco au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France le 2 décembre 1998 car Clermont-Ferrand est le point de départ de la "via Arvena" qui rejoint la "via Podiensis" à Cahors.

Tympan du portail sud (fin 12ème avec la polychromie du 18ème siècle) : Christ en majesté

Tympan du portail sud (fin 12ème avec la polychromie du 18ème siècle) : Christ en majesté

Basilique Notre-Dame du Port : chapiteau représentant un homme et une bête, l'un représentant la charité et l'autre l'avarice, qui se battent autour d'un sac.

Basilique Notre-Dame du Port : chapiteau représentant un homme et une bête, l'un représentant la charité et l'autre l'avarice, qui se battent autour d'un sac.

 

La cathédrale Notre-Dame de l’Assomption :

Sa construction débute en 1248 pour s’achever, faute d'argent, en 1350 et c’est la pierre de Volvic qui est utilisée. En 1866, Viollet le Duc entreprend sa restauration et fait élever la façade occidentale de style néogothique surmontée de 2 immenses flèches (96,1 m de hauteur).

L’ascension à la tour de la Bayette (50,7 m et 250 marches) permet de profiter d'un panorama exceptionnel sur la ville. Attention, pour des raisons de sécurité, son accès est interdit pour le moment.
Cette tour, qui date du 15ème siècle, servait de tour de guet.

Quelques chiffres : 82 m de longueur, 32,7 m de largeur au niveau du transept et 28 m de hauteur sous voûte à la croisée du transept.

A l’intérieur, dans le chœur, on peut contempler des vitraux datant du 12ème et 13ème siècle.

 

Clermont-Ferrand, rue des Gras et cathédrale Notre Dame

La cathédrale au bout de la rue des Gras

 

Clermont-Ferrand, cathédrale Notre Dame de l'Assomption
Clermont-Ferrand, cathédrale Notre-Dame de l'Assomption

Clermont-Ferrand, cathédrale Notre-Dame de l'Assomption

 

Lors d'une restauration au 20ème siècle, les parties des vitraux romans du 12ème siècle ont été rassemblées dans la verrière centrale de la chapelle Sainte-Anne. 

Détail de ces vitraux romans : adoration des mages et songe de Joseph (en haut), Noel et présentation au temple (en bas)

Détail de ces vitraux romans : adoration des mages et songe de Joseph (en haut), Noel et présentation au temple (en bas)

 

En face de la cathédrale, place des Gras, un linteau est encastré dans la façade d'un immeuble. C'est un vestige du 12ème siècle d'une église qui n'existe plus. 

Linteau représentant le Christ en train de laver les pieds de St-Pierre

Linteau représentant le Christ en train de laver les pieds de St-Pierre

 

Quelques hôtels particuliers :

- L'hôtel Fontfreyde (16ème siècle) au n° 34 de la rue des Gras : dans la cour, galeries et escalier à vis de ce bâtiment qui abrite un centre dédié à la photographie.

- L’hôtel de Chazerat au n°4 de la rue Pascal : il fut construit entre 1760 et 1769 dans un style néoclassique pour l’intendant du roi.

- L’hôtel de Savaron (1513) au n°3 la rue des Chaussetiers

 

Les fontaines :

On en recense des dizaines car la ville étant dépourvue de rivières, il a fallu créer des points d’eau.

La plus belle est la fontaine d’Amboise : elle fut réalisée entre 1511 et 1515 par le sculpteur Chapart mais le bassin inférieur date du 19ème siècle. En observant les sculptures, on peut remarquer une femme dans une position originale … et, tout en haut, la représentation d’un homme sauvage.

Clermont-Ferrand, fontaine d'Amboise construite en 1515

Clermont-Ferrand, fontaine d'Amboise construite en 1515

Clermont-Ferrand, fontaine des Petits Gras (17ème siècle)

Clermont-Ferrand, fontaine des Petits Gras (17ème siècle)

Clermont-Ferrand, fontaine du Terrail (17ème siècle)

Clermont-Ferrand, fontaine du Terrail (17ème siècle)

 

- La place Jaude :

Elle occupe l’ancien forum romain. En son centre, depuis 1903, se dresse la statue équestre de Vercingétorix qui a été réalisée par Bartholdi. 

Près de la place de Jaude, dans la rue Rameau, on peut aller voir le "mur des Sarrasins" qui est un vestige d'un grand temple gallo-romain reconstruit au milieu du 2ème siècle.

 

- Le jardin Lecoq : ce parc de 5 hectares a été aménagé en 1863.

Clermont-Ferrand, jardin Lecoq

Clermont-Ferrand, jardin Lecoq

 

- Le parc Montjuzet :

D’une superficie de 26 hectares, il domine la ville. Il faut s'y rendre de préférence en fin d'après-midi pour bénéficier d'une belle vue sur Clermont Ferrand et y réaliser des photos avec la lumière derrière vous.

Pour y accéder, prendre le bus de la ligne n°5 et descendre au terminus "Trémonteix Charcot".

Panorama sur la ville de Clermont-Ferrand depuis le parc Montjuzet

Panorama sur la ville de Clermont-Ferrand depuis le parc Montjuzet

 

Le centre historique de Montferrand

Depuis le centre de Clermont, Montferrand est accessible en empruntant le tramway.

 

La loi du 4 août 1962 (loi Malraux) a été utilisée par la municipalité pour mettre en place un secteur sauvegardé qui permettait de sauver et de mettre en valeur le patrimoine bâti historique tout en l'adaptant aux évolutions de la vie contemporaine. Ainsi le quartier médiéval de Montferrand bénéficie d’un plan de sauvegarde qui a été approuvé par décret en novembre 1997.

 

Au gré d’une promenade au cœur des rues de l’ancienne bastide, on peut voir des maisons romanes, à pans de bois et des hôtels particuliers. Parmi les plus belles bâtisses, on peut citer :
- la maison de l'Éléphant (12ème ou 13ème siècle et remanié plus tard) au n°12  de la rue Kléber
- la maison de l'Apothicaire (15ème siècle) au croisement des rues Jules Guesdes et de la Rodade :  maison à pans de bois avec sous le pignon 2 personnages : l'apothicaire tenant un clysthère et son client.
- l’hôtel d’Albiat (15ème siècle) au n° 11 de la rue Jules Guesdes
- l’hôtel de Fontenilhes (15ème siècle) au n° 13 de la rue Jules Guesdes
- l’hôtel de Lignat (16ème siècle) au n° 18 de la rue Jules Guesdes
- l’hôtel Gaschier (16ème siècle) au n° 20 de la rue Jules Guesdes

Il reste encore des vestiges du rempart élevé à partir de la fin du 12ème siècle et la partie la mieux conservée se trouve le long des rues Montplaisir, des Fossés sous la Rodade et rue des Fossés-sous-le-Séminaire.

 

Le musée d’art Roger Quilliot :

Situé près des anciens remparts de Montferrand, il occupe depuis 1992 l’ancien couvent des Ursulines fondé en 1637. Y sont exposées des œuvres du Moyen-âge au 20ème siècle.

Accès : station "Musée Roger Quilliot" de la ligne A du tramway

Pour plus d'informations sur le musée, cliquez ici

 

Entre Clermont et Montferrand se trouve l’usine Michelin

 

L’Aventure Michelin :

Installé dans un ancien atelier, le musée raconte l'histoire du pneu mais aussi celui de l’entreprise qui a été fondée par les frères André et Edouard en 1889.

Accès : station "Stade M Michelin" de la ligne A du tramway

Pour plus d'informations sur le musée, cliquez ici

 

Aux environs de Clermont Ferrand

 

- Royat (4 km du centre de Clermont-Ferrand) :

Accès : bus de la ligne B  

La ville thermale de Royat qui a connu un essor prodigieux après la venue du couple impérial, Napoléon II et son épouse Eugénie, en juillet 1863. L’aristocratie et la bourgeoisie viennent y prendre les eaux et se divertir. Des hôtels « grand confort » sont construits. C’est la période « belle époque ». 1844 : découverte de la Grande source qui deviendra la buvette Eugénie. L’église Saint-Léger date du 12ème : construite en arkose, elle est fortifiée (crypte du 10ème)

- Vulcania (15 km de Clermont-Ferrand) : c'est un parc à thème sur les volcans.

Pour plus d'informations sur le parc d'attractions, cliquez ici

- le Puy de Dôme (15 km de Clermont-Ferrand) :

Lire mon article en cliquant sur le lien suivant :

De Clermont Ferrand au Puy de Dôme

 

Bonne visite

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos en format paysage pour les agrandir.

Publié dans Auvergne Rhône Alpes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article