Caen, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

Caen n'est pas forcément la ville à laquelle on pense aller faire du tourisme quand on évoque la région normande. Et pourtant, bien que la cité eut à souffrir terriblement de la bataille de Normandie qui suivit le débarquement des alliés en juin 44, ses deux abbayes datant de l'époque de Guillaume le Conquérant sont des lieux magnifiques à visiter sans oublier celle du remarquable musée qu'est le mémorial de Caen.  

 

Comment venir à Caen :

  •  En train (compter entre 1h56 et 2h13 de temps de trajet depuis Paris) :

Pour les horaires, cliquez ici

  •  En bus :

Depuis la loi Macron de 2015 sur la libéralisation du voyage en autocar longue distance, des opérateurs ont ouvert des lignes de bus à bas coût qui desservent Caen :

Pour plus d’informations sur Flixbus, cliquez ici

Pour plus d’informations sur Blablabus, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage : https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquer ici

 

Carte de la ville 

L'office du tourisme se trouve au rez de chaussée de l'hôtel d'Escoville situé place Saint-Pierre.

Pour consulter le plan du centre-ville distribué par l'office du tourisme, cliquez ici

Pour consulter le plan de Caen sur OpenStreetMap, voir ci-dessous 

 

Se déplacer dans Caen :

C'est le groupe KEOLIS qui gère le réseau de transport de la communauté urbaine appelée Caen la Mer.

Pour plus d’informations, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquez ici

 

Brève histoire de Caen

 

911 : Charles le Simple signe le traité de Saint-Clair sur Epte avec Rollon, le chef des Vikings, qui devient son vassal . C'est l'acte de naissance de la Normandie.

1050 : le duc de Normandie, Guillaume le Conquérant, fait de Caen une ville majeure même si Rouen reste la capitale de la Normandie.

1204 : la Normandie est rattachée au royaume de France.

Deuxième guerre mondiale : 
Caen devait être prise le soir du débarquement du 6 juin 1944 mais elle ne le fut pas et elle dut subir d'intenses combats et bombardements dont celui du 7 juillet lors duquel 500 bombardiers étaient engagés. Si la rive gauche de l'Orne fut libérée des Allemands le 9 juillet, la ville fut officiellement libérée par les troupes anglo-canadiennes le 20 juillet mais elle avait subi d'énormes destructions (32 % des bâtiments détruits) et, surtout, le bilan humain était très lourd puisqu'il y eut plus de 2 000 victimes civiles. Après la guerre, ce fut le temps de la reconstruction comme dans beaucoup d'autres villes normandes.

 

VISITE DE LA VILLE 

Caen est une ville de 105 400 habitants environ (chiffres INSEE de 2016)
En 2013, Caen reçoit le label de ville d'art et d'histoire

L'ABBAYE AUX HOMMES

Elle fut fondée par Guillaume le Conquérant pour éviter l'excommunication et se faire pardonner par le pape Nicolas II puisque, malgré son interdiction, il avait épousé sa cousine Marguerite de Flandres. Elle fut consacrée en 1066 et, en 1087, Guillaume Le Conquérant devenu entre temps roi d’Angleterre s'y fit enterré.

L'église Saint-Etienne est un mélange de style roman et gothique.
Les bâtiments monastiques ont été édifiés entre 1704 et 1726. Ils sont occupés actuellement par l'Hôtel de ville. Le réfectoire et la salle du chapitre sont remarquables pour leurs boiseries.

A voir aussi le très beau cloître.

Pour plus d'informations, cliquez ici

 

Caen, l'Abbaye aux Hommes

 

Caen, les lieux incontournables à visiter
Caen cloître de l'Abbaye aux Hommes

 

Le cloître

Le cloître

Palais ducal

Palais ducal

Saint-Etienne le Vieux

Saint-Etienne le Vieux

 

L'ABBAYE AUX DAMES

Comme pour l'abbaye aux Hommes, c'est pour se faire pardonner par le pape d'avoir épousé son cousin que la duchesse de Normandie, Mathilde de Flandres, fonda l'abbaye vers 1060 dans laquelle elle sera enterrée en tant que reine d'Angleterre en 1083.

Le style roman est encore très présent dans l''église de la Trinité avec sa nef aux 9 travées, sa crypte et sa tour-lanterne.

C'est en 1983 que le conseil régional de Basse Normandie décide de racheter ces bâtiments délabrés pour les faire restaurer et s'y installer. 

Pour plus d'informations, cliquez ici

 

Caen, abbaye aux Dames

 

 

Caen, les lieux incontournables à visiter
Cloître

Cloître

 

LE CHÂTEAU

Fondé par Guillaume le Conquérant en 1060 sur un éperon rocheux dominant la vallée de l'Orne, c’est l’un des plus grands châteaux d’Europe avec une surface de 5,5 hectares ! C'est l'acte fondateur de la ville de Caen.

A l'intérieur des remparts qui sont en accès libre (beau panorama sur la ville), on peut voir les vestiges d'un donjon construit à la demande d'Henri I Beauclerc vers 1120 et qui atteignait 30 mètres de hauteur, l'église Saint-Georges et la salle de l'Echiquier édifiée à partir du 12ème siècle pour abriter la Cour des comptes et de justice du duché.

On y trouve aussi :
- le musée de Normandie installé dans l'ancien Logis des Gouverneurs : 
  
pour plus d'informations, cliquez ici
- le musée des Beaux-Arts de Caen : 

  pour plus d'informations, cliquez ici

Caen, les lieux incontournables à visiter
 Barbacane de la porte Saint-Pierre

Barbacane de la porte Saint-Pierre

Barbacane de la porte Saint-Pierre et l'église Saint-Pierre

Barbacane de la porte Saint-Pierre et l'église Saint-Pierre

Eglise Saint-Georges

Eglise Saint-Georges

Le musée de Normandie installé dans le logis du Gouverneur

Le musée de Normandie installé dans le logis du Gouverneur

Salle de l'Echiquier

Salle de l'Echiquier

Le donjon

Le donjon

Barbacane et porte des Champs

Barbacane et porte des Champs

Caen, les lieux incontournables à visiter

 

QUARTIER DU VAUGUEUX

En contrebas du château, c'est un des rares endroits de la ville ayant été épargné par les bombardements de 1944. On peut s'y promener en empruntant des ruelles pavées et y voir quelques maisons à colombages.

 

Caen, rue du Vaugueux

 

 

BATIMENTS REMARQUABLES

- la maison des Quatrans sise au 25 rue de Geôle (face au château) qui est la plus ancienne maison à pans de bois de la ville (sa construction débute fin du 14ème siècle).

 

Caen, maison des Quatrans


- au 52 et 54 rue St-Pierre, 2 maisons à pans de bois datant du début du 16ème siècle.

 

Caen, maisons à pans de bois rue Saint-Pierre


- Maison de Malherbe (1582) sise au 149-151 rue Saint-Pierre

 

Caen, maison de Malherbe


- Hôtel de Than (1520 - 1530) sis au 11 boulevard du Maréchal Leclerc, près de la place Saint-Pierre

 

Caen, hôtel de Than


- Hôtel d'Escoville (1533 - 1537) sis place Saint-Pierre.

 

Caen, hôtel d'Escoville


- L'église Saint-Pierre édifiée entre le 14ème et le 16ème siècle avec son magnifique clocher gothique de près de 50 m de haut.

 

Caen, église Saint-Pierre

 

- La tour Leroy

 

Caen, tour Leroy

 

LE BASSIN SAINT-PIERRE ou PORT DE PLAISANCE DE CAEN

En faisant un petit détour sur la droite après avoir traversé le pont sur l'Orne, on peut le longer quand on vient de la gare et qu'on se dirige vers le centre ville.

Construit au Moyen Age, le port de Caen a fini par devenir impraticable à partir du 17ème siècle du fait de l'envasement de l'Orne qu'empruntaient les navires de commerce et de l'ensablement de son embouchure. Finalement, au 19ème siècle, d'importants travaux furent entrepris. D'une part, un canal long de 14 kilomètres fut creusé entre Caen et Ouistreham et inauguré le 23 août 1857 pour permettre aux navires de commerce de remonter jusqu'à la métropole normande. D'autre part, le bassin Saint-Pierre fut réaménagé entre 1844 et 1848. Long de 500 mètres et large de 50 mètres, il n'accueille plus, de nos jours, que des bateaux de plaisance.
Quant au port de commerce de Caen-Ouistreham, il se classe au 10ème rang des ports français grâce à un trafic annuel de 3,2 millions de tonnes et un million de passagers (chiffres année 2017).  

Caen, les lieux incontournables à visiter

 

LE MEMORIAL DE CAEN

Comment s'y rendre depuis la gare SNCF : emprunter le tramway jusqu’à l’arrêt Saint-Pierre puis le bus n°2 direction La Folie - Mémorial.

Construit sur le bunker souterrain du Général Richter et inauguré le 6 juin 1988, il est conçu comme un musée de la paix. Il couvre désormais la période de l'histoire qui s'étend de 1918 jusqu’à la fin de la guerre froide.

350 000  visiteurs en 2017.

Pour plus d'informations, cliquez ici

 

Bonne visite

 

Voir aussi mes articles en cliquant sur les liens suivants :

Randonnée de Trouville à Honfleur par la côte fleurie et la côte de grâce

Les plages du débarquement en Normandie

 

N'hésitez pas à poster un commentaire, à partager cet article et si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebook. Aucune copie autorisée sur ce blog.

 

Toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Publié dans Normandie, Villes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article