Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Hunza : mes plus belles randonnées en montagne et ailleurs

De Villefort au Vigan par le Mont Aigoual

27 Mars 2017 , Rédigé par hunza Publié dans #randonnée

Du Mont Lozère aux Cévennes, c’est une grande randonnée qui emprunte plusieurs tronçons de GR (GR 72, GR 7, GR 62 et GR 60) ainsi que le sentier des 4 000 marches. Elle traverse le parc national des Cévennes dont une partie a été classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco en tant que paysage culturel de l’agroculturalisme méditerranéen. Bref, une bien belle randonnée en moyenne montagne. 

 

Transport :

Départ : gare SNCF de Villefort située sur la ligne Clermond Ferrand – Nîmes

 Pour consulter les horaires des trains, cliquer ici

(Dans « Lignes », choisir la ligne 09 Nîmes Alès Clermond-Ferrand puis cliquer sur « Rechercher »).

 

Arrivée : Le Vigan relié par car à la ville de Montpellier (ligne n°108)

Pour consulter les horaires des cars, cliquer ici

 

Possibilité de raccourcir la dernière étape voire de la supprimer en empruntant un car dont la ligne relie le Mont Aigoual à Le Vigan via l’Espérou et Valleraugue :

Pour consulter les horaires des cars, cliquer ici

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage : https://www.blablacar.fr/

 

Infos pratiques :

 

Randonnée de 114 km parcourue en 4 étapes.

Si les étapes décrites paraissent trop longues, je signale tous les lieux où on peut trouver des gîtes d’étape implantés le long du parcours en plus de ceux que j’ai fréquenté.

Parcours en moyenne montagne donc prévoir de bonnes chaussures de randonnée.

Aucun passage difficile. Se méfier du sol glissant par temps humide.

Seuls les principaux dénivelés positifs et négatifs sont indiqués dans le descriptif ci dessous.

Attention : peu de points d’alimentation sur le parcours : Villefort, Barre des Cévennes et Valleraugue.

 

A savoir : la saison des genêts en fleurs est fin mai - début juin.

 

1ère  étape : Villefort - Croix de Berthel = 27.9 km

 

Pour visualiser le tracé de l'étape, cliquer ici

 

Villefort (605 m) – Mas de la Barque (1 420 m) = 14.5 km

 

Dénivelé positif = 815 m

 

Gîte d’étape Sédariès = pour plus d'informations, cliquer ici

 

Au départ du village, le GR 68 accompagne le GR 72. Le début de la montée commence par une série de lacets avant de se poursuivre sur une ligne de crêtes jusqu’au col de Rabusat (1 099 m) situé à 8 km de Villefort. C’est là qu’on quitte le GR68 pour continuer vers le Mas de la Barque que domine le Pic Cassini.

 

Gîte d’étape = pour plus d'informations, cliquer ici

 

Mas de la Barque (1 420 m) – Pont sur le Tarn (1 325 m) = 6.4 km

 

Du Mas de la Barque au hameau de Bellecoste, le GR 72 suit un large chemin sur une distance de 4 kilomètres. A droite, le  Pic Cassini avec ses 1 680 m d’altitude.

De Villefort au Vigan par le Mont Aigoual

 

Pont sur le Tarn (1 325 m) – l’Aubaret (1 260 m) = 2.7 km

 

Cet imposant pont en granit a été construit sur le Tarn. Pourquoi a-t-il été édifié là, au milieu de nulle part, et à quelle date ? Pour les historiens, c'est un mystère. Servait-il à la transhumance des moutons ? En tout cas, c'est le premier pont sur le Tarn qui prend sa source 5 kilomètres plus loin, au pied du pic Cassini. 

Pour continuer la rando sur le GR 72, prendre à gauche la draille du Languedoc que suit aussi le GR7. Partout des blocs granitiques.

 

L’Aubaret (1 260 m) – Croix de Berthel (1 090 m) = 4.3 km

 

Rejoint par le GR 68, les GR 72 et 7 continuent de suivre la draille du Languedoc qui pénètre dans la forêt domaniale du Bougès.

1 km avant d’atteindre la Croix de Berthel, un chemin part sur la droite pour rejoindre le gîte d’étape « Les Bastides ». 

 

Gîte d’étape : pour plus d'informations, cliquer ici

 

 

2ème étape : Croix de Berthel - L’Hospitalet = 34.1 km

 

Pour visualiser le tracé de l'étape, cliquer ici

 

Croix de Berthel (1 090 m) – Signal du Ventalon (1 350 m) = 1.7 km

 

Dénivelé positif = 260 m

 

Panorama splendide depuis le sommet. On quitte le GR 7.

 

Signal du Ventalon (1 350 m) – Col du Bougès (1 308 m) = 5 km

 

Parcours en forêt dans la montagne du Bougès avec peu de dénivelé pour les GR 72 et 68.

 

Col du Bougès (1 308 m) – Gite étape Stevenson (690 m) = 11.7 km

 

Dénivelé négatif = 618 m

 

Col du Bougès - col de la Planette (1 292 m)  = 1.4 km ; c’est ici qu’on quitte le GR 68.

Col de la Planette - col du Poulio (1 030 m) =  4.4 kms ; à partir de là, la pente va s’accentuer pour descendre vers la vallée de la Mimente.

Col du Poulio - village de Cassagnas (800 m) = 3.5 kms 

A Cassagnas, quitter le GR 72 qui vous fait faire un grand détour pour prendre à « main droite » la D62 qui permet d’atteindre plus rapidement le gîte d’étape « Espace Stevenson » où on rejoint le GR 72. Il y a tout de même 2.4 kms à parcourir avant d’y arriver.

 

Gîte d’étape Stevenson = pour plus d'informations, cliquer ici

 

Gite étape Stevenson (690 m) - Les Quatre Chemins (959 m) =  6.5 km

 

Dénivelé positif = 280 m

 

Du gîte Stevenson, le GR 72 continue de suivre la D62 sur 600 mètres avant de bifurquer à hauteur du Pont des Codes sur la droite et de grimper sur les hauteurs pour atteindre une altitude oscillant entre 950 et 970 m.

 

Les Quatre Chemins (959 m) – Barre des Cévennes (924 m) =  2.7 km

 

C’est dans ce village que s’achève le parcours du GR72. Jolie fontaine à voir.

 

Gîte étape à Barre des Cévennes : pour plus d'informations, cliquer ici

 

Barre des Cévennes (924 m) – col des Faisses (1 018 m) = 4 km

 

Dorénavant, on suit le balisage des GR7 et 67. On contourne le can noir pour atteindre le col des Faïsses.

 

Col des Faïsses (1 018 m) – L’Hospitalet  (1 010 m) = 2.5 km

 

On emprunte la route qui passe par le col de Solpérière (1 010 m) tout en longeant la corniche des Cévennes.

 

Gîte d’étape à l’Hospitalet = pour plus d'informations, cliquer ici

 

 

3ème étape : L’Hospitalet - Mont Aigoual = 25 km

 

Pour visualiser le tracé de l'étape, cliquer ici

Peu de dénivelé jusqu’à Aire de Côte.

 

L’Hospitalet  (1 010 m) – col Salidès (1 014 m) = 8.5 km

 

Suivre la draille du Languedoc qui traverse le can de l’Hospitalet. Vue à droite sur le causse Mejean.

 

Col Salidès (1 014 m) – Aire de Côte (1 085 m) = 9.5 km

 

A partir de là, le chemin pénètre dans la forêt qui recouvre les pentes du Mont Aigoual.

 

Gîte d’étape = pour plus d'informations, cliquer ici

 

Aire de Côte (1 085 m) – Mont Aigoual (1 571 m) = 7 km

 

Dénivelé positif = 486 m

 

D’Aire de Côte au col du Coulet, le chemin est relativement plat. C’est à partir du col que la montée vers le point culminant de la randonnée, le Mont Aigoual, va véritablement débuté.

Pour le refuge du Mont-Aigoual, il vaut mieux réserver à l'avance la nuitée car, d'une part, il n'est pas ouvert toute l'année et, d'autre part, il peut y avoir beaucoup de monde en particulier les week ends et durant les vacances.

 

Pour plus d'informations sur le gîte du Mont Aigoual, cliquer ici

De Villefort au Vigan par le Mont Aigoual
L'observatoire du Mont Aigoual

L'observatoire du Mont Aigoual

Panorama depuis l'Aigoual vers la montagne du Bougès et le Mont Lozère (au fond)

Panorama depuis l'Aigoual vers la montagne du Bougès et le Mont Lozère (au fond)

Barre des Cévennes, le Bougès et le Mont Lozère depuis l'Aigoual

Barre des Cévennes, le Bougès et le Mont Lozère depuis l'Aigoual

 

4ème étape : Mont Aigoual – Le Vigan = 26.5 km

 

Pour visualiser le tracé de l'étape, cliquer ici

 

Mont Aigoual (1 571 m) – Valleraugue (360 m) = 8.4 km

 

Dénivelé négatif = 1 210  m

 

Du Mont Aigoual, repartir en direction d’Aire de Côte mais, à hauteur du menhir, prendre à droite le fameux sentier des 4 000 marches. A certains endroits, la descente est rude. Selon la saison et la météo, on risque de croiser pas mal de gens car ce sentier est réputé pour son dénivelé et donc son intérêt sportif. Remarquer aussi le changement de végétation avec la forêt de hêtres qui va se transformer peu à peu en forêt de châtaigniers à l’approche de Valleraugue.

Sachez que le sentier des  4 000 marches doit son « appellation » à la présence de marches au départ du chemin à Valleraugue.

 

Gîte d’étape à Valleraugue = pour plus d'informations, cliquer ici

 

Valleraugue (360 m) – jonction GR 60 (1 291 m) = 6 km

 

Dénivelé positif = 931 m

 

C’est ici que débute (pour moi) la partie la moins belle du parcours mais il faut bien se diriger vers un lieu où reprendre un moyen de transport, en l’occurrence Le Vigan.

Prendre le GR 62 C qu’on suit jusqu’à la jonction du GR 60. Fort dénivelé au départ de Valleraugue pour atteindre la ligne des crêtes dominant la vallée que le chemin va suivre en passant par le Lunda. Plus loin, il passe au pied du pic de Barette (1 324 m) avant de rejoindre la D 329 qu’il faut traverser et le GR 60.

 

Jonction GR 60 (1 291 m) - Cap de Côte (1 189 m) = 1.8 km

 

Le GR suit une draille

 

Cap de Côte (1 189 m) - le Vigan (230 m) = 10.3 km

 

Dénivelé négatif = 959  m

 

Bonne randonnée.

 

 

Avertissement : l'auteur de ce blog décrit la randonnée à titre informatif et décline toute responsabilité en cas d'incident ou d'accident. 

La randonnée exige toujours une bonne forme physique, de la prudence, de s'enquérir de la météo avant de partir et de s'équiper de bonnes chaussures de marche. 

N'hésitez pas à partager cet article, à poster un commentaire et si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebook. Aucune copie autorisée sur ce blog. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article