Le marais poitevin en barque et à vélo

Publié le par hunza

Près de Niort, le marais poitevin est surnommé la « Venise verte » car c’est la zone du marais mouillé qui, à la différence du marais desséché, est inondable. En mai 2010, cet endroit a reçu le label « Grand site de France ». Couvrant environ 29 000 ha et disposant de 2 100 km de voies d’eau (canaux, conches, fossés, rigoles, etc…),  le marais mouillé est devenu une zone très touristique avec 1 million de touristes par an. D’ailleurs on dénombre plus d’une vingtaine d’embarcadères dont les plus importants sont à Coulon, Arçais et St-Hilaire du Palud.

 

Comment y accéder :

Le plus simple est de se rendre à Niort qui est desservie par le train :

Pour consulter les horaires des trains, cliquer ici

 

De Niort à Coulon, la capitale de la Venise verte, existe une ligne de car circulant toute l’année :

Pour consulter les horaires des cars, cliquer ici
(Choisir la ligne n°22 : Coulon < >  Niort Gare et cliquez dessus)

Il est à noter que la ligne est gratuite comme tout le reste du réseau de transports collectifs et durables Tanlib qui dessert Niort et sa périphérie !

On peut aussi amener son propre vélo. De nombreuses pistes cyclables sillonnent le marais poitevin. Ainsi, entre Niort et Coulon, il y a une quinzaine de kilomètres à parcourir.

 

Pour se déplacer, on peut aussi utiliser le covoiturage : https://www.blablacar.fr/

 

Bref historique :

Au tertiaire la mer a envahi  la région et son retrait a laissé place à une zone marécageuse. Au Moyen Age, des moines ont entrepris  de grands travaux de drainage permettant la mise en valeur de terres agricoles. Puis, plus tard, Napoléon I donna l’ordre d’aménager la Sèvre Niortaise pour qu’elle soit navigable.  Et, petit à petit, ce sont tous les canaux alentours qui le deviendront aussi.

 

Quelle carte emporter pour randonner ?

Pour mieux se repérer, on peut se munir de la carte IGN au 1:25 000 Top 25 et Série Bleue  référence 1528 O  Benet / Coulon / La Venise Verte.

Il existe aussi une appli pour smartphone qui fournit moyennant un abonnement toutes les cartes IGN : il s’agit de « Visorando ».

Pour plus d’informations sur l'appli, cliquer ici

 

Pour visualiser le marais poitevin sur le site GEOPORTAIL, cliquer ici

 

Météo à Coulon :

Pour la consulter, cliquer ici

 

 

Visite du marais depuis Coulon

 

En barque :

Comme je l’ai écrit plus haut, Coulon est le grand centre touristique du marais mouillé. Vous y trouverez plusieurs loueurs de barques qui proposent soit des visites guidées (le circuit varie en fonction du nombre d’heures choisi), soit la location d’une barque ou canoë avec plan pour découvrir vous-même le marais.

 

Attention, en été, il peut y avoir beaucoup de monde !

 

Pour plus d’informations sur les embarcadères, cliquer ici

 

Personnellement, j’ai opté pour la barque collective et le trajet d’1h30 proposé par « La Trigale ». La visite guidée a été instructive et, en plus,  le batelier nous a montré le feu sur l’eau. En remuant avec sa rame le fond de l’eau où les feuilles mortes se sont déposées, des bulles montent à la surface contenant du gaz qui s’enflamme quand on allume un briquet ….

 

A savoir, le marais mouillé a été façonné par l’homme et il demande un entretien permanent car ses berges sont fragiles. Il est formé de très nombreux bras d’eau qu’on appelle canal, conche (sorte de petit canal où deux barques peuvent se croiser), fossé (une barque y passe seule) ou rigole. Les barques à fond plat sont manœuvrées  par des bateliers qui, parfois, utilisent la pigouille au lieu de la rame. Vous naviguez au milieu des prés ou des bois. Le cadre est bucolique surtout si vous avez la chance qu’il n’y ait pas trop de barques sur l’eau.

Les principaux arbres :

- les peupliers (ils ont besoin de beaucoup d’eau pour pousser)

- les frênes dit têtard parce qu'ils sont régulièrement coupés à 2 mètres de hauteur pour faire pousser des branches qui serviront de bois de chauffage

- l’aulne qui fournit du bois imputrescible

Les principaux animaux :

- d’élevage : vaches, moutons et chevaux.

- sauvages : ragondins (ils dégradent les berges), poules d’eau, canards, etc …

L'embarcadère de Coulon sur la Sèvre Niortaise

L'embarcadère de Coulon sur la Sèvre Niortaise

Le marais poitevin en barque et à vélo
Le marais poitevin en barque et à vélo
Le marais poitevin en barque et à vélo
Le marais poitevin en barque et à vélo
Le marais poitevin en barque et à vélo
Le marais poitevin en barque et à vélo

 

A vélo :

 

Sur la place du village, possibilité de louer un vélo pour avoir une approche différente du marais.

Pour plus d'informations, cliquer ici

 

Comme pour la barque, plusieurs possibilités de locations sont proposées. En 1h30, vous pouvez parcourir un joli circuit de 12 km entre Coulon et La Garette. Le loueur vous remet un plan et les chemins sont balisés. Routes et chemins sont plats. Les seules montées auxquelles j’ai été confrontées sont celles des passerelles quand il faut franchir un bras d’eau ….

 

Pour visualiser le tracé de la randonnée, cliquer ici
(Lorsque vous ouvrez Openrunner, cliquer sur l'icône située à gauche de la carte et qui renferme 3 carrés superposés pour obtenir la carte IGN ou la vue satellite)

Successions de maisons traditionnelles maraichines sur la rive gauche de la Sèvre Niortaise en quittant Coulon en direction de l'écluse de La Sotterie.

Le marais poitevin en barque et à vélo
Le marais poitevin en barque et à vélo
Le marais poitevin en barque et à vélo

 

Après le passage de l'écluse de La Sotterie, vous êtes sur un chemin carrossable qui vous emmène au cœur du marais. Deux belles passerelles sont à franchir. Entre La Garette et Coulon, une partie de la piste cyclable est en bois sur pilotis.

 

Visite rapide de Niort :

Au retour de Coulon, descendre à l'arrêt de bus "Saint-Jean" pour se diriger vers le centre-ville.

A voir :

Le Pilori : édifié au 16ème siècle, ce bâtiment de style renaissance était l'ancien hôtel de ville de Niort.

Le donjon : construit à la demande d'Henri de Plantagenêt à la fin du 12ème siècle, ce bel ouvrage militaire défensif s'élève sur le bord de la Sèvre Niortaise. 

Les halles : mélange de fonte et de verre, elles datent de la fin du 19ème siècle

Le site avec vue sur la Sèvre Niortaise, le vieux pont, les maisons sur le quai et l'église Saint-André qui les domine.

Rappel : le réseau de transport collectif Tanlib est gratuit.

 

Bonne découverte.

 

Voir aussi mon article en cliquant sur le lien suivant : Randonnée à vélo dans le marais poitevin

 

N'hésitez pas à poster un commentaire, à faire part d'informations complémentaires qui pourraient intéresser les lecteurs, à partager cet article et, si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

 

Avertissement l'auteur décline toute responsabilité en cas d'accident de vélo et rappelle que la route est dangereuse et que la prudence s'impose. N'oubliez pas de porter un casque. 

Publié dans Nouvelle Aquitaine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

adela 02/10/2015 08:54

Et le marais poitevin se decouvre aussi autrement ; voici le raĺlye en barque au coeur de la venise verte mémorable https://m.youtube.com/watch?v=pmbT1Pvq0ZA