De Poitiers à Saint-Savin sur Gartempe en passant par Chauvigny

Publié le par hunza

C'est un circuit de l'art roman que je vous propose avec la visite de Poitiers, chef-lieu du département de la Vienne, de la cité médiévale de Chauvigny et de l'abbaye de Saint-Savin sur Gartempe. Comme ces trois cités sont riches en monuments car l'histoire y a laissé une empreinte importante, une bonne journée de visite s'impose avec la possibilité d'emprunter l'autocar pour se déplacer.

 

TRANSPORT :

Au départ de Poitiers, il y a 2 lignes de bus qui permettent de se rendre à Chauvigny et Saint-Savin sur Gartempe. Le départ se fait à proximité de la gare SNCF.

 

  • les cars TER : si vous arrivez en train à Poitiers, vous pouvez lors de l'achat de votre billet combiner les trajets en train et en car.

Pour les horaires valables jusqu'au 5 juillet 2019, cliquer ici

 

  • les cars départementaux de la Vienne

Pour consulter les horaires, cliquer ici
(Cliquer sur la "ligne premium" n°103)

 

POITIERS

 

Les principaux monuments de Poitiers à voir sont :

- le baptistère Saint-Jean : édifié au 4ème ou 5ème siècle (?), c'est le plus ancien édifice religieux de la ville voire de la France. A l'intérieur, cuve baptismale où l'immersion complète était pratiquée + peintures romanes et gothiques. 

De Poitiers à Saint-Savin sur Gartempe en passant par Chauvigny

 

- l'église romane de Notre-Dame la Grande : sa construction débute au 11ème siècle.

Notre-Dame la Grande

Notre-Dame la Grande

 

Elle présente une magnifique façade réalisée vers 1115 -1130 qui illustre l'histoire du Salut. L'écrivain britannique, John Ruskin, la compara à une "véritable bible des pauvres".
T​ous les soirs de la mi-juin à la mi-septembre ainsi que durant les vacances de Noel, un spectacle de polychromie l'illumine à la tombée de la nuit pour recréer les couleurs qui existaient au  Moyen Age.

De gauche à droite : la tentation (Adam et Eve avec le serpent s'enroulant autour de l'arbre de la connaissance), Nabuchodonosor sous le règne duquel les Juifs sont partis en exil, 4 prophètes (Moïse, Jérémie, Isaïe et Daniel) annonçant la venue du Christ et scène de l'annonciation (l'archange Gabriel annonce à Marie qu'elle sera la mère de Dieu)

De gauche à droite : la tentation (Adam et Eve avec le serpent s'enroulant autour de l'arbre de la connaissance), Nabuchodonosor sous le règne duquel les Juifs sont partis en exil, 4 prophètes (Moïse, Jérémie, Isaïe et Daniel) annonçant la venue du Christ et scène de l'annonciation (l'archange Gabriel annonce à Marie qu'elle sera la mère de Dieu)

De gauche à  droite : la nativité (la Vierge est allongée près de l'enfant Jésus), 2 femmes baignent l'enfant dans une baignoire en forme de calice, et Joseph qui médite

De gauche à droite : la nativité (la Vierge est allongée près de l'enfant Jésus), 2 femmes baignent l'enfant dans une baignoire en forme de calice, et Joseph qui médite

De gauche à droite de la mise au tombeau en pierre polychrome (16ème siècle) : Joseph d'Arimathie, une femme éplorée, Saint-Jean, la Vierge Marie, Marie Madeleine et Nicodéme

De gauche à droite de la mise au tombeau en pierre polychrome (16ème siècle) : Joseph d'Arimathie, une femme éplorée, Saint-Jean, la Vierge Marie, Marie Madeleine et Nicodéme

 

- l'église Sainte-Radegonde avec des chapiteaux romans remarquables dans le chœur et sa crypte qui renferme le tombeau de Sainte-Radegonde.

- l'église Saint-Hilaire le Grand : elle s’élève à l'emplacement présumé du tombeau du 1er évêque de Poitiers, Saint-Hilaire qui combattit l'arianisme. Belle architecture romane particulièrement au niveau du choeur.
En 1998, elle a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France car Poitiers était une étape importante sur la via Turonensis ou voie de Tours.

- la cathédrale Saint-Pierre : sa construction a débuté en 1152 et durera plus d'un siècle. Elle mesure 100 mètres de long.

Tympan du jugement dernier (13ème siècle) : en haut, le Christ entouré de 4 anges, de Marie et de St-Jean; au milieu, le jugement dernier avec l'archange Michel qui oriente vers l'enfer (à droite) et vers le paradis  (à gauche); en bas, ce sont les morts qui sortent de leurs cercueils pour le jugement dernier

Tympan du jugement dernier (13ème siècle) : en haut, le Christ entouré de 4 anges, de Marie et de St-Jean; au milieu, le jugement dernier avec l'archange Michel qui oriente vers l'enfer (à droite) et vers le paradis (à gauche); en bas, ce sont les morts qui sortent de leurs cercueils pour le jugement dernier

 

Le vitrail de la crucifixion est un des plus anciens vitraux du monde chrétien (1170).

 

Cathédrale Saint-Pierre de Poitiers, vitrail de la crucifixion

 

Pour photographier les belles façades de la cathédrale et de Notre-Dame la Grande, choisissez l'après midi pour profiter du soleil qui les éclaire.

 

CHAUVIGNY

 

Située au bord de la Vienne, c'est la partie haute de la ville de Chauvigny qui présente le plus d'intérêt car c'est là que se trouve la cité médiévale avec les vestiges de ... 5 châteaux ainsi qu'une fort belle église :

- les ruines les plus imposantes sont celles du château baronnial ou château des Evêques qui occupe l'extrémité sud du promontoire de la ville haute et à l'intérieur duquel ont lieu des spectacles d'oiseaux en vol libre appelé "les Géants du Ciel :

Pour plus d’informations, cliquer ici

- le château d'Harcourt (reconstruit au 13ème siècle) qui est le mieux conservé des châteaux chauvinois

- le donjon de Gouzon (12ème - 13ème siècle) qui abrite le musée d'archéologie industrielle.

- le château de Montléon (12ème) qui est le moins bien conservé des châteaux chauvinois.

- le château de Flins dit "la tour de Flins" qui est un petit donjon datant du 12ème siècle.

- visiter la collégiale Saint-Pierre pour admirer les remarquables chapiteaux romans dans le chœur (se munir de jumelles). Ces derniers ont été sculptés au 12ème par Godefridus qui s'est inspiré du bestiaire médiéval et du Nouveau Testament.

Pour plus de détails sur les chapiteaux, cliquer ici 
Il s'agit d'un article écrit et illustré par des photos de Bernadette Plas et Alain Deliquet

De gauche à droite : les châteaux des Évêques puis d'Harcourt, le clocher de la collégiale Saint-Pierre et le donjon de Gouzon

De gauche à droite : les châteaux des Évêques puis d'Harcourt, le clocher de la collégiale Saint-Pierre et le donjon de Gouzon

 

Pour les photographes, choisissez plutôt la matinée pour profiter de la bonne exposition du soleil. Remontez la route (rue de Bellevue) en direction de Saint-Savin sur Gartempe pour bénéficier du point de vue sur la cité médiévale.

De gauche à droite : le château d'Harcourt, la collégiale Saint-Pierre et le donjon de Gouzon

De gauche à droite : le château d'Harcourt, la collégiale Saint-Pierre et le donjon de Gouzon

La cité médiévale vue depuis les rives de la Vienne

La cité médiévale vue depuis les rives de la Vienne

 

Quelques chapiteaux romans de la collégiale Saint-Pierre :

Dragon dévorant un homme   

Dragon dévorant un homme   

Le visage d'un homme giflé

Le visage d'un homme giflé

L'archange "Gabriel Angelus" entouré de bergers avec leurs brebis

L'archange "Gabriel Angelus" entouré de bergers avec leurs brebis

L'archange Michel pèse les actions de celui qui le sollicite et on peut voir le diable tenté d'attirer vers lui le plateau; à droite,, un homme pensif au pied de "Babylone deserta"

L'archange Michel pèse les actions de celui qui le sollicite et on peut voir le diable tenté d'attirer vers lui le plateau; à droite,, un homme pensif au pied de "Babylone deserta"

 

Et puis, on peut aussi y pratiquer le vélorail sur une portion de l'ancienne ligne de chemin de fer qui reliait Le Blanc à Poitiers :

Pour plus d’informations, cliquer ici

 

SAINT SAVIN sur GARTEMPE

 

Situé au bord de la Gartempe, cette commune du département de la Vienne possède un magnifique ensemble abbatial qui a été classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco en 1983 mais qui reste assez méconnu puisqu'il accueille environ 50 000 visiteurs par an. Et pourtant, il doit sa renommée aux 460 m² de peintures murales (12ème et 13ème siècles) qui recouvrent une partie de la voûte. C'est le plus vaste ensemble de peintures romanes conservées au monde qui ont valu à l'église de Saint-Savin d'être surnommée "la chapelle sixtine du Moyen Age" par André Malraux. Ce décor peint à 17 mètres du sol représente surtout des scènes de l'Ancien Testament (genèse et exode) qui ne sont pas toujours facile à interpréter pour les profanes que nous sommes, car, lorsqu'elles ont été peintes, elles s'adressaient à la communauté des moines bénédictins qui vivait là.

C'est grâce à l’intervention de Prosper Mérimée qui avait été nommé inspecteur général des monuments historiques en mai 1834 que des travaux furent entrepris pour sauver ces peintures et que nous pouvons les admirer aujourd'hui après bien d'autres campagnes de restauration. 

Ces fresques allient 2 techniques : la peinture dite "a fresco" sur un enduit de chaux encore frais alors que certaines parties ont été réalisées "à secco" sur un mortier sec.

Pour plus d'information sur l'abbaye, cliquer ici

Pour bénéficier de la plus belle vue sur ces bâtiments, traverser la Gartempe et admirez au passage le vieux pont du 13ème admirablement bien conservé.

Le vieux pont du 13ème sur la Gartempe

Le vieux pont du 13ème sur la Gartempe

De Poitiers à Saint-Savin sur Gartempe en passant par Chauvigny
De Poitiers à Saint-Savin sur Gartempe en passant par Chauvigny
La nef de l'abbatiale et les peintures sur la voûte

La nef de l'abbatiale et les peintures sur la voûte

Au centre, l'arche de Noé

Au centre, l'arche de Noé

Au centre, la tour de Babel en construction

Au centre, la tour de Babel en construction

 

Bonne balade

 

N'hésitez pas à :
- poster un commentaire pour dire si l'article vous a plu ou ... non
-
 faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs
partager cet article
et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog.

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent en aucun cas la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos en format paysage pour les agrandir.

Publié dans Nouvelle Aquitaine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nicolas Geinoz 01/05/2019 11:11

Merci pour ces magnifiques photos! J'avais presque oublié que la province pouvait être si belle.
En plus, vos photos sont fort bien cadrées, bravo!
P.S. Comment faites-vous pour laisser votre signature sur chacune des photos ? Est-ce faisable en série ?

hunza 04/05/2019 09:09

Merci pour votre commentaire.
Pour retoucher mes photos, j'utilise le logiciel gratuit Picasa. Au moment d'exporter mes photos, j'ai la possibilité d'y ajouter ou non un filigrane.
Cordialement.
Hunza