Split, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

Split, c'est un peu la surprise croate. Au premier abord, la ville parait grande et laide. On n'a pas envie d'y rester et ça tombe bien car c'est d'ici que partent les bateaux pour les îles. Mais quand on arrive près du port, un campanile intrigue puis l'apparition d'un rempart. En fait, il s'agit du vaste palais de Dioclétien, un bâtiment romain assez bien conservé à l'intérieur duquel une petite ville aux ruelles étroite s'est construite avec le temps. L'Unesco l'a classé au patrimoine mondial de l'humanité. C'est vous dire ! Alors avant de partir en croisière ou d'aller passer quelques jours sur une plage de Dalmatie, prenez le temps de découvrir le centre historique de Split.

Split, les lieux incontournables à visiter

 

Comment venir à Split

Par avion : compter 2h environ de temps de vol pour une distance d'environ 1 220 km entre Paris et Split.

Par train ou autocar depuis Zagreb.

 

Combien de temps y séjourner

Personnellement, une bonne demi-journée suffit. 

 

Carte de Split

Pour ouvrir le plan de Split d'OpenStreetMap, cliquez ici

 

Météo

Pour la consulter, cliquez ici

Pour regarder en direct la webcam, cliquez ici

 

Brève histoire de Split

 

3ème siècle avant J.-C. : arrivée de colons grecs. Leur cité prendra le nom de Spalatum, l’actuelle Split, sous la période romaine.

293 après J.-C. : l'empereur romain Dioclétien, probablement né à Spalatum, décide d'y faire construire une grande villa (38 500 m²) et, le 1er mai 305, il s'y retire après avoir abdiqué le pouvoir et où il y meurt en 311.

Fuyant les invasions des Avars et des Slaves, les habitants des alentours vont venir se réfugier dans l'enceinte fortifiée de la villa et la transformer en ville. 

Byzance finit par étendre sa domination sur la région.

1420 : Spalatum passe aux mains des Vénitiens et devient Spalato qui se transformera plus tard en Split.

1797 : les Autrichiens succèdent aux Vénitiens.

1805-1813 : la Dalmatie est occupée par les Français

1815 : lors du Congrès de Vienne, la Dalmatie est rattachée à l’empire autrichien puis austro-hongrois jusqu’en 1918.

1918 : elle est intégrée au Royaume des Serbes, des Croates, des Slovènes, qui deviendra plus tard le Royaume de Yougoslavie. 

26 octobre 1979 : l'Unesco inscrit le centre historique de Split sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité.

 

Visite de Split

( 178 000 habitants environ soit la 2ème ville croate en importance après Zagreb)

 

Le palais de Dioclétien

C'est le cœur de Split et sa forme est trapézoïdale avec les côtés "est" et "ouest" qui mesurent 215 mètres, 181 m pour le côté nord et 175 m pour le côté sud. 
A l'époque, le décumanus (rue orientée est-ouest) séparait en deux parties distinctes les habitations de l’empereur (au sud) et les garnisons de son armée (au nord). Avec le temps et la protection qu'offraient les hauts remparts du palais, ce dernier a été transformé peu à peu en une véritable petite cité avec un dédale de ruelles et quelques bâtiments remarquables.  

Affiche représentant le palais à l'époque de Dioclétien

Affiche représentant le palais à l'époque de Dioclétien

 

4 portes monumentales permettaient d'y accéder :

La porte d’Or (au nord) : c'est la plus imposante et la plus belle des 4 portes et c'est par celle-ci que Dioclétien arriva le 1er mai 305. Le cardo (rue orientée nord - sud) la reliait au péristyle.

Split, porte d'Or

Split, porte d'Or

 

La Porte d’Argent (à l'est) : elle donnait accès au décumanus romain dont une partie du dallage antique est encore visible.  

 

Split, Porte d’Argent du palais de Dioclétien

 

La Porte de Fer (à l'ouest) : elle était reliée à la Porte d'Argent par le décumanus. Des siècles plus tard, la ville s'agrandissant vers l'ouest, elle est devenue un point de passage. Au 11ème siècle, elle fut surmontée d'une chapelle avec un clocher de style roman.

 

Split, porte de Fer

 

- La porte de Bronze : située au sud, côté quai maritime, elle permettait le passage des marchandises déchargées des bateaux et qui étaient stockées dans les souterrains. De nos jours, on en traverse une partie qui est occupée par les magasins de souvenirs pour accéder au péristyle et l'autre se visite avec un ticket d'entrée.

 

Split, Porte de Bronze du palais de Dioclétien


 

Les souterrains du palais de Dioclétien

Les souterrains du palais de Dioclétien

 

La cour intérieure du palais ou péristyle (colonnades) :
- au sud, c'étaient les appartements impériaux
- à l'est, c'est l'ancien mausolée transformé en cathédrale. A noter la présence entre les colonnes d'un sphinx de basalte noir rapporté d'Egypte par l'empereur et datant de
de la période du règne du pharaon Thoutmosis III (1504 -1450 avant J.-C.).
- au nord, c'était le cardo
- à l'ouest se trouvaient les temples sacrés dont il reste celui de Jupiter. Le palais à la façade renaissance qu'occupe le café Luxor au rez de chaussée date du 15ème siècle.
 

 

Split, cour du palais de Dioclétien

Derrière les soldats romains, à gauche, se trouve l'entrée de la cathédrale et, au fond, celle des appartements impériaux

Split, le sphinx

Split, le sphinx

Split, le palais de Grisogono-Cipci et le café Luxor

Palais de Grisogono-Cipci et café Luxor 

 

La cathédrale Saint-Domnius :

Elle a été bâtie à partir du mausolée construit pour abriter le tombeau de l’empereur Dioclétien qui n'y est plus ..... Sa forme est octogonale. C'est à partir du 7ème siècle qu'on le transforma en cathédrale. On y adjoignit un clocher au 12ème siècle qui fut plusieurs fois remanié. Haut de 57 m, il est accessible avec un billet séparé pour profiter d'une belle vue sur Split.

C'est la plus petite cathédrale au monde.

L'accès à la cathédrale est payant et il est inclus dans un billet groupé :
- cathédrale, crypte et le baptistère (temple de Jupiter).
- cathédrale, crypte, le trésor, clocher et le baptistère (temple de Jupiter).

 

Split, cathédrale Saint-Domnius

Cathédrale Saint-Domnius et, au 1er plan, le décumanus

Coupole du mausolée de Dioclétien entouréE de 24 colonnes corinthiennes

Coupole du mausolée de Dioclétien entouréE de 24 colonnes corinthiennes

Détail d'une colonne de la coupole du mausolée de Dioclétien

Détail d'une colonne de la coupole du mausolée de Dioclétien

Flagellation du Christ sculptée sur l'autel de St-Anastase en 1448

Flagellation du Christ sculptée sur l'autel de St-Anastase en 1448

Crypte de la cathédrale transformée en chapelle dédiée à Sainte-Lucie

Crypte de la cathédrale transformée en chapelle dédiée à Sainte-Lucie

 

Le temple de Jupiter : il a été transformé en baptistère au 9ème siècle. A l'entrée se trouve un second sphinx rapporté lui aussi d'Egypte par Dioclétien.

 

Split, baptistère Saint-Jean

 

Plafond à caissons de la cella du temple de Jupiter

Plafond à caissons de la cella du temple de Jupiter

 

A voir à l'extérieur du palais de Dioclétien

 

  • En franchissant la Porte de Fer, on arrive dans l'extension de la ville construite durant la période vénitienne : 

La place Narodni (place du Peuple)

C’est là que se trouvent l’ancien Hôtel de ville de style gothique (15ème siècle), la Tour de l’Horloge, la plus ancienne librairie du monde du nom de Morpurgo ainsi que le palais Ciprianis de style roman (14ème siècle).

 

En prenant une rue sur la gauche pour rejoindre la "Riva" qui est la promenade aménagée le long de la  mer, on arrive à

La place des frères Radić

Beaucoup l'appelle toujours la place aux Fruits car, jusque dans les années 1960, s'y tenait le grand marché aux fruits et légumes de Split. Elle est entourée de belles bâtisses dont le palais Milesi et on peut y voir une tour qui est un des vestiges des fortifications construites par les Vénitiens pour protéger la ville des attaques ottomanes au 15ème siècle.

 

Split, place aux Fruits

Palais Milesi (style baroque) édifié au début du 17ème siècle

 

Split, tour vénitienne sur la place aux Fruits

Tour de Hrvoje construite par les Vénitiens (1435)

En longeant sur la droite la Riva en direction du mont Marjan, on parvient à :

La Place de la République

Les trois côtés de la place sont occupés par les Procuraties qui sont des bâtiments de style néo-renaissance datant de la fin du 19ème - début du 20ème siècle.

Split, place de la République

Split, place de la République

 

  • En franchissant la porte d'Or, on peut voir :

- la grande statue en bronze représentant l'évêque Grégoire de Nin qui a vécu au 10ème siècle. Pour les superstitieux, sachez que si vous luis touchez le gros orteil, cela vous portera bonheur ....

- A proximité s'élève le campanile qui est l'un des seuls vestiges de la présence du monastère des Bénédictins Saint-Rénier fondé au 11 siècle et qui a brûlé en 1877.

Split, statue de l'évêque Grégoire de Nin

Statue de l'évêque Grégoire de Nin et campanile du monastère Saint-Rainier

 

  • en franchissant la porte d'Argent on parvient au grand marché de Split
Un stand de lavande

Un stand de lavande

Split, les lieux incontournables à visiter
Split, les lieux incontournables à visiter

 

Bon séjour

 

N'hésitez pas à poster un commentaire, à faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebook. Aucune copie autorisée sur ce blog.

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Publié dans Croatie, Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article