Le Pays Basque en train : de Bayonne à Saint-Jean Pied de Port

Publié le par hunza

Entre Bayonne et Saint-Jean Pied de Port, une pittoresque ligne de chemin de fer à voie à unique longue de 52 kilomètres suit la vallée de la Nive qui se faufile d'abord entre des collines verdoyantes puis des montagnes à l'altitude moyenne à partir de Cambo les Bains. Pour découvrir le Pays Basque autrement, il ne faut pas hésiter à emprunter le train qui effectue quotidiennement le trajet entre les capitales du Labourd et de la Basse Navarre côté français.

 

Un peu d'histoire :

C'est le 11 décembre 1898 que le premier train arriva en gare de Saint-Jean Pied de Port. A l'époque, c'était la compagnie du Midi qui avait construit la ligne et qui la gérait.
En 1930-31, la ligne fut électrifiée
En 1937, les chemins de fer sont nationalisés et toutes les compagnies sont supprimées au profit d'un seul exploitant, la SNCF.
A partir de 1980, des automotrices électriques Z2 (Z 7300) circulèrent sur cette ligne pyrénéenne jusqu'à ce qu'il soit décidé de mettre fin à la traction électrique et de remplacer les Z2 par des autorails dont l’utilisation revenait moins chère puisqu'on avait plus besoin d'entretenir la caténaire. Cependant, la menace de fermeture de la ligne restait un sujet d'actualité car, non seulement l’entretien de la voie avait un coût élevé (éboulements de terrain fréquents, inondations destructrices de la Nive, tunnels, pont, etc ...) mais aussi et surtout la fréquentation des voyageurs y était peu élevée.

X 2200 au Pas de Roland (10 avril 2003)

X 2200 au Pas de Roland (10 avril 2003)

Z2 à Pont Noblia Bidarray (26 juillet 2003)

Z2 à Pont Noblia Bidarray (26 juillet 2003)

La  Z 7321 à Saint-Jean Pied de Port (14 août 2005)

La Z 7321 à Saint-Jean Pied de Port (14 août 2005)

Autorails de la série X 2200 à Saint-Jean Pied de Port (18 août 2009)

Autorails de la série X 2200 à Saint-Jean Pied de Port (18 août 2009)

 

En 2014, la ligne est entièrement fermée pour des travaux de grande ampleur entre Bayonne et Cambo les Bains puis réouverte le 22 novembre 2015 mais, malheureusement les horaires restent mal adaptées et la concurrence de la route est féroce. Le renouveau du chemin de Saint-Jacques est cependant un facteur important du maintien de cette ligne car de nombreux pèlerins empruntent le train en direction de Saint-Jean Pied de Port pour y débuter le chemin.
En 2019, suite à la création de la Communauté de l'agglomération du Pays Basque dans le but est de réorganiser tout le transport public de la région, une refonte de la desserte de la ligne est décidée de façon à attirer les déplacements domicile-travail dans le train plutôt que sur la route sachant que cette dernière est de plus plus embouteillée ente Cambo les Bains et Bayonne.



Une ligne entièrement au cœur du Pays Basque :

Sur un trajet de 58 minutes lors duquel la vitesse est comprise ente 40 et 70 km/h, le train dessert plusieurs localités dont, parfois, la gare est assez éloignée du centre ville mais dont le potentiel touristique est intéressant sans oublier l’intérêt du train (confort et économie) pour les déplacements pendulaires.
Partant de Bayonne (Baiona), le train s'arrête à Ustaritz (Ustatize), Halsou / Larressore (Haltsu / Larresoro), Cambo les Bains (Kanbo), Ixsassou (Itsasu), Bidarray /Pont Noblia (Bidarrai / Pont Noblia),  Saint-Martin d'Arrossa / Ossès (Ortzaize Arrosa) et Saint-Jean Pied de Port (Donibane Garazi).

Pour consulter les horaires, cliquer ici
(Dans "Lignes", sélectionner Ligne 54/54U Bayonne -St-Jean Pied de Port puis aller sur "Rechercher")

 

Pour géolocaliser la ligne de chemin de fer entre Bayonne et St-Jean Pied de Port sur le site de GEOPORTAIL, cliquer ici

⇒ Voir la carte de la ligne. ⇐

Schéma de la ligne provenant de Wikipédia

 

De gare en gare : les étapes touristiques sur le trajet

 

BAYONNE

(Baiona en langue basque / 53 500 habitants environ)

La gare SNCF de Bayonne se trouve en ... Gascogne car le Pays Baque se trouve de l'autre côté de l'Adour.

Pour plus d’informations sur Bayonne, voir mon article en cliquant sur le lien suivant : Bayonne, les lieux incontournables à visiter

Bayonne

Bayonne

Gare SNCF de Bayonne, l'autorail à destination de Saint-Jean Pied de Port

Gare SNCF de Bayonne, l'autorail à destination de Saint-Jean Pied de Port

 

USTARITZ

(Uztaritze en langue basque / 7 250 habitants environ)

La gare SNCF est située à 800 m du centre ville qui est de l'autre côté Nive. Sur le plan touristique, il n'y a pas grand chose à voir mais ce n'est que mon avis ....

Ustarritz, Ferrondoa Karrika

Ustarritz, Ferrondoa Karrika

 

HALSOU / LARRESSORE

(Haltsu en langue basque / 630 habitants environ et Larresoro en langue basque / 2 200 habitants environ)

 

L'église Notre-Dame d'Halsou se trouve à 600 mètres environ de la gare. On peut aussi l'apercevoir sur la gauche de la voie ferrée, après avoir passé l'arrêt d'Halsou quand on est dans train en direction de St-Jean Pied de Port.

Sa construction débuta en 1510 et le clocher a été rajouté en 1770. Quand l'église est ouverte ce qui n'est pas souvent le cas, on peut voir à l'intérieur 2 étages de galeries en bois et un beau retable en bois doré.

Eglise d'Halsou

Eglise d'Halsou

 

CAMBO LES BAINS

(Kanbo en langue basque / 6 750 habitants environ)

La gare SNCF est située à proximité de Bas-Cambo et à 800 m environ du centre de la ville haute.

Pour plus d’informations sur Kanbo, voir mon article en cliquant sur le lien suivant : Cambo les Bains, les lieux incontournables à visiter

L'autorail en provenance de Bayonne dessert la gare SNCF de Cambo les Bains

L'autorail en provenance de Bayonne dessert la gare SNCF de Cambo les Bains

Le Pays Basque en train : de Bayonne à Saint-Jean Pied de Port

 

ITXASSOU

(Itsassu en langue basque / 2 070 habitants environ)

Attention, la gare est assez éloignée du centre. Compter au moins 2 km pour vous rendre jusqu'à l'église Saint-Fructueux. Elle date du 17ème siècle. A l'intérieur, 3 étages de galeries en bois et un beau retable en bois doré. 

Itxassou est située à l'entrée de petites gorges creusées par la Nive. On peut se balader jusqu'au Pas de Roland en suivant une route étroite - fréquentée l'été - qui longe le torrent. Juste avant d'arriver au quartier de Laxia, il y a un gros rocher troué en contrebas de la route dont la légende attribue à Roland, le neveu de Charlemagne, le coup de son épée Durandal sur le bloc qui barrait le passage pour y créer une ouverture. Juste un peu plus loin, il y a une sorte de plage sur les bords de la Nive.

Itxassou, c'est aussi le pays de la cerise noire. Cultivée de puis le 12ème siècle, sa production faillit disparaître dans les années 70. En 1994, des agriculteurs décidèrent de fédérer leurs efforts pour la relancer et, de nos jours, on peut toujours profiter du goût des peloas, xapatas et beltxas qui sont les variétés de la cerise locale. 

L'église Saint-Fructueux et, en arrière plan, l'Artzamendi (926 m d'altitude)

L'église Saint-Fructueux et, en arrière plan, l'Artzamendi (926 m d'altitude)

Les gorges de la Nive au niveau du Pas de Roland (on distingue la voie ferrée qui passe à droite)

Les gorges de la Nive au niveau du Pas de Roland (on distingue la voie ferrée qui passe à droite)

 

C'est après la passage du Pas de Roland que la voie ferrée quitte la province du Labourd pour rentrer dans celle de la Basse-Navarre.

Mont Baïgura qui fait partie du paysage qu'on voit entre le Pas de Roland et Pont Noblia

Mont Baïgura qui fait partie du paysage qu'on voit entre le Pas de Roland et Pont Noblia

 

BIDARRAY

(Bidarrai en langue basque / 700 habitants environ)

La gare de Pont Noblia - Bidarray est située le long de la Nive et à proximité d'un très joli pont en dos d'âne dont la construction remonte au 14ème siècle pour permettre aux pèlerins suivant le chemin de Saint-Jacques de franchir la Nive. Plusieurs légendes sont rattachées à son édification dont celle-ci : le diable proposa son aide aux habitants qui avaient du mal à construire un pont à condition qu'ils lui livrent l'âme du premier qui y passerait dessus et les habitants qui s'étaient concertés entre eux pour tromper le diable y firent passer un chien ... 

Il s'agit du pont d'Onddo, le pont Noblia et le pont d'Enfer étant le nom des hôtels qui se trouvent sur chacune des des 2 rives de la Nive.

On peut se rendre à pied dans la ville haute de Bidarray qui est située à environ 600 m de la gare pour la vue sur les crêtes d'Iparla mais aussi pour visiter la belle église romane (12ème siècle et remaniée au 17ème  et 19ème siècle) bâtie avec du grès rouge et de la pierre ocre.

Pont d'Onddo (la gare SNCF est juste à gauche)

Pont d'Onddo (la gare SNCF est juste à gauche)

Bidarray

Bidarray

 

SAINT-MARTIN D'ARROSSA / OSSES

(Arrossa en langue basque / 700 habitants environ et Ortzaize en langue basque / 840 habitants environ)

En arrivant à Saint-Martin d'Arrossa, on aperçoit la charmante église juchée sur une butte sur la droite de la voie ferrée. Sa construction daterait du 12ème siècle mais elle a été plusieurs fois remaniée principalement au 19ème siècle.

C'était à Saint-Martin d'Arrossa / Ossès que se trouvait la bifurcation à destination de Saint-Etienne de Baïgorry qui a été abandonnée au trafic voyageur depuis 1950. 

Eglise de Saint-Martin d'Arrossa

Eglise de Saint-Martin d'Arrossa

 

SAINT-JEAN PIED DE PORT

(Donibane Garazi en langue basque / 1 650 habitants environ)

La gare SNCF se trouve à 500 mètres du centre ville.

Labellisé parmi les "Plus Beaux Village de France "depuis 1983, cette petite ville fortifiée est la dernière étape française pour le pèlerin qui parcourt le chemin de Saint-Jacques de Compostelle car Saint-Jean Pied de Port est à la jonction des voies de Vézelay, du Puy en Velay et de Tours. C'est aussi, pour beaucoup d'entre eux, le point de départ vers Saint-Jacques de Compostelle qui se trouve à environ 1 mois de marche. Le renouveau du chemin depuis le début des années 80 est tel que le bureau des pèlerins de Saint-Jean Pied de Port a recensé le passage de près de 58 000 marcheurs en 2018 en partance vers la capitale de la Galice alors qu'on en comptait que 120 en 1982 ....

Un peu d'histoire :

Dès la fin du 12ème siècle, les rois de Navarre créent cette place forte pour protéger la frontière nord de leur royaume. Au 15ème siècle, suite à des guerres, la Navarre est divisée en deux et la Basse Navarre va intégrer le royaume de France grâce au roi Henri III de Navarre qui devient Henri IV. Dans les années 1625-1628 puis 1640, une citadelle y est édifiée en lieu et place du château et Vauban la remodèlera en 1685. 

Saint-Jean Pied de Port doit son nom à sa situation géographique : elle est au pied des cols qu'on appelle aussi des ports.

A voir :
- la porte Saint-Jacques qui était le passage obligé des pèlerins et qui a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1998 au titre des chemins Saint-Jacques de Compostelle.
-  les remparts en grès rouge ainsi que les quatre portes de la ville datent du 13ème siècle. Par la suite, l'enceinte a dû être remaniée (mâchicoulis et créneaux au 14ème siècle) puis intégration à la citadelle au 17ème siècle. 
- la citadelle qui se trouve au sommet de la colline de Mendiguren et qui domine la ville et les alentours : jusqu'en 1921, elle servait de caserne et depuis 1960, elle abrite le collège public de la ville, ce qui fait qu'elle n'est accessible au public que durant les mois de juillet et août.
- la prison des Evêques : en fait, il s'agissait d'un entrepôt pour marchandises au Moyen Age et ce n'est qu'à partir du 18ème siècle que le lieu servit de prison. De nos jours, c'est devenu le musée du pèlerin. 
- l'église Notre Dame de l'Assomption en grès rouge. Son édification remonte au 13ème siècle. L'intérieur est assez sombre. Pour la petite histoire, le clocher était surmonté d'une flèche qu'un incendie a détruite en 1915.
- le pont Notre Dame ou Sainte-Marie qui permet d'enjamber la Nive de Béhérobie. Alors qu'on le désigne comme étant un pont romain, il a été construit à l'époque médiévale.
- les rues du centre-ville sont bordées de belles maisons dont certaines ont des linteaux sculptés du nom de leurs propriétaires de l'époque.

Le Pays Basque en train : de Bayonne à Saint-Jean Pied de Port
Eglise Notre Dame de l'Assomption et le pont "romain"

Eglise Notre Dame de l'Assomption et le pont "romain"

Rue de la Citadelle et Porte Saint-Jacques

Rue de la Citadelle et Porte Saint-Jacques

 

Bon voyage

 

NB : voir aussi mes autres articles sur le Pays Basque en cliquant sur les liens ci-dessous:

Biarritz, les lieux incontournables à visiter

Que faire à Saint-Jean de Luz sans voiture

Randonnée au Pays Basque : la Rhune depuis St Jean de Luz

Visiter Sare, un des plus beaux villages du Pays Basque

Le train de la Rhune, un chemin de fer touristique au Pays Basque

Randonnée sur le sentier des sommets d'Ascain au Suhalmendy

Découvrir le Pays Basque à vélo

Le pays basque espagnol depuis Saint-Jean de Luz sans voiture

Découvrir la beauté du Pays Basque en images

 

N'hésitez pas à poster un commentaire, à faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les randonneurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article