Découvrir la région Grand Est, les lieux incontournables à visiter en Champagne

Publié le par hunza

Intégrée à la nouvelle région Grand-Est en 2015, la Champagne est mondialement connue pour son vin pétillant. Ce fut aussi une province française  qui joua un rôle important au Moyen Age (foires de Champagne) avant d'être rattachée au royaume de France en 1284. C'est aussi à Reims qu'étaient sacrés les rois de France jusqu'en 1825 avec Charles X. De nos jours, des villes comme Troyes, Reims, Châlons en Champagne méritent qu'on vienne y passer un week end. Et puis, il y a les paysages des vignobles champenois, de grands lacs (d'Orient, du Der, etc, ...) et bien d'autres lieux à découvrir. En empruntant le train, voici quelques unes de ces étapes incontournables à réaliser dans cette belle région de France.

 

TRANSPORT :

Pour les horaires de train, cliquer ici

 

Pour faciliter la lecture de cet article, j'ai choisi de classer les lieux à visiter par ordre alphabétique.

 

CHALONS EN CHAMPAGNE

 

Compter environ 1h30 de temps de trajet pour venir en train depuis Paris qui est à 172 km.

Ancienne ville de garnison et ancienne capitale régionale jusqu'à la création du Grand-Est, Châlons en Champagne compte environ 45 000 habitants. Située dans le département de la Marne, elle doit faire face à un concurrent redoutable sur le plan touristique qui est la ville de Reims. Ainsi, des façades de bâtiment sont rénovées, des promenades en barque ont été mises en place (eau'dyssée) sur le Mau et le Nau ainsi que des des illuminations (metamorph'eau'ses). 

Pour plus d'informations sur les balades en barques, cliquer ici

Pour plus d’informations sur les illuminations, cliquer ici

 

A voir :

Cathédrale Saint-Etienne : imposante, sa construction a duré de 1120 à 1634. C'est un mélange de style roman (crypte ainsi que la base de la tour nord) gothique (nef) et baroque (façade occidentale). Beaux vitraux datant du 12ème au 16ème siècle.

La collégiale Notre-Dame en Vaux est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle en 1998. Bel édifice de style gothique (les tours du chevet, le bas du transept et le 1er étage de la nef sont romanes) qui abrite de splendides vitraux du 16ème siècle.
Un carillon de 56 cloches - c'est un des plus importants de France - y a été installé en 1858.

 

Châlons en Champagne, église Notre-Dame en Vaux
Détail d'un vitrail de l'église Notre-Dame en Vaux

Détail d'un vitrail de l'église Notre-Dame en Vaux

 

Musée du cloître Notre Dame en Vaux : uniquement pour les passionnés d'art religieux car ce qu'il y a de plus intéressant est l'exposition des vestiges du cloître avec ces statues et chapiteaux (12ème siècle) de Notre-Dame des Vaux 

Eglise Saint-Alpin : beaux vitraux du 16ème siècle

Dans le centre historique, on recense 150 maisons à pans de bois dont les plus remarquables sont celles de Clémangis et de la Petite Juiverie.

Le jardin du Petit Jard qui est traversé par le Nau qui passe sous le château du marché qui est un ancien pont fortifié. 

Découvrir la région Grand Est, les lieux incontournables à visiter en Champagne

 

Le jardin du Grand jard : situé le long du canal latéral à la Marne, c'est d'ici qu'on a une très belle vue sur la cathédrale. 

La cathédrale vue depuis le jardin du Grand Jard

La cathédrale vue depuis le jardin du Grand Jard

 

CHAOURCE

 

Eglise Saint-Jean Baptiste du 12ème siècle à l'intérieur de laquelle on trouve une des plus importantes statuaires médiévales de France et surtout une extraordinaire mise eau tombeau en pierre polychrome réalisée au 16ème siècle. 
A noter aussi la présence d'un bel orgue baroque construit au 16ème siècle.

La mise au tombeau

La mise au tombeau

 

CHAUMONT

 

C'est une ville moyenne d'environ 22 000 habitants située en Haute-Marne.

Compter environ 2h50 de temps de trajet pour venir en train depuis Paris qui est à 261 km.

A voir :
- la basilique Saint-Jean Baptiste : édifiée entre le 13ème et le 16ème siècle, elle abrite une belle mise au tombeau en pierre polychrome.

Découvrir la région Grand Est, les lieux incontournables à visiter en Champagne

 

- le donjon (11ème/12ème siècle) : haut de 19 m, c'est le seul vestige de l'ancien château des comtes de Champagne.
- le viaduc ferroviaire : inauguré le 18 avril 1857, cet ouvrage d'une longueur de 600 m et d'une hauteur de 50 m  a été édifié en 15 mois par 2 500 ouvriers pour franchir la vallée de la Suize.

Découvrir la région Grand Est, les lieux incontournables à visiter en Champagne

 

JOINVILLE

 

Cette petite ville médiévale de 3 200 habitants environ située dans la haute vallée de la Marne, à environ 20 minutes en train depuis Saint-Dizier, est une belle surprise quand on ne connait pas du tout la région. 

A voir :
- l'église Notre Dame avec son porche renaissance et ses deux maisons accolée à l'édifice

 

Joinville, porche renaissance de l'église Notre-Dame

 

A l'intérieur, belle mise au tombeau du 16ème siècle.
- l'auditoire : bâti en 1561, c'était le siège du tribunal seigneurial
- la chapelle Sainte-Anne (dans le cimetière) : construite en 1504, elle est de style gothique flamboyant et abrite de beaux vitraux.

- les quais fleuris le long du bras de la Marne qui traverse Joinville et le poncelot (16ème siècle)

Le Quai des Peceaux

Le Quai des Peceaux

Le poncelot

Le poncelot


- le château du Grand-Jardin : en fait, c'est plutôt un pavillon de plaisance; il a été construit à la demande de Claude de Lorraine entre 1533 et 1546 et est donc de style renaissance. Il est entouré d'un grand parc classé parmi les jardins remarquables.

Découvrir la région Grand Est, les lieux incontournables à visiter en Champagne

 

REIMS

(183 000 habitants)

Compter environ entre 45 minutes et 1 heure de temps de trajet pour venir en train depuis Paris qui est à 150 km.

C'est la ville où Clovis a été baptisé en 416, où 33 rois de France ont été sacrés et où la réconciliation franco-allemande a été célébrée en 1962.

Reims abrite deux joyaux architecturaux qui sont classés au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO en 1991 : la cathédrale Notre-Dame et la basilique Saint-Rémi :

Cathédrale Notre-Dame : sa construction débute en 1211. Ses dimensions : 149,17 de longueur et 38 mètres de hauteur de nef. Vitraux du 13ème siècle mais aussi quelques vitraux contemporains comme les 3 fenêtres de Chagall. 2 303 sculptures dont le fameux ange au sourire.
C'est le 19 septembre 1914 qu'elle est touchée par un premier obus allemand. En tout, ce sont plus de 300 obus qui se sont abattus sur l'édifice durant la 1ère guerre causant d'immenses dommages. A l'issue du conflit, il a fallu 19 années de travaux pour la restaurer et c'est la fondation Rockfeller qui en a financé la plus grande partie. La charpente ayant été complètement détruite, elle a été remplacée par une charpente en béton.

 

Reims, la cathédrale Notre-Dame
L'ange au sourire est à droite

L'ange au sourire est à droite

 

Cathédrale Notre-Dame à Reims, vitraux de Chagall

Les vitraux de Chagall

 

Cathédrale de Reims, la rosace côté sud

La rosace dans le transept côté sud

 

Pour plus d’informations sur le spectacle son et lumière de la cathédrale, cliquer ici


- la basilique Saint-Rémi : édifiée à partir du 11ème siècle pour abriter la Sainte-Ampoule et les reliques de Saint-Remi, elle allie les styles roman (majoritaire) et gothique et ses dimensions atteignent 126 m de longueur et 58 m de largeur. Vitraux du 12ème. C'est ici que se trouve le tombeau de Saint-Rémi qui baptisa Clovis.

 

Reims, basilique Saint-Remi

 

A proximité se trouve le musée situé dans l'ancienne abbaye bénédictine.

 

A voir aussi : 

- Vestiges gallo romains (ils datent du 3ème siècle ap JC):

  •      la porte de Mars
Reims, porte de Mars

 

  •    cryptoportique (il y en a 5 au monde dont celui de Reims).

le palais du Tau qui est l'ancien palais épiscopal où logeait les rois de France lors du sacre. Classé lui aussi au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO en 1991, il renferme le trésor de la cathédrale dont le reliquaire contenant la sainte-ampoule qui servait à sacrer les rois.

Pour plus d’informations, cliquer ici

- la place Royale (1760)

la chapelle Foujita

Pour plus d’informations, cliquer ici

le musée des Beaux-Arts

Pour plus d’informations, cliquer ici

le musée de la reddition (c'est ici que Jodl signa la reddition sans condition des armées allemandes le 7 mai 1945).

​​​​​​​Pour plus d’informations, cliquer ici

 

Reims ayant été à 80% détruite lors de la première guerre mondiale, sa reconstruction a permis l’apparition de bâtiments au style art déco tels la bibliothèque Carnegie, le cinéma Opéra, le Grand Théâtre, la villa Demoiselle, etc ...
La halle Boulingrin inaugurée en 1929 avec sa haute voûte (19 m et 109 m de longueur) en béton armé mérite aussi le détour.

En 2015, L'UNESCO a inscrit au patrimoine mondial de l'humanité la colline Saint-Nicaise qui abrite les caves de 6 grandes maison de champagne ainsi que la cité-jardin du Chemin Vert. 

Cette dernière a été conçue en 1920 par un industriel rémois, Georges Charbonneaux, pour accueillir des ouvriers et habitants de Reims à condition d'avoir une famille nombreuse; elle regroupe 617 maisons, des équipements communs ainsi que l'église néobyzantine Saint-Nicaise décorée entre autres par Maurice Denis et René Lalique. 

Et puis, on ne peut pas quitter Reims sans visiter au moins une cave de champagne :

Pour des informations sur Taittinger, cliquer ici

Pour des informations sur Pommery, cliquer ici

Pour des informations sur Mumm, cliquer ici

 

SAINT-DIZIER

 

Compter environ 2h10 de temps de trajet pour venir en train depuis Paris qui est à 234 km.

Sa proximité avec le lac du Der (12 km en vélo) peut inciter à une visite rapide de cette ville moyenne (25 000 habitants environ). En arrivant avec le train, on peut constater que la crise économique est passée par là car on aperçoit de nombreuses friches industrielles. En fait, il y avait une grosse activité autour de la sidérurgie à Saint-Dizier que la concurrence a fini par détruire mais pas complètement car la cité s'est tournée vers la fonderie d'art. 

A voir : des vestiges de remparts du 13ème siècle avec 3 tours, le château transformé en sous-préfecture, l'église Notre Dame de l'Assomption qui abrite un remarquable buffet d'orgue érigé par Cavaillé-Col ainsi qu'une mise au tombeau, le joli square Winston Churchill, quelques fontes ornementales de "style Guimard" car ce dernier avait choisi les fonderies de Saint-Dizier pour faire fabriquer ces réalisations "art nouveau", etc ....

Au n°30 de la rue François Ier

Au n°30 de la rue François Ier

 

A noter la tour Miko qu'on aperçoit en traversant le canal en allant de la gare au centre-ville car c'est ici qu'on fabriquait les fameuses glaces à bâtonnet. 

La tour Miko et le canal entre Champagne et Bourgogne

La tour Miko et le canal entre Champagne et Bourgogne

 

Pour se rendre sur les bords du lac du Der à vélo, suivre la piste cyclable qui longe le canal d'amenée qui permet de réguler le niveau de la Seine en détournant une partie des eaux de la Marne vers le plus grand lac artificiel de France.

Pour consulter le plan des pistes cyclables autour du lac du Der, cliquer ici

 

TROYES

(62 000 habitants)

Compter environ 1h27 de temps de trajet pour venir en train depuis Paris qui est à 166 km.

Capitale des comtes de Champagne au Moyen Age, la ville qui est située sur l'axe nord-Europe - sud-Italie est aussi connue pour ses grandes foires commerciales du 12ème et 13ème siècle. Troyes est aussi surnommée la "ville aux 100 clochers"car on y trouve de nombreux édifices religieux tels :
- la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul : 1 500 m² de verrières ....

Découvrir la région Grand Est, les lieux incontournables à visiter en Champagne
Découvrir la région Grand Est, les lieux incontournables à visiter en Champagne

 

- l'église Sainte-Madeleine : c'est une des églises les plus anciennes de Troyes. A l'intérieur, on y trouve un splendide jubé ainsi que de belles verrières.
- l'église Saint-Nizier avec son toit de tuiles vernissées : à l'intérieur, on peut y voir une une mise au tombeau

Troyes, qui, contrairement à Reims, a échappé aux destructions de la Grande Guerre, c'est aussi un centre historique parmi les plus richement dotés en maisons à colombages de France. Et pourtant, du 24 au 26 mai 1524, un terrible incendie a ravagé une partie de la ville. Mais, la reconstruction a permis de faire qu’aujourd’hui Troyes possède un ensemble de maison à pans de bois du 16ème siècle assez homogène que les restaurations entreprises depuis les années 60 mettent superbement en valeur. 
Parmi les maisons les plus connues : la maison du boulanger (c'est la 1ère maison à avoir été restaurée en 1963 alors que la ville voulait la démolir), la tourelle de l'Orfèvre, la cour du Mortier d'Or, etc ...
La très étroite et pittoresque ruelle des Chats est une des plus anciennes rues de Troyes (13ème siècle) : le sol pavé est d’origine et les étaiement entre les maisons qui se touchent presque permettaient aux chats de passer d'une habitation à l'autre ....

Rue Emile Zola

Rue Emile Zola

 

Belle balade

 

N'hésitez pas à poster un commentaire, à partager cet article et si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Publié dans Grand Est

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article