Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Hunza : mes plus belles randonnées en montagne et ailleurs

Randonnée dans le massif des Trois Pignons : en passant par le Rocher du Guetteur, les Sables du Cul de Chien, le Diplodocus et le Rocher de la Tortue

1 Janvier 2017 , Rédigé par hunza

Le massif des Trois Pignons se trouve en bordure de la forêt de Fontainebleau. Très apprécié des randonneurs et des sportifs, c'est un des plus beaux paysages d'Ile de France avec ses nombreux rochers de grès aux formes bizarres qui en font des sites de varappe très prisés, l'omniprésence du sable et des pins, et son relief rendu fameux par la création du circuit des 25 bosses dans les années 70 pour permettre aux alpinistes de s'entrainer avant de partir faire des courses en montagne.. 

 

Comment y accéder :

Sans voiture, c'est un problème. Une solution tout de même : le train + vélo .... Prenez le train à Gare de Lyon pour Fontainebleau - Avon (1 train toutes les 1/2 heures) avec votre vélo. C'est gratuit.

Arrivée à Fontainebleau, traverser toute la ville en direction du carrefour de la Libération (3.2 km), puis prendre la route vers Etampes. 9.6 km plus loin, à la sortie d’Arbonne, au rond point, quitter la route qui continue vers Milly la Forêt et Etampes pour prendre celle qui part en direction d’Achères la Forêt. Rouler pendant 2.3 km avant de tourner à droite en direction du parking de la Canche aux Merciers. C’est le trajet le plus court avec ses 15.4 km.

Pour visualiser le parcours, cliquer ici

Soyez prudent sur la route et n'oubliez pas de vous munir d'un casque.

Ma randonnée

Départ et arrivée : parking de la Canche aux Merciers

Distance : 12 km

Difficulté : moyenne voire difficile (ou sportif) car, sur une partie de la balade, on emprunte le circuit des 25 bosses qui est très accidenté et qui est devenu un terrain d’entraînement pour les trailers.  On ne franchit que 4 « bosses » mais le sentier est raide par endroit avec des passages délicats entre les rochers. La prudence s’impose donc et il est conseillé d’avoir de très bonnes chaussures qui vous tiennent le pied et qui ne glissent pas.

A noter aussi que, durant une grande partie de la randonnée, on marche dans du sable.

Prévoir de l’eau (aucun point d’eau sur le parcours) et la carte IGN n°2417 OT au 1/25000 « Forêts de Fontainebleau et des Trois Pignons » car le coin est très sauvage et pas toujours bien indiqué …. D’ailleurs, c’est  pour mieux se repérer que j’indique parfois les n° de parcelles forestières.

Pour visualiser le parcours, cliquer ici

Description de la randonnée :

 

Parking de la Canche aux Merciers – Croix Saint-Jérôme = 2.7 km

 

Dans le prolongement du parking de la Canche aux Merciers, à proximité de panneaux d'informations, le chemin de la Canche aux Merciers, large chemin de sable gris, part « plein ouest » en direction du site éponyme. Suivre l'indication "départ promenade de la Vallée d’Arbonne" jusqu'au carrefour de la Charme. Situé à 300 mètres du parking, le site de la Canche aux Merciers est très fréquenté car, en plus d’une grande « plage de sable », il y a beaucoup de rochers qui permettent la pratique de la varappe pour les petits et les grands.

Au carrefour, prendre à gauche le chemin de la Charme qui longe la canche avant de continuer jusqu’au carrefour de la Maison du Poteau tout en étant balisé de marques jaunes pour la promenade de la Vallée d’Arbonne.

Au carrefour, abandonner la balisage jaune et continuer tout droit, toujours sur le chemin de la Charme entre les parcelles forestières n°116 et 115. 400 mètres plus loin, au commencement de la descente, il croise le sentier Denecourt - Colinet n°16 balisé en bleu. Le sable blanc devient peu à peu un décor important du paysage surtout sur la gauche du chemin. 450 m plus loin, le sentier des « 25 bosses » (balisage rouge) traverse le chemin pour filer vers la « Justice de Chambergeot » sur la droite. Rester sur le chemin de la Charme qui longe les parcelles forestières n°116 et 117.

Bientôt, on retrouve les marques rouges du sentier des « 25 bosses » : on va suivre le balisage rouge jusqu'à la descente du Rocher du Guetteur. En attendant, on passe à proximité de maisons du quartier de la Croix Saint-Jérôme. 

 

Croix Saint-Jérôme – les Sables du Cul de Chien = 3 km

 

C’est la partie la plus difficile de la randonnée car on va gravir 4 « bosses » ou « collines » qui ont chacune un dénivelé d’environ 50 mètres et des pentes très raides couvertes de rochers entre lesquels le sentier se faufile quant il ne les escalade pas.

La première bosse s’appelle « la Roche au Four ». Beau point de vue sur la région et, surtout, sur les prochaines bosses, les 3 Pignons qui ont donné leur nom au massif et qui sont en fait sont au nombre de 4 ! On redescend rapidement pour traverser le large chemin de la Vallée Close. Puis, c’est la montée du « Rocher de la Souris ».

Au sommet de la Roche de la Souris (sentier des 25 bosses)

Au sommet de la Roche de la Souris (sentier des 25 bosses)

Dans la descente de la Roche de la Souris (sentier des 25 bosses)

Dans la descente de la Roche de la Souris (sentier des 25 bosses)

Juste après une rude descente, on remonte sur « le Rocher de Jean des Vignes ».  La bosse suivante, le « Rocher du Guetteur », est un peu plus éloignée et le sentier fait une longue boucle pour l’atteindre mais la montée est raide, là aussi. Arrivé à son sommet, il y a 2 curiosités : une sorte calice surmonté d’une croix creusée dans le grès et juste à côté un curieux rocher qui ressemble à un siège d’où le nom de Rocher du Guetteur donné à la bosse. Beau point de vue sur la forêt et les Sables du Cul de Chien. Encore une fois, la descente est compliquée au milieu de tous ces rochers.

Le Rocher du Guetteur

Le Rocher du Guetteur

Massif des Trois Pignons, sentier des 25 bosses

Dans la descente du Rocher du Guetteur

Panorama sur les 3 Pignons au sommet desquels la randonnée passe

Panorama sur les 3 Pignons au sommet desquels la randonnée passe

Arrivé tout en bas, quitter le circuit des 25 bosses pour suivre le sentier non balisé qui part sur la gauche. Ce sentier descend tranquillement au milieu des pins jusqu’à sa jonction avec le chemin du Mont Pivot. Bifurquer sur la gauche et suivre ce chemin avec, de part et d’autre, les parcelles forestières n°136 et 137. On contourne par le bas le Rocher du Guetteur avant de rejoindre le chemin des Sables du Cul de Chien. Au croisement, prendre à droite le chemin des Sables du Cul du Chien. Laisser les bosses qu’on a ascensionnées derrière soi, traverser la large piste du chemin de la Plaine de Jean des Vignes et continuer tout droit jusqu’à la fameuse « mer » de sable blanc. C’est vraiment un des endroits les plus beaux de la forêt de Fontainebleau !

Le chemin avant d'arriver aux Sables du Cul de Chien

Le chemin avant d'arriver aux Sables du Cul de Chien

Les Sables du Cul de Chien

Les Sables du Cul de Chien

Le chemin des Sables du Cul de Chien et, en arrière plan, la "bosse" du Rocher de Jean des Vignes

Le chemin des Sables du Cul de Chien et, en arrière plan, la "bosse" du Rocher de Jean des Vignes

Le Bilboquet avant

Le Bilboquet avant

Le Bilboquet : toute escalade y est maintenant interdite

Le Bilboquet : toute escalade y est maintenant interdite

Le site des Sables du Cul de Chien

Le site des Sables du Cul de Chien

Le site des Sables du Cul de Chien

Le site des Sables du Cul de Chien

Le site des Sables du Cul de Chien

Le site des Sables du Cul de Chien

La tête d'éléphant

La tête d'éléphant

 

Les Sables du Cul de Chien – Le Diplodocus = 1.4 km

 

Comme l’étendue sablonneuse est vaste, il n’est pas évident de retrouver son chemin pour continuer car il n’y pas de balisage d’où l’intérêt d’avoir la carte IGN avec soi ainsi qu'une boussole.

Donc, quand vous arrivez aux Sables, le plus simple est d’aller sur votre droite en longeant la vaste étendue de sable pour voir l’un des plus curieux rochers de la forêt, le Bilboquet. Le terrain remonte un peu pour atteindre des rochers et des bouleaux qui marquent une sorte de séparation avec une deuxième grande étendue de sable. C'est à l'entrée de cette seconde plage, sur la gauche, entouré par des barrières en bois que se trouve le Bilboquet. Il a plutôt une forme de tête de chien. L’érosion mais aussi et surtout l’escalade (dorénavant interdite) l’ont fragilisé. D’autres beaux rochers se trouvent à proximité dont un qui a une ressemblance avec une tête d’éléphant mais il est difficile à trouver …. (avancer de 60 mètres direction sud-ouest en ayant le Bilboquet derrière soi et prendre sur la gauche une sorte de large chemin de sable qui part entre 2 bouleaux pour trouver l'éléphant qui se trouve à une cinquantaine de mètres). 

Pour sortir des Sables du Cul de Chien, laisser le Bilboquet derrière vous et suivre les bords de l'étendue sablonneuse en direction du sud-ouest pour retrouver, 160 mètres plus loin, la trace d’un chemin. Prendre à gauche. Le chemin de la Roche aux Sabots, c'est son nom, délimite les parcelles forestières n°143 et 144 et contourne la zone des rochers des Sables du Cul du Chien par le sud. Lorsque vous parvenez à une sorte de croisement en "T", prendre à droite (à gauche, le chemin vous emmène vers une grande pente de sable) pour arriver sur l’Ancien Chemin de Melun. Prendre en face un sentier aux marques blanches qui fait la limite entre les parcelles forestières  n°134 et 143. Il va en direction des rochers du Général où il rejoint le chemin de la Plaine de la Mée. Tourner à gauche pour emprunter ce dernier jusqu'au croisement avec le chemin du Rocher Fin. Prendre à droite et marcher environ 200 mètres. Les rochers du Diplodocus ne sont plus très loin (ils sont à droite du chemin). Là encore, il s’agit d’un très beau site d’escalade où les blocs de grès sont imposants et remarquables, en particulier la gigantesque pierre dressée appelée Diplodocus.

Parmi les rochers du Général

Parmi les rochers du Général

Parmi les rochers du site d'escalade du Diplodocus

Parmi les rochers du site d'escalade du Diplodocus

Massif des Trois Pignons, le Diplodocus

Le Diplodocus

Parmi les rochers du site d'escalade du Diplodocus

Parmi les rochers du site d'escalade du Diplodocus

 

Le Diplodocus – La Tortue = 1.3 km

Sortir des rochers en prenant la direction « plein est » en suivant un diverticule (ou variante) du circuit des 25 bosses qui sert de raccourci (discret balisage rouge et blanc) : on traverse le chemin du Rocher Fin, le Chemin de la Mée et 70 mètres plus loin on rejoint le chemin de Melun au Vaudoué qui délimite les parcelles forestières n°148 et 149. Bifurquer à gauche et le suivre sur 500 mètres jusqu’au croisement avec le sentier des 25 bosses. Prendre à gauche le sentier balisé en rouge et au bout de 300 mètres, vous atteignez un rocher ressemblant à une tortue, le Rocher de la Tortue.

Le rocher de la Tortue

Le rocher de la Tortue

Le sentier des 25 bosses dans le Rocher de la Tortue

Le sentier des 25 bosses dans le Rocher de la Tortue

 

La Tortue – parking de la Canche aux Merciers = 3.6 km

Revenir sur vos pas jusqu’au croisement avec un chemin (sans nom), à la limite des parcelles forestières n°128 et 148. Bifurquez à droite pour le suivre. Il finit par rejoindre le chemin de la Mée que vous empruntez en direction du nord. Un peu plus loin, le GR 1 débouche sur la gauche. Grâce à son balisage bien caractéristique de chemin de grande randonnée rouge et blanc, on va le suivre pendant 1.6 km jusqu’au carrefour des Cassis que traverse le chemins des Cassis. Entre-temps, on a quitté le chemin de la Mée pour monter sur un beau plateau couvert de pins et de bruyères après avoir une nouvelle fois croisé le sentier des 25 bosses. 

Randonnée dans le massif des Trois Pignons : en passant par le Rocher du Guetteur, les Sables du Cul de Chien, le Diplodocus et le Rocher de la Tortue

Au carrefour des Cassis, le GR 1 part sur la droite. Prendre la direction opposée et marcher sur une distance d’environ 250-300 m avant de bifurquer sur la droite et d’emprunter un sentier à peine tracé et balisé de marques blanches défraîchies qui délimite les parcelles forestières n°111 et 112. Rapidement, vous atteignez le bord du plateau et le sentier se glisse dans une sorte de ravine pour atteindre le fond de la vallée et le chemin de la Vallée d’Arbonne qu’on traverse pour continuer tout droit. C’est là qu’on retrouve la fin de la promenade de la vallée d’Arbonne au balisage jaune, qu’on avait débutée quelques heures plus tôt, pour parvenir au parking de la Canche aux Merciers.

 

Bonne rando

 

Avertissement : l'auteur de ce blog décrit la randonnée à titre informatif et décline toute responsabilité en cas d'incident ou d'accident. 

N'hésitez pas à partager cet article, à poster un commentaire et si vous avez des questions, je vous y répondrai. Vous pouvez également consulter ma page facebookAucune copie autorisée sur ce blog. 

 

NB : voir mes autres randonnées en forêt de Fontainebleau en cliquant sur les liens ci-dessous :

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Pascal 29/02/2016 22:42

Bonsoir,

Merci pour ce parcours que nous avons réalisé aujourd'hui avec ma nièce sous un grand soleil de Février !
Une précision, à la fin du parcours on quitte le GR1 au niveau du carrefour du Cassis et non pas au niveau du carrefour des Sapeurs.
A part cela tout le topo est parfait.
Encore merci
Pascal