Visiter en 2 jours Edimbourg, capitale de l'Ecosse

Publié le par hunza

Capitale de l’Ecosse, Edimbourg est une ville qui attire de plus en plus de touristes. C'est d'ailleurs la destination britannique numéro deux après Londres. La raison : ses quartiers médiévaux et géorgiens classés au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco depuis 1995, l'immense succès de ses festivals du mois d’août, la notoriété d'Harry Potter mais aussi le fait que la ville soit le point de départ des excursions vers les Highlands. Alors, c'est parti pour la visite.

 

Venir / quitter Edimbourg

Pour se rendre à Edimbourg depuis la France, vous pouvez aussi emprunter :

  • l'avion (temps de vol Paris - Edimbourg 1h15 pour une distance de 880 km environ)
  • en train via Londres

Pour consulter les horaires de train, cliquer ici

 

Pour choisir la meilleure façon de se déplacer, il est possible d'utiliser le programme "rome2rio" et l'installer sur son téléphone portable car il peut s'avérer très utile quand on voyage :

Cliquer ici pour utiliser rome2rio

 

Météo

Pour la consulter, cliquer ici

Pour regarder en direct le temps qu'il fait par l'entremise de la webcam, cliquer ici

 

Les transports en commun

De l’aéroport au centre d'Edimbourg, il y a la possibilité d'emprunter

- le bus Airlink 100 qui fonctionne 24h sur 24 (toutes les 10 minutes de 4h00 à 1h00 et toutes les 30 minutes de 1h00 à 4h00)

- le tramway (il ne circule pas la nuit).

Le centre-ville peut se parcourir facilement à pied mais il existe des billets à la journée ("dayticket") qui sont surtout bien pratiques si on loge assez loin du centre. ATTENTION, il existe 2 types de bus et seuls les "Lothians buses" acceptent le "dayticket" qui peut aussi s'acheter à l’aéroport.

Pour plus d’informations sur le prix des tickets des Lothians buses, cliquer ici

Pour plus d’informations sur le prix des tickets du tramway, cliquer ici

A savoir : quand on veut acheter un ticket dans le bus, il faut être muni de l'appoint car le chauffeur n'a pas accès à la caisse.

 

Logements :

Dans le cadre du voyage organisé auquel je participais, nous avons été logé au :
- Arden guest house : arrêt du bus à proximité mais très excentré par rapport au centre-ville; si la chambre était correcte quoique un peu petite, le petit déjeuner était très décevant ....
- Corstorphine Hotels Group : il se trouve sur la route de l'aéroport à proximité de l'arrêt du bus Airlink 100 mais, lui aussi, se trouve assez loin du centre-ville; quant aux chambres, on doit trouver beaucoup mieux pour le même prix ....

 

Restaurants

Je vous indique ici les lieux où j'ai mangé de façon très satisfaisante :

- le pub "Maggie Dicksons" sur la place Grassmarket

- la "Maison bleue" dans la rue Victoria's street qui propose une cuisine franco - écossaise.

- "Oink" dans la rue Victoria street qui est un restaurant qui fait de bons sandwichs au porc à emporter.

Et puis pour boire une bonne bière dans un endroit sympa, il y a le pub "Last Drop" sur la place Grassmarket. Mais, c'est une adresse parmi tant d'autres car Edimbourg compte environ 700 pubs ! 

 

Carte d'Edimbourg :

Pour ouvrir le plan d'Edimbourg d'OpenStreetMap, cliquer ici

 

Brève histoire d'Edimbourg

 

- 7ème siècle : Edwin, le roi de Northumbrie, fait édifier un château fort sur le piton rocheux d'un ancien volcan d'où le nom d'Edinburgh (ou château d'Edwin).

- 10ème siècle : les Écossais reprennent le territoire.

- Fin 11ème siècle : le roi Malcolm III ordonne la construction d'un château à Castle Rock.

- 1295 : signature de la "Vieille alliance" (The Auld Alliance) entre la France et l'Ecosse qui stipulait que si l'un des 2 royaumes était attaqué par l'Angleterre, l'autre devait l'envahir. Il va durer jusqu'à la fin du 16ème siècle.

- 1437 : Edimbourg devient la capitale de l'Ecosse au détriment de Perth.

- 15ème siècle : édification de l'enceinte appelée "Flodden wall" après la défaite des Écossais face aux Anglais à Flodden le 5 septembre 1513. Empêchant l'extension de la ville alors que la population augmentait, les immeubles vont donc gagner en hauteur.

- 1500 : Edimbourg compte environ 12 000 habitants.

- 8 décembre 1542 : naissance de Marie Stuart qui devient reine d'Ecosse à l'âge de ... 6 jours à la mort de son père (elle est couronnée le 9 septembre 1543). Henri 8 qui veut imposer la Réforme souhaite qu'elle épouse son fils afin d'unir les couronnes de l'Angleterre et de l'Ecosse. Le roi de France s'y oppose car les Ecossais sont ses alliés. Elle est exfiltrée en France où elle épousera le dauphin François II (24 avril 1558) mais, à sa mort, elle reviendra en Ecosse, à Edimbourg, en 1561. Elle devra abdiquer en 1567 suite au scandale suscité par son remariage avec son amant à qui elle aurait demandé d'assassiner son époux.

- 24 mars 1603 : à la mort de la reine Elisabeth I d’Angleterre qui a fait décapité Marie Stuart, c'est pourtant le fils de cette dernière, Jacques, qui ceint les couronnes d'Ecosse et d’Angleterre. Il part gouverner à Londres en tant que roi Jacques I.

- 1707 : signature de l'Acte d'Union qui permet la fusion des royaumes d'Angleterre et d'Ecosse et donc la fin de l'indépendance de l'Ecosse. 

- 1767-1890 : les guerres avec les Anglais étant finies, l'enceinte autour d'Edimbourg n'a plus d'utilité et permet son agrandissement avec la construction de la nouvelle ville dite "géorgienne".

En 1850, Edimbourg compte environ 1700 000 habitants.

- 1995 : "vieille ville" et  "nouvelle ville"sont inscrites au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco

- 1997 : le Parlement écossais s'installe à Edimbourg.

 

Que visiter à Edimbourg

(C'est la 2ème ville d'Ecosse en importance après Glasgow 500 000 habitants)

 

D'abord il y a la vieille ville ou "old town", celle qui s'étend sur la colline protégée par le château et puis, au 18ème siècle, pour résoudre le problème de la surpopulation, la ville a profité de l'union avec l'Angleterre qui apportait la paix pour s'étendre hors les murs et ces nouveaux quartiers font partie de la "new town". 

 

"La old town"

 

Royal Mile : c’est la rue longue d’1 mile qui relie Holyrood Palace au château féodal. Très animée surtout dans sa partie haute. L'ensemble a été classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.

De part et d’autre de cette artère, partent de nombreuses ruelles (ou "closes") assez sombres en raison de la hauteur des bâtiments qui les bordent. Ne pas hésiter à aller en découvrir quelques unes.

Edimbourg, joueur de cornemuse
Edinburgh, Royal Mile

 

- la cathédrale Saint-Gilles (15ème siècle) :
L’entrée est gratuite mais les photos à l’intérieur sont payantes.  A voir les vitraux et surtout la chapelle du Chardon (Thistle Chapel) construite sous les ordres des Chevaliers de l’Ordre du Chardon entre 1909 et 1911.

Pour l'anecdote, sachez que devant la porte ouest de la cathédrale il y a le pavage d'un cœur sur le sol à l'intérieur duquel certaines personnes crachent. Il parait que ça porte chance .... Le coeur du Midlothian, comme on l'appelle, marque l'emplacement d'une ancienne prison.

Cathédrale Saint-Gilles

Cathédrale Saint-Gilles

Clefs de voûte

Clefs de voûte

 

- Le château féodal (castle rock) : sa visite permet de bénéficier de beaux panoramas sur la ville et de contempler les bijoux de la couronne. Prévoir d'y aller tôt le matin pour éviter la foule en haute saison.
Chaque jour, à 13 h, son traditionnel One O'Clock gun indique l'heure à coup de canon. 

Pour plus d’informations sur le château féodal, cliquer ici

Visiter en 2 jours Edimbourg, capitale de l'Ecosse

 

- Le "Real Mary King's close": le nombre de personnes par groupe étant limité, il faut penser à réserver à l'avance surtout en haute saison. Ne pas oublier l'audioguide (gratuit) pour ceux qui maîtrisent mal la langue anglaise.

La visite de cette ruelle découverte récemment permet de découvrir les conditions de vie qui régnaient autrefois à Edimbourg. Les personnes fortunées vivaient dans des habitations en haut, loin des odeurs des rues et les pauvres logeaient sous terre, dans les caves …. Comme partout ailleurs, il y avait des rats et lorsque la peste a commencé a décimé la population, les autorités auraient décidé d’emmurer vivants les malades dans les souterrains au 17ème siècle. C'est ainsi que sont apparues des histoires de fantômes dont celle de la petite Annie qui se serait perdue dans ce labyrinthe et qui aurait été aperçue plusieurs fois en train de pleurer par des touristes. C'est pourquoi, des personnes du monde entier déposent des peluches et des jouets à l'endroit où elle serait apparue la première fois pour tenter de la consoler.

Pour plus d’informations, cliquer ici

 

Le musée national d'Ecosse : l'entrée est gratuite et au dernier étage, il y a une terrasse offrant un beau point de vue sur la vielle ville. Il est consacré à l'histoire de l'Ecosse des origines à nos jours

Le hall principal du musée national d’Ecosse

Le hall principal du musée national d’Ecosse

 

- Le mémorial de Bobby : c'est une statue du chien Bobby qui pendant 14 ans veilla la tombe de son maître qui avait été enterré dans le cimetière de Greyfriars. Toucher son museau porterait bonheur ....

Visiter en 2 jours Edimbourg, capitale de l'Ecosse

 

- Greyfiars kirkyard : c'est le cimetière le plus hanté du monde. Mythe ou réalité ? A vous de vous faire une idée en le visitant.

Voici son histoire :

Au 17ème siècle, les convenanters, des opposants politiques et religieux au roi, ont été persécutés. Plus de 1 200 d'entre eux furent emprisonnés dans la partie sud du cimetière de Greyfriars et beaucoup sont morts en raison des conditions de vie atroces ou des maltraitances à leur égard. Il y aurait eu seulement 257 survivants ! 
Le représentant du roi Charles II, Georges MacKenzie, qui possède une grande responsabilité dans cette tragédie, a été inhumé dans un tombeau non loin de la terrible prison. 
En 1998, un vagabond qui cherchait à se protéger du froid, pénétra dans le mausolée de MacKenzie et pensant trouver un objet de valeur dans un des cercueils qu'il trouva devant lui, il tenta d'en ouvrir un, mais, à ce moment-là, le sol se déroba sous ses pieds et le vagabond atterrit dans une ancienne fosse qui contenait de nombreux corps .... Terrifié, il s'enfuit en hurlant ce qui alerta le gardien qui, une fois arrivé sur les lieux, crut voir un fantôme alors qu'il s'agissait du vagabond et prit peur lui aussi. La presse relaya ce fait divers et la mairie décida de fermer la prison ainsi que le tombeau de MacKenzie au public.
Suite à cette intrusion dans le mausolée de MacKenzie, il semblerait que son fantôme ait été réveillé car c'est entre celle-ci et l'entrée de la prison que se produisent des phénomènes étranges puisqu'on répertorie depuis plusieurs années des plaintes de plus de 500 visiteurs ayant subis des attaques (griffures, des brûlures, des malaises, etc ...).

Pour voir la passionnante vidéo du Grand JD sur Greyfiars Kirkyard, cliquer ici

Visiter en 2 jours Edimbourg, capitale de l'Ecosse

 

- Victoria street : c'est une rue courbe bordée de de maisons colorées qui permet de rejoindre Grassmarket.

Visiter en 2 jours Edimbourg, capitale de l'Ecosse

 

- Grassmarket (marché aux herbes) : c'est une place avec une belle unité architecturale qui très animée. Beaucoup de restaurants et de pubs.

C'est aussi là qu'avaient lieu les exécutions. Ainsi de nombreux Covenanters y furent pendus.

Le pub "Last Drop" rappelle que c'est là que le condamné avait le droit de boire son dernier verre. Quant au pub "Magie Dickson", il évoque le souvenir de cette femme qui, accusée d'infanticide, avait été pendue en 1724 mais qui, par miracle, échappa à la mort. En effet, alors qu'on emmenait son corps au cimetière, des coups furent entendus et lorsqu'on ouvrit le cercueil on découvrit qu'elle était vivante .... Elle fut donc graciée. Certains disent que si elle a survécu, c'est tout simplement parce qu'elle aurait eu une relation amoureuse avec son bourreau mais aussi le médecin qui avait confirmé son décès .....

Grassmarket

Grassmarket

 

"La new town"

 

- Les jardins de Princes Street : ils séparent la "old town" et la "new Town”. Inaugurés en 1820, ils se trouvent au pied de la colline du château, à l’emplacement d'un loch qui a été vidé. 

La "old town" vue depuis les jardins

La "old town" vue depuis les jardins

Fontaine de Ross placée dans les jardins en 1872

Fontaine de Ross placée dans les jardins en 1872

 

- Le Scott Monument : situé sur Prince's street, cette tour de style néogothique qui ressemble à un clocher a été construite en l'honneur de l'écrivain Walter Scott et inaugurée en 1846. Elle s'élève à 61 m de hauteur et on peut monter au sommet en gravissant 287 marches pour jouir d'une belle vue sur la ville.

 

- Le Calton Hill : classée au patrimoine mondial de l'Unesco, cette colline se trouve à l'extrémité de Prince's street. On y trouve Nelson monument qui a été construit entre 1807 et 1815 ainsi qu'une réplique inachevé faute de financement du … Parthénon créée en hommage aux morts écossais des guerres napoléoniennes. 

Panorama splendide sur la ville ainsi que sur l'Arthur's Seat.

Monument aux morts des guerres napoléoniennes

Monument aux morts des guerres napoléoniennes

Panorama depuis Calton Hill

Panorama depuis Calton Hill

 

Au pied de la Calton Hill, on trouve le Parlement d'Ecosse à l'architecture très futuriste (inauguré en 2004) et surtout le palais de Holyrood qui est la résidence de la Reine lors de ces séjours écossais. Attenant au château, il y a des vestiges d'une ancienne abbaye. 

La visite du château permet d'apprendre sur la vie de Marie Stuart car c'est ici qu'elle a vécu après son retour de France en 1561.

Pour visiter le palais de Holyroodhouse, cliquer ici

Visiter en 2 jours Edimbourg, capitale de l'Ecosse

 

- Le jardin botanique royal : créé en 1670, l'entrée est gratuite mais les serres sont payantes.
 

- Dean village : du centre-ville (côté Shandwick Place), il faut emprunter la "Queensferry street" jusqu'à la Leith River et, une fois arrivé près du pont, prendre la petite rue qui descend (Bell's Brae) pour accéder à Dean Village. On peut y voir Well Court, une cité ouvrière construite à la fin du 19ème siècle et commanditée par Sir John Findlay, le propriétaire du journal The Scottman. Elle est classée au patrimoine mondial de l’Unesco et a été magnifiquement restaurée en 2007.

- Plage de Portobello : il faut emprunter le bus n°26 pour s'y rendre et compter environ 30 minutes de trajet. Belle plage de sable.

 

 

Que faire à Edimbourg :

La capitale écossaise est réputée pour organiser de nombreux festivals et c'est au mois d’août qu'il y en a le plus. Si le "Fringe" est le plus connu, il y en a bien d'autres. Ils attireraient environ 1 million de visiteurs rendant très délicate la question du logement durant cette période-là ....

Pour plus d’informations sur les festivals, cliquer ici

 

Le "ghost tour" : d'abord il faut croire aux histoires de fantômes et si c'est le cas, ça tombe bien, car Edimbourg est une ville où il y en a beaucoup. On dit même qu'il y a plus de fantômes que d'habitants .... Réservez donc une place le soir pour suivre un guide qui vous racontera les événements étranges qui se sont déroulés dans la ville et qui s'y déroule encore ...

Pour plus d’informations sur le "ghost tour"en français, cliquer ici

Pour plus d’informations sur le "ghost tour" en anglais, cliquer ici


Grimper sur l’Arthur’s seat Holyrood Park. qui est le plus le point le plus élevé d'Edimbourg avec une altitude de 251 mètres. Du sommet de cet ancien volcan, le panorama est exceptionnel.

Visiter en 2 jours Edimbourg, capitale de l'Ecosse


Bon séjour

Voir aussi mon autre article sur mon voyage dans les Highlands en cliquant sur le lien suivant :
Mon voyage d'une semaine en Ecosse : d'Edimbourg à l'île de Skye


Pour ceux qui veulent qui veulent plus d’informations sur Edimbourg, je vous conseille la lecture de ce blog français très bien fait : French Kilt.

 

Si vous réservez via ces liens, sachez que je recevrai une petite commission de la part de "Ticketbar". Merci d’avance, car cela m’aide à continuer mon blog

Pour réserver une activité à Edimbourg, cliquer ici

Pour réserver une visite guidée à Edimbourg, cliquer ici

Pour réserver une excursion au départ d’Édimbourg, cliquer ici

 

N'hésitez pas à poster un commentaire si l'article vous a plu ou ... non, à faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai.
Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

 

Avertissement : toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engagent nullement la responsabilité de l'auteur.

Cliquer sur les photos en format "paysage" pour les agrandir.

Publié dans Europe, Ecosse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article