Périgueux, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

Capitale du Périgord, Périgueux est une ville qui a plus de 2 000 ans d'histoire. Importante ville romaine dans l'antiquité, elle est devenue au Moyen Age une cité de marchands et d'artisans qui ont laissé un riche patrimoine architectural à découvrir. Et puis Périgueux, c'est aussi la porte d'entrée d'un des départements les plus touristiques de France, la Dordogne. Alors, avant d'aller visiter Sarlat, découvrir les grottes préhistoriques ou bien faire du canoé, il ne faut pas surtout pas hésiter à faire une étape dans cette cité qui ne manque pas de charme.

 

Comment y aller :

  •  En train :

Pour les horaires, cliquer ici

  •  En bus :

Depuis la loi Macron de 2015 sur la libéralisation du voyage en autocar longue distance, des opérateurs ont ouvert des lignes de bus à bas coût qui desservent Périgueux :

Pour plus d’informations sur Blablabus, cliquer ici

Pour plus d’informations sur Flixbus, cliquer ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage : https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquer ici

 

Cartes de la ville 

Une partie de la ville est médiévale et renaissance (autour de la cathédrale Saint-Front) et une autre est gallo romaine. Un plan de la ville avec un itinéraire découverte à réaliser est distribué gratuitement à l'office du tourisme qui se trouve place Coderc à environ 200 mètres de la cathédrale Saint-Front. 

Pour consulter le plan de découverte de la ville de Périgueux, cliquer ici

Pour consulter le plan de Périgueux sur OpenStreetmap, cliquer ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquer ici

 

Brève histoire de Périgueux

 

Avant l'invasion de la Gaule par Rome, les habitants de la région sont les Pétrucores.

- 16 avant J.-C. : création par l’empereur Auguste de la province de la Gaule Aquitaine divisée en 21 cités dont celle ayant pour capitale Vésone du nom de la déesse celte de l’eau, Tutela Vesunna, que vénèrent les Pétrucores.

- 2ème siècle après JC : Vésone connait son apogée et s'étend sur plus de 80 hectares

- 4ème siècle après J.-C. : face aux turbulences que subit l'empire romain, la ville se replie derrière des remparts et sa surface ne fait plus 6,5 hectares ....

- 10ème siècle : naissance d'un bourg sur la colline de Puy St-Front autour du sanctuaire de St-Front qui est devenu une grande étape sur le chemin de St-Jacques en provenance de Vezelay.

- 16 septembre 1240 : traité d'union entre la Cité qui est l'ancienne ville gallo-romaine regroupée autour de la cathédrale Saint-Etienne et le bourg du Puy Saint-Front.

- 1524 : épidémie de peste

- 16ème siècle : guerres de religion

- 1669 : Saint-Etienne perd son titre de cathédrale au profit de Saint-Front.

- 1857 : arrivée du chemin de fer.

 

Visite de Périgueux

(31 505 habitants en 2019)
Labellisée ville
d'art et d'histoire en 1987

 

De nos jours, il est difficile d'imaginer que, dans les années 60, le quartier Puy Saint-Front était un quartier délabré. C'est l'adoption de la loi Malraux en 1962 sur les secteurs sauvegardés qui est à l'origine du renouveau de nombreux centres historiques en France. Cette loi avait pour but de conserver, de restaurer et de mettre en valeur les centres anciens présentant un caractère historique ou/et esthétique et Périgueux a fait le choix d'en profiter pour se doter d'un secteur sauvegardé en janvier 1970 qui s'étend sur environ 20 hectares autour de la cathédrale pour englober toute la partie médiévale et renaissance de la ville.

54 monuments sont inscrits et classés à Périgueux.

 

La ville romaine

 

Sous l'Antiquité, la cité s'appelait Vésone (Vesunna en latin) et c'était l'une des plus importantes d'Aquitaine. Elle s'étendait dans une boucle de la rivière L'Isle. Aujourd'hui, il n'en reste plus grand chose car beaucoup de matériaux ont été réemployés. C'est au cours de déblaiements en 1959 pour construire des HLM qu'on découvrit une ancienne villa gallo-romaine, la domus des Bouquets, avec ses murs peints datant du 1er siècle après J.-C.. Il fut décidé de préserver le site en y construisant un musée. C'est Jean Nouvel qui en dessina les plans et il fut inauguré le 12 juillet 2003.

Pour plus d'informations sur le musée Vesunna, cliquer ici

- La tour de Vésone : haute de 24,5 m pour un diamètre de 17 m, sa construction date du 2ème siècle après J.-C.; c'est un vestige d'un temple sacré dédié à la déesse Tutela Vesunna dont elle occupait le cœur.

 

Périgueux, tour de Vésone

 

- Les arènes : on peut en voir quelques vestiges dans le jardin public qui a été réalisé à son emplacement. Construit au 1er siècle après J.-C., il pouvait contenir environ 18 000 personnes. Au 4ème siècle, il est transformé en bastion pour être intégré dans les remparts. Au 12ème siècle, le seigneur local y a fait construire une tour de gué.

- Le château Barrière a utilisé les matériaux de la période antique. Il a été construit entre le 12ème et le 16ème siècle, directement sur le mur d’enceinte gallo romain tout comme la maison romane qui se trouve à proximité. Il fut détruit en partie par les huguenots en 1575.

Mur d’enceinte gallo-romain sur lequel s’appuient la maison romane et le château Barrière

Mur d’enceinte gallo-romain sur lequel s’appuient la maison romane et le château Barrière

Porte Normande et rempart gallo romain

Porte Normande et rempart gallo romain

 

La ville médiévale

 

La cathédrale Saint-Front :

Front est considéré comme le premier évêque du Périgord et c'est lui qui aurait christianisé la région au 4ème siècle . Son ermitage se trouvant sous l'emplacement de la cathédrale actuelle, les pèlerins du chemin de Saint-Jacques faisaient étape à Périgueux pour vénérer les reliques de Front. 

C'est au 12ème siècle, après qu'un incendie eut détruit l'abbatiale en 1120 hormis le clocher et la façade côté place de la Clautre, qu'elle est reconstruite en forme de croix grecque (influence de Saint-Marc à Venise ?) et recouverte par 5 coupoles, une à chaque extrémité de la croix et une au centre. En 1853, l'architecte Paul Abadie est chargé de sauver le monument de la ruine. Il fait restaurer les coupoles en les recouvrant d'écailles à l'envers et en les couronnant d'un clocheton. C'est aussi Saint-Front qui l'inspirera pour la construction du Sacré-Coeur à Paris.

A l’extérieur, le  clocher qui domine la ville de 64 m abrite un carillon depuis 1847, ce qui est plutôt rare dans le sud-ouest.

A l’intérieur, on peut voir un grand retable baroque en bois du 17ème siècle consacré à la Vierge Marie, un lustre monumental suspendu au dessus de l'autel qui avait été réalisé pour le mariage de Napoléon III à Notre-Dame de Paris puis offert à Saint-Front, un grand orgue datant de 1875, etc ....

 

Périgueux, retable de la cathédrale Saint-Front

Retable de la cathédrale Saint-Front

 

L'accès au cloître rénové en 2016 est payant. Il a une forme de trapèze rectangle et sa construction (12ème - 13ème siècle) est un mélange de style roman et gothique.  
 

Périgueux, cathédrale Saint-Front et cloître
Le cloître

Le cloître

La cathédrale est inscrite par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanité au titre des chemins de Saint-Jacques en 1998 et c'est en se rendant sur les berges de l'Isle qu'on peut profiter de la plus belle vue sur l'édifice.

Possibilité de monter sur les toits de cathédrale.

Pour plus d'informations sur la cathédrale, cliquer ici

La cathédrale Saint-Front vue depuis les berges de l'Isle

La cathédrale Saint-Front vue depuis les berges de l'Isle

En se baladant dans les rues, on peut admirer les façades des maisons médiévales et renaissances. Quant aux  hôtels particuliers, leurs propriétaires les faisaient construire en voulant montrer leur richesse aux yeux de tous. 

A ne pas manquer :
- l'hôtel Gilles Lagrange (place de l'Ancien Hôtel de Ville) qui date du 15ème siècle.

 

Périgueux, hôtel Gilles Lagrange


- la "maison du Pâtissier" (place Saint-Louis) : elle date du 14ème siècle et le terme pâtissier désignait les producteurs de ... pâté. 

Périgueux, la maison du pâtissier

La maison du Pâtissier


- la maison des Dames de la Foi (4-6 rue des Farges) : c'est une des plus anciennes maison de Périgueux puisque sa construction remonte au 12ème siècle.
- la maison Estignard (3 rue Limogeanne) est un hôtel particulier de style renaissance datant du 16ème siècle.
- la galerie Daumesnil : c'est passage pittoresque qui a été baptisé du nom de celui qui est né à Périgueux en 1776 et qui est devenu  un glorieux soldat des armées napoléoniennes.
- la rue du Port de Graule, qui, avec ses maisons du 15ème et 17ème siècle servit de lieu de tournage pour la série télévisée Jacquou le Croquant diffusée en 1969.
- la loge du Guet ou "l'eschif de Creyssac" (9 boulevard Georges-Saumande, à l'angle de la rue Tourville, sur les bords de l'Isle) : c'est une maison originale à pans de bois construite en 1347 en équilibre sur les remparts de la ville qui servait à surveiller l'ancien pont de Tournepiche qui a été remplacé par le pont Des Barris.
- la tour Mataguerre : elle faisait partie des 28 tours des remparts qui protégeaient la ville depuis le 12ème siècle. 

 

Périgueux, tour Mataguerre

Tour Mataguerre

Bon séjour

 

Voir aussi mes articles en cliquant sur les liens suivants :

Découverte de la vallée de la Vézère : du Bugue à Terrasson Lavilledieu en passant par Lascaux

Découverte de la vallée de la Dordogne : de Sarlat au cingle de Trémolat

 

N'hésitez pas à poster un commentaire, à faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog.

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Publié dans Villes, Nouvelle Aquitaine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article