Strasbourg, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

Capitale européenne et régionale, huitième ville de France par sa population, symbole de la réconciliation franco-allemande après trois guerres livrées en moins d'un siècle, Strasbourg est à la fois une ville chargée d’histoire mais aussi une cité que sa proximité avec le Rhin a rendue prospère grâce au commerce. Dotée d'un patrimoine architectural exceptionnel dont l'UNESCO a reconnu l'inestimable valeur à deux reprises, en 1988 et en 2017, Strasbourg est une ville incontournable du tourisme en France.

 

Comment venir à Strasbourg :

  •  En train :

Pour les horaires, cliquer ici

  •  En bus :

Depuis la loi Macron de 2015 sur la libéralisation du voyage en autocar longue distance, des opérateurs ont ouvert des lignes de bus à bas coût qui desservent Strasbourg :

Pour plus d’informations sur FlixBus, cliquer ici

Pour plus d’informations sur Blablabus, cliquer ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage : https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquer ici
 

 

Cartes de la ville 

Pour consulter le plan du centre-ville distribué par l'office du tourisme, cliquer ici

Pour consulter le plan de Strasbourg, voir ci-dessous 

 

Se déplacer dans Strasbourg :

C'est la CTS (Compagnie des Transports Strasbourgeois) qui gère le réseau de transport de l'agglomération alsacienne.

Pour plus d’informations, cliquer ici

 

N'hésitez pas à faire la croisière en bateau depuis l'embarcadère qui se trouve au pied du Palais Rohan pour découvrir Strasbourg au fil de l'eau. 

Pour des informations sur les croisières en bateau, cliquer ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquer ici

 

Brève histoire de Strasbourg

 

Août 843 : lors du traité de Verdun, les 3 petits fils de Charlemagne - Charles le Chauve, Lothaire et Louis le Germanique - se partagent son royaume et Strasbourg se retrouve dans la Lotharingie qui donnera son nom à la Lorraine. 

870 : à la mort de Lothaire, Strasbourg est intégré au royaume de Louis le Germanique.

962 : Otton le Grand fonde le Saint-Empire Germanique

1201 : Strasbourg devient une ville libre du Saint-Empire : elle a le droit de justice et de battre monnaie

28 septembre 1681 : les troupes de Louis XIV assiège la ville qui capitule le 30 septembre ce qui a pour conséquence l'intégration de l'Alsace au royaume de France.

13 août 1870 : début du siège de Strasbourg par l'armée prussienne qui s'achève par une capitulation française le 28 septembre 1870. Lors du Traité de Francfort signé en 1871 qui met fin à la guerre, les Prussiens obtiennent l'Alsace et une partie de la Lorraine. 

1919 : le Traité de Versailles qui met fin à la première guerre mondiale permet à la France de récupérer l'Alsace et la Lorraine.

22 juin 1940 : la signature de l'armistice permet à l'Allemagne de récupérer les territoires qu'elle avait perdus au Traité de Versailles.

23 novembre 1944 : Strasbourg est libérée.

1 janvier 2016 : Strasbourg devient la capitale de la région Grand Est

Au 1 janvier 2019, Strasbourg compte environ 279 284 habitants (chiffre de l'INSEE) ce qui la place au 8ème rang des villes françaises les plus peuplées juste derrière Montpellier. 

 

Visite de Strasbourg

 

La ville touristique se divise pratiquement en trois grandes parties : le centre historique (la Grande Ile), la Neustadt et le quartier européen.

 

Le centre historique

 

La loi du 4 août 1962 (loi Malraux) a été utilisée par la municipalité pour mettre en place un secteur sauvegardé permettant de restaurer, rénover et réhabiliter ne partie du centre historique tout en le préservant. Ce dernier est constitué par la Grande Ile - entourée par les eaux de la rivière Ill - qui a été classée au patrimoine mondial de l'Unesco en 1988. Il correspond au périmètre de la ville au 13ème siècle.

En partant de la gare SNCF, je vous propose le parcours suivant : après avoir traversé la place de la gare et emprunté la rue du Maire Kuss qui part en face, longer le canal sur la gauche pour se rendre vers la "Petite France".

Au passage, vous verrez:

- la tour du bourreau (13ème siècle) de l'autre côté du pont de l'Abattoir : c'était ici qu'on torturait durant le Moyen Age.

- les ponts couverts qui ne le sont plus depuis 1784 mais ils ont conservé leur surnom; ils permettent de franchir plusieurs bras de l'Ill et sont dominés par 3 tours qui sont des vestiges de l'enceinte du 13ème siècle - elle englobait aussi la tour du bourreau - qui servait à protéger la ville.

Les ponts couverts

Les ponts couverts

 

- le barrage Vauban qui fait partie des constructions de défense conçues par Vauban en 1690 à la demande de Louis XIV pour protéger la ville frontière. En fermant les vannes, on pouvait inonder les terres situées en amont de l'Ill et donc gêner la progression de l’ennemie. Il faut monter sur la terrasse panoramique pour profiter du panorama sur les ponts couverts et la Grande Ile. 

Le barrage Vauban

Le barrage Vauban

 

- Le musée d'Art moderne contemporain qui se trouve à côté du barrage Vauban : on peut y admirer des œuvres de l'art occidental des années 1870 à nos jours.

Pour plus d'informations sur le musée, cliquer ici

 

LA PETITE FRANCE

Depuis les ponts couverts, il faut longer l'un des bras de l'Ill pour parvenir au quartier plein de charme de la "Petite France". Si aujourd'hui, c'est devenu l'un des endroits les plus photogéniques de Strasbourg avec ces belles maisons à colombages datant des 16ème et 17ème siècle, ses ponts et son écluse, il faut savoir que :
- l'endroit était délabré jusque dans la période des années 70 à partir desquelles il a été rénové avec succès.

- autrefois, c'était le quartier des tanneurs, des meuniers et des pêcheurs.
- l'origine de son nom vient de la présence d'un hospice qui, au 15ème siècle, servait à héberger tout en les isolant de la popualtion des soldats qui revenaient des guerres d'Italie où ils avaient servi dans l'armée du roi de France et où ils avaient contracté la syphilis. A l'époque, on désignait cette maladie vénérienne comme étant "le mal français".

Strasbourg, les lieux incontournables à visiter
Au centre, la maison des Tanneurs

Au centre, la maison des Tanneurs

Strasbourg, les lieux incontournables à visiter

 

De la "Petite France", on se rend jusqu'à la cathédrale en longeant les quais de l'Ill jusqu'au pont Saint-Thomas. Remonter sur le quai haut pour aller voir l'église Saint-Thomas dans laquelle se trouve le tombeau du maréchal de Saxe - Rome avait refusé au roi Louis XV qu'il le fasse enterrer à Saint-Denis en raison de sa confession luthérienne - réalisé par Pigalle en 1776. C'est une église édifiée à la fin du 12ème siècle et qui est devenue protestante en 1529. 

On peut revenir sur les quais et continuer à longer l'Ill. Avant d'arriver au pont du Corbeau, on longe un grand bâtiment, l’Ancienne Douane, édifiée en 1358, qui servait à entreposer des marchandises en transit et et qui étaient soumises à des taxes municipales. Après le pont, on arrive à l'embarcadère des bateaux de croisière (voir plus haut) qui se trouve au pied du palais épiscopal, le Palais Rohan. 

C'est ici que s'achève le quai, au niveau de la place aux Poissons. Prendre la rue à gauche pour se rendre à la très jolie place du Marché aux Cochons de Lait puis suivre la rue du Maroquin bordée de Winstubs pour parvenir sur la place de la Cathédrale.

La Cathédrale Notre-Dame :
C'est la deuxième cathédrale la plus visitée de France après Notre Dame de Paris avec environ 4 millions de visiteurs par an.
Bâtie en grès rose des Vosges entre le 12ème et 15ème siècle, il faut se rendre à l'extrémité de la rue Mercière, côté place Gutenberg, pour prendre du recul et admirer l'impressionnante hauteur de sa façade occidentale superbement ouvragée. Jusqu'en 1874, c'était le plus haut monument de la chrétienté avec sa flèche atteignant la hauteur de 142,11 m et dont la construction a été achevée en 1439. (A savoir, le plus haut monument du monde était la pyramide de Khéops avec 146 m)

 

Cathédrale Notre-Dame

 

En se rapprochant du portail central, on peut y observer un détail inattendu au dessus de la porte de gauche, au 3ème registre. C'est la scène de la "Gueule de l'enfer" où on voit un enfant en train d'uriner sur un évêque pédophile (Gamil Blosaarsch) dont on ne voit que le fondement avec son ... anus en forme d'étoile. Cet évêque, qui a existé, abusait des enfants de chœur et il a fini par être chassé de la ville.

Le tympan du portail central avec la fameuse scène au 3ème registre, à gauche

Le tympan du portail central avec la fameuse scène au 3ème registre, à gauche

La fameuse scène ....

La fameuse scène ....

 

Sur le portail sud de la façade occidentale, ne pas manquer la parabole des vierges folles qui vont se laisser par le diable qui a pris les formes d’un séducteur qui tend une pomme.

Les vierges folles et le Tentateur

Les vierges folles et le Tentateur

 

A l'intérieur de la cathédrale : voir les vitraux réalisés entre le 12ème et le 14ème siècle (c'est le second plus grand ensemble de verrières gothiques après Chartres), le très beau buffet d'orgue polychrome en nid d'hirondelle (15ème siècle), la hauteur de la voûte qui atteint 31 m sous la nef, le chœur roman, le pilier des anges encore appelé pilier du jugement dernier (13ème siècle) dans le bras droit du transept à proximité duquel se trouve l'horloge astronomique. Cette dernière date du 16ème siècle mais son mécanisme a été entièrement retravaillé entre 1838 et 1842. Tous les jours, à 12h30, a lieu le grand défilé des automates.

Possibilité de monter sur la terrasse située à 66 m au dessus du sol : accès payant et 330 marches à grimper ....  

Pour plus d'informations sur la montée à la plateforme de la cathédrale, cliquer ici

 

A voir autour de la cathédrale :
- la célèbre maison Kammerzell : sa construction débuta en 1427 mais c'est en 1589 que fut réalisée sa façade ouvragée avec ses 75 fenêtres à vitraux en cul de bouteille. De nos jours, elle abrite un hôtel - restaurant.
- la Colonne dite du Buchmesser qui se trouve à l'angle de la place et et de la rue Mercière, à proximité de la "boutique culture" qui a pris la place de la plus ancienne pharmacie de France, la pharmacie du Cerf. C'est un pilier en grès rose qui sert de "mesureur de ventre" : il y a un espace de 35 cm entre le mur et le pilier. 

 

Le Palais Rohan
C'était la résidence des évêques et le premier d'entre eux fut le prince de Rohan qui avait pour mission d'imposer la religion catholique dans une région, l'Alsace, qui était devenue une terre protestante. Il lui fallait donc un palais et, comme Strasbourg était rattachée depuis peu au royaume de France, il fallait que ce monument soit un symbole du pouvoir royal.  De style néoclassique, il fut construit entre 1732 et 1742. De nos jours, il abrite 3 musées :

- au sous - sol, c'est le musée archéologique :

Pour plus d'informations, cliquer ici

- au rez de chaussée, c'est le musée des arts décoratifs dont la visite permet d'admirer les appartements des évêques :

Pour plus d'informations, cliquer ici

- au 1er étage, c'est le musée des Beaux-Arts qui présente la peinture en Europe de ses débuts à 1870 : 

Pour plus d'informations, cliquer ici

Le palais Rohan

Le palais Rohan

 

De la place de la cathédrale, on peut se rendre à la place Kléber en passant par la place Gutenberg au centre de laquelle se trouve la statue de l'inventeur de l'imprimerie car il a vécut à Strasbourg de 1434 à 1444 et, sur son côté ouest, on peut voir un bâtiment de style renaissance construit en 1585, la Neubau, qui abrite de nos jours la Chambre de Commerce et de l'Industrie du Bas Rhin. Puis, suivre la rue des Grandes Arcades jusqu'à la vaste place Kléber, l'ancienne Place d'Armes, où le monument le plus intéressant est l'Aubette qui date de 1778 et qui est de style néo classique. C'est sur cette place que, chaque année, est dressé le grand sapin décoré et illuminé du marché de Noël.

De la place Kléber à la place de Broglie en passant par la place du Temple Neuf puis la rue des Etudiants, on parvient à la place de Broglie construite au 18ème siècle. On y trouve la mairie et quelques beaux hôtels particuliers.

Au delà de la place de Broglie, après avoir traversé le canal du Faux-Rempart, on arrive à la "Neustadt".

 

La NEUSTADT

 

Après l'annexion de l'Alsace en 1871, Strasbourg devint la capitale du Reichland "Alsace Lorraine" et les Allemands décident d'y construire une ville nouvelle (Neustadt en langue allemande) dans laquelle plusieurs styles architecturaux vont se mélanger. Appelé encore quartier impérial, il avait pour but de montrer que les Allemands étaient de retour sur une terre qu'ils considéraient, de leur point de vue, comme faisant partie de la mère patrie (Mutterland).
A voir : les bâtiments entourant la place de la République (anciennement Kaiserplatz) dont le palais du Rhin qui n'est autre que l'ancien palais impérial, l'avenue de la Paix qui relie la place de la République à l'Université sans oublier les immeubles de styles néo-gothique, néo-renaissance et art déco qui, à l'époque, bénéficiaient d'un certain confort, etc .
La Neustadt a été classée au patrimoine mondiale de l'Unesco en juillet 2017.

Le Palais du Rhin

Le Palais du Rhin

 

Le QUARTIER EUROPEEN

 

Il est situé au nord de la la Grande Ile et c'est là qu'on trouve le Parlement Européen, les sièges du Conseil de l’Europe, de la Commission de la Cour Européenne des Droits de l’Homme ainsi que de l’Institut International des Droits de l’Homme. 

Pour y accéder, prendre la ligne E du tramway et descendre à l'arrêt "Parlement Européen" ou "Droits de l'Homme".

Pour visiter le parlement européen, cliquer ici

Le parlement européen

Le parlement européen

A voir et/ou à faire si vous avez du temps

- le musée de l'Oeuvre Notre Dame : situé à proximité du Palais Rohan et entouré de très belles maisons, il est un complément à la visite de la cathédrale car on y trouve des sculptures originales et c'est ici qu'on peut voir le vitrail le plus vieux de France, le "Christ de Wissembourg".

Pour plus d'informations, cliquer ici

- l'église Saint-Pierre le Jeune : construite principalement au 14ème siècle, elle passe au culte protestant en 1524. A l'intérieur, on peut y voir des fresques, un jubé (16ème siècle), un orgue de Silbermann (1780) ainsi qu'un cloître.

- la cave historique de l'hospice civil : dès 1395, elle servait au stockage du vin et de la nourriture pour les pèlerins ainsi que pour les déshérités. Sauvé de justesse de la démolition, on peut les visiter. C'est ici qu'est conservé le plus vieux vin blanc du monde  qui date de 1472 ....

Pour plus d'informations, cliquer ici

- parc de l'orangerie dans lequel on peut voir des cigognes.

- le parc de la citadelle

- le musée du pain d'épice

- emprunter la ligne D du tramway pour vous balader dans le quartier en pleine rénovation des docks le long du Rhin puis traverser le Rhin pour vous rendre sur l'autre rive, à Kelh en Allemagne. 

Et si vous avez beaucoup de temps, vous pouvez aller passer la journée à Baden Baden pour y profitez des thermes de Caracalla.
Compter environ une heure de trajet en train de Strasbourg à Baden Baden.

Il y a 6 km environ entre la gare de Baden Baden et l'entrée des thermes. Le centre-ville est régulièrement desservi par des bus :
- la ligne 205 vous conduit directement aux thermes de Caracalla
- les lignes 201 et 216 à Léopolsplatz qui est à 800 mètres à pied de l'entrée des thermes.

Pour plus d'informations, cliquer ici

 

Les spécialités qu'il faut goûter quand on est à Strasbourg

- les flammenkueches ou tartes flambées
- la choucroute
- le baeckeoffe qui est une potée dans laquelle sont mélangées 3 viandes (porc, agneau, bœuf)
- les spätzles  qui sont des pâtes
- le bretzel qui est une sorte de petit pain briochée en forme de nœud et recouvert de sel 
- le kugelhopf ou kouglof qui est une brioche aux raisins secs

Quelques adresses ou faire un bon repas (article en cours de rédaction) :
- le Schnokeloch (proche de la gare)

 

Bonne visite

 

Voir aussi mes articles en cliquant sur les liens suivants :

Les incontournables à visiter en Alsace en voyageant avec le train

Tourisme en Alsace : à la découverte des marchés de Noël de Strasbourg et Colmar

Balade photo au marché de Noël de Strasbourg

Colmar, une ville incontournable à visiter en Alsace

Randonnée de 3 jours dans les Vosges sur le GR 5

 

N'hésitez pas à poster un commentaire, à partager cet article et si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebook. Aucune copie autorisée sur ce blog.

 

Toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Publié dans Grand Est

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article