Visite de Salerne et Paestum

Publié le par hunza

Lors d'un séjour en Italie du sud, dans la région de Naples, la grande majorité des touristes en profitent pour aller visiter les sites très connus et fréquentés que sont la côte amalfitaine, les îles de Proscida, d'Ischia et surtout Capri mais il y a aussi des sites moins connus et très intéressants comme celui de Paestum où se trouvent des temples grecs remarquablement conservés sans oublier la superbe crypte de la cathédrale de Salerne.  

 

SALERNE

 

Classé au patrimoine mondial de l'humanité par l’UNESCO en 1998, c'est le plus grand ensemble de temples grecs conservés hors de Grèce, et, de plus, il est remarquablement bien conservé. Mais, comme le site est moins connu que Pompéi ou Herculanum et qu'il est plus éloigné de Naples, il y a beaucoup moins de visiteurs. 

 

Comment s'y rendre :

Desservi par le bus et le train, Salerne se trouve à une soixantaine de kilomètres environ au sud de Naples. 

Pour trouver le meilleur moyen de transport pour se rendre à Salerne, cliquer ici

Pour consulter les horaires de trains, cliquer ici.

 

Histoire

Elle a a été fondée par des populations italiques (étrusques) avant de devenir romaine au 2ème siècle avant JC.

1077 : le normand Robert Guiscard en fait sa capitale, mais après la conquête de la Sicile et la création du royaume de Sicile, la capitale sera transférée à Palerme en 1130.

Au 11ème et 12ème siècle, l'école de médecine de Salerne est l'une des plus importantes d'Europe car elle se trouve à la confluence des mondes greco-latin et arabe. Des femmes pouvaient y enseigner.

Septembre 1943 : débarquement des troupes alliées à proximité de Salerne.

 

Visite de la ville

Avec une population d'environ 135 000 habitants, Salerne est la deuxième ville en importance de la Campanie après Naples. Située sur les bords de la mer Tyrrhénienne, c'est à la fois un port de commerce et un port de voyageurs. 

A voir : le front de mer, le centre historique où se trouve le principal monument à visiter :

- la cathédrale Saint-Matthieu : édifiée dans un style roman au 11ème siècle à la demande de Robert Guiscard qui veut y abriter les reliques de l'évangéliste Saint-Matthieu. A l'extérieur, elle possède une cour-atrium dans laquelle certaines des 28 colonnes proviennent de Paestum, des sarcophages d'époque romaine, une porte de bronze byzantine et un clocher datant du 12ème siècle. A voir à l'intérieur : deux ambons (chaires) recouverts de mosaïques, une peinture de l'école du Giotto, le pavement sans oublier une vaste et remarquable crypte dont le décor - fresques racontant la vie de Jésus - date du 18ème siècle et dont les piliers et murs sont recouverts de marbre.  

Salerno

 

La cour - atrium

La cour - atrium

Salerne, campanile de la cathédrale Saint-Matthieu

Le campanile

 

Cathédrale de Salerne, grand ambon

Un des deux ambons

La crypte

La crypte

Visite de Salerne et Paestum
Visite de Salerne et Paestum

PAESTUM

 

Classé au patrimoine mondial de l'humanité par l’UNESCO en 1998, c'est le plus grand ensemble de temples grecs conservés hors de Grèce, et, de plus, il est remarquablement bien conservé. Mais, comme le site est moins connu que Pompéi ou Herculanum et qu'il est plus éloigné de Naples, il y a beaucoup moins de visiteurs. 

 

Comment s'y rendre :

Desservi par le bus et le train, le site de Paestum se trouve à une quarantaine de kilomètres au sud de Salerne. 

Pour trouver le meilleur moyen de transport pour se rendre à Paestum, cliquer ici

Si vous choisissez de vous y rendre en train, il faut savoir que la gare se trouve à environ 10/15 minutes de marche de l'entrée du site en suivant la "via Porta Sirena" qui part en face de la gare. Malheureusement, la desserte ferroviaire est peu étoffée. 

Pour consulter les horaires de trains, cliquer ici.

 

Histoire

7ème siècle avant JC : des colons grecs venant de Sybaris, ville située dans le golfe de Tarente, débarquent sur le rivage de la rivière Sele et vont fonder la ville de Posidonia en l’honneur de Poséidon, le dieu grec de la mer.

Entre le 8ème siècle et le 3ème siècle avant JC, des colons grecs se sont installés en Italie du sud qui faisait partie de la Grande Grèce qui englobait tous les territoires colonisés hors de la Grèce elle-même.

Fin du 5ème siècle avant JC : un peuple italique, les Lucaniens, descendent de la montagne et s'emparent de Posidonia qu'ils rebaptisent Paiston.

En 273 avant JC : Posidonia est conquise par les Romains et devient Paestum.

L'arrivée de la malaria au 4ème siècle puis les raids des Sarrasins conduisirent à l'abandon de la ville de Paestum et au développement de Capaccio, une colonie plus sûre. 

Vers 1750 : lors de la construction d'une route, découverte du site archéologique.

 

Visite du site

Le site archéologique s'étend sur 120 hectares dont seulement 25 ont été fouillés. On y trouve des vestiges de la période romaine (amphithéâtre, forum…), de la période des Lucaniens (remparts hauts de 15 mètres, épais de de 5 à 7 mètres et dotés de 28 tours (il en reste 24) ont été édifiés pour protéger la cité sur une longueur de 4,75 km), mais surtout de la période grecque parmi lesquelles 3 temples majeurs.

Les 3 temples de style dorique :

- Temple de Cérès : il fut appelé ainsi lorsqu'il fut découvert mais en fait il était dédié à Athéna, la déesse de guerre et de la sagesse. Edifié en 510 avant JC, c'est le plus ancien mais aussi le plus petit des 3 temples. Il possède 13 colonnes de chaque côté et 6 colonnes sur les faces avant et arrière.

Visite de Salerne et Paestum
Visite de Salerne et Paestum

- le temple de Poséidon : c'est le plus grand des 3 temples avec les dimensions suivantes : 24,30 mètres de largeur sur 59,90 mètres de longueur. Edifié en 450 avant JC, il fut baptisé du nom de "Poséidon" au 18ème siècle. Il possède 14 colonnes de chaque côté et 6 colonnes sur les faces avant et arrière. Il ressemble au Parthénon. 

Visite de Salerne et Paestum
Temple de Poséidon à Paestum

 

- le temple d’Héra : c'est le plus ancien des 3 temples avec les dimensions suivantes : 24,35 mètres de largeur sur 54 mètres de longueur. Edifié en 550 avant JC, il fut baptisé du nom de "basilique" au 18ème siècle. Il possède 18 colonnes de chaque côté et 9 colonnes sur les faces avant et arrière. 

Visite de Salerne et Paestum
Visite de Salerne et Paestum

Outre les temples, on peut aussi voir des vestiges du forum, d'un gymnase, d'un amphithéâtre, etc ... 

La voie sacrée et, en arrière-plan, le temple d'Athéna (ou de Cérès)

La voie sacrée et, en arrière-plan, le temple d'Athéna (ou de Cérès)

La piscine

La piscine

Visite de Salerne et Paestum
Le sacellum Hypogée (Heroon) ou tombeau du héros fondateur de Posidonia

Le sacellum Hypogée (Heroon) ou tombeau du héros fondateur de Posidonia

L'enceinte avec une tour de guet

L'enceinte avec une tour de guet

 

Visite du musée archéologique

Parmi toutes les trouvailles des fouilles entreprises sur le site et de Paestum et dans les alentours, il y a la fresque de la tombe du plongeur qui ornait une tombe grecque.

Le tombeau qui daterait de 480 avant JC a été trouvé à 2 km au sud de Paestum en août 1968.

Sur les côtés longs, un banquet funéraire est représenté avec des hommes à demi allongés sur des lits :

De gauche à droite : buveur et joueurs lançant du vin dans un vase puis scène amoureuse

De gauche à droite : buveur et joueurs lançant du vin dans un vase puis scène amoureuse

De gauche à droite : homme avec lyre, hommes avec coupe de vin et musiciens

De gauche à droite : homme avec lyre, hommes avec coupe de vin et musiciens

Sur les côtés courts :

Jeune homme nu derrière une femme jouant de la flûte et suivi par un pédagogue

Jeune homme nu derrière une femme jouant de la flûte et suivi par un pédagogue

Ephèbe venant de puiser du vin dans un grand cratère

Ephèbe venant de puiser du vin dans un grand cratère

Quant au couvercle du tombeau, la fresque qui décorait le côté défunt représente un homme nu (le défunt ?) qui plonge dans la mer, symbolisant le passage de la vie à la mort.

Dalle représentant un plongeur

Dalle représentant un plongeur

Le musée présente de nombreuses autres pièces.

Parmi elles, de nombreuses tombes peintes lucaniennes proveant d'une nécropole située à proximité de Paestum. 

 

Parois peintes d'une tombe lucanienne datant du 4ème siècle avant JC

Parois peintes d'une tombe lucanienne datant du 4ème siècle avant JC

Fresque d'une tombe lucanienne représentant des "jeux" de gladiateurs

Fresque d'une tombe lucanienne représentant des "jeux" de gladiateurs

Buste de la déesse Junon couverte de svastikas

Buste de la déesse Junon couverte de svastikas

Le mot "croix gammée" est un terme d'origine sanskrit («svastika») qui a une connotation positive puisqu’il veut dire : bonne chance, bien-être, bonne existence. C'est l'arrivée des nazis au pouvoir en Allemagne qui l'a complètement dénaturée.

Métope du temple d'Héra représentant Héraclès tuant le géant Alcyonée

Métope du temple d'Héra représentant Héraclès tuant le géant Alcyonée

Musée archéologique de Paestum, amphore représentant la naissance de Proserpine

Amphore sur laquelle est représentée la naissance de Proserpine

Pour plus d'informations sur Paestum, cliquer sur le lien du site officiel

 

Bonne visite

 

Voir aussi mes articles en cliquant sur les liens suivants :

 

Visiter Naples en deux jours

Visiter Naples et ses environs en une semaine

 

Visiter l'île de Capri en une journée

Visiter la cité antique de Pompéi

Visiter la cité antique d'Herculanum

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos en format "paysage" pour les agrandir.

Publié dans Italie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article