Visiter Reims en une journée

Publié le par hunza

Reims est connue dans le monde entier grâce à ses maisons de champagne. Mais, c'est aussi une ville marquée par l'histoire. On le sait peu mais Reims fut une des plus grandes cités romaines en son temps. Et puis, ce fut surtout la ville du sâcre de 33 rois de France dont 29 l'ont été dans l'une des plus belles cathédrales gothiques édifiées au Moyen Age. Reims est aussi une ville martyre car elle a été quasiment détruite par les bombardements allemands lors de la première guerre mondiale. Sa reconstruction a favorisé l'expression de plusieurs styles architecturaux. Reims, vous l'avez compris, est une destination à privilégier pour une idée de week-end découverte d'autant plus que l'Unesco l'a récompensé deux fois.

Comment venir à Reims :

  •  En train (compter environ entre 46 minutes et 1h05 de temps de trajet en TGV depuis Paris qui est à 150 km) : 

Pour les horaires de trains, cliquez ici

  •  En bus :

Depuis la loi Macron de 2015 sur la libéralisation du voyage en autocar longue distance, des opérateurs ont ouvert des lignes de bus à bas coût qui desservent Reims :

Pour plus d’informations sur Flixbus, cliquez ici

Pour plus d’informations sur Blablabus, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage : https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville 

L'office du tourisme se trouve à proximité de la cathédrale, au n°6 de la rue Rockfeller.

Pour consulter le dépliant sur Reims distribué par l'office du tourisme, cliquez ici

Pour consulter le plan de Reims sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour afficher Reims et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquez ici

 

Se déplacer dans Reims :

C'est une filiale du groupe Transdev qui gère les transports en commun de Reims sous le nom commercial de Citura.

Pour plus d'informations sur les lignes, les horaires et les prix des tickets, cliquez ici

 

Brève histoire de Reims

 

58 avant J.-C. : le peuple gaulois des Rèmes s’allie à Rome.

1er siècle av. J.-C. : la cité de Durocortorum devient la capitale de la province romaine de Gaule-Belgique.

257–275 : invasions barbares déclenchant la construction de l’enceinte du Bas-Empire.

25 décembre 496 (la date est incertaine) : Clovis se fait baptiser par l'évêque de Reims, Rémi.

816 : Louis le Pieux, sacré empereur à Reims.

1429 : ralliement des Rémois à Charles VII, sacré en présence de Jeanne d’Arc.

1825 : Charles X est le dernier roi à être sacré à Reims.

1854 : arrivée du chemin de fer.

19 septembre 1914 : incendie de la cathédrale, à la suite de tirs d’obus incendiaires. La ville est ravagée durant les 4 années du conflit.

1919 : la ville de Reims reçoit la légion d’honneur et la croix de guerre.

7 mai 1945 : signature à 2h41 du matin, au quartier général d’Eisenhower à Reims, de la reddition sans condition de l’ensemble des forces armées du 3ème Reich mettant fin à la seconde guerre mondiale.

8 juillet 1962 : le général de Gaulle et le chancelier Adenauer scellent la réconciliation franco-allemande dans la cathédrale de Reims. 

 

Visite de Reims
(183 000 habitants)
Labellisée ville d'art et d'histoire en 1987

 

Reims abrite deux joyaux architecturaux qui ont été classés au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO en 1991 : la cathédrale Notre-Dame et la basilique Saint-Rémi :

- la cathédrale Notre-Dame :

Sa construction débute en 1211. Ses dimensions : 149,17 de longueur et 38 mètres de hauteur de nef. Vitraux du 13ème siècle mais aussi quelques verrières contemporaines comme les 3 fenêtres de Chagall. 2 303 sculptures dont le fameux ange au sourire.
C'est le 19 septembre 1914 qu'elle est touchée par un premier obus allemand. En tout, ce sont plus de 300 obus qui se sont abattus sur l'édifice durant la 1ère guerre causant d'immenses dommages. A l'issue du conflit, il a fallu 19 années de travaux pour la restaurer et c'est la fondation Rockfeller qui en a financé la plus grande partie. La charpente ayant été complètement détruite, elle a été remplacée par une charpente en béton.

 

Reims, la cathédrale Notre-Dame
Cathédrale de Reims, l'ange au sourire

Cathédrale de Reims, l'ange au sourire

 

Cathédrale de Reims, vitraux de Chagall

Les vitraux de Chagall

 

Cathédrale de Reims, la rosace côté sud

La rosace dans le transept côté sud

 

Pour plus d’informations sur le spectacle son et lumière de la cathédrale, cliquez ici

Cathédrale de Reims, rosace occidentale

Cathédrale de Reims, rosace occidentale

 

le palais du Tau :

C'est l'ancien palais épiscopal où logeaient les rois de France lors du sacre. Classé lui aussi au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO en 1991, il renferme le trésor de la cathédrale dont le reliquaire contenant la sainte-ampoule qui servait à sacrer les rois.

Pour plus d’informations, cliquez ici

Reims, palais du Tau

Reims, palais du Tau

 

- la basilique Saint-Remi :

Edifiée à partir du 11ème siècle pour abriter la Sainte-Ampoule et les reliques de Saint-Remi, elle allie les styles roman (majoritaire) et gothique et ses dimensions atteignent 126 m de longueur et 58 m de largeur. Vitraux du 12ème siècle. C'est ici que se trouve le tombeau de Saint-Rémi qui baptisa Clovis.

 

Reims, basilique Saint-Remi

 

 

Statue du baptême de Clovis à Reims

 

A proximité se trouve le musée qui retrace l'histoire de la ville et de sa région depuis la préhistoire. Il est installé dans l'ancienne abbaye bénédictine de Saint-Remi inscrite elle-aussi sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Pour plus d’informations sur le musée, cliquez ici

 

A voir aussi : 

- Les vestiges gallo romains (ils datent du 3ème siècle après J.-C.) :

  •      la porte de Mars

 

Reims, porte de Mars

 

Reims, porte de Mars

Reims, porte de Mars

  •    cryptoportique (il y en a 5 au monde dont celui de Reims).
Place du Forum, le cryptoportique

Place du Forum, le cryptoportique

Reims, le cryptoportique

Reims, le cryptoportique

 

- la place Royale :

Située à l'emplacement du croisement du cardo et du décumanus à l'époque romaine, elle a été aménagée à partir de 1756. En son centre, s'élève la statue de Louis XV.

Reims, place Royale

Reims, place Royale

 

- le musée Le Vergeur : sa construction débute au 13ème siècle mais c'est lorsqu'on pénètre dans le jardin qu'on peut admirer le style renaissance de ce bel hôtel particulier. Légué à la Société des Amis du Vieux Reims par son dernier propriétaire, Hugues Krafft, il présente les pièces telles qu'elles étaient à l'époque de sa vie.

Pour plus d’informations sur le musée, cliquez ici

 

Musée Le Vergeur de la Ville de Reims.

 

 

Reims, Hôtel Le Vergeur

 

- l'hôtel La Salle : sa façade date de 1545. Il a été acquis en 1609 par la famille du fondateur des écoles chrétiennes lasalliennes, Jean Baptiste Lasalle.

Reims, l'hôtel La Salle avec, à côté, un pastiche du Moyen Age datant du 19ème siècle

Reims, l'hôtel La Salle avec, à côté, un pastiche du Moyen Age datant du 19ème siècle

- l'hôtel de Bezanes (15ème siècle)

 

Reims, hôtel de Bezanes

 

le musée des Beaux-Arts : attention, il est fermé pour travaux d'agrandissement jusqu'en 2023.

Pour plus d’informations, cliquez ici

le musée de la reddition (c'est ici que Jodl signa la reddition sans condition des armées allemandes le 7 mai 1945).

Pour plus d’informations, cliquez ici

la chapelle Foujita : le peintre franco-japonais Foujita converti au christianisme y a réalisé de belles fresques religieuses et peint les vitraux.

Pour plus d’informations, cliquez ici

A côté de la chapelle, se trouve la maison de champagne Mumm.

 

Reims ayant été à 80% détruite lors de la première guerre mondiale, sa reconstruction a permis l’apparition de bâtiments au style art déco tels la bibliothèque Carnegie, le cinéma Opéra, le Grand Théâtre, la villa Demoiselle, etc ...
La halle Boulingrin inaugurée en 1929 avec sa haute voûte (19 m et 109 m de longueur) en béton armé mérite aussi le détour.

Reims, la halle Boulingrin

Reims, la halle Boulingrin

 Reims, la bibliothèque Carnegie

Reims, la bibliothèque Carnegie

 

Quant à l'une des plus anciennes maisons de Reims encore debout, elle se trouve place Saint-Timothée.

Reims, place Saint-Timothée

Reims, place Saint-Timothée

 

En 2015, L'UNESCO a inscrit au patrimoine mondial de l'humanité la colline Saint-Nicaise qui abrite les caves de 6 grandes maisons de champagne ainsi que la cité-jardin du Chemin Vert. 

Cette dernière a été conçue en 1920 par un industriel rémois, Georges Charbonneaux, pour accueillir des ouvriers et habitants de Reims à condition d'avoir une famille nombreuse; elle regroupe 617 maisons, des équipements communs ainsi que l'église néobyzantine Saint-Nicaise décorée entre autres par Maurice Denis et René Lalique. 

Eglise Saint-Nicaise, cité-jardin du Chemin Vert

Eglise Saint-Nicaise, cité-jardin du Chemin Vert

Reims, cité-jardin du Chemin Vert

Reims, cité-jardin du Chemin Vert

Maison de champagne Vranken Pommery

Maison de champagne Vranken Pommery

Bon séjour

 

N'hésitez pas à poster un commentaire, à faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog.

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos en format "paysage" pour les agrandir.

Publié dans Grand Est, Villes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article