Tournus, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

Située sur les bords de la Saône, la ville de Tournus possède un des plus grands et surtout un des plus anciens édifices de l'art roman, à savoir l'abbaye Saint-Philibert. En attendant qu'il soit peut-être un jour inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco, ce monument mérite une étape dans cette agréable cité bourguignonne d'autant plus que le centre-ville ne manque pas d'attrait.

Tournus, les lieux incontournables à visiter


Comment venir à Tournus :

  •  En train (compter environ entre 55' de temps de trajet au départ de Dijon et 1h05 depuis Lyon) : 

Pour les horaires de trains, cliquez ici

  •  En voiture : prendre la sortie Tournus sur l'autoroute A6.

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage :  https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville 

L'office du tourisme se trouve en face de l'abbatiale, au n°2 place de l'Abbaye. Vous pourrez vous y procurer un plan de la ville comprenant un circuit baptisé "Sur les pas de Gerlannus" vous faisant passer devant les principales curiosités avec leur description (durée 1h15).

Pour consulter le dépliant sur Tournus distribué par l'office du tourisme, cliquez ici

Pour consulter le plan de Tournus sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour afficher Tournus et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquez ici

Brève histoire de Tournus

 

La présence d'un gué sur la Saône est à l’origine de la fondation de la ville.

179 après J.-C. : Valérien qui était venu prêcher la religion chrétienne dans la colonie romaine de Tournus y meurt en martyr (décapitation). 

875 : fuyant les Vikings, les moines de l'île de Noirmoutier qui ont emporté les reliques de Saint-Philibert avec eux viennent s'établir à Tournus et y fonder une abbaye sur autorisation du roi Charles le Chauve.

937 : invasion des Hongrois.

1019 : début de la construction de l’abbatiale.
Les tombes de Saint-Philibert et Saint-Valérien vont attirer les pèlerins à Tournus.

Septembre 1422 : en pleine guerre de cent ans, les Armagnacs s'emparent de la ville et la pille. 

1562 : durant les guerres de religion, les protestants pillent Tournus et font disparaître la dépouille de Saint-Valérien.

1627 : l'abbaye est sécularisée et sera supprimée à la Révolution.

 

Visite de Tournus
(5 800 habitants environ)
Labellisée ville d'art et d'histoire en 2010

 

La loi du 4 août 1962 (loi Malraux) a été utilisée par la municipalité pour mettre en place un secteur sauvegardé en novembre 2000 permettant de mettre en valeur le patrimoine bâti du centre historique tout en l'adaptant aux évolutions de la vie contemporaine.

 L'abbaye Saint-Philibert

 

Autrefois, elle était entourée de fortifications qui l'isolaient de la ville et dont il reste encore 4 tours dont la plus ancienne est la tour du Portier édifiée à la fin du 10ème siècle. Il y a aussi la Porte des Champs constituée de 2 grosses tours rondes qui font face à l'abbatiale et, côté sud-est, la tour de Quincampoix ou tour du Colombier. Quant à la La tour du Trésorier qu'on voit côté nord, elle est beaucoup plus récente puisque qu'elle date (17ème siècle). 

Tournus, tour du Portier

La tour du Portier 

a

Tournus, tours des Champs

La Porte des Champs (début 13ème siècle)

 

La magnifique façade occidentale de l'abbatiale est, elle aussi, fortifiée (voire les meurtrières). Pour y rentrer, il faut d'abord traverser un narthex peu éclairé (présence de fresques médiévales sur les voûtes) avant de franchir la porte et de se retrouver dans la lumière qui baigne l'intérieur de l'édifice. Arrêtez vous et admirez les dimensions et la sobriété de ce dernier. (A noter qu'au 12ème siècle, tout était peint).

 

Abbaye Saint-Philibert de Tournus

 

Coté sud, se trouve la chapelle gothique de Notre Dame la Brune avec une vierge romane du 12ème siècle en bois de cèdre. En arrière plan, dans l'enfeu, on peut voir une fresque murale (15ème siècle).

 

 Abbaye de Saint-Philibert de Tournus, statue reliquaire de Notre Dame la Brune

 Statue reliquaire de Notre Dame la Brune avec, en arrière plan, les fresques,

Dans le déambulatoire, on peut voir des vestiges de mosaïques datant de la seconde moitié du 12ème siècle.

A droite, le cancer est le signe du mois de juin et, à gauche, un faucheur pour illustrer Iunius (juin)

A droite, le cancer est le signe du mois de juin et, à gauche, un faucheur pour illustrer Iunius (juin)

 

Il faut absolument descendre dans la crypte qui est la partie la plus ancienne l'abbaye avec le narthex et la façade occidentale. Outre l'atmosphère particulière qui y règne, on peut voir le tombeau vide de Saint-Valérien dans une des chapelles latérales sur les murs de laquelle des fresques romanes de la seconde moitié du 12ème siècle sont encore visibles. Quant au puits, l'eau aurait des vertus miraculeuses depuis que les Romains y auraient jeté la tête de Saint-Valérien ....

Martyrium dont la voûte est supportée par dix colonnes

Martyrium dont la voûte est supportée par dix colonnes

Déambulatoire

Déambulatoire

Fresque murale dans la crypte de l'abbaye Saint-Philibert de Tournus

Fresque romane représentant la Vierge Marie en Majesté dans une mandorle et portant l’enfant. 

 

Après être ressorti de l'abbatiale, avant de vous rendre dans le cloître, allez voir aussi la chapelle supérieure Saint-Michel qui se trouve à l'étage, au dessus du narthex, et qui servait à accueillir les pèlerins. Ses voûtes sont à 12 m de hauteur.

Le cloître : il ne reste que la galerie nord qui est la plus ancienne (11ème siècle) avec de beaux chapiteaux et la galerie est d'époque plus récente. 

Cloitre

Cloitre

 

Tournus, abbatiale Saint-Phillibert

A gauche, clocher se terminant en bâtière et à droite, campanile élevé au 12ème siècle (façade occidentale)

 

Tournus, abbatiale Saint-Phillibert

Clocher de la croisée du transept (12ème siècle)

Les autres bâtiments conventuels (salle capitulaire avec le dortoir des moines à l'étage, le cellier, le chauffoir  ainsi que le réfectoire) ne sont ouverts que dans le cadre d'expositions. 

 

En se baladant dans le centre ville, on peut voir :

- l'église Saint-Valérien Construite, entre 1008 et 1028 et qui, de nos jours, est désaffectée.

- Le logis de la Teste Noire qui est la seule maison à pan de bois de Tournus. 

 

Tournus, logis de la Tête Noire

 

- l'église Sainte-Madeleine dont le porche roman est joliment décoré avec de belles colonnes. Elle date du 12ème siècle mais sera remaniée plus tard.

 

Eglise Sainte-Madeleine de Tournus

 

Tournus, portail de l'église Sainte-Madeleine

 

- de jolies rues dont certaines sont reliées par des traboules car l'influence lyonnaise n'est pas loin ....

 

Tournus, rue de l'Hôpital

Rue de l’Hôpital

 

- L'Hôtel Dieu - musée Greuze : c'est un ensemble de bâtiments dont une partie abrite l'ancien Hôtel Dieu (17ème siècle) qui accueillait des pauvres pour y être soignés gratuitement dans 3 salles (des hommes, des flemmes et des soldats) disposées autour d'une chapelle avec les lits orientés vers l'autel. A proximité se trouve l’apothicairerie avec son plafond peint. Quant à l'autre partie des bâtiments, il sert de lieu d'exposition pour les œuvres du peintre Greuze qui est né à Tournus en 1725.

Pour plus d'informations, sur le musée, cliquez ici

 

De belles adresses gastronomiques à Tournus :

- le restaurant Greuze au pied de la Porte des Champs

- Aux Terrasses

- Le Meulien

 

A voir dans les environs de Tournus : le village médiéval de Brancion 

Tournus, les lieux incontournables à visiter

 

Bonne visite

 

Voir aussi mes articles en cliquant sur les liens suivants :

Chalon sur Saône, les lieux incontournables à visiter

Que visiter dans les environs de Chalon sur Saône

En Bourgogne, découvrir la cité médiévale de Nolay et ses environs

Découvrir la Bourgogne du sud en suivant la voie verte entre Mâcon et Chalon sur Saône

Dijon, les lieux incontournables à visiter

Visiter la Bourgogne avec le train

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article