Visiter Londres pour la première fois : ce qu'il faut voir absolument

Publié le par hunza

Grâce à l’Eurostar, Londres n'est qu'à 2h20 de Paris. On peut y passer la journée mais la capitale britannique est si riche en monuments, musées, parcs, attractions, magasins, etc … qu’un séjour bien plus long est à envisager pour en profiter pleinement. Et puis, comment ne pas parler de ses innombrables pubs, de cette vie culturelle intense, de cette métropole aux mille contrastes. Cosmopolite, branchée, excentrique et fière de ses traditions, Londres est une des villes les plus attractives au monde. En 2019, ce sont environ 19 millions de touristes étrangers qui l’ont visitée soit à peu après autant qu'à Paris. Alors, si vous êtes décidé à vous y rendre vous aussi, voici mes conseils pour réussir votre séjour.

 

Comment aller à Londres :

En EUROSTAR avec arrivée en gare de Saint-Pancras :

 Pour consulter les horaires, cliquer ici

Gare de Saint-Pancras (juillet 2014)

Gare de Saint-Pancras (juillet 2014)

 

En bus low coast : compter environ 8h00 à 9h00 de trajet pour une arrivée à Londres à la gare routière de Victoria située près de Victoria Station.

Avec Flixbus (cliquer ici) ou Blablabus (cliquer ici).

En covoiturage :

Avec BlaBlaCar, cliquer ici

 

Pour choisir la meilleure façon de se déplacer, il est possible d'utiliser le programme "rome2rio" et l'installer sur son téléphone portable car il peut s'avérer très utile quand on voyage :

Cliquer ici pour utiliser rome2rio

 

Carte de Londres : :

Pour ouvrir le plan de Londres d'OpenStreetMap, cliquer ici

 

Météo

Pour la consulter, cliquer ici

Pour regarder en direct la webcam, cliquer ici

Les transports à Londres :

Site officiel des transports londoniens = pour le consulter, cliquer ici

 

Le métro ou « tube » :

Attention, le métro londonien est cher et la tarification pas très simple à comprendre! 

Pour bénéficier d’une réduction, il est recommandé d’acheter une carte « Oyster » (5 £ en 2020) qu’on peut créditer de la somme qu’on veut. En fait,  il s'agit d'une carte à puce qui sert de portefeuille électronique et qui vous permet de payer les tickets de métro moitié moins cher. 

Exemple : lors de votre 1er séjour à Londres, vous choisissez :
- de n'utiliser qu'une seule fois le métro alors l'achat d'un ticket au plein tarif (4.5£) suffit.
- de faire 3 voyages : au lieu d'acheter 3 tickets de métro plein tarif (3 x 4,5 £ = 13,5 £), vous prenez une carte Oyster (coût unique de confection 5£) et vous la "chargez" d'une somme de 15 £ et, comme chaque voyage coûte la moitié du prix d'un billet plein tarif, vous paierez : 5 £ + 3 x 2,25 £ = 9, 5 £ au lieu de 13,5 £  sans Oystercard. Et comme vous avez acquitté le coût de confection de votre carte, la somme de 5£ ne vous sera plus débitée lors de vos prochains achats de tickets ....

Fonctionnement de la carte Oyster :
A l’entrée d'une station, au niveau des portillons d’accès, vous validez votre carte « Oyster » et vous la revalidez à la sortie. Sur l’écran du valideur, apparaît la somme qui vous reste sur votre carte. A la fin de votre séjour, vous pouvez restituer votre carte « Oyster » et on vous rendra la somme non utilisée qui reste dessus en plus du remboursement de la carte.

Sachez que le plafond des dépenses de la carte « Oyster » est automatiquement limité à 7,2 £ par jour pour les zones 1 à 2. Au delà de cette somme, votre carte ne sera plus débitée et vous pourrez continuer d’utiliser à volonté les transports en commun.

Exemple : 
- vous ne faites que 2 trajets dans votre journée avec votre Oystercard : vous serez débité de 2 x 2,25 £ soit le prix de 2 tickets de métro 1/2 tarif.
- vous effectuez 10 trajets dans votre journée avec votre Oystercard : vous ne serez débité que de 7,20 £ (au lieu de 10 x 2,25 £ = 22,5 £) .

La carte « Oyster » est aussi valable dans les bus, les tramways, la DLR ainsi que les transports fluviaux sur la Tamise. Grâce à elle, vous paierez moins cher !

 

On peut aussi acheter une « TRAVELCARD » 1 jour, 7 jours, 1 mois voire 1 an qu’on peut charger sur la carte "Oyster" ». Attention, le coût de la travelcard 1 jour est plus chère que l'utilisation de "l'Oystercard" pour 1 journée surtout si vous possédez déjà la carte puisque je rappelle que le plafond à la journée avec une "Oystercard" est automatiquement limité à 7,2 £. 

Pour consulter les tarifs, cliquer ici

 

L’agglomération londonienne est divisée en 9 zones. Les zones 1 et 2 suffisent amplement pour voir les principales curiosités. Mais si vous voulez vous rendre dans une zone autre que les 1 ou 2 et que vous avez acheté une « travelcard » on ne vous fera acquitter que le complément du prix des zones non payées.

Pour l’enfant jusqu’à 10 ans inclus, le métro est gratuit à condition d’être accompagné par un adulte en possession d’un titre de transport valable. De 11 ans à 15 inclus, l'enfant peut bénéficier de la gratuité dans les bus et les tramways et du demi-tarif dans le métro à condition d’être muni d’une carte "11-15 Zip Oyster" avec photo (pensez donc à vous munir de photos d’identité) et d’en avoir réglé le coût de confection (15 £).

Une rame du vieux métro londonien de la ligne Picadilly Line

Une rame du vieux métro londonien de la ligne Picadilly Line

 

Le bus :

Si le ticket de bus est moins cher que le ticket de métro, le principe de la carte "Oyster" s’applique ici aussi : votre ticket vous coûtera moitié moins cher et dès que vous avez effectué un certain nombre de trajets dans la journée, votre carte "Oyster" ne sera plus débitée et vous pourrez continuer de voyager gratuitement le reste de la journée. A la différence du métro, il n’y a pas de zone quand on monte dans un bus : un trajet correspond à un ticket.

Si vous ne voulez utiliser que le bus, vous pouvez acheter des bus « pass » qu’on peut aussi charger sur la carte « Oyster ».

 

Les "Travelcards" permettent l’utilisation des bus sans restriction.

A Westminster, bus et taxis londoniens

A Westminster, bus et taxis londoniens

 

Logement :

La ville est très chère, peut être la plus chère d’Europe.

Hôtels ou auberges de jeunesse. Pensez aussi à consulter les tarifs proposés par la chaîne Saint-Christopher’s Inn ou encore Generator.

Voir sur Internet les locations pour une plus longue durée auprès des sites comme Airbnb, Homelidays, Abritel ou Interhome.

 

 

Restauration :

Londres est une ville cosmopolite et, donc, à peu près toutes les cuisines du monde y sont représentées et à tous les prix.

Malgré tout, le « fish and chips » reste un plat incontournable pour le touriste et on en trouve partout.

Idem pour les pubs.

On trouve aussi de nombreuses enseignes de restaurations rapides comme « Prêt à Manger », « Eat », « Yo shushi », etc ...

Le Cross Key, un pub londonien à Covent Garden

Le Cross Key, un pub londonien à Covent Garden

 

Le London Pass :

Si vous avez l’intention de visiter de nombreux sites payants, le London pass peut vous permettre d’économiser de l’argent et d’éviter de longues files d’attente aux caisses. Toutefois, n’oubliez pas que la plupart des grands musées sont gratuits.

Pour plus d’informations sur le Londonpass, cliquer ici

 

Brève histoire de la ville de Londres

 

Voir mon article en cliquant sur le lien suivant : 

L'histoire de Londres en résumé

Le Grand Londres (Greater London), c'est :
- 1 572 km² avec 8,8 millions d’habitants
- 32 arrondissements (borough en anglais) auquel il faut ajouter la « Cité de Londres » (City of London ou « Square Mile ») qui conserve son statut particulier acquis depuis le 12ème siècle. Ainsi, elle a son propre Lord-Maire, sa police, son ramassage d’ordures, sa gestion d’écoles et un statut financier unique pour seulement 8 000 habitants mais 24 000 entreprises y sont implantées.

 

Les incontournables de Londres

 

La relève de la garde royale

Accès : emprunter les lignes de métro "Jubilee, Picadilly ou Victoria" et descendre à la station "Greenpark"

Depuis 1656, dans la cour du Palais de Buckingham (derrière les grilles), la relève de la garde a lieu tous les jours de début avril à fin juillet, et tous les deux jours le reste de l'année à 11h00.

Pour consulter les dates, cliquer ici

Pour consulter les horaires des mouvements de la garde, cliquer ici

Attention, en hiver les soldats portent des manteaux gris et non plus leur veste rouge vif.

La Garde se compose de deux détachements. L'un est responsable de Buckingham Palace et l'autre de Saint-James's Palace. Ce dernier quitte Saint-James à 10h45 pour rejoindre celui de Buckingham et attendre l'arrivée de la garde montante qui arrive de Wellington Barracks à 11h00. La relève prend une trentaine de minutes dans la cour du palais de Buckingham accompagnée par des airs musicaux. Puis la garde descendante part pour rejoindre la caserne Wellington tandis que la nouvelle garde se divise en deux : l'une reste à Buckingham tandis que l'autre part se rendre à Saint-James Palace.

Fanfare de la garde montante à Wellington Barracks

Fanfare de la garde montante à Wellington Barracks

La garde descendante marche en direction de Wellington Barracks

La garde descendante marche en direction de Wellington Barracks

La garde descendante marche en direction de Saint-Jame's Palace

La garde descendante marche en direction de Saint-Jame's Palace

Garde royale à Saint-James Palace

Garde royale à Saint-James Palace

 

La relève des Horse Guards (dans la cour, à l'arrière du bâtiment situé sur Whitehall) est à 10h28 (9h28 le dimanche) et dure une 1/2 heure.

Pour plus d’informations sur la relève de la garde à cheval, cliquer ici

"Horse Guards parade" devant la caserne des Horse Guards

"Horse Guards parade" devant la caserne des Horse Guards

Visiter Londres pour la première fois : ce qu'il faut voir absolument

 

Où se faire photographier à côté des … gardes ?

Côté Whitehall Street, on trouve deux gardes à cheval et, dans l’enceinte de la caserne, deux gardes à pied.

 

Londres,  garde à cheval à l''entrée de la Horse Guards sur Whitehall

 

London,, caserne des Horse Guards

 

 

Dans le quartier de Westminster

 

Le palais de Buckingham

C'est la résidence officielle de la famille royale britannique depuis 1837. Lorsque le drapeau flotte sur le toit du palais, cela signifie que la reine y est présente. Possibilité d'en faire la visite mais, à mon avis, ce n'est pas indispensable.

Pour plus d’informations sur le musée, cliquer ici

 

Saint-James's park

Accès : descendre à la station de métro "Saint-James's Park" ou "Westminster"

Saint-Jame's Park avec, en arrière plan, la caserne des Horse Guard

Saint-Jame's Park avec, en arrière plan, la caserne des Horse Guard

 

Le palais de Westminster (« Houses of Parliament ») et Big Ben, sa célèbre horloge

Accès : emprunter les lignes de métro "Jubilee, Circle ou District Line" et descendre à la station "Westminster"

Le bâtiment ayant été détruit par un incendie le 16 octobre 1834, il fut achevé de reconstruire d'après les plans des architectes architectes Charles Barry et Augustus Welby Pugin en 1870. C’est du plus pur style néogothique mais l’ensemble est magnifique surtout vu depuis le pont de Westminster (pour les photographes, c’est le matin qu’il faut venir).

Il a été résidence royale jusqu'en 1547 et, depuis, il abrite le Parlement (Chambre des Lords et Chambre des Communes) d'où son nom de "Houses of Parliament" qui peut se visiter

Pour plus d’informations, cliquer ici

Vu depuis Southbank, le palais de Westminster avec, à gauche,  la tour Victoria (105 m) et, à droite, la tour de l'Horloge (98,5 m) qui abrite la cloche Big Ben

Vu depuis Southbank, le palais de Westminster avec, à gauche, la tour Victoria (105 m) et, à droite, la tour de l'Horloge (98,5 m) qui abrite la cloche Big Ben

Le Palais de Westminster et la tour Victoria vus depuis Parliament Square

Le Palais de Westminster et la tour Victoria vus depuis Parliament Square

La tour de l'Horloge du Palais de Westminster vue depuis Parliament Square

La tour de l'Horloge du Palais de Westminster vue depuis Parliament Square

 

Westminster Abbey

Attention l’été, il peut y avoir une longue file d’attente avant de pouvoir y accéder ! Entrée gratuite avec le London pass.

Sa construction remonte au 13ème siècle – 14ème siècle et on y trouve de très nombreuses sépultures (3 300 !) dont des noms célèbres qui ont marqué l’histoire du royaume britannique. Le musicien d’origine allemande, Haendel, y repose aussi.

Pour plus d’informations, cliquer ici

Visiter Londres pour la première fois : ce qu'il faut voir absolument

 

London Eye

Accès : descendre à la station "Westminster" ou "Waterloo"

Haute de 135 m, sa construction a été achevée en 2000, pour le millénaire, et il était prévu qu'elle soit démontée quelques années plus tard. Finalement, devant le succès rencontré, elle fait dorénavant partie du paysage londonien.
Composée de 32 cabines en verre dans lesquelles peuvent se trouver jusqu'à 25 personnes, le tour de la roue s'effectue en 25 minutes. Attention, le prix du ticket d'accès peut paraître élevé et la file d’attente pour y accéder peut être longue.

Pour plus d’informations, cliquer ic

En arrière plan , House of Parliament

En arrière plan , House of Parliament

 

Trafalgar Square

Accès : emprunter les lignes de métro "Northern line ou Bakerloo" et descendre à la station "Charing Cross"

Sa centralité dans Londres fait qu’on y a établi le mile 0 (le kilomètre 0 à Paris se trouve sur le parvis de Notre Dame). Elle a été aménagée en 1830 pour célébrer la victoire navale des Britanniques le 21 octobre 1805 sur la flotte franco-espagnole au large des côtes portugaises qui a eu pour conséquence d'empêcher le débarquement des troupes françaises sur le sol anglais.

C'est aussi un endroit où, en plus des spectacles de rue, il y a souvent des manifestations qui s'y déroulent tout comme devant le 10 Downing Street - résidence du Premier ministre britannique - mais à condition qu'elles se fassent sur le trottoir d'en face ...

 

Trafalgar square, London

 

Visiter Londres pour la première fois : ce qu'il faut voir absolument
Visiter Londres pour la première fois : ce qu'il faut voir absolument

 

Au nord de la place se trouve la "National Gallery" (accès gratuit) qui est le plus important musée d’art du Royaume-Uni . Vous y trouverez les toiles des plus grands peintres d’avant l’art moderne.

Pour plus d’informations sur le musée, cliquer ici

Vincent Van Gogh, champ de blé avec des cyprès (1889)

Vincent Van Gogh, champ de blé avec des cyprès (1889)

 

Picadilly Circus

Accès : emprunter les lignes de métro "Bakerloo ou Picadilly line" et descendre à la station "Picadilly Circus"

Les grandes enseignes lumineuses et sa proximité avec le quartier des spectacles et les grandes rues commerçantes en ont fait sa renommée mondiale. Quant à la statue en aluminium qui trône au dessus de la fontaine construite en 1893, elle a été surnommée Eros ….

A l'ouest de la place, on trouve la grande rue commerçante de Regent street.

A l’est, c'est Leicester square (place très animée et salles de spectacle à proximité), Chinatown et Soho.

Picadilly Circus et ses enseignes lumineuses

Picadilly Circus et ses enseignes lumineuses

London, Chinatown

Chinatown

Regent street

Regent street

 

Hamley’s toys

Accès : situé sur Regent street entre les stations de métro Oxford Circus et Picadilly Circus.

Ce magasin à la décoration un peu vieillotte est un véritable paradis pour enfants (et un enfer pour la carte bleue !) car sur 5 étages on y trouve des jouets de toutes sortes et des vendeurs qui y font de nombreuses démonstrations. Ne pas rater au dernier étage, la cabine téléphonique et la reine d’Elisabeth reproduite en légo …..

Beaucoup de monde bien entendu.

Visiter Londres pour la première fois : ce qu'il faut voir absolument

 

En continuant sur Regent street, vous parvenez à l'intersection avec la plus longue rue commerçante de Londres, Oxford street, et, au n°214, se trouve le plus grand "Topshop" - magasin de mode - du monde (station de métro Oxford Circus).

 

British museum

Accès : emprunter les lignes de métro "Cental ou Picadilly line" et descendre à la station "Holborn"

Inutile de le présenter tellement il est célèbre. A voir, entre autres, la pierre de Rosette grâce à laquelle Champollion a pu décrypter les hiéroglyphes, la frise du Parthénon et les momies égyptiennes.

Pour plus d’informations, cliquer ici

Un fragment de la frise du Parthénon

Un fragment de la frise du Parthénon

La pierre de Rosette

La pierre de Rosette

 

Hyde park

Accès : descendre à la station de métro "Marble Arch", "Hyde Park Corner" ou "Knightsbridge"

Couvrant une surface de 140 hectares, c'est l'un des 8 parcs royaux de Londres.

Possibilité de faire du canotage sur le plan d’eau appelé « Serpentine » et même de s’y baigner. Eh oui, il existe une petite plage … !

Pour des informations sur la baignade, cliquer ici

C’est à l’angle nord-est du parc, à Speaker’s Corner près de Marble Arch, qu’on peut écouter des orateurs libres de parler sur n’importe quel sujet (uniquement le dimanche).

La Serpentine

La Serpentine

Speaker's corner

Speaker's corner

 

Proche de la station de métro "Knightbridge", se trouve le célèbre magasin Harrods fondé par Charles Henri Harrod en 1849. Détruit par un incendie en 1905, l'actuel magasin date de 1905. D'une surface 90 000 m², il est aujourd'hui la propriété du Qatar.

 

Dans le quartier de la Cité ("City of London) 

 

La tour de Londres

Accès : emprunter les lignes de métro "District ou Circle line ou DLR" et descendre à la station "Tower Hill"

Attention, là aussi, il peut y avoir une longue file d’attente à aux caisses (entrée gratuite avec le London pass).

C’est le donjon ou tour blanche où habita Guillaume le Conquérant qui est la plus ancienne partie de la forteresse (11ème siècle) et c’est au 13ème et 14ème que deux enceintes ont été rajoutées. Depuis le début du 17ème siècle, les souverains britanniques n'y vivent plus, lui préférant des lieux plus ... confortables. 

La forteresse a aussi servi de prison et Shakespeare la décrit dans son oeuvre "Richard III". 

A noter la présence de corbeaux apprivoisés depuis plusieurs siècles car la légende veut que le jour où ils quitteront la Tour de Londres, cela signifiera la fin du royaume d'Angleterre ....

A l’intérieur du château, on peut admirer, entre autres, les joyaux de la couronne dont le célèbre diamant Koh-I-Nor qui y sont conservés depuis le 13ème siècle.

Pour plus d’informations sur la visite, cliquer ici

Visiter Londres pour la première fois : ce qu'il faut voir absolument
Visiter Londres pour la première fois : ce qu'il faut voir absolument

 

Tower Bridge

Accès : en métro avec la Circle ou District Line ou DLR, descendre à la station "Tower Hill" 

Pour les photographes, on a une belle vue d’ensemble depuis London Bridge. Sa construction a été achevée en 1894.

Pour voir le pont se lever, consulter les horaires sur le site en cliquant ici

On peut accéder aux deux passerelles supérieures moyennant un droit d’accès (entrée gratuite avec le London pass). La vue y est magnifique : la City et ses gratte-ciels, « The Shard » sur la rive droite de la Tamise, les Docklands, etc ….

Pour plus d’informations sur la visite, cliquer ici

Le cuirassé HSM Belfast et le Tower Bridge vus depuis le London Bridge

Le cuirassé HSM Belfast et le Tower Bridge vus depuis le London Bridge

Vue prise depuis le London Bridge

Vue prise depuis le London Bridge

Vue sur la Tour de Londres (premier plan à droite) et la City (arrière plan)

Vue sur la Tour de Londres (premier plan à droite) et la City (arrière plan)

Panorama en direction de l'ouest de Londres

Panorama en direction de l'ouest de Londres

Panorama en direction de l'est de Londres

Panorama en direction de l'est de Londres

 

La cathédrale Saint-Paul

Accès : en métro avec la Central Line, descendre à la station "St-Paul’s"

 

Cathédrale Saint-Paul de Londres

 

Comme pour toutes les entrées de monuments de Londres, le prix du ticket d’accès est élevé mais il permet d’accéder au dôme pour voir Londres d’en haut. Gratuit pour les titulaires de la London Pass.

N’oubliez pas de vous renseignez sur les horaires d’ouvertures car il n’y a pas de montée au dôme lors des offices et n’oubliez pas de demander un audioguide à la caisse car il est compris dans le prix du billet.

Il est interdit de faire des photos à l’intérieur de la cathédrale mais pas dans les galeries extérieures.

 

St Paul's Cathedral, London

 

C’est l’une des plus grandes cathédrales au monde et elle a été construite entre 1675 et 1710 avec Christopher Wren pour architecte. 

Dans la crypte, plusieurs personnalités y sont enterrées dont Nelson, Wellington, Lawrence d’Arabie, Churchill, etc …

Au rez de chaussée, c’est la coupole qui est la principale curiosité architecturale du lieu par ses dimensions colossales.

Mais, pour moi, le plus grand intérêt de ce monument réside dans la montée au dôme. Il y a 528 marches à gravir pour atteindre la galerie dorée (The Golden Gallery) située à 85 mètres du sol. Attention, cette dernière est étroite et pourrait être anxiogène pour les personnes sujettes au vertige. De plus, l’escalier qui permet d’y accéder depuis la galerie de pierre (The Stone Gallery) est assez raide. On peut donc s’arrêter à cette galerie intermédiaire qui culmine à 52 mètres du sol et d’où on jouit déjà d’une superbe vue sur Londres après avoir monté un escalier de 376 marches.

Pour plus d’informations sur Saint-Paul, cliquer ici

A savoir : on peut rentrer gratuitement dans la cathédrale au moment des offices mais, dans ce cas et comme je l’ai signalé plus haut, il est impossible de monter au dôme…

La cathédrale Saint-Paul vue depuis Southbank

La cathédrale Saint-Paul vue depuis Southbank

Le dôme de la cathédrale vu depuis Fleet Street

Le dôme de la cathédrale vu depuis Fleet Street

La Tamise et le plus haut building de Londres (the Shard) vus depuis la galerie dorée

La Tamise et le plus haut building de Londres (the Shard) vus depuis la galerie dorée

Panorama vers le quartier d'affaire de la City vue depuis la galerie dorée

Panorama vers le quartier d'affaire de la City vue depuis la galerie dorée

Millennium Bridge (inauguré le 10 juin 2000)

Millennium Bridge (inauguré le 10 juin 2000)

 

Camden Town

Accès : en métro avec la Nothern Line, descendre à la station "Camden Town"

C’est un endroit très très fréquenté surtout les week ends et qui est ouvert tous les jours. Dès la sortie du métro, on y trouve une population hétéroclite où punks et gothiques se mêlent aux touristes et Londoniens en goguette.

La rue principale (Camden High street) qui mène au marché est bordée de maisons aux décorations pittoresques. On y trouve aussi beaucoup d’échoppes pour se faire tatouer. 

Visiter Londres pour la première fois : ce qu'il faut voir absolument
Camden Town, London
Visiter Londres pour la première fois : ce qu'il faut voir absolument
Visiter Londres pour la première fois : ce qu'il faut voir absolument
Visiter Londres pour la première fois : ce qu'il faut voir absolument
Visiter Londres pour la première fois : ce qu'il faut voir absolument

 

Il faut arriver à hauteur du canal pour entrer dans Camden Lock, le fameux marché. En plus de la nourriture, vous y trouverez de tout. Du plus moche au plus beau, surtout pour les vêtements mais c’est là qu’on se rend compte que le Channel est plus qu’une frontière entre nos deux pays. Mais, question originalité,  une mention toute particulière à Cyberdog, un magasin « sorti du futur » qui propose plein de vêtements flashis dans une ambiance qui ne l’est pas moins avec une musique techno assourdissante. Il y a même des danseurs à l’entrée…  Attention les photos sont interdites  à l’intérieur comme, malheureusement, dans beaucoup d’autres boutiques dans le marché.

Visiter Londres pour la première fois : ce qu'il faut voir absolument
Visiter Londres pour la première fois : ce qu'il faut voir absolument
London, Camden Lock, Cyberdog

Cyberdog

Visiter Londres pour la première fois : ce qu'il faut voir absolument
Visiter Londres pour la première fois : ce qu'il faut voir absolument
London, Camden Lock market

 

Visiter Londres pour la première fois : ce qu'il faut voir absolument
Hartland road à proximité de Camden Lock market

Hartland road à proximité de Camden Lock market

 

Si vous réservez via ce lien, sachez que je recevrai une petite commission de la part de "Ticketbar". Merci d’avance car cela m’aide à continuer mon blog

Pour plus d'informations, cliquer ici

 

Bon séjour 

 

Voir mes articles en cliquant sur les liens suivants :

Visiter Londres loin de la foule des touristes

Découvrir les plus beaux parcs de Londres

Découvrir les plus beaux points de vue panoramiques sur Londres

Les lieux incontournables à visiter près de Londres

Découvrir le métro de Londres et son matériel roulant

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos pour les agrandir.

Publié dans Europe, Angleterre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eloise 05/09/2014 12:05

Merci pour ce bel article très complet :) J'aime beaucoup Londres pour la diversité des restaurants et je craque bien souvent pour un plateau de sushis :)