Visiter Istanbul en deux jours

Publié le par hunza

A la fois européenne et asiatique, Istanbul est une ville fascinante. Celle qui fut la capitale de deux des plus grands empires qu’ait connus l’histoire, l’empire byzantin et ottoman, est devenue une cité moderne ayant su préserver ses immenses richesses du passé et cette atmosphère propre aux villes orientales. A 3 heures d’avion de Paris, Istanbul est une destination touristique majeure car le dépaysement est garanti.

 

Comment venir à Istanbul :

Par avion : compter 3h20 environ de temps de vol pour une distance d'environ 2 260 km entre Paris et Istanbul.

Il y a 2 aéroports qui sont situés tous deux à environ 50 km du centre-ville :

- Sabiha Gökçen, sur la rive asiatique, desservi par les bus de la compagnie Havabüs :

  Pour plus d’informations, cliquer ici

- Istanbul Airport, sur la rive européenne, desservi par les bus de la compagnie Havaist.

 

Où loger à Istanbul :

En fonction de vos moyens, il existe de nombreuses possibilités : louer une chambre dans un hôtel (booking.com, Trivago, Lastminute.com) ou un appartement avec Airbnb, Abritel, Homelidays, etc ...
Penser aussi à l'auberge de jeunesse.

 

Les transports en commun :

Pour se déplacer dans Istanbul, vous avez le choix entre le métro dont le marmaray qui passe sous le Bosphore, le tramway, les bus, le funiculaire, le téléphérique et les vapurs (bateaux - navettes).

Istanbulkart qu'on achète dans les automates situés dans les stations de métro ou de tramway pour la somme de 10 TL*. Il s'agit d'une carte rechargeable et impersonnel : on charge le montant désiré à une borne et dès qu'on valide pour effectuer un trajet en transport en commun, la somme est débitée de la carte (3.5 TL* un trajet). Dans le cas d'une correspondance, il faut revalider la carte et une somme vous sera encore débitée. Il faut savoir que l'Istanbulkart peut servir pour plusieurs personnes mais dans le cas des correspondances, seule la première personne bénéficiera de la réduction (si vous êtes plusieurs, il vaut donc mieux acheter plusieurs Istanbulkart).

Si vous ne voulez pas acheter l'Istanbulkart, il y a possibilité de payer des jetons (5 TL* le trajet) aux machines situées près des tourniquets.

* = tarif 2020

Pour plus d'informations sur les métros et tramways, cliquer ici

 

Carte d'Istanbul

Pour ouvrir le plan d'Istanbul d'OpenStreetMap, cliquer ici 

 

Météo

Pour la consulter, cliquer ici

Pour regarder en direct la webcam, cliquer ici

 

Bref rappel historique

 

A l’origine, ce sont des Grecs de Mégare qui se sont installés vers 667 avant JC entre la mer de Marmara et la Corne d'Or. La légende attribue à leur roi Byzas la création de Byzance.

146 avant JC = Byzance devient romaine.

11 mai 330 après JC = victorieux de ses adversaires en 324, l'empereur Constantin inaugure sa capitale à Constantinople qui devient la "Nouvelle Rome"en lieu et place de Byzance.
Sur deux de ses côtés, la ville est protégée par la mer de Marmara et la Corne d'Or et, sur le troisième côté, une muraille est érigée pour stopper toute attaque terrestre.

Début 5ème siècle : Constantinople s’étant agrandie, une seconde enceinte longue de 8 km est construite lors du règne de l'empereur II avec des murs atteignant 11 mètres de haut doublés d'un mur extérieur plus petit devant lequel avaient été creusés des fossés.

476 = chute de Rome mais l'empire romain d'Orient va continuer de subsister et c'est seulement au 16ème siècle qu'on parlera d'empire byzantin.

1204 = la 4ème croisade se détourna de son but initial - la Terre Sainte - pour s'emparer et piller Constantinople. L'empire latin remplace l'empire romain jusqu'au 1261, date de reconquête de Constantinople par les Byzantins.

29 mai 1453 = prise de Constantinople par les Ottomans du sultan Mehmet II après un siège de 2 mois.

1520 - 1566 : règne de Soliman de le Magnifique qui va durer 46 ans et lors duquel l'empire ottoman atteindra son apogée.

1914-1918 : l'empire ottoman est allié à l'empire allemand.

30 octobre 1918 : les Ottomans signent armistice de Moudros.

13 novembre 1918 : entrée des alliés à Constantinople

10 août 1920 : Traité de Sèvres : l'empire ottoman perd toutes ses provinces.

17 novembre 1922 = fin de l’empire Ottoman.

6 octobre 1923 : les troupes kémalistes entrent dans Constantinople.

13 octobre 1923 = Mustapha Kemal proclame Ankara capitale de la Turquie.

29 octobre 1923 : Mustapha Kemal proclame la république

3 mars 1924 : le califat est aboli.

28 mars 1930 : Constantinople change de nom et devient Istanbul.

1985 = les zones historiques d'Istanbul sont classées au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco. 

De nos jours, Istanbul est une ville qui s'étend sur plusieurs dizaines de kilomètres à l'est et à l'ouest et compte environ 15 millions d'habitants soit près de 20 % de la population totale turque. 

 

Visite en 2 jours

 

Bien évidemment, il est juste de penser que le temps passé dans cette ville que l'histoire a tant comblée est bien trop bref mais, d'une part, c'était le temps dont je disposais dans le cadre d'un voyage organisé pour découvrir la Cappadoce et la Lycie (voir mon article en cliquant ici) et, d'autre part, ça m'a permis de voir le principal et de me donner l'envie d'y revenir.

Dans le vieil Istanbul, la priorité de la visite est à donner aux principaux monuments classés au patrimoine mondial de l'humanité : Sainte-Sophie, mosquée bleue, Topkapi, l’hippodrome, la citerne basilique, Petite Sainte-Sophie, mosquée de Soliman le Magnifique. Sans oublier, le grand bazar ainsi que le bazar égyptien.

De l'autre côté de la Corne d'Or, dans la ville moderne d'Istanbul, il y a les quartiers de Galata et de Pera.

Et puis, il y a l'indispensable croisière sur le Bosphore. 

A voir si vous avez du temps d'autres monuments classés au patrimoine mondial : les remparts de Théodose longs de 7 km, l'aqueduc de Valens, l'église du Christ Pantocrator, la mosquée de Sokollu Mehmet Pasha, la Mosquée Şehzade (16ème siècle), l'ancienne église du Saint Sauveur in Chora avec ses mosaïques et ses peintures des 14ème et 15ème siècle, etc ....

 

Le museum pass :

Certes, pour 2 jours, elle risque de ne pas être rentable mais sachez au moins qu'elle existe. Sa validité minimale est de 3 jours et elle donne accès à de nombreux musées comme Topkapi et Sainte-Sophie sans avoir à faire la queue.

Pour plus d’informations, cliquer ici

Pour les mosquées, Istanbul en compterait plus de 3 000 et leur accès est libre.

 

QUARTIER SULTANAHMET

 

SAINTE -SOPHIE

Entrée payante et attente à prévoir aux caisses car il y a toujours du monde ....

Vous serez certainement sollicité par des guides. A vous de voir si vous souhaitez juste parcourir le monument ou bien découvrir toute son histoire en détail. Possibilité aussi de louer un audio guide. 

Inaugurée le 27 décembre en 537 sous le règne de l'empereur romain Justinien, elle devient mosquée après la prise de Constantinople par les Ottomans en 1453. En 1935, Atatürk décide de la transformer en musée.

En raison de ses dimensions, Sainte-Sophie apparaît massive car il a fallu lui ajouter des contreforts pour éviter qu'elle ne s'écroule. Sa coupole culmine à 56 mètres de hauteur et mesure environ 32 m de diamètre. C'était la plus grande église chrétienne. 16 000 m² de mur étaient recouverts de mosaïques que les iconoclastes puis les croisés latins ont saccagé en partie. Quant aux Ottomans, ils en ont fait recouvrir certaines.

Sainte-Sophie

Sainte-Sophie

Le mirhab

Le mirhab

Les tribunes

Les tribunes

Mosaïque du 10ème siècle représentant  La Vierge à l’Enfant Jésus qui est encadrée de deux empereurs : Justinien (à gauche) et Constantin (à droite)

Mosaïque du 10ème siècle représentant La Vierge à l’Enfant Jésus qui est encadrée de deux empereurs : Justinien (à gauche) et Constantin (à droite)

Mosaïque du 12ème siècle représentant le jugement dernier : la Vierge et Saint-Jean Baptiste sont autour du Christ

Mosaïque du 12ème siècle représentant le jugement dernier : la Vierge et Saint-Jean Baptiste sont autour du Christ

 

En face de Sainte-Sophie, de l'autre côté de la place Sultan Ahmet, se dresse la mosquée bleue.

Mosquée bleue ou mosquée de Sultan Ahmet

Mosquée bleue ou mosquée de Sultan Ahmet

 

Mosquée Bleue ou mosquée Sultanahmet

Construite à la demande du sultan Ahmet, elle a été achevée en 1616. Dotée de 6 minarets, sa coupole mesure 23.5 m de diamètre et, à l'intérieur, 21 000 carreaux de faïence provenant de la ville d'Iznik recouvrent les murs et donnent à l'ensemble un ton bleu.

L'entrée des touristes se fait par la cour où se trouve la fontaine aux ablutions. A l'intérieur, les visiteurs sont cantonnés dans un espace délimité pour ne pas gêner les fidèles qui viennent prier.

Visiter Istanbul en deux jours
Fontaine aux ablutions au centre de la cour

Fontaine aux ablutions au centre de la cour

Visiter Istanbul en deux jours
Visiter Istanbul en deux jours

 

Entre la place de Sultanahmet et la mer de Marmara, on peut encore voir des vestiges des remparts byzantins ainsi que quelques maisons en bois. On peut aussi profiter des nombreux bars / restaurants qu'on trouve sur les toits pour la vue sur le Bosphore et la mer de Marmara d'un côté, et Sainte-Sophie et la mosquée bleue de l'autre côté.

Quartier de Sultanahmet : Akbiyik Cd

Quartier de Sultanahmet : Akbiyik Cd

Mer de Marmara

Mer de Marmara

 

L'hippodrome

A proximité de la mosquée bleue, il y a une grande place où, du temps des Romains, se trouvait l'hippodrome construit à l'époque de Septime Sévère et agrandi par Constantin. De ce monument, il ne reste que deux obélisques dont celui qui provient d'un temple de Karnak et qui a été placé sur un socle de pierre sculptée à l'époque de Théodose. A égale distance de chacun des obélisques, on peut voir la colonne serpentine que Constantin a fait ramener de Grèce. 

Istanbul, place de l’Hippodrome

La colonne serpentine et l'obélisque de Théodos

 

La citerne basilique

Construite sous le règne de Justinien, la visite de cette immense citerne qui mesure 140 m sur 70 m et contient 78 000 mètres cubes d'eau est rendue magnifique par les éclairages. Parmi les 336 colonnes, il y a la colonne des larmes - la légende dit qu'elle a été réalisée en hommage aux esclaves morts durant les travaux - sur laquelle il faut poser le doigt pour réaliser un vœu et, surtout, il y a deux colonnes avec une tête de méduse renversée.

Attention, la carte museum pass n'est pas valable.

Basilique citerne

Basilique citerne

 

Le palais de Topkapi

ATTENTION, c'est fermé le mardi.

Le billet pour visiter le harem n'étant pas inclus dans le prix du ticket d'entrée est à rajouter car ça vaut vraiment le coup.

Il y a énormément de choses à voir et on peut aussi profiter d'une très belle vue sur le Bosphore, la Corne d'Or et la mer de Marmara. Pour les croyants, on peut voir dans la salle des reliques des poils de barbes du Prophète, la canne de Moïse, l’épée de David ainsi que le bras et la main de Saint Jean-Baptiste et un os de son crâne ....

Construit à partir de 1459, le sultan Mehmet I y emménagea en 1465 et le palais servit de lieu de résidence aux sultans jusqu'en 1856.

Les bâtiments sont disposés autour de 4 cours principales. A lui seul, le harem compte environ 300 chambres mais seules une vingtaine sont ouvertes au public.

La sublime porte

La sublime porte

 

QUARTIER BEYAZIT

 

Le grand bazar

Bien qu'il soit très fréquenté par les touristes, cet endroit est à visiter. Sa construction a débuté en 1455 et c'est devenu, au fil du temps, un des plus grands marchés couverts au monde. D'ailleurs, quand on se retrouve à l'intérieur, on peut facilement s'y perdre. Il abriterait environ 4 000 échoppes et une soixantaine de rues ....

ATTENTION, fermeture le dimanche et certains jours fériés.

Grand Bazar

Grand Bazar

 

QUARTIER EMINÖNÜ

 

Le bazar égyptien

Situé à proximité de la mosquée neuve, il est peut être plus typique que le Grand Bazar. En tout cas, il est moins grand et il est surtout renommé pour ses marchands d'épices.

Il a été construit en 1663 par les Vénitiens grâce à l'argent provenant de la collecte des impôts du Caire ce qui lui a valu son nom de bazar égyptien.

ATTENTION, fermeture le dimanche et certains jours fériés.

 

QUARTIER SÜLEYMANIYE

 

Mosquée de Soliman le Magnifique ou mosquée Süleymaniye

C'est la plus grande mosquée d'Istanbul. Elle a été construite entre 1550 à 1557 d'après les plans de l'architecte Sinan  qui s'est inspiré de Sainte-Sophie. Dotée de 4 minarets, sa coupole s'élève à 47,75 mètres au-dessus du sol.

Juste à côté se trouve le mausolée de Soliman le Magnifique.

 

Emprunter le pont de Galata, c'est passer du vieil Istanbul à l'Istanbul "moderne".

 

Le pont de Galata

Franchissant la Corne d'Or, le pont actuel date de 1994. Il peut s'ouvrir pour laisser passer des bateaux. 

Pont de Galata

Pont de Galata

La mosquée neuve

La mosquée neuve

Mosquée de Soliman le Magnifique

Mosquée de Soliman le Magnifique

 

Le pont de Galata relie les deux arrondissements de Beyoglü et de de Fatih entre eux et c'est dans le quartier de Karaköy qu'on arrive juste après avoir traversé la Corne d'Or. 

Mosquée de Soliman le Magnifique

Mosquée de Soliman le Magnifique

 

QUARTIER DE GALATA

 

Galata, c'est l'ancienne cité gênoise. Après le désastre de la 4ème croisade, les Byzantins se sont alliés à la république maritime de Gênes contre Venise et lui ont octroyé le droit de construire une ville sur la rive opposé de la Corne d'Or. Après la chute de Constantinople en 1453, la colonie gênoise a pu conserver une certaine autonomie et le commerce avec l'occident continuera. C'est ici que les Européens viendront s'installer et quand la place commencera à manquer au 19ème siècle c'est au delà ("pera" en grec) des remparts qu'ils iront s'installer. 

 

La tour de Galata (ou tour du Christ)

Construite par les Gênois en 1348, elle fut conservée par les Ottomans qui s'en servirent comme observatoire astronomique, prison et tour de gué. C'est en 1831 qu'elle fut recouverte de son toit conique.

Haute de 70 mètres, on peut la visiter et profiter de l'immense panorama depuis le sommet de la tour. Attention, il peut y avoir beaucoup de monde et le chemin de ronde est étroit et ... vertigineux. 

 

Istanbul, tour de Galata

 

QUARTIER DE PERA

 

Pour se rendre dans la ville haute depuis Karaköy, on peut emprunter le "vieux métro" ou Tünel dont l'inauguration remonte à 1875. En sortant de la gare supérieure, on se retrouve dans la très fréquentée rue piétonne Istiklâl Cadesi qui traverse le quartier Pera. Un vieux tramway brinquebalant relie la gare supérieure du Tünel à la place Taksim.

C'est dans l'hôtel "Pera Palace" construit pour la Compagnie des Wagons Lits et inauguré en 1895 qu'Agatha Christie aurait écrit "le crime de l'Orient Express" (mais, finalement, ce serait plutôt en Irak !). Bien d'autres personnalités y séjournèrent.

Tramway historique sur l’avenue İstiklal Cadesi

Tramway historique sur l’avenue İstiklal Cadesi

 

La place Taksim

Ce fut le haut lieu de la contestation envers le pouvoir en juin 2013 suite à sa décision de vouloir construire un centre commercial en détruisant le parc Gezi qui jouxte la place. Finalement, le pouvoir recula et le parc est toujours là.

Au centre de la place, le monument est à la gloire d’Atatürk.

Place Taksim

Place Taksim

 

Possibilité d'emprunter un funiculaire pour rejoindre Kabatas qui est un point de départ des ferrys mais aussi de la ligne 1 du tramway. Et puis, on est pas loin du palais de Dolmabahçe.

 

QUARTIER BESIKTAS

 

Le palais de Dolmabahçe

Cet édifice a été construit de 1842 à 1853 pour remplacer le palais de Topkapi qui n'offrait plus un confort suffisant pour la vie des sultans. 

Palais de Dolmabahçe

Palais de Dolmabahçe

 

QUARTIER EYÜP

 

Le café Pierre Loti

Pour y accéder, prendre un bateau à l'embarcadère de Karaköy pour se rendre à Eyüp où se trouve l'une des plus anciennes mosquées d'Istanbul et qui a été édifiée à l'endroit où est mort (vers 670) Eyüp, le compagnon du prophète.

Puis, soit emprunter le téléphérique, soit suivre un sentier bien indiqué qui traverse le cimetière pour monter sur la colline et profiter du panorama sur la Corne d'Or. On y trouve le café que fréquentait Pierre Loti, un grand amoureux de la ville.

 

MINI-CROISIÈRE SUR LE BOSPHORE

 

Personnellement, j'ai acheté mon billet sur la place Sultanahmet où des "vendeurs rabatteurs" profitent de la présence importante des touristes pour leur proposer des croisières de 2 heures environ sur le Bosphore jusqu'au 2ème pont suspendu (Pont de Mehmet le Conquérant). Le prix se négocie ....

Sinon, il y a des tours officiels qui partent de l'embarcadère d'Eminonü. 

Il y a aussi la compagnie Denturavrasya qui propose au départ de l'embarcadère de Kabatas le principe de hop on - hop off avec 2 stops sur la rive européenne et 2 stops sur la rive asiatique.

Pour plus d’informations, cliquer ici

Il y a aussi une autre façon de naviguer sur le Bosphore en empruntant les ferrys des lignes régulières tout en utilisant votre Istanbulkart (voir plus haut).

 

Le palais Çirağan :

Construit à la demande du sultan Abdülaziz qui voulait sa propre résidence, il est inauguré en 1871. Mais le sultan n'en profita pas longtemps car il mourut en 1876. Il est partiellement détruit par un incendie en 1910. Il fut réhabilité et transformé en un hôtel de luxe en 1990.

Palais Çırağan

Palais Çırağan

 

Le pont du Bosphore (Bogaziçi Köprüsü) :

Inauguré en 1973, c'est le premier pont qui qui a permis de franchir le Bosphore.

Visiter Istanbul en deux jours

 

La forteresse Rumeli Hisari :

C'est à l'endroit le plus étroit du Bosphore - 660 m séparent les 2 rives - que cet édifice a été construit en 1452 dans le but d'empêcher l'arrivée de renforts lorsque l’assaut serait lancé contre Constantinople. Sur la rive asiatique, une autre forteresse lui fait face mais celle-ci avait été bâtie de 1393 à 1394 sous le règne du sultan Bajazet.

 

Le pont Fatih Sultan Mehmet :

Profitant de l'étroitesse du Bosphore à cet endroit-là comme pour le choix de l'emplacement des forteresses, on a construit un deuxième pont suspendu à Istanbul qui a été inauguré en 1991.

C'est ici que le bateau fait son demi-tour pour revenir tout en longeant la rive asiatique.

Pont Fatih Sultan Mehmet et, à gauche, la forteresse Rumeli Hisari

Pont Fatih Sultan Mehmet et, à gauche, la forteresse Rumeli Hisari

 

Le palais de Küçüksu :

Construit en 1856 près d'une rivière d'où son nom - Küçüksu Kasrı en turc signifiant Palais Petite Eau - il a servi de résidence d'été pour les sultans. Actuellement, c'est devenu un musée.

Palais de Küçüksu

Palais de Küçüksu

 

L'école militaire Kuleli :

L'établissement a été fondé en 1845 par le sultan Abdülmecid 1er. 

Lycée militaire de Kuleli

Lycée militaire de Kuleli

 

Le palais de Beylerbeyi

Construit entre 1861 et 1865, il avait vocation d'héberger les hôtes prestigieux du sultan. La femme de Napoléon III, l'impératrice Eugénie y séjourna.

 

Palais de Beylerbeyi

Palais de Beylerbeyi

 

Avant de virer à tribord, le bateau longe Usküdar.

 

La tour de Léandre :

Situé à l'entrée du Bosphore, un îlot abrite un phare depuis 408 avant JC et celui qu'on voit de nos jours date de 1110 après JC. 

Tour de Léandre

Tour de Léandre

 

FAIRE QUELQUES PAS SUR LA RIVE ASIATIQUE

 

Avec le métro, il est plus facile de se rendre en Asie depuis la rive européenne. Mais prendre le bateau aux embarcadères d'Eminonü ou Kadiköy pour traverser le Bosphore et marcher dans le quartier populaire d'Usküdar est plus ... excitant.

Pour ceux que les visites de mosquées intéressent, il y a celle de Mirinah Sultan construite en 1548 sur les plans de l'architecte Sinan.

Pour visiter la tour de Léandre, c'est d'Usküdar qu'on emprunte de petits bateaux pour s'y rendre.

Tour Léandre (1er plan) et mosquée Mirinah Sultan (arrière plan)

Tour Léandre (1er plan) et mosquée Mirinah Sultan (arrière plan)

 

Bonne visite.

 

Voir aussi mes autres articles en cliquant sur les liens suivants :

Vacances en Turquie : de la Cappadoce à la Lycie et Istanbul

Les églises rupestres de la vallée de Soganli en Cappadoce

Les églises troglodytes de Zelve en Cappadoce

Eglises rupestres en Cappadoce : vallées rouge et rose

Les églises rupestres de la vallée d'Ihlara en Cappadoce

 

Si vous réservez via ces liens, sachez que je recevrai une petite commission de la part de "Ticketbar". Merci d’avance car cela m’aide à continuer mon blog

Pour réserver une activité à Istanbul, cliquer ici

Pour réserver une croisière sur le Bosphore, cliquer ici

Pour réserver une excursion au départ d'Istanbul, cliquer ici

 

N'hésitez pas à poster un commentaireà faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai.
Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos en format "paysage" pour les agrandir.

Publié dans Turquie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

islande 10/09/2018 13:56

Article interessant bravo, je pensais y aller moi meme. Ca me donne envie.