Visiter Quimper en une journée

Publié le par hunza

Située à la confluence de plusieurs rivières dont la plus importante est l'Odet, Quimper fut autrefois la capitale historique du Pays de Cornouaille. De nos jours, on peut profiter du vieux Quimper avec ses maisons à pans de bois et sa cathédrale. Éloignée de seulement une vingtaine de kilomètres de l'océan, cette ville moyenne de Bretagne mérite vraiment qu'on y fasse étape avant de continuer vers les plages ou les magnifiques paysages de la côte bretonne.  

 

Comment venir à Quimper :

En train (compter entre 3h40 environ de temps de parcours depuis Paris Montparnasse pour une distance de 684 km) :

Pour les horaires, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage : https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville 

L'office du tourisme se trouve proche de la cathédrale, au n°8 de la rue Elie Fréron, à 1 km à pied de la gare SNCF.

Pour consulter le plan du centre-ville distribué par l'office du tourisme, cliquez ici

Pour consulter le plan de Quimper sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour géolocaliser Quimper et ses environs sur GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquez ici

 

Brève histoire de Quimper

 

1er  siècle ap J.-C. : une petite ville portuaire nommé Civitas Aquilonia s'implante sur les rives de l'Odet, dans le quartier actuel de Locmaria.

3ème siècle : la ville gallo-romaine est désertée.

9eme siècle : fondation de Quimper à la confluence des rivières Odet et du Steïr d'où son nom puisque "Kemper" en langue bretonne signifie "confluent". 

La Cornouaille fut un royaume avant de faire partie du duché de Bretagne. A Quimper, deux pouvoirs se partageaient plus ou moins bien la gouvernance de la cité. D'une part, celui de l'évêque dans la ville close, et, d'autre part, celui du duc sur un territoire compris entre le Steïr, l’Odet et le faubourg de Bourg les Bourgs.

13 ou 14ème siècle : élévation d'une enceinte autour de la ville.

1341 - 1365 : guerre de succession de Bretagne. A la mort du duc Jean II, deux prétendants briguent le trône ducal. Il s'agit de Jean de Monfort, soutenu par le roi d'Angleterre, et de Charles de Blois, marié à l'héritière de la maison de Penthièvre et appuyé par le roi de France. Le 1er mai 1344, les troupes de Charles de Blois s'emparent de Quimper et y massacrent la population.

1348 - 1349 : grande épidémie de la peste noire. (Elle avait été rapporté en Europe dès 1347 par des navires de commerce génois.) 

Fin du 15ème siècle : restauration des remparts.

1532 : la Bretagne est rattachée à la France par un édit signé par le roi François Ier.

1762 : un incendie ravage les maisons en bois de la rue Kéréon.

Janvier 1790 : Quimper est désigné comme chef-lieu du département.

1863 : arrivée du chemin de fer.

 

VISITE DE LA VILLE 

Quimper est une ville de 64 000 habitants environ 
Labellisée ville d’art et d’histoire en 1989

 

En arrivant à pied de de la gare, on longe l'Odet où on peut observer un nombre important de passerelles superbement fleurie. Elles datent de la fin du 19ème siècle. A cette époque, la plupart étaient privées car elle faisait partie intégrante des propriétés qui venaient de se construire sur la rive gauche de la rivière. Elles ne sont devenues publiques que dans les années 1960 lors de l'aménagement d'un boulevard sur la rive gauche nécessitant l'expropriation des terrains concernés.

Quimper, passerelles sur l'Odet

Quimper, passerelles sur l'Odet

 

La cathédrale Saint-Corentin

C’est un édifice dont la construction a débuté en 1240 pour s'achever en 1460, pour le gros de l’ouvrage. Quant aux deux flèches hautes de 75 m, elles datent de la seconde moitié du 19ème siècle et sont de style néogothique.

A l'intérieur, on peut voir que le chœur et la nef ne sont pas alignés (désaxement vers la gauche de 10 degrés) ! Diverses explications ont été données, mais, l'une des plus plausibles viendrait de la nature du terrain qui s'est révélé être instable lors de la construction du chœur. En effet, il y a la proximité de l'Odet et, lorsque les travaux de la nef débutèrent, pour éviter de la fragiliser dangereusement, les architectes optèrent pour la désaxer du chœur.

A voir : la polychromie originelle du chœur telle qu'elle était au début du 15ème siècle lors de la dernière campagne de restauration de la cathédrale, des vitraux de la même période, une mise au tombeau qui est un moulage réalisé au 19ème siècle du groupe sculpté de la cathédrale de Bourges datant du 16ème siècle, etc ....

A noter : la présence d'une petite table en-dessous de la statue de Santig Du, surnommé le petit saint noir, avec du pain que viennent apporter quotidiennement des Quimpérois. Il s'agit d'un hommage qui est rendu à ce moine franciscain qui allait chercher quotidiennement cette nourriture pour nourrir les pauvres et, quand l'épidémie de peste est arrivée, il s'est occupé des malades à tel point qu'il a fini par la contracter et en mourir.

 

Cathédrale de Quimper

 

Quimper, mise au tombeau dans la cathédrale

Quimper, mise au tombeau dans la cathédrale

 

Le palais épiscopal

Situé à proximité de la cathédrale, c'était l'ancien palais des évêques de Cornouaille qui a été bâti entre le 17ème et le 19ème siècle. Cependant, sa partie la plus ancienne est la tour d'escalier dite de Rohan construite en 1507.

De nos jours il abrite le musée départemental breton à l’intérieur duquel sont exposés divers objets, des costumes traditionnels, de la faïence, etc ... qui permettent de mieux comprendre l'histoire du Finistère.

Pour plus d'informations, cliquez ici

 

Les remparts

Edifiés au 13ème siècle - en fait, on ne connait pas vraiment la période de leur construction - et restaurés au 15ème siècle, ils s'étendaient sur une longueur de 1,5 km. Devenus inutiles après l'union de la Bretagne à la France, ils ne sont plus entretenus. Des vestiges sont encore visibles le long de l'Odet, dans la rue des Douves (tour du Nevet) et place de la Tourbie.

Quimper, tour Nevet (14ème et 15ème siècle)

Quimper, tour Nevet (14ème et 15ème siècle)

Cathédrale de Quimper

Cathédrale de Quimper

 

Maisons anciennes

On recense 73 maisons à pans de bois construites pour la plupart d'entre elles entre le 16 et le 18ème siècle.

Voici une liste non exhaustive de belles maisons à ne pas rater :

- le plus bel ensemble se trouve dans la rue Kereon qui s'étire de la cathédrale au pont Médart.
Elle doit son nom la corporation des cordonniers et des bottiers qui furent parmi les premiers à s’installer en ce lieu. En 1762, un incendie y éclata et il fut décider de rebâtir les maisons en pierre.
Ne ratez les anciennes enseignes représentant un couple de Bretons disposés de part et d'autre de la rue, aux n°11 et n°12.

- la maison du Sénéchal au n°12 de la rue des Gentilshommes  : sa grande façade en pierre date du 16ème siècle

- la maison des Cariatides (16ème siècle) au n°2 de la rue du Guéodet.

- la maison le Roy, dans la rue Treuz, serait la plus ancienne de la ville avec une origine qui remonterait au 14ème siècle. 

 

Quimper, place Terre au Duc

Place Terre au Duc

Quimper, place Terre au Duc

Quimper, place Terre au Duc

 

Quimper, place Maubert

Place Maubert

 

Quimper, rue Kéréon

N°14 et 12 de la rue Kereon; celle du 12 date du 16ème siècle avec sa façade en encorbellement.

 

Quimper, maison à pans de bois au n°31 rue Elie Fréron

Maison à pans de bois au n°31 rue Elie Fréron (16ème siècle)

 

Autres lieux à ne pas manquer :

- La place au Beurre : il y a au moins une dizaine de crêperies qui se sont ouvertes tout autour et il y a beaucoup de monde lors des heures de repas, quand il ne salut pas ! Dans la rue du Sallé qui donne sur la place, allez voir de belles maisons à pans de bois. 

- le jardin d'acclimatation de la Retraite : situé en haut de la rue Elie Fréron, il a été ouvert au public en 1979.

- le théâtre Max Jacob et ses jardins.

- le musée des Beaux-Arts :
Situé sur la place Saint-Corentin en face de la cathédrale, on peut y voir, entre autres, des toiles de peintres bretons, de l'école de Pont-Aven, une reconstitution du décor de la salle à manger de l'Hôtel de l'Epée réalisée par Jean- Julien Lemordant en 1905, etc ....

Pour plus d'informations, cliquez ici

 

Le quartier de Locmaria (à 1 km à pied de la place Terre du Duc)

Situé sur la rive gauche de l'Odet, au sud, du centre-ville actuel, c'est le quartier historique de Quimper où l'on trouve :

- l'église prieurale de Locmaria : de style roman, elle a été édifiée au 11ème siècle et modifiée aux 12ème et 16ème siècle. C'est le plus ancien monument de Quimper. 

- le prieuré : il a été construit au 17ème siècle et des vestiges d'un cloître y sont encore visibles.

- le jardin d'inspiration médiévale créé en 1997  sur les bords de l'Odet et, depuis, il a été labellisé "jardin remarquable".

- la faïencerie Henriot qui rappelle que c'est dans ce quartier qu'on fabriquait la fameuse faïence de Quimper depuis plus 1690. Il est possible de suivre une visite guidée dans les ateliers ou/et de voir la boutique. 

Pour plus d'informations, cliquez ici

Sinon, il y a un musée de la faïence à proximité :

Pour plus d'informations, cliquez ici

 

Ces entreprises de faïence et autres ont pu se développer car l'Odet a été longtemps navigable grâce aux marées et Quimper était un port important du département jusque dans les années 1960 ou il s'est déplacé en aval.

 

Bonne visite

 

 

Voir mes autres articles de blog en cliquant sur les liens suivants :

Visiter Vannes en une journée

Visiter Rennes en une journée

Découvrir la Bretagne sud : Quimper, Audierne, la Pointe du Raz et l'île de Sein
 

N'hésitez pas à poster un commentaire, à faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent en aucun cas la responsabilité de l'auteur.

Cliquez sur les photos en format "paysage" pour les agrandir.

Publié dans Bretagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

kermorgan 31/07/2021 22:42

En train (compter entre 2h40 environ de temps de parcours depuis Paris Montparnasse pour une distance de 684 km) ........ désolé il doit voir une erreur de calcul !

hunza 01/08/2021 06:59

Merci pour votre commentaire; J'ai interverti le temps de trajet entre Paris et Vannes avec celui de Paris - Quimper !