Bordeaux, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

Située au cœur d'un vignoble produisant des vins parmi les plus fameux, la ville de Bordeaux a été classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco en 2007 grâce son exceptionnel patrimoine architectural du 18ème siècle remarquablement mis en valeur.  Auparavant surnommée "la belle endormie", Bordeaux connait un renouveau dans tous les domaines depuis la fin des années 90 à tel point qu'elle a retrouvé une attractivité qu'elle avait perdue au détriment de l'autre grande métropole du sud-ouest qui est Toulouse. Et, comme la qualité de vie est bien là et que la ville est très bien desservie par les transports, une visite s'impose. 

Comment venir à Bordeaux :

  •  En TGV (compter 2h04 de temps de trajet depuis Paris Montparnasse pour une distance de 583 km) :

Pour les horaires de trains, cliquez ici

  •  En bus :

Depuis la loi Macron de 2015 sur la libéralisation du voyage en autocar longue distance, des opérateurs ont ouvert des lignes de bus à bas coût qui desservent Bordeaux :

Pour plus d’informations sur Flixbus, cliquez ici

Pour plus d’informations sur Blablabus, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage :  https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville 

L'office du tourisme se trouve sur la place des Quinconces.

Pour consulter les brochures et plans de Bordeaux édités par l'office du tourisme, cliquez ici

Pour consulter le plan de Bordeaux sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour afficher Bordeaux et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquez ici

Pour consulter les webcams, cliquez ici

 

Se déplacer dans Bordeaux :

Le tramway est devenu la pièce maîtresse du transport en commun bordelais. Plusieurs lignes permettent de se déplacer dans l'agglomération sans oublier les bus et les navettes fluviales sur la Garonne.

Pour plus d’informations sur les transports, cliquez ici

 

BRÈVE HISTOIRE DE BORDEAUX

 

Présence de la tribu gauloise des Bituriges Vivisques.

- 56 av J.-C. : conquête romaine de l'Aquitaine et la cité prend le nom de "Burdigala".

- 276 : la ville est saccagée par des "barbares" d'origine germanique. En conséquence, pour se protéger de nouvelles attaques, la ville va se doter d'une enceinte.

- 419 : les Wisigoths s'installent en Aquitaine et créent un royaume qui va de la Loire à l'Hispanie avec pour capitale Toulouse. 

- 507 : Clovis conquiert l'Aquitaine.

- 732 : invasion des Sarrasins.

- 1137 : le duché d'Aquitaine revient au royaume de France avec le mariage d'Aliénor et de Louis VII.

- 1152 : Aliénor d’Aquitaine épouse Henri de Plantagenêt

- Décembre 1154 : Henri et Aliénor deviennent roi et reine d'Angleterre.

Le port de Bordeaux va profiter grandement de cette période anglaise grâce aux exportations massives de vin vers les îles britanniques et les pays nordiques.

- 13ème siècle : une seconde enceinte est édifiée pour englober les faubourgs avoisinants.

- 1294-97 : Philippe le Bel occupe Bordeaux.

- 1302 - 1327 : une troisième enceinte est édifiée pour englober les faubourgs avoisinants.

- 1337 : début de la guerre de Cent ans après que le roi d'Angleterre eut réclamer la couronne de France.

- 1453 : la victoire des Français à Castillon marque la fin de la guerre de Cent ans et la réunion de l'Aquitaine (Guyenne) au royaume de France après 3 siècles d'union à l'Angleterre.

Les forts de Hâ, Saint-Louis et le château Trompette sont édifiés pour protéger Bordeaux de toute attaque extérieure mais aussi pour surveiller ... la population. 

- 1548 : révolte dite de la gabelle

- Octobre 1562 : après les massacres de la Saint-Barthélemy à Paris, des centaines de protestants sont assassinés à Bordeaux.

- 1581 : Montaigne est élu maire de Bordeaux. 

- 17ème siècle : après la Fronde, Louis XIV demande à Vauban de rebâtir le château Trompette qui avait été détruit par les Bordelais.

Au 18ème siècle, Bordeaux vit son âge d'or avec le commerce du vin mais aussi grâce à l'exportation des produits coloniaux en provenance des Antilles françaises vers toute l'Europe. Il devient le port le plus important après celui de Londres. 

- 1672 : c'est l'année où la première expédition négrière est attestée.

Elles vont devenir de plus en plus nombreuses à partir de la seconde moitié du 18ème siècle jusqu'à l'abolition de l'esclavage qui survient en 1794 pour reprendre de 1802 à 1848. Encouragées par des subventions royales pour favoriser le développement des Antilles françaises, ces expéditions pratiquent le commerce triangulaire. 439 traversées sont recensées qui ont transportés entre 120 et 150 000 esclaves vers les Antilles ce qui en fait le 3ème port négrier de France après Nantes et La Rochelle.

- 18ème siècle : à l'initiative des intendants Boucher puis Tourny, les remparts sont démantelés pour ouvrir la ville vers l'extérieur et les quais sont empierrés le long de la Garonne.

- Au 19ème, le château Trompette est rasé pour créer la place des Quinconces.

- 1853 : ouverture de la ligne de chemin de fer Paris -Bordeaux.

- 2007 : le centre-ville de Bordeaux dont fait partie le Port de la Lune est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco au titre d’ensemble urbain exceptionnel.

 

VISITE DE LA VILLE 
Bordeaux est une ville de 256 000 habitants environ

 

La loi du 4 août 1962 (loi Malraux) a été utilisée par la municipalité pour mettre en place un secteur sauvegardé* qui permettait de sauver et de mettre en valeur le patrimoine bâti historique tout en l'adaptant aux évolutions de la vie contemporaine. Créé en 1967, il a été approuvé par décret le 25 octobre 1988 et concernait un périmètre de 147 hectares. 

* En application d'une loi du 7 juillet 2016, le terme de "secteur sauvegardé" a été remplacé par celui de "Site Patrimonial Remarquable". 

 

Ce qu'il faut voir impérativement à Bordeaux

 

Les quais de la Garonne :

Situé dans une courbure de la Garonne comparable à la forme d'un croissant de lune, le port de la Lune présente une façade qui est un ensemble architectural exceptionnel du 18ème siècle.

D'abord, c'est l'intendant Boucher qui a confié aux architectes Gabriel l'aménagement de la place royale dédiée au roi Louis XV. Réalisée entre 1730 et 1755, elle s'inspire de la place Vendôme à Paris. La statue équestre du roi qui trônait au milieu est abattue durant la Révolution qui débaptise le lieu. Le nom actuel de place de la Bourse lui a été donnée dans le courant du 19ème siècle. 

Puis, le successeur de Boucher, l'intendant Tourny, a continué d'embellir les quais de la Garonne en y faisant construire une suite de bâtiments dans une belle unité de style.  

Au siècle suivant, le port s'est agrandi et de nombreux entrepôts ont été construits tout du long. Après la seconde guerre mondiale, les activités portuaires se sont déplacées en aval de la ville et le port est devenu une zone désaffectée et interdite d'accès aux habitants. En 1995, c'est l'arrivée du nouveau maire Alain Juppé qui a permis la réappropriation des quais de la Garonne par les Bordelais. D'une part, il décide d'entreprendre la mise en valeur du patrimoine architectural de la ville et, d'autre part, il fait aménager une promenade le long du fleuve entre la gare de Bordeaux Saint-Jean et les bassins à flots du nouveau quartier Bacalan.

En 2006, dans le cadre de ce réaménagement des berges, un immense miroir d'eau constitué par un assemblage de dalles de granit sur une longueur de 130 mètres est inauguré devant la place de la Bourse. Les façades s'y reflètent. C'est magnifique. A voir de jour comme de nuit.

Bordeaux, place de la Bourse

Bordeaux, place de la Bourse

Place de la Bourse, la fontaine des Trois Grâces (1869)

Place de la Bourse, la fontaine des Trois Grâces (1869)

Bordeaux, le miroir d'eau

Bordeaux, le miroir d'eau

 

Côté amont, se trouve le pont de pierre qui a été inauguré en 1822.

Le pont de pierre de Bordeaux

Le pont de pierre de Bordeaux

 

Coté aval, c'est la direction de la place des Quinconces puis du quartier des Chartrons qui s'est développé à partir du 17ème siècle et qui était entièrement dévolu au négoce du vin. 

 

La place des Quinquonces :

C'est tout simplement la plus grande place d'Europe. Délimitée par 2 colonnes rostrales côté Garonne, c'est le monument aux Girondins qui marque son extrémité opposée. Sa construction s'est achevée en 1902 et sa hauteur atteint 54 mètres.

Fontaine du monument aux Girondins (les chevaux sont en bronze)

Fontaine du monument aux Girondins (les chevaux sont en bronze)

 

Le grand théâtre et la place de la Comédie :

Construit d'après les plans de l'architecte Victor Louis, c'est un des monuments emblématiques de Bordeaux avec sa façade présentant un péristyle à 12 colonnes corinthiennes supportant une corniche et ses douze statues de pierre représentant 9 muses et 3 déesses de la mythologie antique. Inauguré en 1780, c'est l'un des plus anciens théâtres d'Europe. 

Quant à la place de la Comédie, c'est l'ancien forum romain où se croisait le décumanus maximus (axe est-ouest) et le cardo maximus (axe nord-sud).

Grand théâtre de Bordeaux

Grand théâtre de Bordeaux

 

La rue Sainte-Catherine :

C'est une des plus grandes rues piétonnes commerçantes d'Europe. Débutant place de la Comédie, elle s'achève place des Victoires (1.2 km). Elle suit l'ancien tracé du cardo gallo-romain (voir ci-dessus).

 

La place du Parlement :

Inaugurée en 1760, elle est bordée par des immeubles à l'architecture classique datant du 18ème siècle. En son centre, la fontaine "Garros" date du second empire. 
 

Place du Parlement à Bordeaux

 

La tour Pey Berland et la cathédrale Saint-André :

Haute de 66 m, la tour-clocher Pey-Berland qui est séparée de la cathédrale, a été édifiée entre 1440 et 1446.

Elle se visite. Attention, il peut y avoir une (très) longue file d'attente avant de pouvoir y accéder surtout durant les vacances car seulement 20 personnes sont autorisées à se retrouver en même temps dans la tour .... De plus, il y a 231 marches à monter avant de pouvoir profiter d'un panorama exceptionnel sur la ville. 75 000 personnes l'ont visitée en 2016.

Pour plus d’informations sur la visite, cliquez ici
 

Tour Pey-Berland à Bordeaux

La tour Pey-Berland


Quant à la cathédrale, sa construction a débuté au 11ème siècle et elle a été consacrée solennellement le 1 mai 1096 par le pape Urbain II. Par la suite, elle a été plusieurs fois remaniée.

Pour connaitre les horaires d’ouverture, cliquez ici

La cathédrale et, à droite, la tour Pey-Berland

La cathédrale et, à droite, la tour Pey-Berland

 

Avant de pénétrer dans la cathédrale, il faut contempler le portail royal au tympan richement sculpté qui représente le jugement dernier et dont la réalisation remonte au 13ème siècle (vers 1250). Sa rénovation qui a été achevée en 2015, a permis de retrouver des traces de peinture tel le fond bleu du tympan ainsi que la couleur de certains yeux des statues. Au Moyen Age, il était entièrement peint.

Côté histoire, les mariages d'Aliénor d'Aquitaine le 25 juillet 1137 et du futur roi de France Louis VII ainsi que Louis XIII et Anne d'Autriche et le 28 novembre 1615 ont été célébrés dans la cathédrale.

Grand orgue de la cathédrale réalisé par la maison Danion-Gonzalez et inauguré en 1982

Grand orgue de la cathédrale réalisé par la maison Danion-Gonzalez et inauguré en 1982

 

A proximité de la cathédrale se trouve le palais Rohan occupé par l'Hôtel de Ville depuis 1835. Avant la Révolution, ce bâtiment achevé de construire en 1784 était l'hôtel de l'Archevêché.

 

L'église Notre-Dame et le cloître ou Cour Mably :

Construite dans un style baroque au 17ème siècle, l'intérieur de cette église est richement décoré (grilles en fer forgé, vitraux et peintures). Pour accéder au cloître (1684) voisin, il faut ressortir et faire quelques pas sur la gauche pour trouver l'entrée de la Cour Mably. 

 

Bordeaux, cour Mably

 

La basilique Saint-Seurin :

C'est l'église la plus ancienne de Bordeaux puisque sa construction remonte au 11ème siècle (il reste de cette époque le porche ouest roman). Mais elle abrite une crypte encore plus ancienne et, pour moi, c'est la partie la plus intéressante de l'édifice religieux avec ses colonnes, ses chapiteaux gallo-romains, ses sarcophages paléochrétiens du 6ème siècle et le cénotaphe de Saint-Fort.

Un peu excentrée par rapport au centre-ville, elle est peu visitée par les touristes bien qu'elle soit inscrite au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle comme le sont la cathédrale Saint-André et la basilique Saint-Michel. 

Bordeaux, basilique Saint-Seurin

Bordeaux, basilique Saint-Seurin

Bordeaux, la crypte de la basilique Saint-Seurin

Bordeaux, la crypte de la basilique Saint-Seurin

 

La basilique Saint-Michel :

De style gothique flamboyant, elle a été construite entre le 14ème et le 16ème siècle. A l'intérieur, on peut voir de beaux vitraux du 16ème siècle ainsi qu'une mise au tombeau.

Le clocher haut de 114.6 m est séparé de l'édifice. Par ses dimensions, ce serait le 4ème plus haut clocher de France après celui de la cathédrale de Strasbourg. On peut y monter (230 marches) pour profiter d'un beau panorama sur la ville.
A la suite d'un ouragan en 1768, la partie haute s'est effondrée et c'est l'architecte Paul Abadie qui restaure la flèche en 1860.

Pour connaitre les horaires de visite, cliquez ici
 

Bordeaux, clocher de la basilique Saint-Michel

 

Les portes Saint-Eloi et Cailhau :

- la porte Saint-Eloi ou Grosse Horloge : c'est un vestige des remparts du 13ème siècle. Construite en 1246, elle a servi de prison dès le 16ème siècle et une horloge astronomique y a été installée en 1759. Elle peut se visiter.
 

Bordeaux, la Grosse Horloge

La Grosse Horloge

 

- La porte Cailhau : construite en 1493 et 1496, elle faisait partie des murailles de la ville. Elle peut se visiter.

 

Bordeaux , porte Cailhau

La porte Cailhau

 

A voir si vous avez du temps

 

Les vestiges de la période gallo-romaine :

- le palais Gallien : construit entre 90 et 150 après J.-C., il accueillait environ 20 000 spectateurs. Ses dimensions étaient de 136 m de longueur sur 110 m de largeur et 25 m de hauteur.

- dans le passage de la Tour de Gassies (entrez par la rue des Argentiers), il reste un tout petit morceau d'une des 46 tours qui épaulaient l'enceinte antique.

- dans la rue Paul Painlevé, on peut voir une tour dont le soubassement serait d’origine gallo-romaine.

 

Les vestiges du Moyen Age :

- dans l'impasse de la Fontaine Bouquière, il reste un morceau de l'enceinte du 13ème siècle. 

- dans le square Dom Bedos, la fontaine est accolée à un pan de mur des anciens remparts datant du 14ème siècle

- le jardin des remparts (ou jardin des douves) : il est aménagé le long des remparts du 14ème siècle.

- rue Peyronnet : un bout de rempart du 14ème siècle encore visible près du conservatoire de Bordeaux Jacques Thibaud.

- rue des Frères Bonnie, les tours dite Anglais et des Minimes sont tout ce qui reste du fort du Hâ. Actuellement, elles font partie du périmètre du tribunal de grande instance et de l’école de la magistrature et ne se visitent pas.

 

Les habitations anciennes de Bordeaux :

Les rares maisons à pans de bois bordelaises sont visibles au :
- n°5 de la rue Porte Basse
- n°2 de la rue Pilet
- à l'angle de la rue Arnaud Miqueu et du n°33 de la rue du Loup

Des maisons médiévales au :
- n°4 de l'impasse rue Neuve : c'est la plus vieille maison (14ème siècle) de Bordeaux.
- n°47 de la rue des Bahutiers
- dans la rue de la Tour du Pin
- etc ...

On recense environ 150 immeubles datant du 18ème siècle dont une quinzaine d'hôtels particuliers.

A voir aussi :

- la maison de Jeanne Lartigue (épouse de Montesquieu) au n°5 de l'impasse Rue Neuve.

- la maison cantonale au n°20 de la rue de Châteauneuf (rive droite de la Garonne) : construite entre 1925 et 1926, c'est un mélange d'art déco et d'art nouveau.

 

Le couvent de l'Annonciade (54 rue Magendie) :

Aujourd'hui occupé par la direction régionale des affaires culturelles, il ne se visite pas hormis durant les journées du patrimoine. Dommage car, il abrite une belle chapelle gothique avec une mise au tombeau (1590) en pierre et surtout un beau cloître renaissance.

Le cloître

Le cloître

 

Le jardin public :

Créé en 1746 et d'une surface de 11 hectares, c'est le poumon vert de la ville.

 

Le musée des Beaux-Arts (20 cours d'Albret) :

Il ne présente pas d'oeuvre(s) exceptionnelle(s), cependant on peut y voir, entre autres, des œuvres du peintre local Odilon Redon.

Pour plus d’informations, cliquez ici

 

Le musée d'Aquitaine (20 cours Pasteur) :

Il retrace l'histoire de la ville de Bordeaux et de la région depuis la préhistoire jusqu'à nos jours. Ainsi, on y trouve des salles consacrées aux résultats des fouilles sur la période gallo-romaine et d'autres consacrées à la période de la traite négrière.

Pour plus d’informations, cliquez ici

 

A voir dans le quartier de Bacalan

 

La Cité du Vin (près du pont Chaban Delmas, à l'arrêt "La Cité du Vin" du tram de la ligne B) :

Elle a été inaugurée en 2016. Son architecture étrange évoque le tourbillon du vin dans un verre. A l'intérieur, toute l'histoire de cette boisson alcoolisée qui a fait la fortune de Bordeaux y est expliquée. 

Pour plus d’informations, cliquez ici

A proximité se trouve le pont levant Chaban Delmas inauguré en 2013. En position haute (55 mètres), il permet aux énormes bateaux de croisière de passer dessous pour aller s'amarrer au port de la Lune. 

Pour les horaires de levée du pont, cliquez ici

 

Le bassin des Lumières (le long des bassins à flot):

C'est l'ancienne base sous-marine construite durant la seconde guerre mondiale par les Allemands dans le cadre du mur de l'Atlantique. Ce bâtiment en béton longtemps abandonné est devenu le lieu d'un musée numérique de l'image aménagé autour des bassins qui abritaient les sous-marins allemands (U-boot).

Pour plus d’informations cliquez ici

 

Pour découvrir Bordeaux, vous pouvez aussi profiter des offres suivantes :

Pour plus d'informations, cliquez ici


Bonne balade.

 

Insolite : Facebook a créé un guide touristique 2.0. sur Bordeaux en janvier 2019 :

Pour le consulter, cliquez ici

Pour visiter Bordeaux d'une autre manière, pensez aux "greeters" :

Pour plus d’informations, cliquez ici

 

Pour ceux qui ont le temps de séjourner voir mes articles sur les alentours de Bordeaux en cliquant sur les liens suivants :

Découvrir Arcachon, le bassin et ses environs

(Il faut compter environ 55 minutes en voyageant en train pour relier Bordeaux à Arcachon)

Saint-Emilion, une visite incontournable dans les environs de Bordeaux

(Il faut compter environ 40 minutes en voyageant en train pour relier Bordeaux à Saint-Emilion)

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos en format paysage pour les agrandir.

Publié dans Nouvelle Aquitaine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article