Visiter en 3 jours Budapest, capitale de la Hongrie

Publié le par hunza

Budapest est une destination touristique qui connait de plus en plus de succès en Europe. Surnommée "la perle du Danube", cette ville à l'histoire mouvementée possède un riche patrimoine architectural et de nombreux musées. Cependant, ce qui lui confère un aspect original, c'est la présence des sources thermales et des bains. Sans oublier une vie nocturne qui n'a rien à envier aux autres capitales européennes. C'est pourquoi Budapest est une destination qui ne décevra pas pour y passer un week end prolongé. Certes 3 jours, c'est un peu court pour tout voir. Des choix sont à faire et ci dessous je décris un séjour où chaque journée comporte une partie "visite" et l'autre une partie "bain". 

Venir / quitter Budapest :

En avion, compter 2h10 de vol depuis Paris pour un trajet de 1 240 km environ.. 

En train, la capitale hongroise est à 2h40 de Vienne, 7h00 de Munich et 13h de Paris avec au moins un changement à Munich. Personnellement, je suis reparti de Budapest en train à grande vitesse "Railjet" à la gare de Kelety pour aller visiter la capitale autrichienne.

Pour les horaires de trains, cliquer ici

 

En bus low coast :

Avec Flixbus (cliquer ici)

 

Pour choisir la meilleure façon de se déplacer, il est possible d'utiliser le programme "rome2rio" et l'installer sur son téléphone portable car il peut s'avérer très utile quand on voyage :

Cliquer ici pour utiliser rome2rio

 

Plan de Budapest

Pour ouvrir le plan de Budapest d'OpenStreetMap, cliquer ici

 

Météo

Pour la consulter, cliquer ici

Pour regarder en direct la webcam, cliquer ici

 

Les transports en commun :

De l’aéroport vers Budapest :

Le + pratique et le + rapide est le bus n°100 E : il faut un billet spécifique qu’on achète à proximité de l’arrêt du bus en utilisant les automates de vente. Coût en 2020 = 900 forints soit environ 3 €

Le + économique - mais le trajet sera plus long - est de prendre le bus 200 E jusqu’à l’arrêt Kőbánya-Kispest puis le métro M3. Dans ce cas, il faut acheter un billet combinant le bus et le métro. Coût en 2020 = 530 forint

A Budapest :

Vous pouvez emprunter les transports en commun de façon illimitée en achetant une « travelcard » d’une journée ou de 3 jours. Sinon, il existe des carnets de 10 tickets de métro ou des tickets à l’unité voire des tickets de transfert car lorsque effectuez une correspondance il faut valider un nouveau ticket ….

Pour plus d’informations sur les tarifs, cliquer ici

Pour les enfants de moins de 6 ans et pour les ressortissants de l'Union Européenne âgés de plus de 65 ans, l'utilisation des transport en commun est gratuite.

L’achat de la « BUDAPEST CARD » peut s’avérer aussi très intéressant car, outre l’accès illimité aux transports, elle permet de bénéficier de réductions dans les musées, les bains, etc ….

Pour acheter la "Budapest card" via internet, cliquer ici

En empruntant les lignes 2 et 19 du tramway, on peut longer le Danube sur chacune des deux rives. Et puis, pour ceux qui sont des nostalgiques du matériel ancien, profitez encore de la présence des vieux tramways jaunes brinquebalants avant qu'ils ne soient remplacés par des rames modernes.

En empruntant la ligne 1 du métro, il faut savoir qu'il s'agit de la plus ancienne ligne de métro du continent européen et que les stations ont conservé leur charme d'antan.

Le vieux tramway de Budapest

Le vieux tramway de Budapest

 

Hébergement :

Personnellement, je suis passé par le site « Airbnb » mais il y a aussi celui de « Homelidays » ainsi que « Booking.com » ou « OUIsncf.com » si vous préférez louer une chambre d’hôtel.

 

Les « bars ruins » :

Ils sont une curiosité de Budapest. En général ce sont des bars-restaurants éphémères qui sont aménagés sur des terrains vagues, dans des bâtiments désaffectés ou des cours d’immeuble. La décoration déjantée, la variété des musiques, les boissons pas chères en font des lieux très conviviaux. Le Szimpla Kert fut le premier du genre à ouvrir en 2001. Actuellement, on les trouve surtout dans les rues Kazincy et Király près de Deàk tér et dans la rue Ràday près de Kàlvin tér.

 

Les bains :

Il y a 24 sources d’eau chaude dont la température oscille de 30 à 73 degrés. Elles sont utilisées depuis l’époque romaine. Néanmoins, ce sont les Ottomans qui vont développer les thermes pour profiter de ces eaux aux vertus curatives. 

De nos jours, on continue d’aller aux bains pour se soigner (rhumatisme, arthrite, etc …) mais on y va aussi pour se détendre.

Il y a deux types de billets : soit avec casier, soit avec cabine.

N'oubliez pas de vous munir d’une serviette, d’une paire de tong et d’un bonnet de bain car ce dernier est parfois obligatoire.

 

Art nouveau ou Sécession hongroise:

Né à la fin du 19ème, la Sécession est une branche viennoise de l'Art nouveau. C’est un mouvement qui veut créer un style architectural hongrois en mélangeant les formes traditionnelles de l’art nouveau avec des éléments d’inspiration orientale rappelant l’origine asiatique des Magyars mais aussi des éléments s’inspirant de l’art populaire hongrois. Le palais Gresham, le musée des arts décoratifs, la Caisse d’épargne de la poste sont quelques-uns des monuments emblématiques de Budapest et Ödön Lechner est un peu le … Gaudi de Budapest.

 

Brève histoire de Budapest

 

- 89 avant J.-C. : les Romains fondent Aquincum.

- 896 : les 7 tribus magyars dirigés par le prince Árpád s'installent à Aquincum qui sera rebaptisée Obuda.

25 décembre 1000 : couronnement du roi Etienne I qui donne naissance à la Hongrie.

1241-1242 : les Mongols détruisent la ville. Le roi Béla IV ordonnera sa reconstruction et ce sera la naissance d'une nouvelle ville : Buda.  

1387 : Sigismond devient roi et choisit Buda comme capitale.

15ème siècle : c'est l'apogée avec le roi Mathias Corvin

29 août 1526 : suite à la bataille de Mohács  lors de laquelle le roi de Hongrie meurt, les Ottomans victorieux vont s'emparer de la capitale et occuper une grande partie du royaume.

2 septembre 1686 : la capitale est reconquise par les Habsbourg d'Autriche.

Au 19ème siècle, l'économie florissante de Budapest permet un développement considérable de la ville.

1848 : c'est la période révolutionnaire du "printemps hongrois".

1849 : l'armée des Habsbourg reprend les villes de Buda et Pest. C'est aussi l'année de l'inauguration du pont des chaînes qui est le 1er pont permanent reliant les rives de Buda et Pest.

1 février 1867 : A la suite du compromis austro-hongrois qui fonde la double monarchie, Budapest devient capitale au même titre que Vienne.

22 décembre 1872 : les villes d'Obuda et Buda situées sur la rive gauche du Danube fusionnent avec Pest pour former la capitale Budapest avec ses 300 000 habitants.

1896 : inauguration du 1er métro d'Europe continentale construit sous Andrássy út dans le cadre des festivités du 1er millénaire de l'arrivée des tribus hongroises dirigés par Árpád.

Durant la 1ère guerre mondiale, l'empire austro-hongrois se bat aux côtés de l'Allemagne et la défaite va entraîner sa dislocation. 

10 septembre 1919 : le traité de Saint-Germain rend la Hongrie indépendante.

20 novembre 1940 : la Hongrie rejoint le pacte tripartite.

19 mars 1944 : début de l'occupation allemande.
Déportation des juifs. Sur les 762 000 juifs recensés en Hongrie dont 231 450 à Budapest, 562 000 furent assassinés dont 108 000 à Budapest.
De terribles bombardement alliés vont détruire une grande partie de la capitale. 

15 octobre 1944 : coup d'état des Croix Fléchés.

29 décembre 44 - 13 février 1945 : siège de Budapest par l'armée rouge. 

1949 : la Hongrie devient une démocratie populaire.

23 octobre 1956 : début du soulèvement de Budapest mais, le 4 novembre, les chars soviétiques vont entrer dans la capitale et écraser la révolte.

1987 : l'Unesco inscrit les rives du Danube et le quartier du château au patrimoine mondial de l'humanité.

23 octobre 1989 : fin de la dictature communiste. 

2002 : l'Unesco inscrit Andrássy út et la ligne 1 au patrimoine mondial de l'humanité.

1 mai 2004 : la Hongrie devient membre de l'Union européenne. 

2020 : Budapest compte environ 1,7 million d'habitants

 

Visiter Budapest

 

Je propose une découverte de Budapest en partant de la place centrale Deák Ferenc tér tout en me rendant chaque jour dans un bain différent.

 

1er jour : le grand marché, le mont Gellert et la colline du château / bains Gellert

 

Le grand marché (Vásárcsarnok) : il est inauguré en 1896 lors des festivités pour le millénaire hongrois. Fermé le dimanche, son architecture de fer est inspirée de celle conçue par Gustave Eiffel mais aussi du style "Sécession" (toiture aux céramiques colorées).

Au rez de chaussée, il y a l’alimentaire et au 1er étage, les souvenirs et les vêtements.

Visiter en 3 jours Budapest, capitale de la Hongrie

 

Le pont de la Liberté (Szabadság híd) : inauguré en 1896, il a été reconstruit à l’identique en 1946. On peut s’y rendre pour y contempler le coucher de soleil. D'ailleurs, pas mal de jeunes s’y retrouvent le soir.

Visiter en 3 jours Budapest, capitale de la Hongrie
Visiter en 3 jours Budapest, capitale de la Hongrie

 

Le Mont Gellert (235 m d'altitude) : un monument à la liberté (14 m de haut) y a été érigé en 1947 en souvenir de la libération de la ville par l’Armée rouge. Pour la petite histoire, cette statue de femme était entourée de statues de soldats soviétiques qui ont été enlevées après que la Hongrie se soit libérée de l'Union Soviétique en 1990 et transportées au parc Memento ou jardin des statues datant de l'époque du communisme situé dans la banlieue de Budapest. ; Sur le mont, on trouve aussi une citadelle qui a été construite par les Autrichiens en 1854 et qui n'a jamais servi ....

Pour parvenir au sommet et jouir d'une vue splendide sur la Budapest, on peut emprunter des sentiers de promenade partant à proximité de l'hôtel Gellert mais aussi les transports en commun. Dans ce cas, il faut emprunter le bus n°27 dont le départ se trouve près de la place de Moricz Zsigmond à l’entrée de l'avenue Villányi qui est sur la gauche quand on arrive avec le tram n°1. Le bus s'arrête à proximité du sommet du mont Gellert.

Le pont de la Liberté et le Mont Gellert

Le pont de la Liberté et le Mont Gellert

Panorama depuis le Mont Gellert avec, au premier plan, le pont Elisabeth

Panorama depuis le Mont Gellert avec, au premier plan, le pont Elisabeth

 

La colline du château : inscrite au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, des rénovations sont toujours en cours pour effacer les traces des terribles destructions de la seconde guerre mondiale.

On peut y accéder de trois façons :

- en empruntant le bus n°16 depuis Deák Ferenc tér

- en montant avec le funiculaire (attention, il peut y avoir foule …); le Budavari Sikló part de la place Clark Ádám Ter qui est située dans le prolongement du pont des Chaînes.  Il est en service depuis 1870 et a été reconstruit à l'identique après les destructions causées par la 2ème guerre mondiale. Le dénivelé est de 50 mètres pour un trajet long de 95 mètres.

 

Le funiculaire de Budapest,

 

- en montant à pied par les jardins à gauche du funiculaire ou par l’escalier royal (à droite). A savoir, il y a un autre accès piéton par le Várkert Bazár.

Le palais royal : il abrite la galerie nationale hongroise, le musée historique de Budapest ainsi que la bibliothèque nationale Széchényi. Dans la cour du palais, se trouve la belle fontaine Mathias sur laquelle le roi Mathias Corvin est représenté en tenue de chasse.

Le palais royal vu depuis la rive côté Pest

Le palais royal vu depuis la rive côté Pest

 

Le Palais Sàndor est la résidence officielle du président de la République hongrois qui se trouve à proximité de la gare d'arrivée du funiculaire. Une relève de la garde y a lieu toutes les heures. 

Visiter en 3 jours Budapest, capitale de la Hongrie

 

L’église Mathias : son accès est payant. Sa première construction date de 1255. Beau toit aux tuiles vernissées. Le bus n°16 s'arrêt à proximité. Elle a été transformée en mosquée comme d'autres églises de Budapest lors de l'occupation ottomane.

 

Budapest, l'église Mathias

 

Le bastion des pêcheurs : il a été inauguré en 1902 et son nom vient du fait qu'il a été construit sur l'emplacement d'un ancien marché aux poissons. Il est constitué de 7 tourelles qui symbolisent les 7 tribus d’Árpád, fondateur de la première dynastie qui régna en Hongrie, et leur forme conique rappelle les tentes des Magyars. L'accès au 1er étage est payant mais le panorama sur Budapest est superbe en restant au rez de chaussée.

Visiter en 3 jours Budapest, capitale de la Hongrie
Panorama depuis le bastion des pêcheurs

Panorama depuis le bastion des pêcheurs

 

S'il vous reste du temps, n'hésitez pas à vous promener dans les rues sur la colline pour admirer les façades des maisons. Par exemple, empruntez la rue des seigneurs (Úri utca) jusqu'à la place Kapisztrán (Kapisztrán tér) où s'élèvent les ruines de l'église Marie-Madeleine (on peut monter au sommet du clocher mais l'entrée payante).

Visiter en 3 jours Budapest, capitale de la Hongrie

 

Les Bains Gellert : l’entrée se trouve sur le côté de l’hôtel Gellert

Inaugurés en 1928, ils sont connus pour leur décoration art nouveau.

A l’extérieur, on trouve :

  • une piscine à vagues (les vagues sont déclenchées tous les 5 de chaque heure et elles durent 10 minutes)
  • un bain thermal et un sauna

A l’intérieur, on trouve une grande piscine couverte entourée de colonnes et de cariatides ainsi qu’un bassin thermal semi circulaire et, au sous-sol, deux grandes salles superbement décorées de mosaïques et de marbres avec bassins thermaux

Pour plus d’informations sur les bains Gellert, cliquer ici

Pour consulter le plan des bains, cliquer ici

Pour ceux qui désireraient acheter via internet des billets bains + massage, cliquer ici

Piscine à vagues

Piscine à vagues

La piscine intérieure

La piscine intérieure

Bain thermal

Bain thermal

 

2ème jour : la basilique, le Parlement, les quais du Danube et l’île Marguerite / Bains Rudas

 

Basilique Saint-Etienne : construite entre 1851 et 1905, c'est une église de style néorenaissance très vaste puisqu'elle peut accueillir environ 8 000 fidèles. Le dôme atteint les 96 m de hauteur et on peut y monter en grimpant 302 marches ou bien en empruntant un ascenseur pour profiter d'une très belle vue sur Budapest. 

Pour monter à la terrasse de la coupole, cliquer ici

 

Budapest, la basilique Saint-Etienne

 

En suivant la rue du 6 octobre, on arrive la place de la Liberté (Szabadsàg tér) où un monument antifasciste a été érigé à la mémoire des victimes de l’occupation nazie en 2014. Mais, certaines personnes qui protestent contre la falsification de l’histoire ont rapporté des objets qui rappellent la déportation des juifs par le gouvernement hongrois de l'amiral Miklós Horthy.

 

Budapest, Szabadság tér

 

A l'autre extrémité de la place, on trouve un monument aux soldats soviétiques. Prendre la rue Vécsey  pour se diriger vers le Parlement. Juste avant d'y arriver, il y a une oeuvre en bronze datant de 1996 rendant hommage au 1er ministre Imre Nagy debout sur une passerelle et héros de l'insurrection de Budapest en 1956 contre les Soviétiques. 

 

Grande place Kossuth Lajos Tér autour du Parlement

Le Parlement est le plus beau des bâtiments qui bordent la grande place. Construit en 17 ans et achevé en 1904, son architecture évoque Westminster. Ses dimensions sont impressionnantes avec une façade de 268 m de long sur le Danube, ses 10 cours intérieures, ses 691 pièces et un dôme haut de 96 m. On peut suivre une visite guidée pour découvrir une partie du monument (en français 11h30 et 13h30) et admirer la couronne (photo non autorisée) de Saint-Etienne, premier roi de Hongrie.

Pour réserver vos places, cliquer ici

ou bien  

Pour réserver vos places sur le site Ticketbar, cliquer ici

Une relève de la garde a lieu sur les marches du Parlement à 11h30.

Visiter en 3 jours Budapest, capitale de la Hongrie

 

Sur la place Kossuth, on peut accéder à un musée gratuit qui retrace les événements tragiques de la révolution hongroise qui débuta le 23 octobre 1956.

A quelques centaines de mètres sur la gauche du Parlement, sur les bords du Danube, on peut voir une œuvre datant d’avril 2005 représentant 60 paires de chaussures en fer forgé pour rappeler le massacre de juifs hongrois par les Croix Fléchés (un parti hongrois fasciste) en 1944 - 45. Avant d'être assassinés et jetés dans le fleuve, ils devaient ôter leurs chaussures ...

Visiter en 3 jours Budapest, capitale de la Hongrie

 

Continuer le long du quai en direction du pont des Chaînes puis rejoindre la place Istvàn Széchényi qui permet d'accéder au pont. Sur la gauche, le bâtiment au style néorenaissant abrite l'Académie hongroise des sciences et, au centre, le palais Gresham qui a été transformé en hôtel de luxe.

 

Le pont des chaînes Széchenyi (Széchenyi Lánchíd) : c’est le 1er pont construit sur le fleuve Inauguré en 1849, il a été reconstruit à l’identique en 1949 car les Allemands l’avaient fait sauter en 1945 pour tenter de freiner l’avance de l’Armée rouge. D’un côté, on accède à la colline du château et, de l’autre, au corso (promenade le long du Danube).

 

Du pont des Chaînes au pont Elisabeth, on peut se promener sur le Corso pour profiter d'une belle vue sur le fleuve et sa rive opposée. Arrivée à proximité du pont Elisabeth, prendre le tramway n°2 jusqu'à son terminus "Jászai Mari tér" puis marcher sur le pont Marguerite (Margit híd) pour rejoindre l'île Marguerite.

 

L’île Marguerite : à l’entrée du parc, il y a une fontaine musicale qui, toutes les heures entre 11h00 et 21h00 et sur fond de musique classique ou moderne, s’animent de magnifiques jets d'eau. A l’autre bout de l’île qui mesure tout de même 2 km, il y en a une autre juste après le jardin japonais mais elle est beaucoup moins originale. On peut revenir au pont Marguerite en empruntant le bus n°26 qui traverse toute l’île (passages fréquents).

Horaires de la fontaine musicale

Horaires de la fontaine musicale

 

Les Bains Ruda :

A l’entrée, on peut choisir de prendre un ticket uniquement pour accéder aux bains thermaux mais pour quelques forints de plus, je conseille de prendre l’offre totale (sans les massages sauf si vous voulez en profitez) qui vous permettra d’accéder à la piscine sur le toit.

Construit en 1566 durant la période d'occupation ottomane. La piscine octogonale surmontée d’une coupole avec oculis fait tout le charme de ces bains. La température de l’eau y est de 36 degrés. Autour, il y a 4 bassins à 28, 30, 33 et 42 degrés qui occupe les 4 angles de la sans oublier les saunas.

Attention : photo interdites dans la piscine octogonale

Ils se trouvent à proximité du mont Gellert et près du pont Elisabeth.

Pour plus d’informations sur les bains Ruda, cliquer ici

 

Bains Ruda à Budapest

 

3ème jour : le quartier juif, rue Andrassy et Bois de la Ville / Bains Schezneyi

 

Grande synagogue (rue Dohány) : achevée de construire en 1859, elle peut contenir environ 3 000 fidèles ce qui en fait la plus grande synagogue au monde après Emanu-El à New-York. Ornée de 2 tours de style mauresque, elle ressemble plus à une cathédrale qu’à un édifice voué au culte hébraïque.

Si l’achat du billet d’entrée est assez cher, la visite guidée est incluse dans le tarif.

C’est à partir du 19 mars 1944, date de l’occupation par les nazis de la Hongrie, que les tueries de juifs débutèrent. Jusqu’à la libération du pays par l’Armée Rouge en avril 45, près de 600 00 juifs sur 800 000 furent assassinés. La plupart furent déportés à Auschwitz Birkenau mais il y eut aussi des massacres commis par les Croix Fléchés qui occupèrent le pouvoir à partir du 15 octobre.

Sur un côté de la synagogue, le jardin abrite un cimetière où sont enterrés des morts du ghetto de Budapest (novembre 44- janvier 45).

Derrière la synagogue, dans le parc de mémoire où il est rendu hommage aux personnes qui ont aidé les juifs tel Raoul Wallenberg, on trouve une œuvre d’Imre Varga qui représente un arbre métallique dont les feuilles portent le nom de quelques-unes des victimes des nazis.

 

Budapest, synagogue de de Dohány utca
L'arbre de vie

L'arbre de vie

 

Après la visite, on peut faire un tour dans le quartier juif. Au n°15 de Kirâly utca, il reste un vestige long de  30 m du mur du ghetto dans lequel 70 000 juifs furent enfermés.

 

Revenir à Deák Ferenc tér pour emprunter Andrássy Ut qui est une grande avenue longue de 2.5 km menant à la place des Héros et qui est classée au patrimoine mondial par l’UNESCO parce qu'elle est bordée par de très beaux bâtiments. 

Au numéro 22, on peut voir l'Opéra; au n°60, c'est le musée de la terreur qui rappelle les atrocités commises pendant le gouvernement fasciste des Croix Fléchés et puis sous le régime communiste; au croisement avec Vörösmarty utca prendre à droite pour aller visiter le musée Franz Liszt; au n°69, c’est le théâtre des marionnettes, etc ...

La ligne n°1 du métro circule sous Andrássy ut qu'elle jalonne de ses nombreuses stations.

 

Place des Héros (Hősök tere) : c’est la plus grande place de Budapest qui, elle aussi, est classée au patrimoine mondial par l’UNESCO. Elle a été construite pour célébrer les mille ans d’installation des Magyars en Hongrie.

Visiter en 3 jours Budapest, capitale de la Hongrie

 

Le musée des beaux arts se trouvent à proximité.

Derrière la place, on accède au Bois de la Ville (Városliget en hongrois) qui est le plus grand parc  de la ville. En traversant le pont, voir sur la droite le château de Vajdahunyad construit pour le millénaire (1896)

 

Les Bains Széchenyi : construits entre 1909 et 1913, ce sont les plus grands bains de Budapest et surtout les plus touristiques.

On y trouve 18 bassins (15 intérieurs et 3 extérieurs dont une piscine où le bonnet de bain est obligatoire), 10 saunas et de nombreuses salles de massages.

Pour plus d’informations sur les bains Széchényi, cliquer ici

Pour consulter le plan des bains Széchényi, cliquer ici

Lorsqu'on s'y rend en métro, descendre à l' arrêt « Széchenyi fürdő » de la ligne 1. Sinon, à pied, les bains sont à côté de la place des Héros.

A savoir : éviter l’entrée qui est la plus proche de la sortie du métro car il y a souvent du monde alors que 100 mètres plus loin, sur la gauche, vous avez l’entrée principale (en face du zoo) où il y a plus de caisses et moins de queue !

Pour réserver vos billets coupe file, cliquer ici

Visiter en 3 jours Budapest, capitale de la Hongrie

 

S'il vous reste du temps, voici quelques idées de visites supplémentaires :

- le Memento Park ou musée des statues de l'époque communiste :

  Pour plus d’informations, cliquer ici

Le train des enfants : c'est un héritage de la période communiste puisque ce train est entièrement géré par des enfants en uniforme de 10 à 14 ans (hormis la conduite de la locomotive). Il fait un parcours de 10 km qui dure une heure dans les collines de Buda avec plusieurs arrêts en cours de route

Pour y accéder depuis Pest
- prendre le métro n°2 et descendre à Széll Kálmán tér
- puis prendre le tramway n°60 et descendre à Városmajor
- puis prendre le tramway à crémaillère n°60 (
Fogaskerekü vasut) et descendre à la gare terminus de Széchenyi-hegy. Le train des enfant se situe à 200 m.

Pour plus d’informations, cliquer ici

- le parc archéologique d'Acquincum : les vestiges de l’ancienne cité romaine ont été découverts au 19ème siècle. Pour s'y rendre, emprunter les train de banlieue de la ligne H5 qui part de Batthyány tér qui est desservie par le métro et descendre à Aquincum. Juste à côté de la gare se trouve un amphithéâtre (accès libre). 

  Pour plus d’informations, cliquer ici

Sachez qu'il existe un autre amphithéâtre romain qui pouvait contenir environ 6 000 spectateurs. Son accès est gratuit et pour s'y rendre, il faut emprunter les tramways n°19 ou 41 et descendre à la station Katinyi mártírok parkja.

 

Bon séjour.

 

Si vous réservez via ce lien, sachez que je recevrai une petite commission de la part de "Ticketbar". Merci d'avance, car cela m’aide à continuer mon blog

Pour réserver une activité à Budapest, cliquer ici

 

N'hésitez pas à poster un commentaire si l'article vous a plu ou ... non, à faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai.
Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos en format "paysage" pour les agrandir.

Publié dans Europe, Hongrie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article