Colmar, une ville incontournable à visiter en Alsace

Publié le par hunza

Située à proximité de la montagne vosgienne et des grands vignobles alsaciens, la ville de Colmar possède un magnifique centre ville remarquablement mis en valeur qui est, à lui tout seul, une invitation au voyage. Des maisons à colombages y côtoient des maisons de style renaissance rhénane rappelant l'influence germanique. Sans oublier le pittoresque quartier de la Petite Venise autour de la Lauch. Allez-y, ça s'impose ....

 

Comment venir à Colmar :

  •  En train :

Pour les horaires, cliquer ici

  •  En bus :

Depuis la loi Macron de 2015 sur la libéralisation du voyage en autocar longue distance, des opérateurs ont ouvert des lignes de bus à bas coût qui desservent Colmar :

Pour plus d’informations sur Flixbus, cliquer ici

Pour plus d’informations sur Blablabus, cliquer ici

Pour plus d’informations sur Eurolines, cliquer ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage : https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omnio, cliquer ici

 

Cartes de la ville 

L'office du tourisme se trouve à proximité du musée Unterlinden.

Pour consulter le plan du centre-ville distribué par l'office du tourisme, cliquer ici

Pour consulter le plan de Colmar, voir ci-dessous 

 

Météo :

Pour la consulter, cliquer ici

 

Brève histoire de Colmar

 

Au Moyen Age, Colmar s'enrichit grâce au commerce du vin profitant de la proximité du Rhin et des routes commerciales reliant le nord de l'Europe et le monde méditerranéen.

1354 : création d'une ligue appelée Décapole réunissant 10 villes libres alsaciennes dont Colmar au sein du Saint-Empire romain germanique. 

Octobre 1648 : Traité de Westphalie qui met fin à la guerre de 30 ans : la Décapole est annexée au royaume de France  

1871 : Traité de Francfort qui met fin à la guerre franco-prussienne : l'Alsace et une partie de la Lorraine sont intégrées à l'empire allemand. 

18 novembre 1918 : entrée des troupes françaises à Colmar

1919 : le Traité de Versailles met fin à la première guerre mondiale et permet à la France de récupérer l'Alsace et la Lorraine.

22 juin 1940 : la signature de l'armistice permet à l'Allemagne de récupérer les territoires qu'elle avait perdus au Traité de Versailles.

2 février 1945 : Colmar est libérée.

 

 

Visite de Colmar

 

Surnommée la capitale des vins d'Alsace, Colmar est une ville moyenne de 70 000 habitants environ.

 

Les musées :

Le musée Unterlinden :

Il se trouve dans un bâtiment du 13ème siècle que les Dominicaines ont occupé jusqu'à la Révolution française.

Le retable d'Issenheim, polyptyque illustrant la vie du Christ et de Saint-Antoine, en est la pièce majeure. Peint par Mathias Grünewald entre 1512 et 11516, il provient de l'église du couvent des Antonins d'Issenheim où étaient soignés les malades atteints du feu de Saint-Antoine (hallucinations, gangrènes à toutes les extrémités du corps) et devant lequel on les faisait venir pour qu'ils prient. Le retable, large de 6 m et haut de 4 m, est constitué de 11 panneaux en bois qui représentent :
- quand il est fermé, la crucifixion 
- 1ère ouverture, la résurrection de la Vierge
- 2ème ouverture : Saint-Antoine sculpté dans le bois.

Quelques noms parmi les autres artistes exposés : Martin Schongauer, Lucas Cranach, Bonnard, Picasso, César, Mathieu, Dubuffet, Vasarély ....

Très beau cloître gothique datant du 13ème siècle.

Pour plus d'informations, cliquer ici

Le musée Bartholdi (30 rue des Marchands) : c'est ici qu'est né Frédéric Auguste Bartholdi en 1834 dont les réalisations les plus connues sont la statue de la Liberté et le Lion de Belfort.

Les églises remarquables

L'église des Dominicains (13ème - 14ème siècle) : accès payant. Elle abrite de beaux vitraux du 14ème mais aussi le tableau de la Vierge au buisson de roses de Martin Schongauer réalisé en 1473. 

Collégiale Saint-Martin (construite entre 1234 et 1345) et son toit de tuiles vernissées.

 

Les maisons remarquables

La maison des Têtes (19 rue des Têtes) = édifiée en 1609, sa façade à 3 étages est ornée de 106 têtes sculptées et d'un magnifique oriel. Sur son pignon, trône une statue réalisée par Bartholdi représentant un tonnelier vigneron indiquant que cette maison a servi de "bourse aux vins".

La maison Pfister (11 rue des Marchands)  bâtie en 1537, peinte et rénovée en 1577. C'est probablement la plus belle maison de Colmar avec son oriel d'angle à 2 étages, sa balustrade en bois ainsi que sa tour d'escalier. Les peintures évoquent de nombreuses références à l'Ancien Testament (c'est la période de la Réforme) ainsi que des empereurs germaniques et des pères de l'Eglise.

L'ancien corps de garde (17 place de la Cathédrale) : voir la belle loggia construite entre 1577 et 1582

L'ancienne douane "Koïfhus" (29 Grand-Rue): sa construction remonte à l'époque de la renaissance tardive (1480). Il servait de lieu de stockage des marchandises importées. C'est au 1er étage que se réunissaient les députés de la Décapole. La toiture est recouverte de tuiles vernissées.

Vue prise depuis le Koïfhus vers la rue des Marchands

Vue prise depuis le Koïfhus vers la rue des Marchands

La maison Kern (place du Marché aux Fruits) bâtie en 1597 avec son pignon à volutes et pinacles.

Le tribunal de grande instance (place du Marché aux Fruits) : ce bâtiment de style classique (18ème siècle)  avait été construit à l'époque de Louis XIV pour y installer le Conseil souverain d'Alsace (parlement régional d'Alsace). Prendre la rue des Augustins pour voir, dans une niche, la copie du Manneken Pis.

 

Colmar, le Manneken Pis

 

Des rues remarquables

La rue des Marchands : on peut y voir plusieurs belles maisons dont la maison Pfister (voir ci-dessus). Aux n°12-16, voir la cour intérieure du Weinhof où se trouve un ancien grenier à blé datant du 14ème siècle.

La rue Schongauer : belles maisons dont celle au n°2

La rue des Tanneurs : c'est l'ancien quartier des tanneurs qui a été rénovée par la municipalité dans les années 70. Les nombreux toits ouverts permettaient le séchage des peaux.

Le quai de la Poissonnerie = c'est l'ancien quartier des poissonniers et c'est un des lieux le plus photogénique de Colmar avec ces maisons à colombages colorées.

Quai de la Poissonnerie

Quai de la Poissonnerie

Colmar, une ville incontournable à visiter en Alsace
Colmar, une ville incontournable à visiter en Alsace

La petite Venise

Le pont Turenne sur la Lauch : c'est encore un des endroits les plus photogéniques qui donne sur la rivière bordée de belles maisons. C'est la Petite Venise, surnom qui a été donnée à cet endroit parce que chaque maison a une double entrée (une côte rue et l'autre côté rivière).

On peut se rendre au pont Saint-Pierre (1870) en empruntant la rue de la Herse qui part à gauche du pont puis le passage de la petite Venise qui permet de rejoindre le bord de la Lauch où se trouve un embarcadère de barques à fond plat sur lesquelles des croisières sont possibles. 

Joli vue sur l'autre côté de la Petite Venise depuis le pont Saint Pierre

Vue depuis le pont Saint-Pierre

Vue depuis le pont Saint-Pierre

 

Bonne visite

 

Voir aussi mes articles en cliquant sur les liens suivants :

Strasbourg, les lieux incontournables à visiter

Balade photo au marché de Noël de Strasbourg

Tourisme en Alsace : à la découverte des marchés de Noël de Strasbourg et Colmar

Les incontournables à visiter en Alsace en voyageant avec le train

Randonnée de 3 jours dans les Vosges sur le GR 5

 

N'hésitez pas à poster un commentaire, à faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent en aucun cas la responsabilité de l'auteur.

Publié dans Grand Est, Alsace

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article