Voyager dans le Lot et visiter Cahors, Saint-Cirq Lapopie, Figeac et Rocamadour.

Publié le par hunza

Le Lot est un département riche en sites incontournables. Parmi eux, j’ai choisi ceux qui étaient accessibles en transport en commun. Cahors, bien sûr, mais aussi le village pittoresque de Saint-Cirq Lapopie dans la belle vallée du Lot, Figeac sur les bords du Célé et le sanctuaire de Rocamadour bâti contre les hautes falaises du canyon de l’Alzou. Et puis, il y a les paysages qui donnent tellement envie de s’arrêter pour les admirer plus longtemps. Ces beaux paysages du Quercy où les vallées verdoyantes succèdent à l’aridité des causses. Une bien belle région vous dis-je, alors suivez-moi pour en savoir plus.

 

Comment s'y rendre :

En train à Cahors, Rocamadour ou Figeac : pour consulter les horaires, cliquez ici

En autocar entre Cahors et Figeac en passant par Saint-Cirq Lapopie : pour consulter les horaires jusqu'au 31 août 2020, cliquez ici.
En l'empruntant, vous parcourrez une très belle route, surtout entre Vers et Cajarc où les falaises ne sont jamais très loin. 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage : https://www.blablacar.fr/

 

L'hébergement :

Le Lot étant une région bien développée sur le plan touristique, les offres sont nombreuses sur les sites connus tels  booking.com, homelidays, abritel, sncf.com, etc ....

Il existe aussi des gîtes d'étapes pour les randonneurs mais surtout pour les  pèlerins du chemin de Saint-Jacques de Compostelle car le chemin de grande randonnée GR 65 ou via Podiensis traverse le département du Lot en passant notamment par Figeac et Cahors. Une variante quitte le GR 65 à Figeac pour suivre la vallée du Célé et passer par Saint-Cirq Lapopie. Une autre variante, plus au nord, passe par Rocamadour. Comme je pratique beaucoup la randonnée, je mentionnerai uniquement la présence des gîtes d'étapes pour chacune des 4 étapes que je vous propose de découvrir.

 

CAHORS

La cité qui occupe un méandre du Lot a conservé de nombreuses ruelles médiévales où il fait bon se balader. 

 

Cahors

 

A voir :

- le pont Valentré : construit entre 1308 et 1350, ce pont fortifié long de 138 mètres est devenu l'emblème de la ville. Formé de 6 arches ogivales et de 3 tours carrés hautes d'une trentaine de mètres, il a été inscrit par l'Unesco sur la liste du patrimoine mondial au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle depuis 1998. D'ailleurs, pour quitter Cahors, le GR 65 ou via Podiensis le traverse. 

Voyager dans le Lot et visiter Cahors, Saint-Cirq Lapopie, Figeac et Rocamadour.

 

 

- la fontaine des Chartreux qui était la source sacrée de Divona : elle se trouve à proximité du pont Valentré sur la rive gauche du Lot. C'est une résurgence vauclusienne où l'eau jaillit d'un gouffre profonde de plus de 140 mètres. 

- la cathédrale Saint-Etienne et son cloître : la construction de l'édifice débuta en 1119. Sa nef a la particularité d’être recouverte de deux coupoles d'origine byzantine sur pendentifs qui ont été décorées au 14ème siècle. Quant au cloître, il est de style gothique et il date de la fin du 15ème siècle.
La cathédrale abrite la relique de la Sainte Coiffe que la tradition reconnait comme étant le linge qui enveloppait la tête du Christ lors de sa mise au tombeau et qui aurait été rapporté de Terre Sainte vers 1113.

L'ensemble cathédrale - cloître a été i
nscrit par l'Unesco sur la liste du patrimoine mondial au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle depuis 1998.

 

Cahors, cathédrale Saint-Etienne et cloître

Cathédrale Saint-Etienne et cloître

 

- les remparts médiévaux : c'est au nord de la ville qu'on trouve les vestiges de l'enceinte fortifiée du 14ème siècle dont font parties la tour Saint-Jean (ou tour des Pendus) qui surplombe la vallée du Lot et la porte Saint-Michel. La Barbacane, près de la tour Saint-Jean a été bâtie au 16ème siècle.

Porte Saint-Michel

Porte Saint-Michel

 

- l'arc de Diane : c'est l'unique vestige des thermes gallo-romains construits au 1er siècle après JC.

Voyager dans le Lot et visiter Cahors, Saint-Cirq Lapopie, Figeac et Rocamadour.

 

- quelques édifices remarquables : la tour du pape Jean XX11 du palais Duèze haute de 30 mètres, l'hôtel de Roaldès encore appelé maison Henri IV (15ème siècle) sur le quai Champollion, une belle maison à pans de bois au n°12 rue Daurade formant un angle avec rue Marot, près de la cathédrale.

 

Cahors, tour du pape Jean XXII du palais Duèze

Tour du pape Jean XXII 

 

Cahors, hôtel de Roaldès encore appelé maison Henri IV

Hôtel de Roaldès

 

- la fontaine de l'horloge à billes : place Saint-Urcisse, elle jure un peu avec son environnement mais elle est assez originale. Inaugurée en 1997 Réalisée par le sculpteur Michel Zachariou et inaugurée en 1997, cette horloge fonctionne grâce à 54 boules de flipper de 80 grammes chacune.

Voyager dans le Lot et visiter Cahors, Saint-Cirq Lapopie, Figeac et Rocamadour.

 

Pour bénéficier d'un panorama exceptionnel sur le méandre du Lot et sur Cahors, il faut se rendre sur le Mont Saint-Cyr qui culmine à 260 m d’altitude. Pour cela, emprunter le boulevard Léon Gambetta, traverser le pont Louis Philippe et suivre le balisage du GR 36 jusqu'au sommet. Du pont à la table d'orientation, il y a près d'1 km à parcourir et 140 m de dénivelé positif. Pour la photo, il faut choisir le matin pour avoir le soleil dans le dos.

Voyager dans le Lot et visiter Cahors, Saint-Cirq Lapopie, Figeac et Rocamadour.

 

Un marché a lieu tous les mercredis et vendredis matins sur la place de la cathédrale et ce serait un des plus beaux du sud-ouest. Vous pourrez y découvrir une des spécialités du coin : le pastis qui est un gâteau à pâte fine et à base de pommes.

 

Marché de Cahors

Place de la cathédrale

 

Suggestion de restaurant : l'auberge des Gabares sise au 24 place Champollion : repas copieux, cuisine du terroir et prix convenable. 

 

Gîtes d'étapes :

Le gîte du Pavillon vert :            pour plus d'informations, cliquez ici

Le gîte Saint-Laurent :               pour plus d'informations, cliquez ici

Le Relais des Jacobins               pour plus d'informations, cliquez ici

Le Valentré :                              pour plus d'informations, cliquez ici
Attention, s'il est proche du pont Valentré, il est éloigné du centre ville

L'auberge de jeunesse :             pour plus d'informations, cliquez ici

 

SAINT-CIRQ LAPOPIE

 

Descendre à l'arrêt 'Tour du Faure Mairie' puis faire 2 km à pied pour arriver au village. Après avoir franchi le Lot, à droite du pont, au niveau du camping, il y a une plage où on peut se baigner.
On peut aussi descendre à Bouziès qui est le port d'embarcation pour les gabares touristiques du Lot, traverser la rivière et remonter la rive gauche tout en suivant le balisage du GR jusqu'à St-Cirq Lapopie (4 km) ce qui vous permettra de passer par le chemin de halage creusé dans la roche (voir plus bas). 

 

Perché sur un éperon rocheux surplombant le Lot, la petite cité médiévale fait partie des "Plus beaux villages de France". Il faut aller s'y promener pour goûter au charme de ses ruelles pavées bordées de vieilles maisons aux toits de tuiles brunes en faisant abstraction des nombreux touristes qui font la même chose que vous .... Car, pour ce village peuplé de quelques dizaines d'habitants, on compterait environ 700 à 800 000 visiteurs par an ..... 

Lapopie vient de "la popa" qui, en occitan signifie promontoire en forme de mamelle. 

André Breton, chef des surréalistes, a découvert Saint-Cirq Lapopie en 1950 et est venu y passer tous les étés en logeant dans la plus ancienne maison, l'auberge des mariniers, où il a invité de nombreux artistes qui ont contribué à la notoriété du lieu dont Breton disait "j' ai cessé de me désirer ailleurs".

En contrebas, le long du Lot, il faut aller se promener le long du chemin de halage creusé dans la falaise par l'homme en 1847 pour tirer les gabares. Avant, cela se faisait depuis le haut des falaises d'où de fréquents accidents. De nos jours, le GR 36 emprunte aussi ce passage.

Photo : pour bénéficier du plus beau point de vue sur le village, la vallée et les causses environnants, il faut se rendre en fin d'après- midi sur le promontoire qu'occupait jadis l'ancien château de la famille Lapopie d'où le nom de rocher de Lapopie. Pour la petite histoire, il existait 2 autres châteaux, celui des Cardaillac dont il reste des vestiges près de l'église et celui des Gourdon.

Gîte d'étape de Saint-Cirq Lapopie : pour plus d'informations, cliquez ici

 

FIGEAC

 

Ville moyenne située dans le Quercy au bord de la rivière Célé, Figeac est connu pour être le lieu de naissance de Champollion qui a découvert la signification des hiéroglyphes. Mais c'est aussi une cité dynamique sur le plan économique - certains la surnomment la "silicon valley française - ainsi qu'une étape sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle puisqu'elle se trouve sur la Via Podiensis (GR 65).

A voir :

L'office du tourisme qui se trouve dans l’hôtel dit de la Monnaie (13ème siècle) propose un parcours - les clefs de Figeac - balisé et ponctué de panneaux explicatifs à travers la vieille ville au riche bâti médiéval. Cependant, les points d'intérêts principaux sont :

- la place des Ecritures où se trouve une reproduction géante de la pierre de rosette qui a permis à Champollion de déchiffrer les hiéroglyphes en 1822. Cette fameuse pierre était un fragment de stèle en granit où avait été gravé en trois langues le même texte : les hiéroglyphes, le démotique (égyptien courant) et le grec

Pierre de Rosette sur la place des Ecritures

Pierre de Rosette sur la place des Ecritures

 

- la place Champollion où se trouvent la plus ancienne maison de Figeac, la maison dite du Griffon (milieu du 12ème siècle) mais aussi le musée Champollion et des écritures du monde qui est l'endroit où naquit Champollion en 1790.

Pour plus d'informations sur le musée, cliquez ici

 

Figeac, place Champollion

Place Champollion

 ​​​​​​- l'église Saint-Sauveur,vestige de l'abbaye bénédictine fondée au 9ème siècle et qui est à l’origine de la naissance de la ville de Figeac. A voir surtout la chapelle de Notre-Dame de Pitié qui est l'ancienne salle capitulaire de l'abbaye (13ème siècle).
- L'église Notre-Dame-du-Puy situé en hauteur 

 

Figeac, église Notre-Dame du Puy


- une caractéristique de l'architecture figeacoise est le soleilho : sous les toits, c'est un endroit aéré où on faisait sécher des fruits, du tabac ou de la laine.

A noter que l'hôpital Saint-Jacques et sa chapelle ainsi que la portion du GR 65 entre Montredon et Figeac sont inscrits par l'Unesco sur la liste du patrimoine mondial au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle depuis 1998.

Gîtes d'étape : pour plus d'informations, cliquez ici

 

ROCAMADOUR

 

Voir l'article de mon blog en cliquant sur le lien suivant :
Randonnée de Gramat à Rocamadour en suivant le GR 6

 

Bon séjour

 

N'hésitez pas à poster un commentaire, à faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos en format paysage pour les agrandir.

Publié dans Occitanie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article