Beaune, les lieux incontournables à visiter

Publié le par hunza

Beaune est connue pour être la capitale des vins de Bourgogne. D'ailleurs, le 4 septembre 2015, l'Unesco a inscrit au patrimoine mondial de l'humanité les 1 247 climats qui font la renommée depuis des siècles de ce terroir viticole exceptionnel qui s'étend de Dijon à Santenay. Et puis, il y a inclus les fameux hospices de Beaune en tant que patrimoine architectural associé à la culture de la vigne. Mais Beaune, c'est aussi un centre historique dans lequel il est bien agréable de se promener au fil des rues pavées. Bien desservie par le train ou la route, Beaune est donc une étape incontournable en Bourgogne.

 

Comment venir à Beaune :

En train (compter environ entre 20' de temps de trajet au départ de Dijon) : 

Pour les horaires de trains, cliquez ici

En voiture, par l’autoroute.

En vélo, Beaune se trouve sur la "voie des Vignes" qui traverse le vignoble bourguignon.

Pour plus d'informations, cliquez ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage :  https://www.blablacar.fr/

 

Avec le comparateur de trajets OMIO, vous avez la possibilité de trouver tous les horaires, les trajets les plus rapides et comparer les meilleurs prix parmi plusieurs centaines de compagnies de transport :

Pour utiliser Omio, cliquez ici

 

Cartes de la ville 

L'office du tourisme se trouve au n°6 boulevard Perpreuil, au niveau de l'ancienne Porte Marie de Bourgogne.

Pour consulter le dépliant sur Beaune distribué par l'office du tourisme, cliquez ici

Pour consulter le plan de Beaune sur OpenStreetMap, cliquez ici

Pour afficher Beaune et ses environs sur le site GEOPORTAIL, cliquez ici

 

Météo :

Pour la consulter, cliquez ici

Brève histoire de Beaune

 

L'origine de Beaune provient de l'existence d'une source sacrée (source de l'Aigue) autour de laquelle les Celtes vouaient un culte au dieu Bélénos.

- 1er siècle av J.-C. : après la victoire d'Alésia, des routes furent aménagées à travers la Gaule et un camp romain fut construit à l’emplacement de la ville actuelle de Beaune pour surveiller l'intersection des routes reliant Lyon à Trèves avec celle de Besançon à Autun.

887 = création du 1er duché de Bourgogne.

1031 : après une guerre de succession, le fils du roi de France Robert le Pieux hérite de la Bourgogne. 

1203 : Beaune obtient une charte d’affranchissement du duc de Bourgogne. Dès lors, ce sont le maire et ses échevins qui vont gérer la ville et assurer sa sécurité en faisant élever des fortifications. 

1361 : Philippe de Rouvres, dernier duc capétien, meurt sans héritier. En conséquence, la Bourgogne revient au roi de France, Jean II le Bon, qui la donne en apanage en 1364 à son fils Philippe le Hardi.

1477 : après la mort de Charles le Téméraire, Louis XI annexe le duché de Bourgogne. Mais, comme Beaune se trouve près de la frontière avec le Saint-Empire, on y édifie un château fort pour mieux la protéger.

1602 : les Beaunois obtiennent du roi Henri IV qu'il fasse raser le château qui avait servi aux Ligueurs durant les guerres de religion alors que les habitants voulaient les chasser de la ville.

1618-48 : durant la guerre de 30 ans, les fortifications sont renforcées avec la construction de 4 bastions pour protéger la ville d'une éventuelle attaque autrichienne.

1674 : l'annexion de la Franche - Comté par Louis XIV éloigne la frontière et rend inutile les fortifications. 

 

Visite de Beaune
(21 000 habitants environ)

 

Les remparts

Le centre ville est entouré par 2 km environ  de murs, de tours et de bastions. On peut en faire le tour en suivant les boulevards extérieurs pour voir :
- les tours des
 Billes et des Poudres datant du 14ème siècle
- les tours Blondeau et Renard (1465) datant du 15ème siècle
- les tours des Filles (ou de l’Oratoire), des Dames, des Cordeliers et la Grosse Tour datant du 16ème siècle.

 

Beaune, la tour des Billes

La tour des Billes : tour de guet où était stocké le bois (bille) utilisé pour la défense

 

Beaune, tour des Poudres

La tour des Poudres : tour de guet où était stockée de quoi fabriquer la poudre

Beaune, les lieux incontournables à visiter
Au pied des remparts, le lavoir Saint-Jacques édifié en 1887 le long de la Bouzaise

Au pied des remparts, le lavoir Saint-Jacques édifié en 1887 le long de la Bouzaise

 

L'Hôtel Dieu 

Il est fondé par Nicolas Rolin, chancelier du duc de Bourgogne, et sa femme Guigonne de Salins en 1453. Le but est d'accueillir et soigner les pauvres et les malades de la ville tout en accomplissant les œuvres de miséricorde qui permettent de gagner le paradis. Pour s'occuper d'eux, Rolin créé la communauté des Sœurs hospitalières.

Louis XIV a visité l'Hôtel Dieu et c'est ce qui l'a inspiré pour en faire construire d'autres à travers le royaume.

La cour d'honneur de l'hôtel Dieu

Sa façade est de style gothique et c'est l'emploi de la tuile vernissée, issue d'une production locale, qui a été préféré pour la toiture à l'ardoise qui est plus chère.

Cour d'honneur

Cour d'honneur

A gauche, la salle des pôvres avec son toit en ardoises

A gauche, la salle des pôvres avec son toit en ardoises

 

La salle des pôvres

C'est là qu'on accueillait les malades pour les soins du corps mais aussi de l'âme car, à son extrémité, il y avait une chapelle dotée du superbe polyptyque du jugement dernier de Rogier van der Weyden que tout le monde pouvait voir depuis son lit. C'est le chancelier Rollin qui avait commandé ce retable qui n'était ouvert que les dimanches et certains jours de fête pour rappeler à tous qu'ils étaient de simples mortels et qu'il fallait absolument se tourner vers Dieu pour sauver son âme.

En 1955, la salle des pôvres a cessé d’accueillir les malades car il était trop difficile de la chauffer. D'ailleurs, depuis le Moyen Age, ces derniers étaient regroupés par 2 dans les lits afin qu'ils se tiennent chaud mutuellement ....

Beaune, les lieux incontournables à visiter

 

La charpente de la salle des pôvres est en chêne il a fallu 300 de ces arbres pour tailler les poutres de 16 mètres de long.

Beaune, les lieux incontournables à visiter

 

L'apothicairerie : plus de 130 pots en faience y sont exposés.

Beaune, les lieux incontournables à visiter
Beaune, les lieux incontournables à visiter

 

Le retable polyptyque du jugement dernier :

Composé de 9 panneaux en bois, ce chef d'œuvre de l'art primitif flamand a été réalisé entre 1446 et 1452. 

Beaune, les lieux incontournables à visiter

 

Beaune, le Christ et l'Archange Saint-Michel du polyptyque de Rogier van der Weyden

Le Christ trône au centre de l'oeuvre 

 

Beaune : polyptyque de Rogier van der Weyden, la pesée des âmes

L'Archange Saint-Michel pèse les âmes 

D'un côté du polyptyque, il y a les élus. 

Les élus

Les élus

Beaune, détail du polyptyque de Rogier van der Weyden, le paradis

 

De l'autre, les damnés.

Beaune, les lieux incontournables à visiter
Les damnés

Les damnés

Beaune : polyptyque de Rogier van der Weyden, les damnés

 

Tenture de Saint-Eloi ou tapisserie des mille fleurs (Flandres début 16ème siècle)

Tenture de Saint-Eloi ou tapisserie des mille fleurs (Flandres début 16ème siècle)

 

Pour plus d'informations sur le polyptyque , cliquez ici

Pour plus d’informations sur l'Hôtel Dieu de Beaune, cliquez ici

Nombre de visiteurs en 2017 = 436 825

A savoir : les revenus du domaine sont constitués de dons, de legs mais aussi des ventes du domaine viticole (60 hectares). Ainsi, chaque année, tous les troisièmes dimanches de novembre a lieu une vente aux enchères. Ces revenus permettent d’entretenir à la fois le musée et de faire fonctionner l’hôpital qui a remplacé celui des hospices depuis 1971 et qui est situé à 2 km. 

La collégiale Notre Dame

Edifiée entre le 12 et le 13ème siècle, elle est de style roman clunisien avec des ajouts gothiques.

A l’intérieur, on peut voir entre autres :
une statue reliquaire de la Vierge Noire datant du 12ème siècle en bois fruitier polychrome qui a été à l’origine d’un important pèlerinage à Beaune.
- une  tapisserie à l'intérieur datant de 1500
- des chapiteaux romans dans la nef et le chœur
- une fresque murale du 15ème dans la chapelle Saint-Lazare

 

Beaune, collégiale Notre Dame

 

Du cloître, il ne subsiste qu'une seule galerie (12 et 13 siècle) qui dessert la salle capitulaire.

 

Beaune, le presbytère

Le cloître et le presbytère

 

En face du presbytère, de l'autre côté de l’impasse Notre-Dame, se trouve la maison du chapitre des chanoines datant du 13ème siècle.

A voir dans le centre historique :

Pour voir la plus vieille maison de Beaune, il faut aller au n°10 de la rue Rousseau Deslandes. Les Beaunois l'appelle "la maison romane" car son 1er étage présente une façade médiévale datant du 12ème siècle.

Il reste environ une dizaine de maisons à pans de bois qu'on peut voir en empruntant les rues Bellecroix, Fraysse, Poterne,  d’Alsace et Victor-Millot.

 

Beaune, maison à pans de bois

 A l’angle des rues Thiers et Alsace

 

Avec ses 41 m de haut, la tour du Beffroi avec ses baies à colonnettes remanié au 14ème siècle servait de tour de guet. 

 

Beaune, le beffroi

 

Il y a aussi quelques hôtels particuliers du 16ème siècle dont celui de la Rochepot avec sa façade gothique côté rue de Lorraine et sa cour de style renaissance.

 

Beaune, hôtel de la Rochepot

 

Les musées

- le musée du vin de Bourgogne : il occupe l’ancien hôtel des ducs de Bourgogne qui date du 14ème - 16ème  siècle.

Pour plus d'informations sur le musée du vin, cliquez ici

le musée des Beaux-Arts qui se trouve dans l'ancien couvent des Ursulines (17ème siècle) : à voir si vous avez du temps. 

Pour plus d'informations sur le musée des Beaux Arts, cliquez ici

 

Beaune et le vin :

- Le marché aux vins s'est installé dans l'ancien couvent couvent des Cordeliers (13ème - 15éme siècle) dont le cloître date du 13ème. Un parcours y est organisé avec possibilité de dégustation de différents vins.

Pour plus d'informations, cliquez ici

- les caves Patriarche à Beaune s’étale sous l’ensemble du cœur historique de Beaune (environ 5 km de galeries datant du XIIe siècle) où sont entreposés des millions de bouteilles. Là aussi, possibilité de dégustation de différents vins. 

A voir : la chapelle de l'ancien couvent des visitandines (17ème siècle) avec son décor tout en plâtre (la maison Patriarche est propriétaire du couvent depuis 1796).

Pour plus d'informations sur la maison Patriarche, cliquez ici

 

Le parc de la Bouzaise

Situé à quelques centaines de mètres du centre historique, cet espace vert de 5 hectares est un lieu agréable pour la promenade autour de son lac. A son extrémité ouest, on peut voir la source vauclusienne de la Bouzaise.

 

Parc de la Bouzaise

Parc de la Bouzaise

Parc de la Bouzaise

Parc de la Bouzaise

Source de la Bouzaise

Source de la Bouzaise

 

Au fond du parc, une sortie vous permet de vous retrouver rapidement au milieu des vignes des côtes de Beaune. Et pour ceux qui voudraient aller voir la source de l'Aigue, elle se trouve à 600 m (emprunter à gauche la route jusqu'au croisement où vous tournez à droite pour suivre le chemin des Teurons).   

En sortant du parc de la Bouzaise, les vignes aux couleurs de l'automne

En sortant du parc de la Bouzaise, les vignes aux couleurs de l'automne

Beaune, les lieux incontournables à visiter

 

Bonne visite

 

Voir aussi mes articles en cliquant sur les liens suivants :

Chalon sur Saône, les lieux incontournables à visiter

Que visiter dans les environs de Chalon sur Saône

En Bourgogne, découvrir la cité médiévale de Nolay et ses environs

Découvrir la Bourgogne du sud en suivant la voie verte entre Mâcon et Chalon sur Saône

Dijon, les lieux incontournables à visiter

Visiter la Bourgogne avec le train

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos en format paysage pour les agrandir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Théo 10/11/2020 19:06

Ça m'a l'air d'être un village vraiment sublime lorsque je regarde son architecture ! Belles photos, une bonne idée pour une de mes prochaines visites. Belle soirée :-)